Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options

On était au Camp Nou pour la présentation d'Umtiti

Sous le cagnard catalan, Samuel Umtiti a été officiellement présenté à la presse. Entre pensées pour les victimes de Nice et ses ambitions personnelles, le nouveau Blaugrana a vécu une journée particulière.

Modififié
Il est arrivé sur la platea du Camp Nou aux côtés de Josep Maria Bartomeu, le président du Barça. Costard gris anthracite, Samuel Umtiti a dévalé calmement les marches avant de prendre place sur la scène ombragée qui offre une vue imparable sur le terrain. Au lendemain de l'attentat à Nice, une minute de silence est d'abord respectée. Ensuite, le désormais ex-Lyonnais s'aventure à quelques mots d'espagnol, promettant d'apprendre rapidement le catalan.

Difficile de parler de foot au lendemain de ce putain de 14 juillet. Umtiti a des amis à Nice et il a du mal à dire ce qui est : oui, c'est un grand jour pour lui. En l'espace de quelques semaines, son statut a radicalement changé. Il n'est plus ce joueur âprement soutenu par la communauté OL sur les réseaux sociaux. Désormais, il a un statut. Transfert de 25 millions d’euros, clause libératoire fixée d'emblée à 60 barres et une finale d'Euro en prime : oui, le Barça croit manifestement en ses capacités.

Merci patron


Sur la liste des réservistes de Didier Deschamps, le gaucher est entré dans le XI pour les quarts de finale pour s'installer dans l'axe droit de la défense. Le voilà à présent blaugrana, à tout juste 22 ans. Comme à l'accoutumée, le joueur est descendu en tenue sur la pelouse de l'antre du FCB pour enquiller quelques jongles et expédier quelques ballons aux supporters qui l'attendaient. Lors de la conférence de presse (cette fois-ci en polo rouge, un vrai défilé de mode), le défenseur international n'a pas manqué de remercier son ex-président : « J'ai eu la chance de côtoyer un président tel que Jean-Michel Aulas qui savait que c'était le club de mes rêves. Il m'a offert cette opportunité et m'a poussé à venir ici.  »


Fleuron de l'Académie OL, Umtiti emprunte donc le même chemin que Sonny Anderson, Edmilson et Éric Abidal, avec qui il a eu le temps de discuter : « Éric ne m'a dit que du bien du club, sur sa façon de fonctionner, son état d'esprit, ses valeurs. Ça me correspond bien. Ça développe du beau jeu et c'est un autre monde. Ce sera différent, il faut s'y préparer, car je n'aurai pas la même vie qu'à Lyon. »

Mordu du Barça


« Samu » est venu pour préparer l'avenir du Barça. Il devrait bénéficier d'un temps de jeu forcément moins élevé qu'à Lyon, mais cette saison d'apprentissage ne lui fait pas peur : « Je sais qu'il y a de très bons joueurs à mon poste et je suis là pour apprendre et progresser, prendre exemple sur eux. Je sais à quoi m'en tenir. J'ai des objectifs élevés, je ne vais pas le cacher, je suis un compétiteur et je veux jouer. » Avec le départ quasi certain de Javier Mascherano en 2017, le natif de Yaoundé dispose d'une année pour s'adapter au moule blaugrana. Avantage indéniable, il est polyvalent en plus d'être propre et bon relanceur. Ses matchs dans l'axe droit lors de l'Euro ne sont pas passés inaperçus en Catalogne. Il est désormais le troisième gaucher français de l'effectif avec Jérémy Mathieu et Lucas Digne, certainement celui qui a la plus belle marge de progression et celui qui est le plus attendu.


Umtiti l'a répété à plusieurs reprises : il réalise son rêve. C'est un mordu du Barça et il a privilégié le cœur à la caillasse de la Premier League : « Quand j'ai su qu'il y avait la possibilité de venir dans ce grand club, j'ai eu quelques larmes. J'essaie de cacher mes émotions, mais là, c'était difficile. » La concurrence sera évidemment très différente de ce qu'il a connu à Lyon, mais ce « gros bosseur » , pour reprendre ses propres mots, envisage son étape au Barça avec envie et ambitions : «  Cette façon de jouer me plaît depuis tout petit, tout comme cet état d'esprit : gagner, gagner, gagner.  » Peu de joueurs français ont pleinement réussi au Barça (pour un Giuly ou un Abidal, combien de Christanval, Déhu ou Dutruel ?), c'est donc un sacré challenge qui s'offre à lui.


Et outre la rivalité avec Piqué, Mascherano, Vermaelen et Mathieu, Umtiti devra aussi livrer un duel à distance pour une place de titulaire en équipe de France avec Raphaël Varane, en délicatesse au Real Madrid : « J'ai pu montrer de belles choses pendant l'Euro, mais ce n'est pas suffisant. Il faudra être bon en club pour être rappelé. Si je le suis, ce sera le cas. » Le dernier Samuel à avoir porté le maillot blaugrana ne s'en est pas trop mal tiré. Alors après Saméto, Samumtiti ?

Par FM Boudet, à Barcelone
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:26 Platini non poursuivi, « un signe positif » pour Blatter 7
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi
Hier à 09:09 Michel Platini non poursuivi par la justice suisse 20 vendredi 25 mai Le fair-play financier renforcé 20