Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 36e journée

Brest y va tout droit, Troyes peut encore rêver

Folle soirée pour cette 36e journée de Ligue 1. Des buts, du suspense, et déjà quelques conclusions en bas de tableau : avec leurs victoires, Bastia et Valenciennes ont validé leur maintien en L1. Troyes, grâce à son succès face à Ajaccio, peut encore l'espérer. En revanche, les carottes sont déjà cuites pour Brest.

Modififié
Ajaccio – Troyes : 0-1
Buteurs : Jarjat (17e)

Ils la voulaient cette victoire, ils l'ont arrachée. Les Troyens sont allés s'imposer à Ajaccio, se relançant dans la course pour le maintien. Et tant bien que mal, les hommes de Furlan ont bien géré : ils ont réalisé une belle entame, ont ouvert le score très tôt grâce à Jarjat sur corner, et ont tenu par la suite. Tenir, voilà la partie qui s'est révélée bien difficile. En deuxième mi-temps, les Champenois sont acculés sur leur but. Les Corses ont poussé, beaucoup poussé, sans parvenir à trouver la faille. La faute à un surplus de déchets techniques, et surtout, à une imprécision dans le dernier geste – la première frappe cadrée d'Oliech est intervenue seulement à l'heure de jeu. Pour dire, Thuram n'aura finalement eu à intervenir que sur une mine de Delort. Objectif atteint, et brillamment atteint pour les Troyens, qui ne sont plus qu'à un petit point du premier non relégable. Les Ajacciens, eux, ne sont pas encore sauvés.

Bordeaux – Nancy : 3-2
Buteurs : Poko (41e), Saivet (45e), Diabaté (85e)/Karaboué (65e), Sané (80e)

Match fou à Bordeaux. Match fou, car match surprenant à plusieurs reprises. À la toute fin de la première période, déjà. Alors qu'on se dirigeait tout droit vers un 0-0 symbolisant parfaitement un premier acte sans saveur, Poko a surgi pour débloquer la situation, en mettant un terme à un joyeux bordel dans la surface lorraine. Le but du réveil girondin, Saivet marquant dans la foulée. À 2-0 à la pause, on pensait que la messe était dite. D'autant qu'à la reprise, les locaux géraient tranquillement leur avance, les Nancéiens ne sortant absolument pas la tête de l'eau. C'est Carrasso qui leur a redonné espoir. En laissant filer une frappe toute molle de Karaboué entre ses jambes, le portier a renversé la situation. À dix minutes du terme, Sané viendra même égaliser de la tronche, provoquant la stupeur à Chaban-Delmas. Une stupeur de courte durée, Diabaté imitant le dernier but nancéien cinq minutes plus tard, en reprenant un centre de Trémoulinas de la tronche. 3-2, match fou, et Nancy se retrouve dans la galère. Les Lorrains pourraient bien être relégables au terme du weekend.

Bastia – Montpellier : 3-1
Buteurs : Beauvue (16e), Modeste (32e, 87e) /Utaka (31e)

Bastia sera en Ligue 1 la saison prochaine. Avec sa victoire du soir face à Montpellier, c'est désormais mathématique. Et sur la rencontre, c'est aussi mérité : après une belle entame, les Corses ont reculé pour mieux laisser l'initiative et exploser en contre, leur spécialité. Là où les Héraultais se sont montrés inoffensifs balle au pied, eux profiteront de leurs moindres cartouches. Sur un centre dévié, Beauvue a allumé direct, et trompé Pionnier avec une volée croisée. L'égalisation d'Utaka ne changera pas grand-chose, puisque dans la foulée, Thauvin embarquera le ballon côté gauche, pour trouver la tête de Modeste sur son centre. Un Modeste qui récidivera dans le même registre sur corner à cinq minutes du terme, pour tuer le suspense. Objectif atteint pour Bastia, les Héraultais sont retombés dans leurs travers.

Brest – Sochaux : 0-2
Buteurs : Privat (47e, 81e)


Les Brestois se sont accrochés au tout petit espoir de maintien qu'il leur restait. Mais les Brestois ont craqué. Après avoir largement dominé la première période face à Sochaux, ne parvenant à concrétiser devant un grand Pouplin, ils se sont fait surprendre à la reprise. Complètement seul au second poteau sur un centre à ras de terre de Roussillon, Privat n'avait qu'à pousser la balle au fond pour assommer Francis-Le Blé, qui espérait logiquement son succès après un premier acte largement maîtrisé. Abattus, les Bretons ne parviendront pas à revenir. Ils seront achevés par le carton rouge de Lejeune, et un nouveau but de Privat sur un corner. En cas de résultat positif d'Évian demain, Brest sera mathématiquement en Ligue 2. Mais en vrai, le club y est déjà. Sochaux, en revanche, peut respirer. Avec leurs 40 points, les Doubistes sont quasiment assurés du maintien.

Valenciennes – Rennes : 4-1
Buteurs : Melikson (39e), Rose (68e), Lala (83e), Saez (90e+2)/Pitroipa (31e)

Onze absents. Déjà pas en cannes, les Rennais se déplaçaient ce soir dans le Nord en étant franchement diminués. Antonetti n'a pas eu le choix, et a dû aligner bon nombre de jeunes pousses du centre de formation. Dans un premier temps, leur enthousiasme a payé. Sur la première période, les petits Bretons ont accroché un 1-1, Pitroipa ayant ouvert le score après une belle chevauchée dans le camp adverse, Melikson égalisant de la tête sur un coup franc de Danic. Mais dans le second acte, l'enthousiasme des jeunots s'est mué en inexpérience et excès d'engagement : en l'espace de cinq minutes, Foulquier puis Boye seront expulsés. À 9 contre 11, les Rennais ne feront plus long feu. Après une multitude de coups de pied arrêtés, Rose viendra caler la tête de la victoire. Dans une ambiance de fête au Hainaut, Lala – d'une merveille d'enroulé – puis Saez cloueront le spectacle. Les Nordistes peuvent être soulagés, après leur sale début d'année 2013, ils matérialisent leur bonne fin de parcours avec le maintien mathématique. Pour Rennes, le cauchemar ne fait que continuer.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Wigan au paradis