Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e journée
  3. // Gr.C
  4. // Dinamo Zagreb/PSG

Scènes de ménage au PSG

Zlatan aime bien Ménez, et considère Gameiro comme un concurrent. Mais Gameiro, lui, ne réussit jamais aussi bien qu’avec Ibra à ses côtés. Toujours adepte de nouvelles sensations, que peut donc bien penser Carlo Ancelotti de ces ménages en attaque ?

Modififié
Carlo Ancelotti aime les expérimentations. Bien sûr, il a ses éléments inamovibles. Mais il faut bien avouer qu’il fait tourner, et que les dispositifs se succèdent autant que les gueules. Dernier exemple en date, la rencontre face à Reims samedi dernier, où l’entraîneur du PSG a aligné d’entrée six défenseurs, et fait jouer Thiago Silva récupérateur. En attaque aussi, l’Italien varie. Et lorsqu’il compose avec deux attaquants, il utilise de plus en plus la piste Gameiro pour accompagner Zlatan. Ce qu’en pense Ibra ? « Gameiro, c’est un bon joueur. Il court beaucoup, il est rapide. Il a montré qu’il était un concurrent sérieux. » Bon. Si c’est flatteur, le qualificatif de « concurrent » veut aussi dire que le Suédois considère qu’il n’y a pas de place pour deux. En vrai, lui préfère évoluer avec Ménez. Pas le même profil, plus livreur de ballons que ne l’est Gameiro, forcément. C’est avec l’ailier français à ses côtés que Zlatan a scoré la plupart de ses 9 buts en Ligue 1. Avec Gameiro, il n’en a marqué aucun, en deux rencontres. En revanche, le Kevin en a marqué 3, sur ces deux matchs. Ce qu’en dit Ancelotti ? « Ils peuvent jouer ensemble. Gameiro aime la profondeur. Ibra, moins. Ils sont complémentaires. » Mais pour contenter tout le monde, voilà ce que pourrait décréter l’Italien.

Le 4-2-2-2

Avantage : Ibrahimovic a Gameiro à ses côtés, mais Ménez et Pastore derrière pour lui refiler des ballons. Et quand il en aura marre de marquer, le Suédois laissera à Gameiro deux, trois miettes. Ménez, s’il s’est dit heureux de jouer en pointe, aura davantage de liberté au milieu. Emballé, c’est pesé.
Inconvénient : Le milieu défensif. Ancelotti privilégie généralement le 4-3-1-2, enfin, ce 4-4-2 en losange, avec deux récupérateurs à proximité du regista qu’est Verratti. Avec un homme en moins, le petit Italien pourrait se crever plus rapidement à la tâche. A l’époque Milan, Pirlo avait Gattuso comme chien de garde. Sans déconner, le chien de garde, ce serait qui dans ce cas ? Matuidi ?
Verdict : Trop offensif, comme dispositif. Et Ancelotti n’aime pas quand c’est trop offensif. Autant mettre six défenseurs d’entrée, tiens.


Le 3-5-2


Avantage : Ibrahimovic a Gameiro à ses côtés, mais Ménez à droite pour lui refiler des centres. Gameiro est content, lui, il a son Zlatan. Puis le milieu reste équilibré, avec un Verratti bien entouré. La défense à trois, c’est aussi possible. Et puis, Thiago Silva serait content, lui qui préfère jouer avec Alex l’aurait enfin sur la pelouse.
Inconvénient : Le problème de la défense à trois, ce sont les ailiers qui doivent naviguer et assurer un bon repli défensif. Ménez, assurer un repli défensif, sérieusement ? Bon, et puis surtout, le problème, c’est qu’on fait quoi des Nenê ou Pastore ?
Verdict : Trop bordélique, comme dispositif. Et puis, dans ce cas-là, on prend des valises, avec un nombre incalculable de buts qui viendraient du côté de Ménez.


Le 5-2-1-2


Avantage : La défense est plus équilibrée, avec de vrais latéraux, qui couvrent bien leur côté respectif. Thiago Silva est toujours content, Ibra a Gameiro à ses côtés mais Ménez derrière lui pour lui refiler des ballons.
Inconvénient : Verratti est toujours tout seul. Nenê et Pastore se tirent la bourre pour savoir qui sera le remplaçant du remplaçant. Et Lucas envisage sérieusement de rester au Brésil.
Verdict : Vu le nombre de milieux offensifs ou d’ailiers de qualité dans l’effectif (parce qu’il y a aussi Lavezzi), il serait bête de s’en passer.


Le 4-2-4



Avantage : La défense va bien, et puis surtout, Ibra a deux bons livreurs de ballons à proximité, avec un Ménez à droite et un Nenê à gauche. De quoi lui faire oublier qu’il a un « concurrent » à ses côtés.
Inconvénient : Verratti aura du pain sur la planche. Thiago Silva referait la gueule. Et Pastore est vraiment trop lent pour jouer en ailier : même en sortant du banc tout frais, il aurait du mal à prendre de vitesse un latéral avec 60 minutes dans les jambes. Et puis, c’est bien trop offensif pour être honnête, comme dispositif.
Verdict : Paris, c’est pas le Torino.


Le 6-2-2

Avantage : Il y a assez de défenseurs pour ne pas prendre de buts. Au pire, on en cale un à côté de Verratti pour qu’il se sente moins seul.
Inconvénient : On le fait jouer où, Ménez ?
Verdict : Validé. Y a le compte en défense.

Plus tard ? Le 4-2-3-1 ?

Avantage : Lavezzi va bientôt revenir et redevenir ce joueur fou qu’il était à Naples. En janvier, le jeune Lucas va débarquer aussi. Logiquement, il faut une ligne de trois attaquants, et tant pis pour les deux pointes. Lavezzi à gauche, Pastore au centre, Ménez à droite.
Inconvénient : Qui faire jouer en pointe ? Bah…
Verdict : On vend Gameiro.


Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 20
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom