1. // Foot & Musique
  2. // Journée mondiale du reggae

Bob Marley, un Spur parmi nous

Bob Marley aimait la musique, les femmes et le foot. Dans cet ordre, un peu l’inverse de George Best. En effet, si la star jamaïcaine n’a jamais cessé de prouver son amour du ballon rond au point de finir par disputer un fameux match contre le FC Nantes, ses inclinaisons l’ont parfois conduit vers des terres inconnues. Mais finalement pas si surprenantes. Ou comment l’homme qui fit aimer le reggae au monde entier se prit d’amour pour Tottenham et ses joueurs argentins.

Modififié
3 décembre 1976, Kingston, une date cruciale pour le reggae. Alors qu’ils se préparent au grand concert gratuit en plein air Smile Jamaica, censé réconcilier un pays à feu et à sang, Bob Marley et ses musiciens se font mitrailler, probablement par des hommes de main du JLP (Jamaican Labour Party) pro-américain. Bob Marley a alors déjà acquis une stature internationale. Mais chez lui, en Jamaïque, la guerre civile – qui ne dit son nom entre pro et anti CIA – ravage les ghettos de Trenchtown ou Tivali Garden et le menace directement. Début janvier 1977, il décide à contre-cœur de s’exiler à Londres, une ville qu’il connaît bien. Il y a en effet déjà effectué plusieurs séjours et concerts, notamment en 1972 sur invitation du chanteur américain Johnny Nash, le premier interprète du I can see cleary now, repris plus tard par Jimmy Cliff. Un second « yard » pour lui, avec son importante communauté West indies et ses jeunes Britanniques fans de musique jamaïcaine, parfois aux cheveux très courts et Doc Martens rutilantes (ses hits Mr. Brown » ou Small axe, sous la patte de Lee Perry, sont devenus des anthems du skinhead reggae). C’est aussi et surtout l’explosion du punk, dont les figures sont des grands consommateurs de vapeurs I-tal, une révolution auquel son ami Don Letts va l’initier et d’où sortira le titre Punky reggae Party.

Il résidait du côté de Chelsea

Une fois arrivé sur place, si c’est d’abord pour le rasta l’occasion de croiser le chemin de la famille royale éthiopienne en exil après le coup d’état de Mengistu, Bob Marley, bien que résidant du côté de Chelsea avec sa femme Rita, sur Oakley Street, se rend fréquemment sur les terrains du Battersea Park, où il dispute régulièrement des matchs acharnés. Ses compagnons de jeu sont alors des membres du groupe ou d’autres artistes, notamment Eddy Grand, gloire locale du reggae (qui pour la petite histoire aurait été très admiratif du Partizan Belgrade).

Vidéo

« À la base, Bob Marley était amateur inconditionnel de football. Aussi vrai qu'il jouait de la guitare, chantait et consommait de la ganja quotidiennement, il pratiquait le football tous les jours, chez lui à Kingston comme en tournée. Bob Marley avait donc deux passions dans la vie : la musique et le football. Il envisageait ce dernier comme un art pouvant rendre les hommes libres, précise Alexandre Grondeau, auteur de Reggae Ambassadors : La légende du reggae (la Lune sur le toit). C'est donc tout naturellement qu'il fréquentait des footballeurs partout où il se rendait. Alan "Skill" Cole, milieu offensif jamaïcain présenté par certains spécialistes comme le meilleur joueur que l'île ait porté, est celui dont Bob était le plus proche. Il était devenu son entraîneur particulier en même temps qu'il devenait son confident et l'un de ses meilleurs amis. »
Un autre événement inattendu va lui permettre d’encaisser un peu plus cet exil contraint loin de son île. Dans la foulée de la Coupe du monde de 1978, Tottenham, en pleine renaissance sous la conduite de Keith Burkinshaw, décide de recruter deux Argentins, Ricardo Villa et surtout Osvaldo Ardiles, débarqué tout droit du Club Atlético Huracán. Or le rasta clame partout son admiration envers ce dernier, une affection qui démontre à quel point, pour le chanteur, le foot est un art avant d’être une affaire de nationalité, lui qui ne jure en général que par le foot brésilien. « Alors qu’il était sur le "Kaya Tour", en 1978, Rob Partridge, l'attaché de presse de son label Island Records, connaissant son affection pour le "Ossie" Ardiles, a offert immédiatement un maillot de Tottenham à Bob Marley. C'est assez naturellement que l'auteur de "Concrete Jungle" s'est attaché au club » , prolonge Alexis Grondeau. L’époque n’est pas trop sale de toute manière sur les terrains britanniques dont les équipes règnent sur le foot européen, même si les comparses de Glenn Hoddle devront se contenter pour leur part de la Coupe UEFA en 1984. On peut souligner que le club, à la différence des autres formations londoniennes, compte déjà quelques supporters « de couleur » dans les tribunes. Et qui sait, cette Magen David omniprésente dans les travées de White Hart Lane ne devait pas déplaire à celui qui voyait dans le peuple noir le digne héritier des tribus d’Israël et de la reine de Sabbat.

La légende veut que ce sera aussi le foot qui révèlera son cancer à la suite d'une blessure à l’orteil lors d’une partie en mai 1977 sur le stade Suffren, en face de l'hôtel Hilton à Paris. Continuant ses tournées exténuantes et sans se soigner par conviction religieuse, il décédera le 11 mai 1981. La disparition du plus célèbre et discret fan des Spurs.

Par Nicolas Kssis-Martov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

cordon bleu Niveau : DHR
Cette histoire de maladie, ça me rappelle une soirée enfumée avec des potes où il y avait eu débat pour savoir s'il était mort d'un cancer de l'orteil ou pas. On devait être sacrément pas bien quand même.
Il avait pas parler de dépénaliser d'ailleurs Manu Mac pendant la campagne ?
Quelqu'un sait où ça en est ?
Ouh Yeeeeeaaaahhhh
GreatestShowOnField Niveau : DHR
Tu peux toujours rêver, la plante ne sera jamais dépénalisée en France !
Par contre, pour monter des salles de shoot, ça ne pose de problème à personne.

Vive la France !

Et n'oubliez pas : la drogue c'est mal, m'voyez !
Elle l'est déjà en Hollande, dans plus en plus d'etat Américain et va l'être en Israël. Avec les problèmes d'embouteillages que ça crée dans les commissariats et les tribunaux, on prend le pari que ça arrivera vite en France ?
Ce commentaire a été modifié.
GreatestShowOnField Niveau : DHR
Elle ne sera jamais en vente libre comme en Hollande si c'est ce que tu penses.
Après que sa possession soit soumise à règlementation, genre si t'as plus de 5g, amende etc etc, c'est possible.

Mais ça fait 10 ans qu'on en parle, j'ai rien vu en ce sens.
Ce n'est que mon avis, je peux me tromper.

Par contre, si elle est légalisée en Israël, je vais peut-être tenter un retour vers la Terre Sainte tiens !
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Oui c'est bien d'un cancer de l'orteil qu'il est décédé.

Mais décidément on a les mêmes débats avec nos potes respectifs quand on est trop défoncés.
Non. Melanome qui c'est par la suite généralisé.
5 réponses à ce commentaire.
ThePotatoesKing
Bonjour So Foot, juste une petite correction Bob Marley est décédé le 11mai 1981.
Très bon article sinon et bonne journée mondiale du reggae à tous !
C'est bien ce que précise l'article, 11 mai 1981 ! Merci quand même ;-)

Et c'est aussi ma date de naissance ;-)

Un artiste meurt, un autre naît...

Blague à part, quel Monsieur ce Bob !!!
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Note : 2
Bob était le seul du groupe réellement tourné vers l'extérieur.

Dès 69, il part bosser aux USA. Bien avant 76, il quitte la Jamaïque de longs mois pour l'Europe.

Que ce soit Perry ou Blackwell ou encore Nash, leurs liens professionnels avec l'Angleterre étaient très fort. Qui plus est la Jamaïque était anciennement une colonie anglaise.

Tout l'a conduit à vivre à Londres.

L'Angleterre des 60's 70's a tellement influencé l'Europe et le monde entier, la culture, l'idéologie, tout se passait en Angleterre à cette époque.

Le fait est qu'en 76, il n'était pas spécialement connu, même si apprécié des spécialistes et du milieu underground.

Ceci étant, il a toujours eu la Jamaïque dans le coeur, je pense qu'en plus de cette agression par balle, sa carrière professionnelle et ses envies l'auraient menés ailleurs.

Sa passion du football était réelle, comme beaucoup de jamaïcains.

C'est le sport du pauvre, un ballon et c'est parti, les mecs n'avaient rien, le mouvement skinhead et rasta jamaïcain, c'est aussi une recherche d'identité et d'émancipation.
cordon bleu Niveau : DHR
J'ai jamais compris pourquoi les punks détestent le reggae, le conchient, le méprisent (je parle des néo-punks tatoués qui traînent chez mon disquaire, bande de petits bourgeois qui n'ont jamais bossé et qui se la jouent rockeurs à deux balles). Je ne comprends pas ce clivage surtout qu'historiquement, les deux mouvements ont convergé (les gars genre Joe Strummer traînaient dans les soirées jamaïcaines sur Londres et s'en sont inspirés pour certains titres). J'espère que certains punks sont plus ouverts d'esprit. Sans parler de ce qu'ils pensent du foot alors que comme tu le dis justement, c'est un sport de pauvres par définition où même une canette de coca écrasée peut servir de ballon. Je pense quand même que le mouvement punk a été monté par un gars qui voulait se faire du pognon avec une bande d'abrutis qui se croyaient rebelles et que ce gars là a fort bien réussi. Pour moi, le reggae est quand même beaucoup plus politisé que le punk.
Le mouvement punk a été instrumentalisé par Malcolm Mc Laren lorsqu'il a lancé les sex pistols. En dehors de ça, c'était un mouvement réactionnel à l'enfer naissant de la société de consommation, au conformisme et à la rigidité institutionnel de la monarchie anglaise, et un fuck au hippies qui avait trahi l'idéal qu'il portait. Le mouvement DIY est né de là, avec une envie énorme de vivre l'instant présent, sur fond de crise pétrolière ravageuse.
Bah on est en 2017, les punks n existent plus aujourd'hui. Comme les hippies, les mods, ou la tektonik ces mouvements dont indissociable de leur époque et n ont plus vraiment de redondance de nos jours même si certains vivent leur idéal en si identifiant...
Résonance pas redondance( quoique...)
Note : 1
Il y a un film sympathique qui se nommme "A mort les hippies !! Vive le punk !"

Ce film montre comment le mouvement Punk Berlinois s'est endurci au début des années 80, au point de devenir subversif et sans limites.

Un film réalisé en 2015 par Oskar Roehler.

C'était la minute ciné.
Intrigant ça, merci Pierre tchernia !
Psychedelic Train Niveau : CFA2
CordonBleu,

Perso, j'aime pas le punk, encore moins les punks d'aujourd'hui, mais si ce que tu dis est vrai, ce sont juste des mecs sans culture, à l'image de ce qu'est le monde aujourd'hui (je suis un quasi vieux con!), vide, tout dans le paraître et la comm'!

Fin 70s, Don Letts passait des disques reggae dans les entractes de concerts punk, tout simplement parce qu'il n'y avait pas de quoi passer de musique punk hors groupes live, à l'époque. Mais ça a fait le lien entre deux musiques porteuses d'idées, et deux tribus qui, bien que de couleurs différentes, partageaient pas mal de choses. Ca fait partie des choses qui ont amené Marley à écrire Punky Reggae Party. Je conseillerais de regarder le superbe film de Franco(?) Nero, Babylon : plus certain qu'il y ait des punks dedans, mais y'a au moins d'anciens skins et ça parle de cette fin des années 1970 entre Londres et Birmingham, dans les sounds.

Pour les Clash, Joe Strummer n'aimait à priori pas le reggae au début, et il était d'ailleurs un ancien Teddy Boy il me semble? Tout le contraire d'un Mod ou d'un Skinhead, donc. Celui qui a amené l'influence reggae dans le groupe, c'est le bassiste, Paul Simonon, ancien Skinhead dans son adolescence, fan de reggae de la fin des 60s. D'ailleurs, les Clash sont partis en Jamaïque pour enregistrer un album. La "légende" dit qu'ils ont été tellement flippés par ce qu'ils y ont vu (Kingston Downtown ne doit toujours pas être une sinécure) qu'ils sont restés tout le temps de leur séjour à l'hôtel.

Bon, y'a sûrement des erreurs là dedans, mais faut m'excuser, c'est un sujet sur lequel j'aime étaler (la confiture, tout ça tout ça, on se refait pas).
Ce commentaire a été modifié.
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Yohhh77,

Je pense que bien des Mods aujourd'hui, sont plus authentiques que la plupart des Punks que je croise. Et peut-être des Skinheads aussi, vues les nombreuses branches... Mais le sujet est discutable, je te l'accorde ; ce fut un de mes préférés, un temps.
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Sox75,

Il fait quand même préciser que les skinheads n'ont rien de Jamaïcain, si ce n'est un mimétisme du look des jamaïcains, encore que ça dépend des versions, et le reggae près 1971 dont ils étaient les premiers auditeurs "de masse" en Europe.

Comme tu dis que la musique anglaise a eu une énorme influence sur la musique pop dans le monde, je tiens aussi à rajouter que la musique US a eu une énorme influence sur la musique UK, et que, pour ce qui est des sons d'aujourd'hui, la part d'influence de la musique JA, dans la production et el traitement post production, notamment, est à priori énorme. On leur doit ne serai-ce que le son de la basse qui aujourd'hui fait le bonheur des clubbers -pas le mien.

Juste des petites précisions, à mon sens! Ca fait du bien de lire des fans sur cette merveilleuse musique.
Un grand merci à tous pour ce moment de culture musicale et sociale.

Je prends toujours un immense plaisir à lire les commentaires sur SoFoot. Que de gens cultivés!
Vive Bob, vive le reggae, vive le foot!
10 réponses à ce commentaire.
Note : 1
Le reggae n'est pas ma musique favorite (j'aime beaucoup, juste moins que d'autres), mais quand je vois ce type, je me sens tout simplement bien.
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Procure-toi Police and Thieves, de Junio Murvin, une production Lee Perry, et laisse groover, mec. Une idée parmi tant d'autres.
Note : 2
Merci pour ton petit texte un peu plus haut sur la connexion Reggae / Punk de la belle époque, qui rejoint ce que j'ai lu ailleurs sur le sujet.
Pour Police and Thieves, t'inquiète, je connais. J'aime "Scratch" ;-)
(j'avais écouté il y a longtemps une compil complètement géniale de ce type, des outtakes, je me souviens plus du titre...photo noir & blanc du héros en studio...)
Ce commentaire a été modifié.
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Je t'en prie, tout le plaisir est pour moi, d'autant plus si ça rejoint ce que tu as pu croiser sur le sujet. Ce que je connais vient de mes lectures aussi.

Cool pour le Police & Thieves! En revanche, je vois pas pour ta compile de Lee Perry : entre les officielle set officieuses, et entre les époques aussi -plus fan des 60s pour ma part-, y'a de quoi faire! Je doute pas que ç'ait été bien bon, quoi qu'il en soit (photo de Adrian Boot au Black Ark, à tous les coups)!
3 réponses à ce commentaire.
Merde j'avais mal lu le titre, je pensais que Steeve Marlet reprennait du service et qu'il signait direct à Tottenham.
Une des plus grandes vannes de l'histoire de sofoot mec!
1 réponse à ce commentaire.
goozigooze Niveau : DHR
Correctif. Eddy grant pas eddy grand
Et c'est plus qu' une gloire locale du reggae, avec de nombreux tubes comme Electric avenue et livin' on the frontline, baby come back.
Pas la meilleure époque du reggae pour moi mais ces tubes valent leur pesant de cacahuètes.
J'ai grandi avec la voix de ce type dans les oreilles bien avant de savoir ce que pouvait être un joint. C'est une icone incroyable si ce n'est la plus grande de l'histoire de la musique, parce qu'il va bien au-delà de la musique (même au dessus de Jackson, mais c'est mon avis). Et sa musique, bordel, bien plus efficace que tout les antidépresseur du monde, ça rejette une dose d'onde positive ...
Note : 1
Quand j'étais môme, j'associais les tubes de Bob à l'ambiance festive et familiale de mes kermesses d'école. Y'avait toujours un "Get up, stand up" pour relever le niveau quand l'ambiance commençait à s'essouffler, souvent après s'être fait polluer les oreilles par la vomissable "danse des canards" d'ailleurs.

Ah ! Tout ces souvenirs...Si loin et si proche à la fois.

Je vais me remater un épisode de Galaxy express 999 après la sieste, en attendant le prochain Mercomplot.
GreatestShowOnField Niveau : DHR
Pfiouu, largage de classique en règle !

Sans pression, en fin de comm, comme si de rien n'était.
Je vais me les refaire tiens, j'en ai un souvenir ému et flou.
Y'a Albator dans la série si je ne me trompe pas ?
Albator et Esmeraldas bien sûr !
3 réponses à ce commentaire.
blaise m'a tout dit Niveau : DHR
En fait , le foot l'a plutôt perdu en y repensant. Il pensait que sa blessure à l'orteil était lié à ses matchs , alors qu 'il s'agissait en fait d 'un mélanome .
Plus vicelard , impossible . Déjà rares chez les noirs , et en plus sur l'orteil ..
Monde de merde
Pour être exact, c est une blessure comme on s'en fait tous.
Le problème est que bob à laissé traîné la blessure (étant sans cesse en tournée ou en répète/jam/enregistrement) et qu'elle s'est ulcérée, devenant chronique.
Bob n'a pas écouté son manager qui voulait l'emmener voir un médecin occidental face à l'aggravation et la souffrance grandissante de bob. Ce dernier s'est soigné avec un bush doctor rasta et ça s'est aggravé.
L'ulceration a suivi un processus connu en se transformant en mélanome (cancer de la peau) et ça s'est généralisé.
Il est mort à 36 ans.....(soupir)
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Tchin à la Vedett tu sais quoi.
GreatestShowOnField Niveau : DHR
@boulaouane

Un pote vraiment fan de Bob (genre un babtou avec les dreads et tout) m'avait expliqué entre deux taff de weed à l'époque que la doctrine rastafari conseillait de ne pas consulter des toubib car chaque mal dont tu souffres est ta destinée ou un truc du genre.

Ou alors j'ai vraiment rien capté parce que j'étais complètement stone.
ce soir ce sera floreffe en apéro, avant d'attaquer le rouge, mais je n'y manquerai pas.
santé bonheur
@greatest
je ne connais pas la philosophie rastafari, mais il y'a des choses intéressantes dedans (logique puisqu'il s'agit d'un mash-up de religion, de spritualité diverses, d'animisme et j'en oublie très certainement).
mais au jugé, je dirai que tu as du bien comprendre, reste à savoir si ton ami avait bien tout capté lui.
et à la tienne aussi, au passage !
GreatestShowOnField Niveau : DHR
Ok, thank you, ça fait littéralement des années que j'avais cette seule explication en tête, ça me taraudait.
Je respectais Bob d'autant plus pour ça, souffrir ou plutôt assumer la souffrance pour sa spiritualité, je trouve ça beau.

A la vôtre les boyz ! ;)
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Greatest,

Rastafari, pour ce que je m'en souviens, c'est surtout une lutte quotidienne contre le système capitaliste, ou du moins celui imposé par le Blanc, en tant que maître de l'esclave dont descendent la plupart des jamaïcains. De là, tout un système de pensée, dont celui de ne pas consulter un Docteur blanc (consultation à laquelle Marley finira par céder, trop tard, il est vrai) pour ne pas pervertir son corps et son âme avec des produits pas Irie. Parce qu'il y a ce côté -ci, aussi, qui régit ce que le rasta mange, etc. Moins, pour moi, une histoire de destinée à ne pas changer, en tous cas.

Ca se voit dans plein de choses, cette opposition systématique, avec une transposition de la condition des rastas ou anciens esclaves, sur la Bible : voir Israelites de Desmond Dekker qui, sans être un hymne rasta en tant que tel, décrit le quotidien des jamaïcains en reprenant le champ lexical de la Bible ; la lutte contre Babylone, où Nabuchodonosor (?) avait déporté les juifs, juifs -bibliques- auxquels s'identifient les rastas de par leur condition : d'ailleurs, l'étoile de David est très présente dans leur iconographie, et fait partie de leur salut. La tribu rasta dont faisait partie Marley était celle des 12 tribus d'Israel. Etc, etc. D'ailleurs, Haile Selassié lui-même, bien que me sembgle-t-il, il ait une partie de son titre usurpé, est le descendant direct de la reine de Sabba et du roi Salomon, qui sont aussi des personnages bibliques.

Leur système de pensée inclut aussi des trucs comme "Upstand" au lieu d'"Understand", parce qu'ils voient mal comment tu peux comprendre quelque chose en te mettant en dessous.

Ce sont des bribes qui me reviennent, mais perso, j'inclus cette décision de Marley dans le défi vis à vis de Babylone. Défi d'autant plus compliqué que, il faut en tenir compte, Marley était lui-même un métis, pas toujours acceuilli à bras ouverts, avant sa célébrité du moins, par ses concitoyens...
GreatestShowOnField Niveau : DHR
@Psychedelic

Mon ami n'était pas totalement dans le vrai donc, c'est plus une question de lutte des classes à ce que je crois comprendre dans ton post qu'une réelle croyance mystique partagé par l'ensemble des rastafari.

Je connaissais leur délire avec Babylone etc, mais j'ai jamais compris leur lien avec les juifs.
C'est juste un symbole parce qu'ils ont été persécutés aussi ou partagent-ils réellement des liens spirituels avec la Torah ? (j'exclus volontairement le Talmud qui a été écrit par des hommes)
Et l'ascendance d'Hailé Selassié a-t-elle été revendiqué par Hailé lui-même, l'a t-on "prouvée" ou n'est-ce qu'une "légende" devenue réalité ?

Pour "upstand", je connaissais mais je pensais qu'il opposait "under" et "over", peut-être qu'on dit les 2 ou que j'étais à coté de la plaque.

Bref, merci du pavé encore une fois, faudrait que je parle avec un putain de vrai rastafari qu'il m'éclaire sur leurs croyances, j'ai beaucoup de questions.

PS. Ils ne mangent pas de viande pour que le corps ne devienne pas, je cite, "un cimetière".
C'est beau et effrayant à la fois.
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Alors attention, parce que tu m'embarques sur un truc que si je l'ai maîtrisé un tant soit peu à une époque, c'est désormais plus de l'ordre du souvenir, même si ça me passionne toujours. Sans être rasta et sans l'avoir jamais été.

Faut d'abord se figurer que Rastafari n'est pas un dogme, il n'y a rien de posé ; quelques penseurs, évidemment, mais pas une loi ou une table des lois écrite. Du coup, les interprétations peuvent varier et ne seront pas les mêmes, je pense, pour un rasta jamaïcain, un rasta du Brésil et un du Cap-Vert. Les jamaïcains eux-même ne traitent pas tous leur femme comme est censé le faire un Emmanuélite. A fortiori pour un Blanc. Pour ma part, j'ai toujours associé ça à une réaction générale et épidermique 'au sens propre comme figuré) contre Babylone et à tout ce que ça représente. En fonction des penseurs et du niveau de spiritualité des croyants, possible que d'autres trucs aient été introduits dans la pensée. Je ne dis pas que ton pote avait faux, mais je ne suis pas entièrement d'accord en partant d'une perspective plus générale, et d'après ce que j'ai pu lire.

Ensuite, c'est un autre exemple, le Reggae est certes l'ambassadeur de Rastafari, mais Rastafari ne le lui a jamais demandé! Par Rastafari, j'entends la religion, pas Hailé Selassié, qui n'a fait que subir, passivement, sa déification par les jamaïcains. La seule musique "permise" à la base, ce sont les percussions et leurs racines africaines. Les instruments électriques étaient mal perçus, et même un instrument à vent comme le saxophone, dont certains jamaïcains tels que McCook ont été de grands joueurs, sont vus comme des instruments de Blancs, à la base, et mal perçus dans un premier temps. J'imagine que le fait que le Reggae ait aidé à faire accepter aux jamaïcains l'existence sur leur île de ceux qui étaient dans un premier temps des marginaux et traines savates, a aidé à faire accepter les reggaemen par les rastas, et puis les deux ont fini par se confondre. Marley est l'un des grands artisans de cette "fusion".

Pour "over" ou "upstand" ou quoi, faut creuser, vagues souvenirs, mais y a des trucs dans cette voie.

Pour la descendance d'Hailé Selassié, non, elle n'est pas directe, mais là encore, pour plus de détails, il faudrait reprendre une véritable histoire, un truc scientifique. Je n'ai que mes souvenirs! Le titre de roi d'Ethiopie devait (-> ça n'est pas de l'impératif) inclure cette descendance pour une acceptation plus rapide de l'arrivée d'Hailé Selassié sur le trône.

Par contre, pour la Bible et la transposition entre juifs et rastas, il faut se remettre dans un contexte jamaïcain où le maître ne permettez rien aux esclaves, sinon d'aller à l'église le dimanche tout en lui imposant sa propre religion -les religions africaines étaient interdites. Longtemps et partout dans le système colonial esclavagiste, la Bible et l'Evangile étaient les seuls livres permis, source d'inspiration tant pour les lois que pour le quotidien. A fortiori chez les protestants. De là à dire que les rastas se sont identifiés à ce qui leur ressemblait le plus dans la Bible, je crois que tu tiens ta réponse. C'est un formidable syncrétisme mais où les juifs eux-même n'ont rien avoir (bien qu'il y ait eu des juifs en Jamaïque aussi, notamment des juifs séfarades du Portugal, dont je crois, Sean Paul est un descendant en partie).
blaise m'a tout dit Niveau : DHR
Désolé , mais il n 'y a aucun lien entre une lésion mal soignée et un mélanome .Et encore moins un "processus connu "!
Il s 'agit juste d'une lésion cutanée dont il pensait qu'il s'agissait d'une blessure alors qu'en fait le mélanome le rongeait déjà .
Par exemple , l'adage populaire veut qu'un "grain de beauté"qui saigne est dangereux . Cela signifie simplement qu'une lésion cutanée qui saigne spontanément (sans l 'avoir grattée par exemple ) est une lésion évolutive et donc potentiellement maligne .
Ce commentaire a été modifié.
Psychedelic Train Niveau : CFA2
En fait, en repensant à ce truc de destin, c'est tout à fait plausible : un "vrai" n'est pas censé couper ses locks, par ex. Mais bon, à la base, les locks n'étaient pas un attribut rasta (apparemment, seule la barbichette l'était, en forme de proue fendant les eaux vers l'Afrique, dans un hypothétique retour). Au final, toute idée arrêtée est assez risquée.

Bref, c'est pas tout ça, alors c'est pas parce que j'écoute du Reggae à longueur de temps que je vais zapper le truc ce soir! Bonne soirée!
GreatestShowOnField Niveau : DHR
@Psychedelic

Merci pour le pavé, j'ai appris beaucoup de choses !
Je vais me renseigner sur Sélassié, je te tiendrais au jus si tu veux ;)

On apprend beaucoup de choses sur SoFoot c'est...spécial !
Salut Blaise,
Une plaie chronique et ulcérée peut devenir maligne, c'est un fait médical. Ça ne signifie pas que cela advient systématiquement.
Dans le cas de bob, il est probable que d'autres facteurs soit intervenu, notamment sa consommation de ganja sous forme de combustion.
13 réponses à ce commentaire.
Note : 1
One good thing about music, when it hits you feel no pain
Alors qu'il décédait je me souviens parfaitement des longs résumés à Téléfoot de Tottenham qui remportait alors la Cup à Wembley après avoir rejoué le match quelques jours plus tard puisqu'à l'époque pas de prolongations ni t.a.b. L'une des plus belles finales de l'histoire.

Tottenham- Manchester City 1-1 puis 3-2 grâce à un doublé de Villa dont 1 but resté dans la légende.
Psychedelic Train Niveau : CFA2
L'article est sympa, juste dommage qu'il soit pas plus développé sur certaines idées, mais fallait bien le calibrer...

Par contre, petite faille temporelle lorsqu'il y a allusion aux skinheads et à leurs Dc Martens lustrées, car en 1976/77, ça fait une plombe qu'ils ont disparu du paysage, enfin, les originaux. Et ce depuis 1971, la mode ayant été vraiment très passagère (1969-1971 en gros). En 1976 et 77, les "skinheads" qui se font remarquer, ou en tous cas assimilés, avec cheveux courts moins la classe, c'est plutôt pour des points de vue politiques pas très glorieux. Mais les dignes représentants des originaux réapparaîtront avec les groupes 2 Tone, à partir de 1978/79, dans le sillage des Madness et autres Specials. Il me semble d'ailleurs que l'ironie du sort voudra que ces derniers splittent en partie à cause du comportement systématiquement limite de certains rasés à leurs concerts.
Ce commentaire a été modifié.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Note : 1
Je peux me tromper mais il me semble d'ailleurs que la vraie scission du mouvement skinhead sur des bases politiques (en particulier de la scène oï) intervient vraiment à la fin des 70's, notamment avec la reformation de Skrewdriver 2e version et le tournant néo-nazi de Ian Stuart vers les années 78-79 (possible que je fasse une erreur sur les dates, je m'excuse d'avance auprès des spécialistes).
Psychedelic Train Niveau : CFA2
Je ne suis p)as fan de Oi! pour ma part, mais de par le prisme du revival ska et donc du 2 Tone, dont les couleurs ne veulent pas dire autre chose que ce qu'elles disent, je pense que tu es dans le vrai -j'irai pas vérifier, trop joué à ce jeu-là!-, même si poser une date, c'est chaud. Néanmoins, il y a eu de manière plus généraliste, les festivals Rock Against Racism auxquels Clash et Specials ont participé, en réaction aux rasés type Tim Roth dans Made In Britain (1982).

D'ailleurs, y'a un truc, puisque tu sembles connaître un minimum, sur l'amitié d'enfance entre Yann Stuart et Suggs. Une de ces anecdotes sur laquelle bien palabrer.
2 réponses à ce commentaire.
"Sinon j'adore le football, depuis petit jsuis fou de balle, j'aime frapper dans la boule pleine balle et je la traîne ou qu'j'aille...
la weed me fait du bien, et même elle me soulage, elle m'aide à oublier que des chiens nous mettent en cage...
1 réponse à ce commentaire.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Note : 1
Qu'un amoureux du foot brésilien (comme quasiment tous les Antillais, quand j'étais gamin, la Seleçao était autant supportée en Guadeloupe que l'EDF) ait jeté son dévolu en Angleterre sur Tottenham n'a rien de très surprenant.
Je ne suis pas spécialiste du foot anglais mais j'ai l'impression que les Spurs sont le club dont le style et l'ADN sont les plus proches du style de jeu "continental", notamment dans les décennies 80 et 90.
C'est quand même le club d'Hoddle, Ardiles, Waddle, Lineker, Gascoigne, Villa, Ginola, Klinsmann... Pas spécialement des adeptes du kick'n'rush !

D'ailleurs, moi qui ne suis pas un grand fan du foot d'outre-Manche, j'ai quand même une certaine sympathie pour quatre clubs britanniques :
- Liverpool pour le côté "working class"
- le Celtic pour la dimension politique et son tropisme irlandais
- Newcastle pour le soutien populaire
- Tottenham pour son style "continental" et son jeu au sol
trotskinou Niveau : DHR
Ta tout dit !
J'aime à penser que ce club à quelque chose à part Outre Manche.
J'en ai vu, vu et revu des matches à White Hart Lane et en déplacement, et il y a quelque chose d'unique là-bas.
Je crois que, en premier lieu, le club s'est construit sur l'histoire d'un quartier à part (on pourrait faire le lien avec le XIXè arrondissement). L'un des plus pauvres d'Angleterre, ou vivent un condensé qui se compose d'une vieille communauté juive orthodoxe, de caribéens, d'africains (subsaharienne) et d'hindous, pakistanais souvent abandonnés à eux mêmes. Et c'est là où l'identité même du club prend forme, il a beau avoir été le premier club anglais a remporté une coupe européenne, il reste méconnu au dela de la manche, et parmi les plus détestés en Angleterre.
trotskinou Niveau : DHR
oh puté, 3/4 de mon texte ne s'est pas publié... :S
J'ai carrément la flemme de tout réécrire donc restons sur le fait que Tottenham est un beau club !
2 réponses à ce commentaire.
Hier à 19:38 Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 23
Hier à 16:06 Le fils de Pelé retourne en prison 6 Hier à 15:15 La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 22 Hier à 14:32 Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 10:17 Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 13 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14