S’abonner au mag
  • Ligue 1
  • J5
  • Nantes-Reims

Sala, toujours là

Par Florian Manceau
Sala, toujours là

Cette saison, Nantes va encore pouvoir compter sur son attaquant Emiliano Sala. Qui a déjà marqué trois fois en quatre journées alors qu'il a longtemps semblé sur le départ cet été.

Paraîtrait qu’il se voyait déjà ailleurs. Paraîtrait que ses valises étaient déjà prêtes pour l’étranger. Paraîtrait qu’il a beaucoup regardé son téléphone portable durant la journée du 9 août, date de la clôture du mercato anglais. Paraîtrait qu’il avait des envies d’Allemagne, de Turquie où Galatasaray lui aurait fait les yeux doux. Paraîtrait même qu’il aurait demandé à son entraîneur Miguel Cardoso de ne pas l’emmener à Strasbourg le 1er septembre, lendemain de la fermeture définitive des portes du marché des transferts, en raison d’une déception compliquée à digérer. N’empêche qu’avant cette cinquième journée qui voit Nantes recevoir Reims, Emiliano Sala pointait au troisième rang des meilleurs buteurs de Ligue 1. Juste derrière Kylian Mbappé et Neymar.

Buteur contre Caen, Monaco et finalement Strasbourg, l’attaquant de pointe (titularisé à seulement deux reprises) n’a cependant pas caché son mal-être. En Alsace, l’avant-centre (dont le salaire n’est pas du tout à hauteur des autres cadres et dont le contrat se termine en 2020) a ainsi célébré sa réalisation en plaçant la main droite devant sa bouche, exprimant dans le mutisme sa frustration de ne pas avoir visiblement été écouté. Un signe que Waldemar Kita peut prendre pour lui, le président du club de Loire-Atlantique réclamant beaucoup d’argent pour son joueur étant donné que ce dernier appartient encore à 50% aux Girondins de Bordeaux. « Sala, on a toujours voulu le garder. Il y a malheureusement des gens autour de lui qui ne le conseillent pas toujours très bien, a carrément lâché le dirigeant pour Ouest-France. Ce serait bien qu’il nous écoute un peu, on ne veut pas lui faire de mal, on veut le mettre en valeur. »

Marquer des buts, oui. Mais avant…

Dans l’histoire, les vainqueurs sont en tout cas nombreux à Nantes. Il s’agit par exemple de Cardoso, qui a souhaité conserver son pouvoir offensif, et des supporters, qui vont pouvoir compter une saison de plus sur un élément qu’ils apprécient et qui, quoi qu’il arrive, se défoncera à chaque seconde sur le pré. Car avec Sala, Sud-Américain pur jus, la sueur coule toujours et le combat ne s’arrête jamais. S’il reconnaît facilement que sa priorité sur un terrain de football reste de faire trembler les filets, ce n’est pas par excès d’égoïsme ou quête perpétuelle de reconnaissance. Bien au contraire.

Pour lui, coller des caramels (douze en championnat l’an dernier, autant en 2016-2017) ne représente rien d’autre qu’une façon de s’approcher de la victoire. Mais avant cela, son propre contrat moral stipule qu’il doit s’arracher sur tous les ballons. « Oui, transpirer, courir et se battre, c’est la base de ce sport. Être à 100% finalement, c’est le minimum à faire, c’est la normalité !, expose-t-il de son typique accent argentin.Lorsque je jouais aux Chamois niortais(18 pions en 37 parties de Ligue 2, N.D.L.R.), le coach me disait de m’économiser pour être plus lucide devant le but, plus efficace. Bah je n’ai jamais réussi… Jamais je ne pourrais jouer comme d’autres attaquants qui ne défendent pas et préfèrent attendre le ballon devant. » Voilà pourquoi l’ancien d’Orléans ne compte pas ses efforts et laisse ses jambes en perpétuel mouvement sans prendre la peine de réfléchir.

