1. //
  2. // 29e journée
  3. // PSG/Nancy (2-1)

Le PSG peut remercier Ibrahimovic

C'est un PSG maladroit et fatigué qui a pris le meilleur sur Nancy cet après-midi. Surpris en contre, les Parisiens sont parvenus à prendre l'avantage en l'espace de trois minutes, grâce à l'inévitable Zlatan (2-1). Du reste, ils n'ont pas été convaincants. Du tout.

Modififié
4 41
PSG-Nancy : 2-1 (0-1)
Buteurs : Zlatan Ibrahimović (59e, 62e) pour le PSG. Moukandjo (36e) pour Nancy.

Leonardo se fait tailler dans tous les sens, depuis sa fameuse décla post-défaite à Reims. Le PSG, cette équipe «  faite pour l'Europe  » , négocierait mieux les grands rendez-vous que les petits. Alors si les Parisiens ont remporté la victoire cet après-midi face à Nancy, il y a, quelque part, du vrai dans ce qu'on appelle désormais communément « le théorème de Leo » . La fatigue accumulée ces dernières semaines n'aidant pas, le PSG a franchement galéré face au 19e de Ligue 1. Incapables de trouver les espaces et peu réalistes, les hommes de Carlo Ancelotti s'en sont remis à Zlatan et à ses trois minutes de feu, pour remporter trois points. Une performance peu convaincante, dans la lignée des revers à Reims ou Sochaux, face à ces « petits » de L1.

Nancy surprend en contre

Sans Thiago Motta ni Jallet, coach Ancelotti aligne d'entrée Verratti et Van der Wiel. Côté nancéien, Patrick Gabriel a quant à lui concocté un 3-4-3 modulable. Et cet ASNL présente assurément le visage que son coach voulait bien lui donner. Sans complexe, l'avant-dernier de Ligue 1 entre bien mieux dans son match, impose un défi physique au milieu. En face, les Parisiens apparaissent en dedans, et répondent à la domination des locaux par une défense bien basse. Il faut en réalité attendre le premier quart d'heure pour que le PSG sorte de sa carapace. Le temps qu'il aura fallu pour « mesurer la faiblesse de l'adversaire » , répondra peut-être Leonardo. Ou pour prendre conscience des possibilités, après un face-à-face raté par Matuidi. En attendant, les Franciliens montent d'un cran, et les rôles s'inversent. Verratti et Sakho récupèrent une flopée de ballons, les Lorrains reculent. Un contexte plus logique, mais qui est en réalité favorable à la tactique initiale de coach Gabriel. Là où les Parisiens sont maladroits à l'approche des 16m50, les Nancéiens, eux, explosent en contre. Et après une première occasion de but pour le remuant Jebbour, qui trouvera les gants et le poteau de Sirigu, Moukandjo va concrétiser : sur une balle bêtement perdue par Pastore, Bakar mène la contre-attaque et lance l'attaquant camerounais face au portier. Après avoir buté une première fois sur le dernier rempart, il voit le ballon lui revenir sur la tronche, et ne manque pas sa seconde chance (0-1, 36e). Logique. Un nouveau face-à-face perdu par Lucas face au gardien ne fera que confirmer la tendance : le PSG n'y est pas vraiment.

Et Zlatan surgit

Mis à part le remplacement – on ne peut plus logique – de Pastore pour l'entrée en jeu de Ménez, on serait tenté de dire qu'on « prend les mêmes, et on recommence  » à la reprise. Parce que le PSG monopolise toujours le ballon face à un gros bloc nancéien, et galère à trouver les espaces. Même topo, encore, au niveau du réalisme. Car lorsque ces Parisiens trouvent enfin une faille, la finition fait défaut : lancé par Verratti en profondeur, Zlatan bloque sur Gregorini. Ça commence à faire. Heureusement pour Paris que Puygrenier commettra une erreur. Une seule erreur, qui changera tout un match : sur un centre parisien, l'ancien du Zénith se chauffe pour un contrôle poitrine à l'entrée de la surface. Pas vraiment efficace : le ballon revient dans les pieds de Ménez, lequel décale Zlatan, qui bat enfin le portier (1-1, 59e). Un but libérateur, qui abat autant les Lorrains qu'il remotive les partenaires du Suédois. À peine trois minutes plus tard, Verratti – excellent aujourd'hui – balance une nouvelle ouverture dans le dos de la défense, à destination de... Zlatan. Le numéro 10 efface un Gregorini parti à la pêche et glisse le ballon au fond (2-1, 62e). Trois minutes, voilà qui suffira. Le PSG résistera tant bien que mal aux assauts adverses – merci le poteau, sur une nouvelle tentative de Zitte – et glane trois points dans la difficulté, pour assurer son leadership en Ligue 1. L'essentiel est bien là. Pour le beau jeu et la manière, en revanche, il faudra repasser.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je comprend pourquoi T.Silva ne veut pas jouer avec Sakho. Sakho is a pain in the ass.
On sait jamais ce qu'il va se passer avec lui.
motherfucker Niveau : CFA
Voir Paris gagner du temps comme ça face à Nancy... ça m'a fait... je sais pas, un truc bizarre.
Hadopi Conqueror Niveau : DHR
Première phrase en français apprise par Verratti "C'est la première faute."

Je sais pas pourquoi, mais ça ne m'étonne pas du tout que ce soit celle-là.

Ha ha. Sacré Marco.
Hyppolite Dangbeto Niveau : District
Thiago "Monstro"Silva encore precieux ainsi que Marco"Pupute"Verrati et le nouveau public "Footix"du parc fidele a lui meme qui siffle et adule en 10min...
Note : 6
Pour une fois je suis pratiquement d'accord avec ce résumé!

1ère mi-tps pourrave du PSG qui peut remercier Sirigu (comme d'hab) et le poteau.. le PSG qui domine stérilement et qui se fait battre à son propre jeu, cad prendre un but en contre attaque.
2eme mi tps où le PSG trouve la faille par 2 bourdes, dont une de Gregorini qui était qd mm très bon et de Puygrenier qui n'a pas été meilleur sur ses 3 occasions d'égaliser..
Zlatan m'a qd mm surpris à courir, surtout sur un dernier centre à ras de terre..
il a qd mm ajouté 2 buts hein !

Nancy aurait pu être une des bêtes noires du PSG (avec Lorient, Sochaux.. voire Reims, Nice..), mais malheureusement pour eux, et mm s'ils ne perdent (encore) que par un but d'écart, ils foncent vers la Ligue 2 !
Je ne retiendrai que les 3 points du match obtenus, le reste, c'était loin d'être glorieux.
PS: Visiblement, la Suède réussit à Zlatan.
Hyppolite Dangbeto Niveau : District
Thiago "Monstro"Silva encore precieux ainsi que Marco"Pupute"Verrati et le nouveau public "Footix"du parc fidele a lui meme qui siffle et adule en 10min...
sandro l'obèse Niveau : Ligue 1
Note : -1
Comment on dit l'important c'est les trois poings en italien?
Paris fera un champion bien moche en tout cas
J'en ai ras le bol de cet arbitrage français de merde*, qui siffle une faute dés qu'il y a le moindre effleurement. Sérieux, c'est pas croyable, parfois il n'y avait même pas de contact! C'est clairement une des raisons majeures pour lesquelles le championnat de france est aussi relou à regarder ; pas une minute sans une faute sifflée.
À part ça, ça devient vraiment inquiétant, on a toujours pas sorti un vrai match complet en L1, en 2013. Toutes nos victoires, on les a eu en jouant petit. Il y a un problème d'implication, mais pas seulement : comment Ancelotti peut-il ressortir exactement les mêmes que mardi dernier, alors que clairement, y'en a sur le banc qui meurent de faim? Pastore et Lucas complètement à côté de la plaque, Matuidi énorme mais il faut absolument le laisser respirer sinon son corps va finir par exploser.

Bref, vraiment dégouté que la magnifique phase de décembre n'ait été qu'une parenthèse. Ça fait toujours plaisir de prendre les trois points avant le match de Lyon, mais franchement j'ai honte de notre jeu. +1 pour ces bouffons de commentateurs qui réclamaient un pénalty sur l'intervention de Silva en 1ère période.

Pour parler de Nancy, je suis vraiment impressionné par la différence du jeu entre le match aller et retour...octobre c'était vraiment une saloperie* de jeu, là c'était vraiment pas désagréable.
Le PSG peut remercier Puygrenier*.
leoçiraptor Niveau : District
Verratti est vraiment plaisant à voir jouer. Super tandem avec Blaisou. La prochaine saison, avec un peu plus d'experience en terme de L1, il risque de faire très mal
Malgré des joueurs émoussés physiquement , sortant d'un match retour compliqué de 1/8 de C1 contre Valence et étant mené 1-0 par Nancy à domicile ( le scénario catastrophe contre cette équipe ) , le PSG a su trouver des ressources pour finalement l'emporter . Bien sûr pour la manière on repassera plus tard comme d'habitude .....
Beefheart Niveau : DHR
Faudrait voir à pas oublier que y'a eu 4 un contre un ratés par le psg. N'importe quel autre jour y'en a deux qui passent et vous tenez pas du tout le même discours. Comme d'hab paris se met en danger tout le match, comme d'hab la victoire est logique.
Pas rassurant, mais ça prouve que l'équipe a bien le niveau qu'elle revendique sur le papier, et qu'elle peut donc taper du gros.
Message posté par sandro l'obèse
Comment on dit l'important c'est les trois poings en italien?
Paris fera un champion bien moche en tout cas


Aussi moche que ta haine.
J’essaie toujours de défendre Shako. D'abord car c'est un joueur qui porte Paris dans son cœur et que dans les duels il excelle. Mais là niveau placement il a été très mauvais. Il essaie de s'améliorer dans la relance mais à mon sens c'est avant tout dans son placement qu'il doit progresser.
J'ai pas trop compris la compo d'Ancelotti, Lucas et Pastore sont cramés depuis le match de LDC, de même pour Lavezzi et pourtant il hésite quand même à titulariser Ménez et Gameiro (incompréhensible au vu de ce qu'ils ont apporté après leur entrée). Je trouve que l'attitude qu'Ancelotti a avec Gameiro est limite, on a l'impression qu'il se fout de ce qu'il peut apporter, qu'il l'élimine d'entrée de jeu même quand les circonstances font qu'il doive jouer.
Enfin, ce cas mis à part, je trouve qu'Ancelotti gère biens les individualités. Mais c'est assez frustrant quand on sait ce qu'un joueur comme Gameiro peut apporter avec un peu de rythme (c'est pas un hasard que Dortmund le veuille).
Je pense que Paris aurait du l'emporter de loin et facilement vu les nombreuses et énormes occasions non concretisées (Matuidi, Lucas et Ibra). le probleme de Paris est tactique. Pouquoi Ancelloti met Pastore comme le dépositaire du jeu Parisien. Il n'en as ni la prestance ni la constance et il ne l'auras jamais. Faire évoluer l'équipe en 4 3 3 peut s'avérer positif, si les deux ailiers Lavezzi et Lucas apportent le soutien. Mais actuellement, ils manquent cruellement de solutions. D'ailleurs quand j'ai vu Lucas sortir , j'ai misé un petit 10 sur Paris qui était mené. Oups désolé pur ce HS.
sandro l'obèse Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par juda


Aussi moche que ta haine.


Dsl je me suis fait hacker mon compte, par un type qui trouve que le jeu du PSG n'est pas adapté aux joueurs qui composent l'équipe et aux sous dépensés.
Quelle honte, comment peut il trouver que cette équipe gagne en jouant mal?T'inquietes je vais lui rendre la raison.
Je ne comprend rien à cette équipe de Paris.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 41