• Mondial 2022
  • Maroc

Mustapha Hadji : « On a un peu le droit de s’enflammer, non ? »

Propos recueillis par Alexis Billebault

Mardi soir, Mustapha Hadji (51 ans, 64 sélections, 12 buts) a vécu depuis Marrakech la qualification du Maroc pour les quarts de finale de la Coupe du monde face à l'Espagne (0-0, 3-0 aux TAB). L’ancien milieu de terrain de Nancy, du Sporting Portugal, de Coventry et du Fola Esch croit fermement aux chances des Lions de l’Atlas d’étirer leur séjour au Qatar, même s’il reconnaît la qualité du Portugal.

Où étiez-vous mardi soir ?J’étais chez moi, avec ma petite famille, à Marrakech. J’étais revenu un peu plus tôt au Maroc pour assister à ce match. J’ai ressenti une immense joie, un vrai bonheur après le tir au but d’Hakimi. Une immense fierté ! En étant au Maroc, j’ai vécu l’incroyable ferveur du peuple pour la sélection nationale. Depuis le début de la Coupe du monde, on sent qu’il y a beaucoup de passion, beaucoup d’intérêt, mais plus les matchs passent, plus c’est impressionnant. Par exemple, mardi, je suis allé chercher mon fils à l’école à 15 heures, car à 16 heures, horaire du coup d’envoi, presque tout le monde est devant la télé. Presque tout s’arrête quand les Lions de l’Atlas jouent. Même les gens qui ne s’intéressent pas forcément au football suivent le parcours de la sélection.

Après la qualification obtenue face aux Espagnols, il y a eu des scènes de liesse au Maroc…(Il coupe.) Oui, et on a même vu Sa Majesté le roi descendre dans la rue, presque sans sécurité autour de lui, pour partager avec les Marocains ce moment de joie. Je pense qu’il n’y a qu’au Maroc où on peut voir ça ! Le Maroc est un vrai pays de football, mais ce qui me fait plaisir, c’est que les succès des Lions de l’Atlas sont aussi fêtés ailleurs en Afrique et dans les pays arabes.

Contre l’Espagne, les Lions ont encore un fois fait preuve d’un gros mental, d’une énorme qualité défensive, et ont su se montrer dangereux…Oui. Le mental de cette équipe est assez extraordinaire. Elle ne lâche rien, sait se montrer solidaire, même quand elle est dominée et mise sous pression. Une équipe qui n’a encaissé qu’un seul but en quatre matchs (lors de la victoire face au Canada 2-1, NDLR), après avoir affronté la Croatie (0-0), la Belgique (2-0) et l’Espagne, cela veut dire que ses résultats ne sont pas un hasard. Pour moi, cette qualification face à la Roja n’est pas un exploit, vu ce que le Maroc avait montré auparavant, notamment contre les Belges. Mais c’est une vraie belle performance, car l’Espagne était un des favoris de cette Coupe du monde.

Il faut respecter le Portugal, mais ne pas en avoir peur. Ce ne sont pas des extraterrestres. Un extraterrestre, dans ce Mondial, je n’en vois qu’un, c’est Kylian Mbappé !

Il y a quelques semaines, personne n’avait vraiment osé imaginer que le Maroc se retrouverait en quarts de finale. Comment expliquez-vous ce parcours ?Je me souviens qu’après le tirage au sort, les gens n’étaient pas vraiment optimistes. Il est vrai qu’avec la Croatie et la Belgique comme adversaires, les Lions n’étaient pas favoris. Et pourtant, ils ont non seulement réussi à se qualifier, mais en terminant à la première place du groupe. Et cette qualification pour le second tour était méritée, car les Marocains ont montré beaucoup de bonnes choses depuis le début du tournoi. Oui, c’est une équipe qui défend très bien, et Walid Regragui a très bien compris que rien ne serait possible sans cela. Mais comme il est très intelligent, il a aussi compris qu’il fallait laisser à nos joueurs, qui ont de grandes qualités techniques, la possibilité de s’exprimer. Le Maroc défend très bien, mais quand il a le ballon, c’est pas mal aussi, non ? On a des joueurs comme Ziyech, comme Boufal, qui sont techniquement forts. Pour moi, c’est une équipe complète, bien organisée. Lors du match face à l’Espagne, on a eu les meilleures occasions, même si, à la fin de la prolongation, Sarabia a trouvé le poteau de Bounou…

Quelle est la part de Walid Regragui dans ce parcours pour l’instant presque parfait ?Elle est très importante. Avec son staff, il fait un super boulot. Il a apporté sa touche personnelle. Contrairement à l’ancien sélectionneur (Vahid Halilhodžić), il est beaucoup plus souple dans ses relations avec les joueurs, beaucoup plus proche aussi, même s’il est dur quand c’est nécessaire. Il a été international marocain, il est jeune (46 ans) et n’est pas là pour diviser pour mieux régner. La fédération marocaine a eu raison de changer de sélectionneur. Je pense que sans cela, le Maroc ne serait pas en quarts de finale de la Coupe du monde. J’en suis persuadé. La vie ne triche jamais ! Regragui a rappelé Hakim Ziyech, car le Maroc ne peut pas se passer d’un joueur de ce niveau. Mazraoui aussi est là, et on voit qu’ils sont heureux. Il y a un vrai travail d’équipe entre le staff et les joueurs, qui bénéficient aussi de tous les moyens mis à disposition par la fédération.

Parlons de ce quart de finale : le Portugal a fait très forte impression face à la Suisse (6-1) en 8es de finale. Comment jugez-vous cette équipe ?
Comme l’Espagne, c’est une équipe qui aime avoir le ballon, mais elle a un jeu plus direct, elle se projette beaucoup plus vite. Elle a des joueurs de qualité à tous les postes. Offensivement, c’est assez impressionnant, même quand Ronaldo n’est pas titulaire. Elle passe beaucoup par les côtés, ça va vite, bref, c’est du très haut niveau, mais je crois que la force du Maroc, c’est de ne pas trop se préoccuper de son adversaire. Bien sûr, Regragui va étudier le jeu portugais, mais il s’attache surtout aux qualités de son équipe. Il faut respecter le Portugal, mais ne pas en avoir peur. Ce ne sont pas des extraterrestres. Un extraterrestre, dans ce Mondial, je n’en vois qu’un, c’est Kylian Mbappé ! Le Maroc aura ses chances. J’espère juste que les blessures de Nayef Aguerd et Romain Saïss ne sont pas graves, et que ces deux joueurs essentiels seront là samedi. Pareil pour Noussaïr Mazraoui, qui semblait avoir été touché contre l’Espagne. La récupération sera importante, ce match va aussi se jouer au niveau de la fraîcheur physique, du mental.

Quand on a éliminé l’Espagne, on peut espérer en faire autant avec le Portugal…Mais on a le droit de s’enflammer, non ? D’être optimiste, de penser à une éventuelle demi-finale face à la France, qui est pour moi le favori de cette Coupe du monde avec le Brésil. Il faut prendre les choses une par une. Le Portugal, comme l’Espagne, c’est un style de jeu qui nous correspond mieux. On a plus de mal contre des équipes qui misent pas mal sur le physique, comme l’Allemagne, l’Espagne. Pensons au Portugal, et on verra. Mais une chose est certaine, le Maroc a déjà réussi sa Coupe du monde !

Dans cet article :

Dans cet article :

Propos recueillis par Alexis Billebault

Dernières actus

0
L'escroquerie avortée sur Bryan Dabo L'escroquerie avortée sur Bryan Dabo

L'escroquerie avortée sur Bryan Dabo

L'escroquerie avortée sur Bryan Dabo

0
La mobilisation des clubs turcs après le séisme La mobilisation des clubs turcs après le séisme

La mobilisation des clubs turcs après le séisme

La mobilisation des clubs turcs après le séisme

13
Quand Igor Tudor met en jeu une Rolex pour contredire un journaliste Quand Igor Tudor met en jeu une Rolex pour contredire un journaliste

Quand Igor Tudor met en jeu une Rolex pour contredire un journaliste

Quand Igor Tudor met en jeu une Rolex pour contredire un journaliste

12
Le plan du PSV pour conserver Xavi Simons la saison prochaine Le plan du PSV pour conserver Xavi Simons la saison prochaine

Le plan du PSV pour conserver Xavi Simons la saison prochaine

Le plan du PSV pour conserver Xavi Simons la saison prochaine

Maroc

30
« Je suis sûr que le public de l'OM va adopter Ounahi » « Je suis sûr que le public de l'OM va adopter Ounahi »

« Je suis sûr que le public de l'OM va adopter Ounahi »

« Je suis sûr que le public de l'OM va adopter Ounahi »

122
CHAN : la Fédération marocaine porte plainte suite à des chants xénophobes des supporters algériens CHAN : la Fédération marocaine porte plainte suite à des chants xénophobes des supporters algériens

CHAN : la Fédération marocaine porte plainte suite à des chants xénophobes des supporters algériens

CHAN : la Fédération marocaine porte plainte suite à des chants xénophobes des supporters algériens

93
Le Maroc, double tenant du titre, déclare forfait pour le CHAN Le Maroc, double tenant du titre, déclare forfait pour le CHAN

Le Maroc, double tenant du titre, déclare forfait pour le CHAN

Le Maroc, double tenant du titre, déclare forfait pour le CHAN

25
Lamkel Zé quitte l'Europe Lamkel Zé quitte l'Europe

Lamkel Zé quitte l'Europe

Lamkel Zé quitte l'Europe

18
La fédération marocaine face à une affaire de revente illégale de billets durant le Mondial La fédération marocaine face à une affaire de revente illégale de billets durant le Mondial

La fédération marocaine face à une affaire de revente illégale de billets durant le Mondial

La fédération marocaine face à une affaire de revente illégale de billets durant le Mondial