S’abonner au mag
  • Euro 2024
  • Gr. D
  • Pologne-Pays-Bas (1-2)

Les Pays-Bas s’imposent sur le fil face à la Pologne

Par Alexandre Lejeune

Rapidement menés au score, les Néerlandais ont déjà dû puiser dans leurs réserves pour se sortir du piège vicieux tendu par les Polonais (1-2) ce dimanche à Hambourg. Aucune des deux formations n’aura réellement été impressionnante, et il s’agit peut-être là du principal enseignement à tirer pour l’équipe de France.

Les Pays-Bas s’imposent sur le fil face à la Pologne

  Pologne 1-2 Pays-Bas

Buts : Buksa (16e) pour la Pologne // Gakpo (29e) et Weghorst (83e) pour les Pays-Bas

À Hambourg, la journée avait commencé avec une frayeur causée par un individu mal intentionné, finalement maîtrisé par la police. Elle s’est terminée par de la joie pour des Néerlandais qui ont longtemps cru finir frustrés ce dimanche par des Polonais limités mais vaillants, en l’absence de leur guide Robert Lewandowski. Il aura fallu attendre le dernier quart d’heure et un choix gagnant de Ronald Koeman pour voir Wout Weghorst soulager un peuple batave venu en nombre (1-2). Pour se rassurer totalement, les Oranje repasseront.

Des Pays-Bas à réaction

Tout de bleu vêtus, les Oranje n’ont pas attendu bien longtemps pour prendre le contrôle du ballon. Même sans grand patron au milieu, les gars de Ronald Koeman ont d’abord semblé sereins dans l’entrejeu, bien aidés par Xavi Simons, excentré sur le côté droit sur la feuille de match, mais en réalité davantage dans un rôle de quatrième larron du milieu. Oui mais voilà, la Pologne, même sans Lewandowski ni Arkadiusz Milik, avait des arguments à faire valoir sur le plan offensif, et elle l’a montré de la plus belle des manières. Sur un corner obtenu sur l’une des premières incursions des Polonais dans le camp adverse, Adam Buksa, l’ancien Lensois qui n’avait jamais trop brillé avec les Sang et Or, s’est élevé plus haut que tous les défenseurs bataves pour croiser un coup de casque imparable pour Bart Verbruggen (1-0, 16e). Une bonne piqûre de rappel pour les Néerlandais, qui sont de suite repartis à l’assaut, à l’image de Cody Gakpo, intenable sur son côté gauche. C’est d’ailleurs l’ailier de Liverpool qui s’est alors chargé de ramener les siens à hauteur, en profitant d’une mauvaise relance polonaise pour déclencher à 25 mètres une frappe suffisamment déviée pour ne laisser aucune chance à Wojciech Szczęsny (1-1, 29e). À l’entracte, les Polonais peuvent même s’estimer heureux de partager le nul, et ils peuvent aussi remercier Memphis Depay, imprécis à de nombreuses reprises.

Weghorst, le sauveur du jour

Étrangement, les deux formations sont ressorties des vestiaires beaucoup moins tranchantes, sur un rythme étonnamment plus calme. Comme si la Pologne pouvait se contenter de ce point, et comme si les Pays-Bas se sentaient supérieurs, et savaient qu’ils pouvaient faire la différence à tout moment. Drôle d’erreur, car derrière, les hommes de Michał Probierz ont verrouillé les timides offensives des Oranje avec justesse, ne laissant que des miettes aux attaquants bataves. Les Białe Orły vont jusqu’à inquiéter Verbruggen sur une jolie frappe de Jakub Kiwior, laissé seul au second poteau, mais bien boxée par le portier de Brighton. Koeman n’aime pas ce qu’il voit, il décide notamment de sortir Simons, de moins en moins visible au fil des minutes, et il choisit surtout de faire entrer Wout Weghorst à dix minutes du terme. Coaching gagnant, puisque l’avant-centre n’a pas besoin de mille ballons pour dégainer : après deux minutes sur le pré, il profite d’un bon ballon dans la profondeur de Nathan Aké, passeur décisif pour la deuxième fois du jour, pour croiser un tir en déséquilibre et faire basculer dans la joie un Volksparkstadion inondé par une marée orange (1-2, 83e). Au coup de sifflet final, les Néerlandais peuvent lâcher quelques sourires, mais ceux-ci ressemblent plus à du soulagement qu’à de la jubilation.


Pologne (3-5-2) : Szczęsny – Bednarek, Salamon (Bereszynski, 86e), Kiwior – Frankowski, Zieliński, Piotrowski (78e), Romanczuk (Slisz, 55e), Zalewski – Urbański (Świderski, 55e), Szymański (Moder, 46e) – Buksa. Sélectionneur : Michał Probierz.

Pays-Bas (4-3-3) : Verbruggen – Dumfries, De Vrij, Van Dijk, Aké (Van de Ven, 87e) – Schouten, Reijnders, Veerman (Wijnaldum, 62e) – Simons (Malen, 62e), Depay (Weghorst, 81e), Gakpo (Frimpong, 81e). Sélectionneur : Ronald Koeman.

Combiné Euro 2024 : 477€ à gagner avec France & Autriche ce vendredi !

Par Alexandre Lejeune

À lire aussi
12
Revivez Pologne-Pays-Bas (1-2)
  • Euro 2024
  • Gr. D
  • Pologne-Pays-Bas
Revivez Pologne-Pays-Bas (1-2)

Revivez Pologne-Pays-Bas (1-2)

Revivez Pologne-Pays-Bas (1-2)
Articles en tendances
30
Revivez France-États-Unis (3-0)
  • JO 2024 (H)
  • Gr. A
  • France-Etats-Unis
Revivez France-États-Unis (3-0)

Revivez France-États-Unis (3-0)

Revivez France-États-Unis (3-0)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus CDEE2

Pays-Bas

12
Revivez Pays-Bas-Angleterre  (1-2)
Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)
12
Revivez Pays-Bas-Angleterre  (1-2)
Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Revivez Pays-Bas-Angleterre (1-2)

Pologne