S’abonner au mag
  • C1
  • 8es
  • Naples-Real Madrid (1-3)

Le Real n’a peur de rien

Par Florian Cadu
Le Real n’a peur de rien

Malmenés par des Napolitains ultra motivés, qui ont livré une première période formidable, les Madrilènes ont serré les dents avant d'assurer la qualification grâce à un doublé de Sergio Ramos sur deux corners de Toni Kroos. Dans une ambiance bouillante.

Naples 1-3 Real Madrid

Buts : Mertens (24e) pour Naples // Ramos (51e, 57e), Morata (90e+1) pour le Real Madrid

Cette saison, le Real Madrid est en train d’inventer un nouveau concept : il peut se permettre d’être mauvais défensivement pour gagner. Il peut même se permettre d’être mauvais dans le jeu sans en subir les conséquences. Tant qu’il disposera de joueurs monstrueux lorsque le besoin s’en fait sentir, tant qu’il pourra compter sur un arrière central pas vraiment serein derrière, mais capable de s’offrir un doublé en cinq minutes devant, le club de la capitale restera l’un des sérieux prétendants à la coupe aux grandes oreilles. Pour les adversaires, la frustration qui en découle est gigantesque. Le Napoli ne dira pas le contraire. Avant les deux buts de Sergio Ramos sur corner, l’équipe italienne avait le match bien en main et avait montré bien plus de choses que son concurrent du soir. Mais après sa première manche perdue 3-1, elle s’est encore inclinée devant un monstre d’efficacité et de professionnalisme.

Naples à la hauteur de ses supporters…

L’ambiance promettait d’être brûlante. Et le San Paolo n’a pas failli à sa réputation. Chaud bouillant, le public accueille leurs joueurs comme il se doit. Dans un bordel monstre, quoi. En réponse, l’équipe italienne entame sa partie tambour battant. Comment pourrait-il en être autrement dans ce contexte si particulier ? Du coup, les locaux imposent un pressing dingue, et jouent l’attaque à fond. Manque seulement le dernier geste. Celui qui permettrait d’installer un énorme doute dans les têtes espagnoles. Mais les Madrilènes ne sont pas les premiers venus. La pression, ils savent la gérer. Même quand elle est contre eux. Avec un Navas concentré, le Real ne cède pas directement face aux tirs lointains adverses. Et joue clairement en contre, attendant la moindre faille à exploiter. Résultat : on assiste à une rencontre passionnante, grâce notamment à un Bale en forme et malgré un Marcelo pas dans son assiette. La rencontre va vite devenir encore plus fascinante.

… et le Real toujours dangereux

Pourquoi ? Parce que la nouvelle coqueluche du Napoli, à savoir Mertens, relance complètement la qualification de son équipe en faisant hurler de bonheur les tribunes après une superbe action collective à une touche de balle. Le passeur décisif ? Hamšík, bien entendu. La réponse madrilène ne se fait pas attendre. Ronaldo, trouvant l’espace pour se présenter devant Reina, l’élimine… et frappe le poteau. Le montant sauve également Reina quelques minutes plus tard sur une nouvelle tentative de Mertens. Mais les occasions s’enchaînent. Tactiquement, physiquement et même techniquement, Naples semble au-dessus. Insigne est en feu, les milieux ont la dalle, les ballons sont récupérés très haut… Seules quelques relances défensives sont à revoir. Alors, le troisième de Serie A est-il capable de faire tomber le champion d’Europe en titre ? C’est trop vite oublier la terrible expérience de la Maison-Blanche. Sur un corner évitable (à la suite d’une perte de balle regrettable d’Hamšík), Ramos place sa tête et remet les deux camps à égalité… Ce qui veut dire que les Italiens doivent marquer deux fois pour arracher la prolongation. Trop difficile face au clan de CR7, qui refait le coup par le même buteur (quelle qualité de passe de Kroos…) cinq minutes après et s’offre un troisième pion par Morata. Signe qu’il connaît définitivement la formule de la C1. Le voilà en quarts de finale pour la septième fois consécutive.

Résultats et classement de la Ligue des champions Retrouvez toute l’actualité de la Ligue des champions
Les notes de Naples
Dans cet article :
Thibaut Courtois revient dans le groupe du Real Madrid
Dans cet article :

Par Florian Cadu

C1 - Huitièmes retour Naples - Real Madrid (1-3)
Articles en tendances
Logo de l'équipe Bologna
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara Nella foto: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) Photo Michele Nucci/LaPresse February 21, 2022 Bologna, Italy sport soccer Bologna Vs. Spezia calcio srl - Italian Football Championship League A TIM 2021/2022 - Renato Dall'Ara stadium In the pic: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) - Photo by Icon sport
  • Italie
  • Bologna
Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
  • Ligue 1
  • J22
  • Brest-OM
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Logo de l'équipe Nice
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Lyon-Nice (1-0)
L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage
Logo de l'équipe Nantes
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Nantes-PSG (0-2)
Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Real Madrid

Dries Mertens