1. //
  2. // AS Saint-Étienne
  3. // Interview Jérémy Clément

« Avec les Rangers, le vert c'est seulement la couleur de la pelouse »

Il a vécu l'ascenseur émotionnel de Bâle, mais rêve de se qualifier à nouveau pour la Ligue Europa avec Saint-Étienne. Car Jérémy Clément aime la difficulté, et garde notamment un grand souvenir de la lutte pour le maintien sous les couleurs du PSG. Interview d'un mec qui a joué, un peu, avec Barry Ferguson et, beaucoup, avec Claude Makelele.

Modififié
Trois victoires consécutives, la C1 à 4 points. Vous avancez à visage découvert en cette fin de saison ou c'est le discours traditionnel : « On joue chaque match l'un après l'autre » ?
Honnêtement, c'est pas que je veux avoir le discours traditionnel, mais il y a trois matchs de cela, on était huitièmes, on ne peut pas, trois matchs après, dire que l'on vise la troisième place. C'est tellement serré entre la deuxième et la huitième places que tout peut se passer. Nous, on vise une place européenne. Il y a d'autres équipes mieux armées que nous pour ces places. Nous, l'objectif, c'est de refaire la Ligue Europa.

Quand on pense à votre parcours 2016, c'est l'image de Bâle qui nous revient en tête.
(Il rigole) Ouais, il y a eu un ascenseur émotionnel contre Bâle. On n'a pas démérité dans les deux matchs, cela s'est joué sur des détails. Il y a peut-être un penalty limite pour eux à l'aller. Mais chaque année, on progresse. Là, on est sorti des poules, on a failli passer un tour de plus. Tout doucement, Saint-Étienne grandit et a fait un bon parcours européen.

« On voit chaque année des équipes se casser la figure, comme Marseille cette année qui est pourtant censé finir devant nous. »

Ce but à Bâle, vous vous en êtes voulu ? Le sentiment, c'est que vous deviez passer, vous aviez fait le plus difficile...
On pense la même chose. Il y a une image marquante : quand Bâle marque, on est cinq ou six à s'écrouler par terre, car le choc est terrible. On espérait ce but, on pousse pour et on marque. Deux minutes après, on en reprend un. Donc c'est une soirée douloureuse que l'on a eu du mal à évacuer, car on n'est pas passé loin. Bâle a plus l'habitude de disputer l'Europe, cela aurait quand même été un bel exploit de passer.

Le coach dit quoi dans le vestiaire après un tel résultat ?
Pas besoin de gueuler, parce que voilà, autant Saint-Étienne a parfois fait des matchs très moyens en championnat, autant on a toujours mis beaucoup d'intensité et d'envie en Ligue Europa. Il était déçu comme nous, il n'a pas parlé à chaud, car on était trop abattus. Cela n'aurait servi à rien de parler après le match.

Ok, vous progressez chaque année, un tour de plus chaque année. Donc victoire en Ligue Europa d'ici 5 ans ?
(Rires) Je ne demande pas mieux, mais je ne pense pas que je serai encore à Saint-Étienne dans cinq ans. Ce serait une belle récompense pour ce club. Il ne faut pas oublier que Saint-Étienne, c'est le 7e ou 8e budget de France. Ce que l'on fait chaque saison, finir européen, c'est pas mal. Ce n'est pas évident d'être régulier. On voit chaque année des équipes se casser la figure comme Marseille cette année qui est pourtant censée finir devant nous. Il ne faut pas mésestimer les performances en championnat de Saint-Étienne. C'est vrai qu'on n'avance pas très vite, mais on affiche une belle régularité.

C'est quoi le plus beau souvenir qui reste de la Ligue Europa ?
Le plus marquant, c'est l'élimination à Bâle, mais le plus sympa, c'était la qualification à Rosenborg. On a fait nul là-bas. Contre Bâle, c'est l'ascenseur émotionnel, de passer en 5 minutes ou plutôt 5 secondes de la qualification à l'élimination, c'est violent.

« Paris surclasse tellement le championnat, qu'il me parait supérieur aux années lyonnaises. Paris a vraiment une équipe pour gagner la Ligue des champions un jour. »

Les soirées de match européen, tu as senti la différence à Geoffroy-Guichard ?
Oui, il y a un parfum particulier, les supporters sont nostalgiques des belles soirées qu'ils ont pu vivre. À Saint-Étienne, ces matchs, c'est vraiment spécial, la ville aime la Coupe d'Europe.

Tu as été formé à Lyon, aujourd'hui tu joues pour les Verts. À ton arrivée, on te l'a fait sentir ?
Pas du tout, je n'ai jamais été titulaire en puissance à Lyon même si j'y ai été formé et j'ai joué des matchs. On ne m'a jamais fait ressentir cela, mais c'est peut-être aussi dû au fait que je sois passé par les Glasgow Rangers et le PSG, je n'ai pas fait le chemin direct. Ceux qui l'ont fait, cela a été plus compliqué pour eux.


Quand on a porté les deux maillots, les derbys on les dépassionne ?
Cela reste le match que l'on joue pour toute la ville, pour le club et les supporters. Sur n'importe quel derby, tout joueur, même s'il n'est pas de la région, tente tout pour ce match. C'est une façon de jouer un match pour les autres, alors que d'habitude, les matchs de championnat, on les joue pour gagner des points, être bien classé. Un derby, c'est différent, tu le joues pour toute ta ville.

Tu as connu le Grand Lyon des années 2000, tu as notamment joué un match de Ligue des champions contre le Sparta Prague gagné 5-0 avec une équipe remaniée. Ce Grand Lyon, tu le situes où par rapport au PSG actuel ?
Lyon ne dominait pas autant le championnat que Paris le fait aujourd'hui, et Lyon n'avait pas le même budget. C'était un beau budget pour la France, et leurs performances européennes étaient remarquables par rapport à ce budget. Paris surclasse tellement le championnat, qu'ils me paraissent supérieurs aux années lyonnaises. Paris a vraiment une équipe pour gagner la Ligue des champions un jour. L'OL des années 2000 n'était pas programmé pour aller au bout.

« Même si ce n'est pas le PSG de maintenant, on est toujours flatté quand ce club vient vous chercher. »

Entre Lyon et Paris, tu as connu une parenthèse aux Glasgow Rangers. Tu es parti simplement pour suivre Paul Le Guen ?
C'est ça, j'étais jeune, une quarantaine de matchs en Ligue 1 seulement. J'aurais pu aller dans un autre club français, mais je suivais un entraîneur que je connaissais, j'allais dans un club mythique. J'avais envie de cette expérience. J'ai de très bons souvenirs des fans, de la ferveur. J'ai été marqué sur un match, où un joueur avait raté un penalty et tout le stade s'était levé pour l'applaudir et l'encourager. Ce sont des choses que l'on ne voit pas forcément en France. Et la qualité des terrains... Vraiment une expérience de vie, car là-bas, il pleut pas mal, mais c'est un beau pays avec des gens accueillant.

Tu n'avais pas le droit de porter du vert...
Oui, comme à Lyon (rires). Avec les Rangers, le vert, c'est seulement la couleur de la pelouse.


Paul Le Guen s'était mis à dos Barry Ferguson. Pour lui, le plus gros souci, cela a été le choc des cultures ?
Je pense que Paul avait été recruté pour amener une certaine rigueur que les clubs écossais n'avaient pas alors. Le choc des cultures a peut-être été trop important. Après, je sais qu'on était beaucoup de francophones, donc forcément dans un groupe, on a tendance à rester un peu entre nous, à être moins ouverts aux autres, à moins pratiquer l'anglais. C'était peut-être aussi notre faute, on n'a pas tout fait. Personnellement, je me sentais bien intégré, mais je parle d'un ensemble.

Tu entends quoi par manque de rigueur ?
On arrive deux heures avant le match, il y a moins de contraintes. Mais personnellement, cela m'allait bien, ce côté « j'arrive deux heures avant le match, musique à fond dans le vestiaire, on oublie tout sur le terrain et on oublie le match une fois qu'il est terminé » . Paul Le Guen avait apporté une méthodologie un peu différente, mais il n'a pas non plus tout révolutionné, il n'y avait pas de mises au vert et il a laissé des libertés, les méthodes écossaises. Il avait instauré un déjeuner après les entraînements, des petites choses.

« Il y a eu une saison où à chaque tour, on tirait la plus petite équipe, c'était la chance du PSG... »

Barry Ferguson, c'était l'âme du club, il était comment dans la vie de tous les jours ?
Il avait les Rangers dans le sang. Il y avait un mur avec les noms des gens ayant marqué l'histoire du club. Lui, il avait déjà son nom, alors qu'il jouait encore. Cela montrait bien son importance. C'est une figure du club, beaucoup de gens s'identifient à lui.

Tu quittes le club dès janvier...
J'ai eu une discussion avec les dirigeants, ils étaient satisfaits et voulaient me conserver. Moi, j'étais venu pour l'entraîneur, et j'avais l'opportunité de rentrer en France à Paris. Pour un joueur, l'opportunité de jouer au PSG, ce n'est pas rien non plus, donc j'ai fait le choix de rentrer. Un choix de carrière et un choix de vie, car ma femme, même si elle a bien aimé l'Écosse, voulait se rapprocher de la France. C'était le PSG surtout, même si ce n'est pas le PSG de maintenant, on est toujours flatté quand ce club vient vous chercher.


Cela ressemble à quoi de jouer le maintien avec le PSG ?
Ce n'est pas évident. Il faut se battre sur le terrain, tu ne peux pas te cacher, ce sont des matchs d'hommes avec beaucoup de pression. Vis-à-vis des médias et des supporters, cela met la pression. Mais j'ai aussi eu la chance de faire des finales avec Paris. Paradoxalement, on n'était pas bien en championnat et on avait fait deux finales. Il y a eu une saison où, à chaque tour, on tirait la plus petite équipe, c'était la chance du PSG...

À Paris, tu as évolué avec Claude Makelele, une légende vivante à ton poste...
Forcément, tu apprends plein de choses. C'était une chance d'évoluer à ses côtés. Il était toujours de bon conseil, je l'observais. C'est quelqu'un de bien apprécié dans le vestiaire, compétiteur sur le terrain et bien marrant en dehors. Il ne ratait jamais un match, jamais blessé. Certaines personnes sont des monstres de la nature qui récupèrent plus vite, ne se blessent pas. Des joueurs et des physiques d'exception. Claude, il était carré sur le terrain, il l'est aussi en dehors. Même dans les affaires, dans les contrats qu'il a signés, je pense qu'il n'était pas facile en affaires.


Le plus grand joueur avec qui tu as évolué ?
J'ai eu la chance d'évoluer avec beaucoup de grands joueurs. Pauleta à Paris, Juninho à Lyon... Marcelo Gallardo m'avait marqué, un superbe joueur. L'équipe type de Lyon, c'était fantastique aussi. Mais on s'en rend compte après, dans le moment présent on n'a pas le recul.

Cela te donne envie de devenir entraîneur ?
Pour le moment non, je pense surtout à profiter de ma carrière, je suis plus proche de la fin que du début. Je ne sais pas si j'ai la fibre pour être entraîneur ou rester dans le football. Mais il faut que je me pose la question, que j'y réfléchisse...

Propos recueillis par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

"Des joueurs et des physiques d'exception. Claude, il était carré sur le terrain, il l'est aussi en dehors. Même dans les affaires, dans les contrats qu'il a signés, je pense qu'il n'était pas facile en affaires."

C'est vrai que Makélélé, quand il a ouvert son restaurant parisien, ça a été un succès. Incontestablement, un sacré homme d'affaires.
badaboumtiti Niveau : District
Je l'ai toujours apprécié à Paris. Un peu limité techniquement, mais un joueur hargneux qui ne trichait jamais.

Et puis j'étais au Parc pour voir ça :
https://www.youtube.com/watch?v=4lbKAUHVSN0
La plus belle joie de but de toute ma vie (avec celle d'Amara Diané).

Et celui là n'est pas mal non plus :
https://www.youtube.com/watch?v=GI2BrChYlw0

Nostalgie des belle années du PSG loser mais avec un Parc des Princes en feu.
Alceste Poquelin Niveau : Ballon d'or
"Paradoxalement, on n'était pas bien en championnat et on avait fait deux finales. Il y a eu une saison où, à chaque tour, on tirait la plus petite équipe"

Tiens ça me rappelle quelque chose...
Message posté par George is the Best
"Paradoxalement, on n'était pas bien en championnat et on avait fait deux finales. Il y a eu une saison où, à chaque tour, on tirait la plus petite équipe"

Tiens ça me rappelle quelque chose...


OM - Carquefou ?

En tout cas, faut vraiment pas être normal pour ne pas aimer le vert!
Alceste Poquelin Niveau : Ballon d'or
Message posté par holden
OM - Carquefou ?

En tout cas, faut vraiment pas être normal pour ne pas aimer le vert!


Non, à vrai dire, je pensais plutot à cette année ou les tirages au sort pour nous ont été particulièrement chanceux en CdF.
Hier à 15:21 Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! Hier à 22:00 Callejón calme les Niçois 2
Hier à 14:21 Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 101 Hier à 13:55 Le rap des ultras de Genk 7 Hier à 13:51 Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:08 Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 17 Hier à 11:25 Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16
lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16