S’abonner au mag

Barça/OL – Les notes

Par
Barça/OL – Les notes

Juste comme ça, pour déconner un peu, voici les notes de Barça/OL. Entre mauvaise foi et lucidité. Parce que ça mange pas de pain. C'est cadeau !

FC Barcelone

Victor Valdes, 5 : Très bon quand il n’a rien à faire. Ne peut rien sur les deux buts lyonnais. Une hirondelle ne fait pas pour autant le printemps…

Daniel Alves, 6 : Le Brésilien ne s’est pas vraiment décoiffé, mis à part quelques une-deux avec Messi. On retiendra surtout qu’il nous a débarrassés de Juninho en fin de match, et c’est déjà pas si mal.

Piqué, 6 : Il parait qu’il aurait demandé à ses coéquipiers si Benzema valait bien 100 millions d’euros. Bonne performance de l’ex-Mancunien, malgré sa petite hésitation sur le deuxième but des Gones.

Marquez, 6,5 : Passeur décisif sur le premier but et capable de transversales de plus de 50 mètres, aussi belles que des telenovelas, le Mexicain s’est montré à son avantage.

Sylvinho, 4 : Vu sa modeste prestation, on comprend mieux pourquoi Abidal est le choix par défaut de Guardiola. Et en plus il ressemble à Jim Carrey.

Iniesta,8,5 : Blanc comme un cul, mais indispensable rouage dans la machine blaugrana, Iniesta a encore une fois démontré qu’il était un joueur absolument génial, mais malheureusement sous-coté. Victime de fautes à répétition de Juninho et de Makoun, Casper a été l’homme-clé de la belle performance des Blaugranas en première mi-temps.

Xavi, 7,5 : Calme, concentré, clairvoyant, lucide et jamais affolé, le meneur de jeu de la Seleccion a donné une véritable leçon à Juninho sur la manière de porter le brassard de capitaine. La classe, tout simplement.

Touré, 7 : Un eunuque pour surveiller le harem catalan. Tout simplement indispensable à son équipe et une nouvelle fois très bon contre des Gones repartis la queue entre les jambes.

Henry 7,5 : Toujours aussi prévisible dans ses dribbles, il a quand même été providentiel dans le double affrontement contre Lyon. Bonne prestation générale, malgré son raté contre Lloris en milieu de deuxième mi-temps. Faut dire qu’avoir un anaconda entre les jambes, ça aide pas pour la vivacité.

Eto’o 7 : Frappe d’Africain sur le quatrième but blaugrana et remise de seigneur sur le but de Messi, Big Sam s’est même fait plaisir en se foutant de la gueule de Boumsong. Prends-ça Jean-Claude “Narcisse” !

Messi, 6,5 : Comme un élève de terminale qui s’emmerde en classe de CM2, la Pulga a seulement levé le doigt une fois pour prendre la parole. Résultat : un slalom entre des plots jaunes, une frappe enroulée – boulée et un but déjà sur youtube. La routine ou presque…

Keita, 7 : Thomas Ngijol nous a sorti son meilleur sketch : un but dans les arrêts de jeu.

Krkic, 5 : Le jeune Espagnol n’a même pas eu droit aux restes. Lyon était déjà sur les rotules à son entrée.

Hleb, 0 : Perdu dans le Camp Nou. Comme d’hab.

Olympique Lyonnais

Lloris, 2 : Excellent gardien quand il touche la balle, ce qui n’était pas le cas ce soir. Avec cinq buts dans la musette, Hugo a dû se mordre le peu de lèvres qu’il lui restait.

Clerc : Pas aperçu, pas noté : “Par où t’es rentré on t’a pas vu sortir ?”, “Mais où est Charly ?”, “On a perdu la 7ème compagnie !”. Sans oublier “L’homme invisible”.

Cris, 4 : Le policier était un îlotier hier soir.

Boumsong, 3 : Balle au pied, c’est sans doute l’un des joueurs les plus laids de la planète. Sans ballon, c’est pas forcément mieux. On fait quoi alors ?

Grosso, 2 : Merdo, on l’a pas vu.

Ederson, 4 : Il court, il défend, il presse, il fait ce qu’on lui dit. C’est pas un Brésilien, c’est un Coréen.

Juninho, 0 : Tout simplement insupportable. Carton rouge entièrement mérité. Et pour ne rien arranger, traité de « porc » par les commentateurs de Canal Plus Espagne.

Toulalan, 3 : L’un de ses plus mauvais matchs de la saison. Il n’a pas dépassé la moitié de terrain en 90 minutes.

Jean II Makoun, 4 : Auteur d’une belle tête sur le premier but lyonnais. C’est tout ? Bah ouais, et c’est déjà pas mal.

Delgado, 3 : Le monosourcil argentin a fait ce qu’il a pu, avec notamment un joli centre sur le deuxième but des Lyonnais. C’est toujours ça que Keita n’aura pas fait.

Benzema, 2 : Il devait être le héros de la soirée. Maintenant on se demande bien comment Aulas va pouvoir en tirer 100 millions d’euros.

Keita, 1 : Comme un euro symbolique, pour sa présence elle aussi symbolique.

Kallstrom, 1 : Il a commencé le décrassage avant même que le match ne soit fini. C’est aussi ça la rigueur nordique !

Par Javio Prieto Guardiolo

Par

Articles en tendances
31
Revivez OM-Shakhtar (3-1)
  • C3
  • Barrages
  • OM-Shakhtar (3-1)
Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Revivez OM-Shakhtar (3-1)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine