En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Krasnodar-Nice

Kaboré : « Le championnat russe n'a rien d'exotique »

Ce jeudi soir, l’ex-Marseillais Charles Kaboré va renouer avec le foot français et l’accent du midi, le temps d’un match contre Nice en Ligue Europa avec le FC Krasnodar. Le capitaine du Burkina Faso, installé en Russie depuis presque quatre ans, s’y sent bien. À tel point qu’en quittant le Kuban pour l’autre club de la ville, il n’a même pas eu à déménager…

Modififié
Les clubs français ont la réputation de disputer la Ligue Europa avec une certaine légèreté. Est-ce différent en Russie ?
En France, je n’ai connu qu’un seul club européen, l’OM. Et là-bas, on nous faisait bien comprendre que la Ligue Europa, c’était une Coupe d'Europe par défaut, que seule la Ligue des champions avait vraiment de l’importance. En Russie, c’est différent. La Ligue Europa est importante. On nous demande de la jouer à fond. Et encore plus pour un club comme le FC Krasnodar, qui a moins de chances de disputer la Ligue des champions que les grosses équipes de Moscou, ou le Zénith Saint-Pétersbourg. Je ne sais pas comment Nice a abordé cette compétition, mais nous, on est à 100%…

Le championnat russe semble moins attractif pour les joueurs étrangers qu’il y a quelques années…
Je ne pense pas. Le niveau de ce championnat est bien plus élevé qu’on ne le croit en France. Il y a six ou sept équipes capables de jouer les premiers rôles.
« Venez à Krasnodar, dans notre centre d’entraînement, vous verrez qu’il n’a rien à envier à ceux des meilleurs clubs européens. »
D’ailleurs, il y a quelque chose qui me surprend toujours quand on parle de la Russie. Ce n’est vraiment pas un championnat exotique, comme on peut le lire. Le niveau y est bon, les clubs disposent de moyens assez importants, les structures sont souvent excellentes et je n’ai jamais eu le moindre retard dans le versement des salaires. Venez à Krasnodar, dans notre centre d’entraînement, vous verrez qu’il n’a rien à envier à ceux des meilleurs clubs européens. On va bientôt jouer dans un stade neuf. Je n’ai vraiment pas l’impression de jouer dans un championnat exotique. Le foot russe est d’un bon niveau. On bosse beaucoup pour se rapprocher des meilleurs européens. D’ailleurs, souvenez-vous de la dernière Ligue des champions : le Zénith avait battu deux fois Lyon, et assez largement (3-1, 2-0, ndlr).

Pourtant, l’année dernière, alors que vous étiez sous contrat avec le Kuban, l’idée d’un départ était dans l’air…
Je ne voulais pas absolument quitter la Russie, mais juste évoluer dans un club plus ambitieux. Le Kuban, c’est le club historique de la ville. Mais le FC Krasnodar, c’est l'une des équipes qui montent en Russie. J’avais eu des contacts avec le Lokomotiv Moscou, avec le Beşiktaş Istanbul. Mais rester à Krasnodar, dans l’autre club de la ville, qui dispute régulièrement la Ligue Europa, cela me convenait aussi. Au début, les supporters du Kuban m’en voulaient un peu, mais aujourd’hui, ça va.


La vie y est sympa ?
Ah oui. Bon, j’ai mis deux bons mois à m’adapter en arrivant de Marseille, mais c’est normal.
« Au club, j’ai un interprète qui est là pour me traduire l’essentiel en français. »
Beaucoup de choses changent, il faut un peu de temps pour s’y faire. Et puis, la ville est située au sud de la Russie. Nous ne sommes qu’à une heure d’avion d’Istanbul. Les hivers ne sont pas aussi froids qu’à Moscou ou Saint-Pétersbourg. Et de toute manière, l’hiver, en Russie, c’est la trêve. Donc je n’y suis pas. Franchement, la vie est agréable. Je parle quelques mots de russe, même si, au club, j’ai un interprète qui est là pour me traduire l’essentiel en français. Ma famille se sent bien ici. Honnêtement, j’ai un contrat jusqu’en 2019, et je ne suis pas pressé de partir.

Et financièrement ?
C’est bien aussi. Les impôts sont beaucoup moins élevés qu’en France, et les salaires sont en net. Je gagne donc mieux ma vie qu’à Marseille. Sportivement et financièrement, je m’y retrouve.

Lors de l’Euro 2016, on a vu les hooligans russes à l’œuvre, notamment lors du match contre l’Angleterre à Marseille (1-1, le 11 juin). Cette violence est-elle perceptible lors des rencontres de championnat ?
Pas du tout. Il y a des supporters violents autour de certains clubs, notamment à Moscou. Je sais qu’il y a parfois des bagarres, mais c’est en général loin des stades. Je n’ai jamais assisté à des scènes comme celles de Marseille. Dans les tribunes, c’est parfois un peu chaud verbalement, les supporters se chambrent bien, mais ça ne va pas plus loin. Il y a aussi pas mal de policiers.


Et personnellement, avez-vous été la cible d’attitudes racistes ?
Jamais, même si cela est arrivé à certains joueurs noirs évoluant en Russie. Je n’en ai jamais été victime, ni au stade, ni dans la rue. Bon, parfois, dans les yeux de certains, lorsque je me promène en ville, je sens bien qu’on me regarde un peu bizarrement. Ici, il n’y a pas beaucoup de noirs. Mais ça s’arrête là. On ne m’a jamais insulté, ni agressé. Ces regards, je les considère surtout comme étant de la curiosité.

Suivez-vous encore l’actualité de l’Olympique de Marseille ?
Oui, bien sûr. J’y suis très attaché. J’y ai passé six ans, j’y ai été champion en 2010, j’ai remporté trois Coupes de la Ligue (2010, 2011, 2012).
« Marseille doit pouvoir jouer les premiers rôles, et disputer régulièrement la Ligue des champions. »
En ce moment, c’est un peu compliqué, car depuis deux ans, les résultats ne sont pas terribles. Mais comme il y a un nouvel investisseur, je pense que cela va changer les choses. Je le souhaite vraiment. Marseille doit pouvoir jouer les premiers rôles, et disputer régulièrement la Ligue des champions. La saison dernière, le club aurait pu descendre en Ligue 2. Je ne pense pas que cela arrivera un jour. Même s’il ne faut jamais dire jamais…

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Propos recueillis par Alexis Billebault
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 11:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
    Hier à 11:24 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    samedi 24 février Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 31 samedi 24 février Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 22 samedi 24 février Les lumières s'éteignent en Argentine 16
    À lire ensuite
    Bodmer, un VRP en short