S’abonner au mag
  • Coupe de la Ligue
  • 1/16e
  • Auxerre/Angers

Keserü : « Ne misez pas beaucoup d’argent sur notre victoire »

Propos recueillis par Arnaud Di Stasio
Keserü : «<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>Ne misez pas beaucoup d&rsquo;argent sur notre victoire<span style="font-size:50%">&nbsp;</span>»

Après avoir débuté avec Nantes à seulement 18 ans, Claudiu Keserü a longtemps enchaîné les aller-retours et les prêts en Ligue 2 (Libourne, Tours, Angers). L'avant-centre roumain fait désormais partie des meubles à Angers où il est le principal artisan du bon début de saison (déjà 6 buts en 9 matchs). Celui qui a la chair de poule quand il évoque Christian Karembeu nous parle du déplacement des Angevins à Auxerre.

Beaucoup de clubs pensent que la Coupe de la Ligue est la compétition de trop. Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?Je ne suis pas d’accord. Après, c’est sûr que tout le monde n’aborde pas la Coupe de la Ligue de la même manière, ça dépend beaucoup de la quantité et de la qualité des effectifs. Mais c’est une compétition qui peut rapporter pas mal de choses.

Angers est actuellement 4e de Ligue 2 à 2 points du leader. Vous avez des ambitions en Coupe de la Ligue ou, au contraire, vous craignez d’y laisser du jus pour le championnat ?On évite de penser aux choses négatives, on va jouer cette compétition pour aller le plus loin possible. On a l’effectif qui nous permet de jouer la Coupe de la Ligue avec de réelles ambitions, sans avoir peur d’être fatigué pour le prochain match de Ligue 2.

Qu’est-ce que ça vous inspire que certaines équipes n’aient pas à jouer les premiers tours ?Je trouve ça tout à fait normal que les meilleurs clubs de L1 entrent plus tard, puisqu’ils jouent la Coupe d’Europe et que leur calendrier est plus chargé.

Vous allez jouer contre Auxerre, vous n’auriez pas préféré tomber contre une équipe de Ligue 1 ?Il ne faut pas faire trop de calculs, on attend le tirage et ensuite on se concentre sur le match, quelle que soit l’équipe. Chaque match a sa vérité.

Vous restez sur 4 victoires consécutives et vous aviez battu Auxerre en amical cet été, on peut miser un gros billet sur Angers ce soir ?Non, je ne peux quand même pas vous dire de miser beaucoup d’argent sur notre victoire (rires). Encore une fois, chaque match a sa vérité et il faut relativiser les victoires pendant les matchs de préparation. Comme chaque club suit une préparation différente, le niveau de forme n’est pas le même lors de ce genre de matchs.

Vous pouvez nous donner un petit pronostic pour le match ?On verra bien, mais ce qui est sûr, c’est que nous allons essayer de le gagner. Après, je ne sais pas quelle équipe aura le plus de fraîcheur au moment du match, mais nous, on va là-bas avec l’intention de se qualifier.

Avec le départ de Gaëtan Charbonnier pour Montpellier cet été, vous sentez-vous plus de responsabilités ?Non non, pas forcément. C’est un autre championnat, il y a une nouvelle équipe, une nouvelle vérité. Aujourd’hui, on essaie de faire les meilleurs matchs possibles et si celui qui se trouve en meilleure position arrive à marquer, et bien tant mieux. Seule compte l’équipe.

Vous avez une vingtaine de sélections avec l’équipe de Roumanie Espoirs, mais vous n’avez jamais été appelé en A. Qu’est-ce qu’il vous manque ?Ah ça, je ne sais pas… Il faudrait plutôt le demander aux décideurs du football roumain. La suite logique pour un joueur comme moi, qui était capitaine des Espoirs pendant pas mal de temps, c’est normalement les A. Malheureusement, ce n’est pas moi qui décide. Ça n’empêche pas que je vais essayer de faire ma meilleure saison.

C’est déjà votre 4e saison à Angers, vous avez été plusieurs fois meilleur joueur de Ligue 2. Ça doit vous manquer, la Ligue 1 ?Tout joueur professionnel rêve de jouer en Ligue 1. Mais tous les joueurs n’ont pas une trajectoire « normale » , qui commence du bas pour aller tout en haut. Des fois, il y a des passages un peu moins bons. Aujourd’hui, je suis à Angers et je vais tout donner pour que mon équipe gagne, mais il est certain que je rêve de revenir en Ligue 1.

Propos recueillis par Arnaud Di Stasio

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

02
Live : Lyon-Lens (0-2)
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine