S’abonner au mag
  • Serie A
  • 37e journée
  • Lazio/Sampdoria

Klose, quand le but n’a pas d’âge

Eric Maggiori
Klose, quand le but n’a pas d’âge

A bientôt 35 ans, Miroslav Klose continue d’enfiler les pions. Longtemps blessé cette saison, il a finalement rattrapé son retard avec un quintuplé la semaine dernière. En ligne de mire : la finale de la Coupe d’Italie et, un peu plus loin, le Mondial 2014.

C’est un peu passer inaperçu à cause du sacre de la Juventus. Pourtant, le week-end dernier, Miroslav Klose a réalisé un fabuleux exploit, comme on n’en avait pas vu en Italie depuis des décennies. Un quintuplé, lors de la victoire de la Lazio 6-0 contre Bologne. Le dernier à avoir inscrit 5 buts lors d’un seul et même match en Serie A se nommait Roberto Pruzzo, en 1986. Autant dire que la performance datait. Mais Klose l’a remise au gout du jour, en buteur atemporel qu’il est. De fait, les années passent mais ne semblent pas vraiment avoir d’influence sur l’attaquant allemand, à l’instar d’un Di Natale ou d’un Totti. Klose, avec 15 réalisations en championnat d’Italie, a déjà amélioré son total de la saison dernière (12), avec encore deux matches à disputer. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : depuis le début de sa carrière, l’Allemand a inscrit 265 buts, dont 67 avec le maillot de la Nationalmannschaft, à une petite unité du record en sélection de Gerd Müller. Klose se pose d’ailleurs encore deux objectifs : remporter un trophée avec la Lazio, et devenir le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du Monde. La première étape aura lieu dans quelques semaines, avec la tant attendue finale de Coupe d’Italie contre la Roma.

Sa neuvième finale

Depuis qu’il est arrivé à la Lazio, Klose est sans nul doute le joueur décisif du club biancoceleste. Il n’y a qu’à regarder les statistiques et les résultats de l’équipe laziale avec et sans lui pour s’en convaincre. Lorsque l’Allemand est absent, la moyenne de buts chute, et, en même temps, la moyenne de points par match. Manque de bol, voilà deux saisons que Klose se blesse pratiquement à la même période, au mois de février, laissant ainsi ses potes se débrouiller seuls dans la course à l’Europe. L’an dernier, son absence avait certainement coûté la Ligue des Champions à la Lazio, qui avait dû se contenter d’une qualification en Europa League. Cette saison, l’équipe de Petkovic a accusé encore plus que le coup, tombant jusqu’à la 8e place du classement, alors qu’elle était tranquillement installée sur le podium en présence de son attaquant. Les deux dernières victoires, obtenues face à Bologne et sur la pelouse de l’Inter, ont permis à la Lazio de revenir à la 6e position, à deux points de la zone Europe. Il reste désormais 180 minutes pour aller chercher cette 5e place, qui garantirait une place en Europa League aux biancocelesti avant même de disputer la finale de Coupe d’Italie.

Or, Klose, désormais revenu au top de sa forme, a bien l’intention de mettre ce dernier coup de collier, qu’il n’avait pas été en mesure de mettre la saison dernière. D’abord, les deux derniers matches de championnat, donc, face à la Sampdoria (demain à 15h) et Cagliari. Puis la grande finale de Coupe d’Italie, que toute la ville attend, face à l’ennemi juré, la Roma. Un match qui vaut une saison. Or, les finales, Klose connaît bien. Dans sa carrière, il en a disputé huit. Bilan : quatre victoires et quatre défaites, la dernière en finale de C1 2010, contre l’Inter. Quant au derby romain, il n’a eu besoin que de deux saisons pour en faire sa spécialité. Depuis son arrivée à la Lazio, Klose n’a perdu aucun derby. Trois succès pour un nul, avec, à la clef, deux buts marqués (dont celui inscrit à la 93e minute en octobre 2011) et un pénalty + expulsion provoqués. L’occasion est belle de continuer la série, et de définitivement devenir l’idole des rares tifosi qu’il n’a pas encore conquis.

Müller et Ronaldo en ligne de mire

Mais on le sait, le vrai, grand objectif de Klose, c’est le Mondial 2014. Le joueur aura alors 36 ans, mais Joachim Löw sait que son expérience pourrait être extrêmement utile. Klose a déjà disputé trois phases finales de Coupe du Monde (2002, 2006 et 2010), obtenant une deuxième et deux troisième place. Surtout, il tient en ligne de mire deux joueurs. Gerd Müller et Ronaldo. Le premier est le meilleur buteur de l’histoire de la sélection allemande, avec 68 réalisations. Klose en est à 67. Et même si Uli Hoeness affirme que « Müller a marqué ses buts contre l’Angleterre, la France, l’Italie alors que Klose, c’est 80% contre le Liechtenstein et compagnie ! » , Miroslav pourra lui demander, en contrepartie, des nouvelles de ses saucisses et de son compte en Suisse.

Le second est en revanche le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du Monde. 15 réalisations pour le Brésilien aux grandes dents. Miro suit avec 14 pions (5 en 2002, 5 en 2006 et 4 en 2010). Encore deux unités, et l’Allemand deviendra le numéro 1. Il ne s’en est d’ailleurs jamais caché : s’il s’est engagé pour trois ans avec la Lazio, c’est aussi pour arriver au Mondial 2014 en pleine forme. Priorité à la Mannschaft ? Presque. La Lazio compte, pour Klose, mais elle doit surtout lui servir à rester affuté, à marquer des buts et à conserver toutes ses sensations de buteur. Dans trois semaines, Klose cochera la case de la saison 2012/13. « Fait » . La 14e saison de sa carrière au haut niveau, la 9e avec au moins 10 buts marqués en championnat. Il ajoutera peut-être un trophée à sa vitrine. Le peuple de la Lazio s’en remet à lui et à ses talents de buteur. Et qu’on se le dise : Klose n’a jamais aimé décevoir.

Eric Maggiori

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine