Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Leicester-Tottenham

T'es où, Nkoudou ?

Transféré à Tottenham il y a un an et demi, Georges-Kévin Nkoudou est invisible en Angleterre. Et pour cause : l’ancien Marseillais ne joue quasiment jamais chez les Spurs.

Modififié
Franck Tabanou. Florian Thauvin. Rémy Cabella. Benjamin Stambouli. Emmanuel Rivière. Gabriel Obertan. Romain Amalfitano. La liste (non exhaustive) des joueurs français ayant ces dernières années disparu après avoir quitté l’Hexagone pour l’Angleterre est longue. Les performances décevantes expliquent cet échec britannique pour certains d’entre eux. C’est encore plus triste pour d’autres, qui n’ont même pas eu leur chance dans leur nouvelle équipe. Georges-Kévin Nkoudou fait partie de cette dernière catégorie.


Avant son départ pour l’étranger, l’enfant de Versailles connaît pourtant une ascension aussi impressionnante qu’inattendue. Après ses débuts professionnels avec Nantes en 2013-2014 (six apparitions en Ligue 1) et une saison 2014-2015 complète (28 matchs de championnat pour deux buts et une passes décisive), Nkoudou quitte son club formateur pour poursuivre son cursus à l’Olympique de Marseille. Un choix risqué, déjà. Acheté 1,5 million d’euros, le gamin né en février 1995 ressemble à un gros point d’interrogation pour les fans olympiens. Lesquels sont rapidement surpris par les belles choses proposées par la recrue, qui claque ses dix buts toutes compétitions confondues (accompagnés de trois passes décisives) et devient alors une plus-value potentielle pour les dirigeants phocéens.

Un départ trop impulsif


C’est là que les emmerdes débutent. Sans doute emballé par son année réussie sur la Canebière, l’ailier gauche pense pouvoir accélérer son destin et atteindre le sommet du gratin européen sans prendre le temps de grimper les étapes intermédiaires. Quand l’OM reçoit un chèque d’environ onze millions d’euros de la part de Tottenham, soit près de dix fois le prix lâché aux Canaris un an plus tôt, le club encaisse la somme sans se poser de questions et souhaite bonne chance à son désormais ancien poulain pour sa nouvelle aventure. Une aventure qui va vite se transformer en traquenard.


Sous le maillot des Spurs, l’ailier gauche n’a en effet disputé que 46 minutes en Premier League. Un total disséminé en huit apparitions. Si l’on prend en compte les coupes nationales (219 minutes en sept bouts de match) et européennes (34 en deux), le calcul ne monte même pas à 300 minutes. Un bilan comptable famélique obtenu en une saison et demie. Dans ce contexte, difficile de montrer ce qu’on a dans le ventre. Pire : en 2016-2017, Nkoudou n’a été aperçu qu’une seule et unique minute en championnat (le 14 octobre contre Bournemouth) et 45 durant les rencontres de coupes. Signe que la situation n’évolue pas. Que la situation s’aggrave, même.

Ni souhaité, ni souhaitable pour Pochettino


Comment donc expliquer un tel fiasco ? Simple : Mauricio Pochettino, qui dispose tout de même d’un effectif loin d’être dégueulasse construit pour rivaliser face aux meilleurs, n’a pas été sondé lors du recrutement de Georges-Kévin. «  C’est normal d’avoir besoin de temps pour s’adapter, rassurait le technicien argentin face à la presse en décembre 2016 pour justifier le faible temps de jeu adjugé à Nkoudou. Certains joueurs en ont besoin de plus que d’autres, mais il est difficile de s’adapter à notre style. Il est très jeune. (...) Il a le potentiel d’un bon joueur. Mais on ne peut pas le mettre en face de ses responsabilités dès le premier jour et lui dire : "Allez, tu dois réaliser de grosses performances dès maintenant." »



Sauf qu’un an plus tard, rien n’a changé pour Nkoudou. En réalité, Pochettino n’a guère confiance dans le « potentiel » qu’il évoquait, doute sérieusement de l’apport du garçon dans le collectif bien huilé de son équipe, et n’est pas convaincu par ses qualités. Pour ne rien arranger, GKN a eu la (très) mauvaise idée de poser avec un maillot de l’ennemi de Chelsea offert par son pote Michy Batshuayi. Un cliché évidemment posté sur les réseaux sociaux qui a créé la colère chez les fans de Tottenham. Pas le meilleur moyen de s’intégrer dans un décor où Harry Kane, Dele Alli et Son Heung-min occupent beaucoup de place. Surtout qu’en s’excusant, le jeune joueur de 22 ans a clairement reconnu qu’il ne connaissait pas la rivalité entre Blues et Spurs. Au moins a-t-il toujours en tête celle qui existe entre Rennes et Nantes, où certaines rumeurs l’envoient déjà.



Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 2 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3
Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 4 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 40 Hier à 15:30 Le bijou de Kolarov face au Costa Rica 8 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 1
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall
Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15
Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 9 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Poulsen ouvre le score pour le Danemark 3 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9 samedi 16 juin Messi rate son penalty ! 18 samedi 16 juin Finnbogason relance l'Islande ! 3 samedi 16 juin Le premier but en Coupe du monde d'Agüero samedi 16 juin Van Marwijk : « On méritait le nul » 17 samedi 16 juin Pogba délivre les Bleus 8 samedi 16 juin La main de Samuel Umtiti et le penalty de Jedinak 4 samedi 16 juin L'ouverture du score de Griezmann grâce à la VAR 1 samedi 16 juin Le rap de Benjamin Pavard (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 25 : Les Bleus vus d'Australie, Espagne-Portugal et le Danois daltonien
À lire ensuite
Lyon déplume Nice