Pas moyen de lever le pied

Alors, qu’il porte sur le dos le maillot des Canaris ou un autre, qu’il soit payé beaucoup moins ou un peu plus que ses collègues, qu’on ne lui envoie que des longs ballons ou qu’on le serve dans de bonnes conditions, qu’il garde en tête un départ hors des frontières ou qu’il décide finalement de continuer sa vie en Haute-Bretagne ces prochaines années, Sala ne cessera pas de montrer un visage de guerrier.

« Jeune, ce n’était pas facile. Mes parents n’étaient pas fortunés, ils devaient se battre pour trouver un travail, continue Emiliano. Cette période m’a permis de me construire et de devenir l’homme combatif que je suis. Je ne lâche jamais. » Cardoso et les fans de la Maison jaune peuvent être rassurés : cette saison encore, le bonhomme de 27 piges marquera autant qu’il taclera.

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Florian Manceau

Propos d'ES recueillis par FM

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Nantes

Logo de l'équipe Nantes
23 Warmed OMARI (srfc) - 31 Mostafa MOHAMED (fcn) during the Ligue 1 Uber Eats match between Stade Rennais Football Club and Football Club de Nantes at Roazhon Park on October 1, 2023 in Rennes, France. (Photo by Christophe Saidi/FEP/Icon Sport)
23 Warmed OMARI (srfc) - 31 Mostafa MOHAMED (fcn) during the Ligue 1 Uber Eats match between Stade Rennais Football Club and Football Club de Nantes at Roazhon Park on October 1, 2023 in Rennes, France. (Photo by Christophe Saidi/FEP/Icon Sport)
Pronostic Nantes Metz : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Nantes Metz : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Nantes Metz : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Reims

Logo de l'équipe Reims
05 Yunis ABDELHAMID (sdr) during the Ligue 1 Uber Eats match between Stade de Reims and Toulouse Football Club at Stadium Municipal on February 4, 2024 in Toulouse, France. (Photo by Vincent Poyer/FEP/Icon Sport)
05 Yunis ABDELHAMID (sdr) during the Ligue 1 Uber Eats match between Stade de Reims and Toulouse Football Club at Stadium Municipal on February 4, 2024 in Toulouse, France. (Photo by Vincent Poyer/FEP/Icon Sport)
Pronostic Reims Lille : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Reims Lille : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Pronostic Reims Lille : Analyse, cotes et prono du match de Ligue 1

Emiliano Sala

Logo de l'équipe Nantes
Turin, Italien, 16.02.2023: Nicolas Pallois (Fc Nantes) in aktion, am Ball, Einzelaktion waehrend des Spiels der UEFA Europa League - Knockout Round Play-Off Leg One zwischen Juventus Turin vs FC Nantes im Allianz Stadion am 16. February 2023 in Turin, Italien. (Foto von Sportinfoto/DeFodi Images) Turin, Italy, 16.02.2023: Nicolas Pallois (Fc Nantes) controls the ball during the UEFA Europa League - Knockout Round Play-Off Leg One match between Juventus FC vs FC Nantes at Allianz Stadium on February 16, 2023 in Turin, Italy. (Photo by Sportinfoto/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Turin, Italien, 16.02.2023: Nicolas Pallois (Fc Nantes) in aktion, am Ball, Einzelaktion waehrend des Spiels der UEFA Europa League - Knockout Round Play-Off Leg One zwischen Juventus Turin vs FC Nantes im Allianz Stadion am 16. February 2023 in Turin, Italien. (Foto von Sportinfoto/DeFodi Images) Turin, Italy, 16.02.2023: Nicolas Pallois (Fc Nantes) controls the ball during the UEFA Europa League - Knockout Round Play-Off Leg One match between Juventus FC vs FC Nantes at Allianz Stadium on February 16, 2023 in Turin, Italy. (Photo by Sportinfoto/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Comment Nicolas Pallois est devenu une star dans un petit village de Madagascar

Comment Nicolas Pallois est devenu une star dans un petit village de Madagascar

Comment Nicolas Pallois est devenu une star dans un petit village de Madagascar