Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Paris Saint-Germain

Meunier et le PSG enfariné

Pas prolongé à court ou long terme par le Paris Saint-Germain et en route pour le Borussia Dortmund, Thomas Meunier devrait beaucoup manquer au club français lors du Final 8 de Ligue des champions. Un retour de bâton finalement peu surprenant, vu l'absence de confiance et le manque de reconnaissance affichée à l'encontre du Belge durant ses quatre années passées dans la capitale.

Modififié
Parfois, un parcours de vie offre de drôles de petits clins d’œil. Ainsi en est-il actuellement pour la carrière de Thomas Meunier, qui s'apprête à changer de trajectoire après quatre ans passés au Paris Saint-Germain. Le 128e et ultime match du Belge avec le club français (toutes compétitions confondues) aura eu lieu le 18 février 2020 en huitième de finale aller de Ligue des champions, lors d'une défaite 2-1 sur le terrain du Borussia Dortmund. Pelouse qu'il va rapidement prendre l'habitude de fréquenter, puisque le latéral aurait signé pour quatre saisons avec le deuxième du championnat d'Allemagne (qui était en concurrence avec Naples, Arsenal, Tottenham ou encore Valence d'après Bild).


Durant cette rencontre, l'arrière droit avait signé une performance quelconque. Et écopé d'un carton jaune synonyme de suspension pour le retour, finalement remporté par la formation de la capitale hexagonale qualifiée pour le tour suivant. Un quart de l'épreuve que ne disputera pas non plus le natif de Sainte-Ode, puisqu'il a refusé de prolonger son contrat arrivé à terme. Ne serait-ce que pour deux mois, avec l'opportunité de participer au Final 8 de la C1 à Lisbonne. Sauf que sans lui, les Parisiens risquent de ressentir un certain manque à un poste où l'effectif n'est pas vraiment riche. Car s'il lui avait un temps préféré Thilo Kehrer ou Colin Dagba, Thomas Tuchel avait vite redonné à son désormais ex-joueur un statut de numéro un.

Blessures mineures, rôle majeur


Mais finalement, et à l'instar de l'épisode Edinson Cavani qui a pris une décision similaire, quoi de plus normal que de voir le PSG se faire planter par Meunier ? Certes, l'ancien de l'Excelsior Virton a pu afficher quelques manques et ses nombreuses blessures sans gravité (une bonne douzaine, tout de même) ont régulièrement agacé. Reste que depuis son arrivée à Paris en provenance du Club Bruges, le grand défenseur de 28 ans a majoritairement répondu présent quand on a fait appel à lui.


Ses treize buts et 21 passes décisives ne disent pas tout de son utilité dans le couloir, que ce soit dans un souci de rotation (avec Daniel Alves, notamment) ou pour jouer le rôle du titulaire que personne n'a souhaité lui confier sur le long terme. Résultat : l'international et demi-finaliste de la dernière Coupe du monde a toujours dépassé les trente parties par saison, hormis en 2019-2020 et son contexte particulier de pandémie. Sa projection offensive, son sérieux et son professionnalisme auraient mérité d'être applaudis... et récompensés.

Pas de retour ? Tant pis


Au lieu de ça, Meunier a sans cesse dû se remettre en question et prouver ses qualités. En privé ou en public, aucun dirigeant n'a cru bon de louer ses services ou de lui faire entièrement confiance sur le pré. Si bien que lorsque la fin de son bail a approché, les décideurs ont préféré attendre et laisser pourrir la situation plutôt que de faire un pas dans sa direction, alors même que le principal intéressé multipliait les appels du pied depuis longtemps. Dès le mois de janvier, le bonhomme assurait par exemple devant les médias n'avoir « toujours pas de nouvelle, les dirigeants sont bien occupés avec d'autres joueurs » , après un succès contre Lille. Comme en octobre, sur beIN Sports : « Mon ambition est de rester, mais on verra comment ça se passe et quelle sera la volonté du club. Ils connaissent mon souhait, cela fait déjà deux ans. Même Antero Henrique avait des projets de prolongation par le passé, mais ce n'était jamais venu sur la table. J'ai été patient jusqu'à maintenant, je le serai encore un peu. »


« Mon ambition est de rester au PSG, la saison prochaine. Le club le sait, ça se discute » , déclarait-il encore en mai durant le confinement sur France 2, dans l'émission La Maison Lumni. Tout ça pour quoi ? Pour, manifestement, une seule proposition adressée par Paris en début de saison qui n'a absolument pas convaincu Meunier. Dans ces conditions, comment en vouloir au 19e salaire du groupe (Kehrer ou Abdou Diallo sont largement mieux rémunérés, Ander Herrera touche bien plus du double de son salaire) de s'échapper à un moment où le PSG a besoin de lui et à l'approche d'un tournoi où l'expérience des matchs couperets (comme dans un Euro, ou un mondial) devrait avoir son importance ? En tout cas, l'esprit du monsieur doit être clair : il ne remportera pas la coupe aux grandes oreilles 2020 en rejoignant le BvB, mais il gagnera probablement en reconnaissance. Chose quelquefois plus nécessaire.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Hier à 16:11 Henry dans le flou avant la reprise de la MLS 8
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 14:29 La collection de tirages photo So Foot de juillet est dispo !