S’abonner au mag
  • France
  • Ligue 1
  • 8e journée

Revivez Nantes – Lyon (1 – 1)

Par
Revivez Nantes – Lyon (1 – 1)
-

À jouer

Nantes n’a pas gagné et c’est bien le problème parce que les Canaris méritaient plus que jamais de se faire ce Lyon-là. Le plus beau match depuis longtemps à la Beaujoire, mais presque un match pour rien finalement. Bonne soirée les loulous!

Cissokho nous sort sa MP de l’année sur 100 mètres et décoche un centre parfait. Comme toujours, le dernier geste est dégueulasse et ne donne rien.

180 secondes encore pour éviter une semaine de nuit blanche pour Der Zak. ça va être court.

Le dernier rush d’Hansen se termine comme les pires de Bedoya et Veretout. Par une dernière touche de balle beaucoup trop longue donc.

Aussi fou que ça puisse paraître au vu des 88 dernières minutes, c’est bien l’OL qui a le ballon depuis plus de deux minutes. Au moins.

Les coups de patte de Gourcuff sont en train de refroidir légèrement la Beaujoire, mais pour l’instant, rien de mal fait, Riou assure.

Encore un échec devant le but de Lopes. Mais quelle panique dès que les avants nantais ont le ballon dans les pieds. Cette fois, c’est Gakpé qui a craqué alors que le plus dur était fait depuis bien longtemps.

Changement pour Lyon. Arnold Mvuemba remplace Henri Bédimo.

Première action de Fernando et déjà un tampon du Vénézuélien sur Lopes. Il a faim.

Changement pour Nantes. Fernando Aristeguieta remplace Alejandro Bedoya. C’était le moment pour lui.

Carton jaune pour Yacine Bammou pour un contrôle du cuir de la main. Sans cela, Yacine partait seul au but. C’est con du coup.

Oh Bedoya qui s’emballe maintenant. Le mec ne rate pas seulement un contrôle sur trois, il envoie aussi des frappes un peu étrange…

Changement pour Lyon. Yoann Gourcuff remplace Steed Malbranque.

La malédiction prend fin! But de Jordan Veretout pour Nantes! Lopes est parti du bon côté, mais cela n’a pas suffit. Le plus grand ouf de la carrière du Der Zak.

PENALTY pour Nantes! N’Koudou a tout fait pour l’avoir et Georges Kévin l’a eu! C’est Koné qui a fauté! Évidemment.

En fait, l’entraineur nantais ne souffle absolument pas. C’est plus dur que jamais pour lui. Surtout depuis que Serge Gakpé est rentré.

La balle de break est manquée par l’extérieur de Lacazette. Der Zak peut souffler.

Chaker Alhadhur arrive comme une bombe sur Njie et par derrière s’il vous plait. Carton jaune et coup franc ultra dangereux pour l’OL.

Si le public de la Beaujoire continue de faire comme si de rien était, Der Zak est bien moins serein et s’en prend au quatrième arbitre. C’est chaud, ça brule.

Changement pour Lyon. Clinton Njie remplace Nabil Fekir.

Aiaiaiaiaiaie! Super ballon de Cissokho pour Gakpé qui choisit la moins bonne des deux solutions au dernier moment. C’est dur, mais on a vraiment l’impression que Nantes ne marquera juste jamais aujourd’hui.

Et un deuxième changement pour Nantes. Georges-Kévin N’Koudou remplace un Itay Shechter absent depuis 40 minutes et son craquage de fou devant le but.

Changement pour Nantes. Serge Gakpé remplace un Johan Audel cramé depuis 45 minutes déjà.

Bakary Koné se jette les deux pieds en avant et c’est donc une nouvelle occasion nantaise gâchée. La faute à ce puriste de Yacine Bammou. Un homme incapable d’avoir le geste du tueur au moment de conclure. Un homme trop bon.

On était donc à un tournant. Voilà que maintenant Jallet se permet de passer la moitié de terrain allègrement.

INCROYABLE! But de Bakary Koné pour Lyon! C’est un vrai braquage, mais c’est pourtant bien réel. Il n’aura donc fallu qu’un bon ballon de Lacazette déposé sur la tête de Bakary. Quel vol.

Et la première occase! Un bel envoi de Chaker Alhadhur. Oui, l’OL semble reparti pour se faire victimiser pendant 45 minutes.

