Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Mercato 2017

Ces clubs qui n'ont pas encore ouvert leur mercato

Pour certains clubs, mercato rime encore avec dodo. Quand les premiers de la classe, du Bayern à Manchester United, ont consciencieusement fait leur courses en vue de la saison prochaine, d'autres procrastinent en retardant sans cesse le coup d'envoi de leur mercato estival. En attendant un réveil tardif, mais retentissant. Ou pas.

Modififié

FC Barcelone


Mais bordel, que fait le Barça ? Pendant que le Real Madrid, le Bayern Munich et la Juventus font leurs petits arrangements entre amis, que les deux Manchester sortent les billets de leur portefeuille sans compter et que même Séville arrive à se concocter un mercato très sexy, le FC Barcelone est à l’arrêt dans son recrutement. La faute à quoi ? Aux yeux plus gros que le ventre. Toujours bien placé en Une des quotidiens sportifs, le dossier Marco Verratti tend à prendre du plomb dans l’aile devant l’impassibilité du président Nasser Al-Khelaifi face à son joueur, qu’il considère comme intransférable. Un cas loin d’être isolé au Barça, puisque Héctor Bellerín, choix numéro un des dirigeants barcelonais au poste de latéral droit, fait partie des cadres inamovibles d’Arsenal selon Arsène Wenger.


Quelles sont alors les solutions de rechange pour le Barça, dont la seule recrue pour 2017-2018 est Gerard Deulofeu ? Au milieu, la piste Paulinho est toujours d’actualité. Le joueur serait même prêt à revoir son salaire à la baisse pour signer, même si un accord doit avant tout être trouvé avec le Guangzhou Evergrande. En défenseur droit, deux pistes sont désormais ouvertes. D’une part, Nelson Semedo, latéral du Benfica récent champion du Portugal, fait l’objet d’une offre de 30 millions d’euros de la part du mastodonte catalan. D’autre part, les recruteurs du Barça sont allés sonder Chelsea pour connaître leurs exigences vis-à-vis de César Azpilicueta. Quoi qu’il en soit, l’heure de faire signer de nouveaux bons joueurs doit arriver. Et vite, de préférence. AD


Napoli


Hyperactifs sur le marché des transferts la saison dernière (Milik, Giaccherini, Zieliński, Rog, Diawara, Tonelli, Maksimović et puis Pavoletti avaient été recrutés lors des deux derniers mercatos), les Napolitains n'ont pour l'instant pas enregistré d'arrivée majeure dans leur effectif. Seul le Bordelais Adam Ounas ainsi que le latéral gauche portugais Mario Rui, dont la venue devrait être prochainement officialisée, ont rejoint les Partenopei cet été. De fait, selon les informations de la Gazzetta dello Sport, les Azzurri devraient faire figure d'enfant sage sur le marché, le président napolitain Aurelio De Laurentiis ayant prévu une enveloppe plutôt maigre de 20 millions d'euros pour le recrutement.

Rien d'alarmant en soi , puisque les récentes prolongations de contrat d'Insigne et Mertens semblent indiquer que Maurizio Sarri devrait conserver un onze type au moins aussi sexy que celui de la saison dernière. Reste au Napoli à trancher la question de l’avenir de Pepe Reina : adulé par les supporters, considéré comme « un point de référence pour ses équipiers » selon Sarri, le portier espagnol demande par l'intermédiaire de son agent une prolongation de contrat avec une revalorisation de son salaire à la clé. AC



FC Nantes


Avoir un bon coach, c’est bien. Avoir l’équipe qui suit derrière, c’est mieux. Si l’arrivée inattendue de Claudio Ranieri avait réveillé les supporters nantais, l’ambiance est un peu retombée à cause d'un mercato jusque-là très calme. Pour l’instant, le nid des Canaris n’a accueilli que deux nouveaux oisillons, Joris Kayembe et Chidozie Awaziem, tous les deux du FC Porto, mais loin d’être des recrues de renom. La faute à un Sérgio Conceição qui, avec son départ, laisse en chantier un mercato débuté en janvier. Alors, si on veut trouver du mouvement à Nantes, il vaut mieux regarder du côté des départs. Le vieux briscard Oswaldo Vizcarrondo s’est barré à Troyes, mais le club a surtout perdu le jeune espoir tricolore Amine Harit, parti pour douze millions d’euros à Schalke.


Claudio Ranieri a donc bien été obligé d’aligner quelques inconnus au bataillon pour le premier match amical de Nantes face à Lausanne (2-2). Pour renforcer son équipe, le coach italien compterait sur l’arrivée du gardien de but roumain Ciprian Tătăruşanu, alors que la piste Nicolas Pallois serait en bonne voie. Pas forcément les noms les plus sexys sur le marché. Mais bon, Vardy et Mahrez l’étaient-ils à l’été 2015 ? RR



Bayer Leverkusen


Pour la première fois depuis 2009 (et seulement la troisième fois en vingt ans), le Bayer Leverkusen ne sera pas européen la saison à venir. Un coup dur pour le club de la banlieue de Cologne, qui pourrait néanmoins profiter que ses concurrents directs s'essoufflent en coupes d'Europe pour asseoir de nouveau sa présence dans le top 6 de la Bundesliga. Seulement voilà, pour l'instant, l'heure est aux départs plutôt qu'aux arrivées côté Bayer. Kyriakos Papadopoulos est resté à Hambourg, Ömer Toprak a rejoint le BvB, tandis que Hakan Çalhanoğlu (qui n'a plus joué depuis février dernier en raison d'une suspension par la FIFA) est allé poser ses valises du côté de l'AC Milan. Par ailleurs, il se murmure que Chicharito (West Ham United), Admir Mehmedi (OGC Nice) ou encore Kevin Kampl (Beijing Guoan) pourraient eux aussi bientôt prendre la poudre d'escampette. Sans oublier Julian Brandt, qui devrait faire comme tout bon jeune joueur allemand très en vue : devenir un joueur du FC Bayern Munich. Dans le cas du jeune ailier, ce sera après le Mondial russe. Bref, c'est toute la colonne vertébrale du Bayer qui est en instance de départ. Et qui pour remplacer tout ce beau monde, afin d'aller chercher au moins la Ligue Europa, comme l'a annoncé Rudi Völler ? Personne, ou presque : Dominik Kohr, milieu honnête, arrivé en provenance du FC Augsburg contre deux millions d'euros. S'il est vrai qu'il reste des joueurs de qualité côté Bayer, tels que Jonathan Tah, Karim Bellarabi, Kevin Volland, Lars Bender ou encore le tout jeune Kai Havertz (17 ans), il va falloir s'armer en conséquence pour pouvoir faire face à la concurrence. « Finalement, ce qui compte, c'est la qualité, déclarait, il y a peu, Rudi Völler. Nous ne menons pas de course contre la montre. » Il n'empêche : le 31 août, c'est quasiment demain. AF


Tottenham


Le revers du déménagement. Depuis quelques mois, les travaux du nouveau White Hart Lane ont commencé et Tottenham s'apprête donc à disputer l'ensemble de la prochaine saison à Wembley, ce qui est tout sauf une bonne nouvelle si l'on s'arrête au passif des Spurs avec l'enceinte. Autre conséquence, il faut amortir l'investissement et donc faire gaffe niveau finance. Alors, un an après s'être planté avec Moussa Sissoko, acheté l'été dernier pour trente-cinq millions d'euros à Newcastle, et Vincent Janssen, recruté pour quelque vingt millions à Alkmaar, Tottenham devrait être assez calme jusqu'à la fin du mercato. Jusqu'ici, personne n'a débarqué et seul un renfort offensif est attendu. L'autre mission va également être de conserver Eric Dier, lourdement dragué par Manchester United, et d'assurer en douceur le départ prévu de Kyle Walker (vers Manchester City ?). L'élève modèle qui veut rester propre quoi. MB



Par Adrien Candau, Antoine Donnarieix, Maxime Brigand, Ali Farhat et Robin Richardot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 25
Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 92

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE