1. //
  2. // 36e journée
  3. // Naples/Cesena

Higuaín, pêcheur de gros

Mais combien faut-il d'occasions à Gonzalo pour en mettre une au fond ? Ce fût encore criant contre le Dnipro : il vendange. Beaucoup. C'est d'ailleurs ce qui a coûté, en partie, la finale au Napoli. Gros plan sur le pire ennemi d'Higuaín : son mental.

Modififié
7 24
«  À Madrid, je devais constamment prouver quelque chose que j'avais déjà prouvé, mais tout cela est derrière moi. » Nous sommes le 24 juillet 2013. Gonzalo vient de signer au Napoli. Et la première raison apparente de sa venue dans le Sud de l'Italie, c'est la confiance que l'on place en lui. Benítez, De Laurentiis, les tifosi, la speakerine… Tout le monde au club le veut. Et c'est typiquement le genre de joueurs qui a besoin de confort pour être performant. D'être désiré, aimé, câliné. Ce qu'il n'avait plus à Madrid. Ce qu'il espérait retrouver à Naples. C'est en tout cas ce qu'il avait laissé entendre à la radio espagnole Cadena Cope : « Ici, je reçois beaucoup de soutien, je ne sais pas si j'en reçois plus qu'à Madrid, mais c'est le genre de soutien dont a besoin un joueur. » En clair, il n'aime pas la concurrence. Il préfère largement être titulaire, avoir du temps de jeu pour pouvoir marquer un maximum.

Le syndrome Richard Gasquet


Mais même aujourd'hui, alors que le San Paolo hurle son nom sans relâche, alors qu'on le croyait guéri de ses vieux démons, Higuaín se met encore à douter. La preuve à la 7e minute de jeu contre le Dnipro. Alors que le Napoli a besoin de marquer rapidement pour refaire son retard, Pipita manque un premier duel crucial face à Boyko. Le gardien ukrainien n'a pas seulement arrêté ce tir d'Higuaín. Il l'a eu mentalement. En sortant de cette manière, rapidement et sans filet, il a obligé Gonzalo à lui tirer dessus et à le pousser dans ses retranchements. Derrière, toutes les tentatives d'Higuaín furent ponctuées d'échecs. Un souci, une maladie qui l'affecte trop souvent à des moments décisifs. Tel un tennisman français à Rolland Garros, ses visions de succès lui jouent des tours. Elles s'infiltrent dans sa tête et l'empêche de finir un point.

Il n'est certainement pas le seul fautif dans l'histoire, mais on attend quand même d'une pointe qu'elle fasse la différence dès qu'elle en a l'occasion. Les statistiques sont là pour le confirmer. Higuaín, c'est l'un des attaquants qui tirent le plus au but dans le championnat. Derrière Quagliarella et Dybala, il est celui qui prend le plus souvent sa chance. Et quand on regarde le résultat, globalement, c'est plutôt pas mal. 16 buts en championnat. 27 toutes compétitions confondues. Honorable. Mais voilà, Gonzalo fait aussi partie de ceux qui ratent le plus en Serie A. Et ça, c'est bien moins glorieux. Il lui a fallu une flopée d'occasions, 111 exactement, pour arriver à atteindre la quatrième place au classement des buteurs. C'est encore loin des stats de son prédécesseur, Edinson Cavani, qui connaît un peu le même problème, mais ça, c'est encore une autre histoire… Higuaín n'a rien d'un matador, d'un pêcheur à la ligne. Lui, c'est un usinier. Un industriel. Un mec qui a généralement besoin d'un filet pour ne pas revenir bredouille.

Le chien de chasse de Mourinho


Ce n'est pas pour rien qu'il a fallu attendre sept matchs en Serie A pour voir le premier but d'Higuaín. Environ 600 minutes de jeu. Environ 20 tirs. Pour un numéro 9, on peut appeler ça une éternité. Et puis, il a surtout fallu attendre la victoire 6–2 contre le Chievo pour le voir débloquer son compteur. Un match où il jouait sans trop de pression. Un match tranquille. Higuaín n'a pas seulement besoin de confiance, il marche par séries. Par cycles. C'est une bouteille de ketchup si on reprend la métaphore de Cristiano Ronaldo, son ancien collègue au Real.

Si ce n'est pas ça, difficile de comprendre pourquoi Higuaín rate tant d'occasions dans les matchs importants. En demi-finale de C3, tout comme en finale de Supercoupe d'Italie, sa dynamique négative associée à son maigre ratio but/frappe, fait de lui un attaquant lambda sur une période donnée.



Et puis, une chose peut se débloquer dans sa tête. Une inconscience partielle. Un coup du sort. Peu importe. Et c'est alors que Pipita peut inscrire un doublé salvateur et permettre au Napoli d'aller chercher son seul titre de la saison. Malgré la classe, malgré des réalisations aussi importantes, malgré son statut de tireur de penalty, malgré ses nombreuses passes décisives, Gonzalo doit encore gagner, c'est certain, en réalisme et en régularité. Ou alors retrouver sa complète insouciance et arrêter de tant réfléchir, de tant tergiverser dans les grands soirs. Car tout est réuni au Napoli pour qu'il soit heureux lors de sa troisième saison et qu'il redevienne le chien de chasse qu'il était avec Mourinho. Mais ce qu'il s'est passé face à Dnipropetrovsk, ce n'est plus possible. Ça peut durer un temps. On peut lui pardonner une fois, deux fois, trois fois, jusqu'à tomber sur les limites de la patience du San Paoli.

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Depuis que Tévez n'est plus en national, devant la place se joue entre Palacio et Higuain...

Encore Higuain a montré qu'il pouvait envoyer sec mais Palacio malgré ses jolies stats à l'inter je trouve son niveau assez excécrable...
Ce mec c'est une demi-molle : ca t'émoustille mais tu sais jamais si ca va décoller ou finir en coup de mou..
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Jamais été convaincu par ce joueur, pas plus au Real qu'au Napoli.

Comme souligné dans l'article, il n a pas le mental d'un grand buteur. Il se faisait systématiquement dessus au Real, dans les gros matchs.

C'est la même chose à Naples avec zero évolution dans ce genre de matchs. Un bon buteur, à peu près régulier oui, un grand buteur non.

A sa decharge peut être que si Hamsik et Mertens avaient joues, il aurait peut etre eu plus de meilleurs ballons qu'avec Callejon et Gabbiadinni...


Enfin, Benitez et ses choix quoi...
barcelonista Niveau : DHR
Entre Higuain Batiston(Je pense que je l'écris mal mais bon)e palacio...dur dur de remporter une coupe du monde
georgesleserpent Niveau : Loisir
Je suis assez d'accord avec l'article.

Ce mec semble vraiment dépendant de la confiance qu'il a en lui même. Ce qui le rend vraiment inconstant.

Capable de tout détruire, comme face à Wolfsburg, où il est à la fois très bon dans la finition et la construction du jeu, mais aussi de se foirer totalement comme face au Dnipro ou face à l'OL en 2010 avec le Real.

C'est dommage car il a un jeu très complet et une large palette tactique et technique.
Message posté par OwenRed(s)

Encore Higuain a montré qu'il pouvait envoyer sec mais Palacio malgré ses jolies stats à l'inter je trouve son niveau assez excécrable...


Palacio a de mauvaises statistiques cette année, et il est souvent (très) mauvais. Les 2 saisons précédentes, il fournissait de façon régulière d'excellente performance en portant souvent seul l'attaque de l'Inter. Très bon attaquant de soutien, mais qui semble complètement fini depuis sa mauvaise coupe du monde.
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Note : 4
J'm souvient encore de son loupe contre Lyon avec le Real en 2010. Il dribble Lloris pour tirer sur le poteau face au but vide... Il sera presque toujours passe a cote des gros matchs. Dommage.
Noixfraiche Niveau : Loisir
Message posté par OwenRed(s)
Depuis que Tévez n'est plus en national, devant la place se joue entre Palacio et Higuain...


Aucune sélection digne de ce nom a des attaquants qui jouent en Serie A ou dans le championnat brésilien.
Peñarol mi Amor Niveau : Ligue 2
 //  13:53  //  Aficionado del Uruguay
Message posté par OwenRed(s)
Depuis que Tévez n'est plus en national, devant la place se joue entre Palacio et Higuain...

Encore Higuain a montré qu'il pouvait envoyer sec mais Palacio malgré ses jolies stats à l'inter je trouve son niveau assez excécrable...


Putain de merde, ce qu'il faut pas lire dés fois...
Palacio "niveau assez exécrable" ? Je pense qu'a ce niveau la, c'est même plus un ophtalmo qu'il te faut !

Rodrigo Palacio est l'un des joueurs les plus bandant à voir jouer, il a une qualité technique, un sens du déplacement, des appels, une activité, un altruisme et une grinta que tu ne trouvera pas chez 5 attaquants en Europe.
Le mec a juste porté Boca sur ses épaules pendant 4 ans "presque" (Riquelme #__#) a lui tout seul !
Donc si pour toi, Palacio a un "niveau assez exécrable", c'est que tu ne doit reg pas beaucoup voir de matchs de l'Inter, ou alors que tu préfère les tout-droit style Michael Owen (comme le laisse supposer ton pseudo).
saddam_usain_bolt Niveau : DHR
J'ai encore en mémoire son loupé en première mi-temps de finale de coupe du monde, le mec se retrouve en face-à-face avec Neuer, et il la met hors cadre...
McMilkshake Niveau : CFA2
Je me rappelle encore de son match face à l'OL en 2010, avec le but de Makoun derrière. C'est un jouet pour les gardiens, une fois qu'ils ont remporté leur premier face-à-face contre lui. Mais ça reste un bon buteur, et il connaît des cycles comme tout le monde, excepté les 2 tarés à un but par match
tacle_tibia Niveau : Ligue 1
Message posté par OwenRed(s)
Depuis que Tévez n'est plus en national, devant la place se joue entre Palacio et Higuain...

Encore Higuain a montré qu'il pouvait envoyer sec mais Palacio malgré ses jolies stats à l'inter je trouve son niveau assez excécrable...


mouais bof il y a encore kun aguero , di maria ou encore icardi avant de foutre palacio...
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par tacle_tibia


mouais bof il y a encore kun aguero , di maria ou encore icardi avant de foutre palacio...


Oui aujourd'hui, les vrais concurrents pour la place de 9 de l'Albiceleste sont surtout Aguero et Tevez (de retour en sélection). Ensuite y a Higuain et les jeunes qui poussent derrière (Icardi, Vietto, Dybala) mais je pense que Palacio n'est plus dans le coup depuis la CDM...
Quant à Higuain, son manque de réalisme offensif dans les gros matchs a sans doute coûté la CDM à l'Argentine et la finale d'EL au Napoli !
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Note : 4
Message posté par Alain Proviste


Oui aujourd'hui, les vrais concurrents pour la place de 9 de l'Albiceleste sont surtout Aguero et Tevez (de retour en sélection). Ensuite y a Higuain et les jeunes qui poussent derrière (Icardi, Vietto, Dybala) mais je pense que Palacio n'est plus dans le coup depuis la CDM...
Quant à Higuain, son manque de réalisme offensif dans les gros matchs a sans doute coûté la CDM à l'Argentine et la finale d'EL au Napoli !


Ceci dit, l'arbitre du match aller est au moins aussi responsable qu'Higuain de l'élimination du Napoli...
Frenchies Niveau : CFA
Message posté par saddam_usain_bolt
J'ai encore en mémoire son loupé en première mi-temps de finale de coupe du monde, le mec se retrouve en face-à-face avec Neuer, et il la met hors cadre...


quand j'ai vu ça, je me suis dit que si l'Argentine ne gagnait pas,
je le reniais à tout jamais ...

bon beh ^_^
Alain Proviste Niveau : Ligue 2
Message posté par saddam_usain_bolt
J'ai encore en mémoire son loupé en première mi-temps de finale de coupe du monde, le mec se retrouve en face-à-face avec Neuer, et il la met hors cadre...


J'en fais encore des cauchemars (celle-là et l'occase de Palacio) !
Superbe comparaison avec Richard "coeur de lion" Gasquet. Un talent indéniable mais un mental de lopette pour évoluer au plus haut niveau!
Message posté par Peñarol mi Amor


Putain de merde, ce qu'il faut pas lire dés fois...
Palacio "niveau assez exécrable" ? Je pense qu'a ce niveau la, c'est même plus un ophtalmo qu'il te faut !


Je t'avoue que je regarde pas de matchs de l'Inter, mais à la coupe du monde, il était juste nul quand même. Cela dit Aguero aussi était mauvais à la cdm, je te l'accorde.
RobertoBaggio Niveau : DHR
Message posté par saddam_usain_bolt
J'ai encore en mémoire son loupé en première mi-temps de finale de coupe du monde, le mec se retrouve en face-à-face avec Neuer, et il la met hors cadre...


Un des "loupés" qui font la légende de chaque finale...
Même si en seconde mi-temps il aurait pu obtenir un penalty pour le coup de genou du cyborg en face.

Un joueur capable de mettre des buts de nulle part (son enchaînement contrôle de la poitrine et but contre Wolfsbourg, un modèle du genre) et de louper des actions d'école. Mais bon je l'aime bien quand même, un bon vieux 9 à l'ancienne qui vendange dans les grands matches et marque parfois des buts improbables, comme la Serie A en a tant accueilli.
Chatte Ayrton Niveau : CFA2
je repense aux mecs qui le mettaient au dessus de Benzema

et je ris
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 24