Et on est reparti! C’est dimanche, on veut rêver!

Mi-temps à la Beaujoire! Et hormis 35.000 excités prêt à s’exciter à la moindre mini occasion, il n’y a quand même pas grand chose à voir. On se retrouve dans 15 minutes pour voir autre chose. Des buts surtout!

En attendant les supporters nantais continue de revisiter les années 1980 pour passer le temps. On était sur un Depeche Mode il y a deux minutes. Depeche Mode putain les gars! On est au foot là hein!

Deux minutes de rab et on va pouvoir aller souffler un peu dehors. Courage.

BAM BAM BAM BAM!!!!! On est vraiment passé tout tout près cette fois sur ce coup de casque énorme de Bedoya qui à frappé le poteau de Lopes suite à un centre de fou de Bammou. Allez, un peu de folie pour finir messieurs!

Retour d’Hansen sur la pelouse, de l’ambiance dans les tribunes, mais pas encore d’Itay Shechter porté disparu depuis beaucoup trop longtemps que pour encore compter.

Kian Hansen et son petit chignon tout mignon semble aux aussi un peu fatigué de ce faux rythme et s’en vont respirer deux minutes sur la touche.

Heureusement Nabil Fekir est chaud mettre l’ambiance. Carton jaune pour lui.

Bon ben forcément vu qu’on ne joue que d’un côté, cela en devient un peu répétitif donc un peu chiant.

On a des jardiniers un peu stressés devant leur télé. Cela fait trente minutes qu’on ne joue que sur un côté. Celui d’Audel et Alhadhur pendant 25 minutes, celui de Jallet et Fekir depuis 5 minutes.

Christophe Jallet avait besoin de causer et passe ses nerfs sur Hubert Fournier. A moins que cela ne soit l’inverse, mais c’est pas certain. Vraiment pas.

Enfin un corner utile! ça tergiverse, mais cela arrive finalement dans les pieds de Bedoya. La frappe du ricain ne fait que frôler le cadre, mais que c’était beau!

On a quand même l’impression que le pauvre Itay Shechter a un peu de mal à se remettre de son craquage de tout à l’heure. Pas un ballon touché en dix minutes.

Les débats s’équilibrent enfin à la Beaujoire. Pas de quoi faire taire les supporters nantais qui sont véritablement chaud patate.

Énorme perforation de Veretout dans l’axe, mais Itay Shechter manque le plus facile au moment de conclure son face à face avec Lope. Si même ça, cela ne rentre pas, Gakpé a peut-être encore une chance.

Que c’est dur pour l’OL de sortir proprement le cuir. Du coup, ça balance pas mal et n’importe comment. Même le pauvre Lacazette en vient à tenter n’importe quoi n’importe quand.

Et un genou dans le bas ventre. Celui de Lacazette dans celle d’Alhadhur. C’est du beau.

Le FCNA continue d’insister côté Audel ( côté Jallet aussi…), mais Johan commence tout doucement à pécher physiquement. Oui, après 11 minutes de jeu.

Superbe réaction lyonnaise grâce à une illumination de Lacazette, mais la première intervention de Rémy Riou est excellente.

Les Lyonnais se demandent encore ce qu’ils font sur cette trop belle pelouse, mais parviennent au moins à enchaîner trois-quatre ballons. Pas beaucoup plus.

Et ça continue! Johan Audel continue d’affoler Jallet sur son côté gauche, mais la frappe de Shechter passe à côté. De peu! C’est chaud pour l’OL!!!

La première intervention de Christophe Jallet est un tacle. Evidemment. Sur la touche qui suit Veretout met le feu avant que Jallet ne revienne mettre de l’ordre. On est sur de bonnes bases les enfants.

C’est parti! Mais quelle ambiance à la Beaujoire.

C’est pas vraiment une surprise, mais Yoann Gourcuff est bien sur le banc lyonnais pour débuter. Côté FCNA, pas de Lucas Deaux ni d’Olivier Veigneau mais du Johan Audel et du Issa Cissokho. En mode grand plateau quoi!

Salut les cyclos! Bataille du milieu aujourd’hui dans le peloton de la Ligue 1. Mais une bataille qui a un peu d’allure avec des jeunes, de la vitesse et une Beaujoire chauffer à blanc. Départ réel dans 7 minutes!

Par

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine