Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // Top 50
  2. // Réclames

Les 50 pubs avec des footeux

Depuis des décennies, les footballeurs servent d'ambassadeurs aux marques, qui utilisent leur image pour promouvoir leurs produits. Sauf que la qualité première d'un footballeur n'est pas forcément l'acting studio. Et lorsqu'ils se retrouvent devant la caméra, cela donne souvent des résultats mythiques. Florilège des 50 meilleures publicités mettant en scène des footeux.

Modififié

#10: Bataille médiévale, Pepsi (2004)

Quand un paisible village est pillé par un groupe de chevaliers sans scrupules, sa population peut compter sur la belle chevelure de David Beckham. Pour sauver une cargaison de canettes Pepsi, l'Anglais s'est dès lors entouré de ses acolytes de toujours, Roberto Carlos et Raúl. En soutien, les vétérans peuvent compter sur les tout jeunes Fernando Torres, déjà capitaine de l'Atlético, et Ricardo Quaresma, fraîchement débarqué à Porto. À noter la petite dose de clichés mêlant Francesco Totti, en langage des signes italiens, et Ronaldinho, en danseur de samba. Anachronisme from America. AB

Vidéo

#9: Platini à l'entraînement, Fruité (1978)

Que serait un top des publicités de footeux sans Michel Platini ? Alors qu'il fait les beaux jours de l'AS Nancy-Lorraine, le jeune joueur est filmé à l'entraînement en train de crucifier le gardien. Et puisque « il n'a pas le tempérament à boire du raplapla » , il descend une bouteille de Fruité juste après l'effort. Un spot qui vaudra à la marque de devenir sponsor-maillot du club dans la foulée. Définitivement, « Fruité c'est plus musclé. » . EG

Vidéo

#8: The Cage, Nike (2002)

A little less conversation, a little more action, please. Le plus grand tournoi et le plus beau ballon de l'histoire réunis. Que de nostalgie. En 2002, Nike a ainsi sorti le chéquier pour faire venir 24 joueurs exceptionnels dans une compétition de 3vs3 intitulée : The Cage. De la teinture rouge de Fredrik Ljungberg aux jeunes Rosický, Saviola ou Seol Ki-hyeon (qui n'aura d'ailleurs touché aucune balle), les meilleurs étaient présents. Tous encadrés par la malice d'Éric Cantona. Et à la fin, c'est le Triple Espresso de Totti, Nakata et Henry qui l'a emporté devant l'Os Tornados de Ronaldo, Figo et Roberto Carlos (avec son coup de pression pourri). Ce dernier s'est fait avoir par le Français, qui réitérera l'exploit lors d'un fameux quart de la Coupe du monde 2006. AB

Vidéo

#7: Lebœuf et homonymes, Le Bœuf (2002)

Le rêve de tout bon amateur de jeu de mots : attirer Frank Lebœuf dans une publicité vantant les mérites du bœuf. « On ne me l'avait encore jamais faite celle-là » , lâche Franky avant de s'envoyer une grosse bouchée. Il est ensuite quitte d'un ronronnement de plaisir, puis d'un « minimum » en fin de slogan. Soit quinze phrases de moins qu'Arnold Schwarzenegger dans le premier Terminator. EG

Vidéo

#6: La deuxième étoile, Adidas (2002)

Un coup marketing comme on en voit rarement. Fort d'avoir été l'équipementier de la première victoire en Coupe du monde des Bleus, Adidas est confiant pour 2002. Trop confiant. Dans ce spot, la marque aux trois bandes loue les qualités de l’équipe de France avant d'afficher une deuxième étoile. C'est même Stéphane Meunier, le réalisateur des Yeux dans les Bleus, qui a été choisi pour mener à bien cette campagne qui aura coûté 6 millions d'euros. Soit 2 patates par match joué en Asie avant de plier bagages. EG

Vidéo

#5: Cristiano Ronaldo, Shopee (2019)

Qu'êtes-vous prêts à faire pour de l'argent ? Cristiano Ronaldo, lui, a parcouru plus de 9000 kilomètres afin de rallier Singapour et tourner cette horreur absolue, vantant la plateforme d'e-commerce locale : Shopee. Et pour en arriver là, le Portugais a eu droit à un faux stade dégueulasse, un ballon de plage orange, un changement de décor incompréhensible et une chorégraphie honteuse. Ce tournage a été fait sous la contrainte, nous ne voyons pas d'autre explication. AB

Vidéo

#4: Papin en costard, Grundig (1993)

Faire une excellente pub, ça se niche souvent dans les détails. La preuve avec Grundig, marque allemande d'électroménager. Entre la voix off, le décor sobre, mais efficace, et un Jean-Pierre Papin en costard façon James Bond, tout était bien parti. Reste la partie terrain, où JPP doit envoyer une papinade dont il a le secret. Et là, ça coince : au lieu d'une belle demi-volée, on voit une frappe ratée, prise du tibia, qui n'a même pas dû rouler jusque dans la cage. Dommage. EG

Vidéo

#3: Guy Roux et l'eau, Cristaline (2002)

Comme Guy Roux aime le dire, la Cristaline et lui sont inséparables. Leur histoire a démarré en janvier 2002 alors que ce cher tonton Guy se remettait de problèmes cardiaques. Toujours à la recherche de liquidités pour faire battre son cœur, Roux accepte de tourner ce spot pour cette eau si bonne, si pure et si bon marché qu'est la Cristaline. Une publicité dans laquelle il vante les mérites de la marque à sa façon : « Oh malheureux, doucement avec la Cristaline, elle est si bonne. » Délicatesse et finesse. Selon L'Express, il aurait touché un cachet de 100 000 euros pour seulement douze secondes de vidéo. Contrairement à lui, la Cristaline n'est pas radine. EM


#2: Didier Drogba, le foutebaleur ? Kinder (2007)

« Tiens, j'ai une petite faim. Chouette, il reste un Kinder Bueno ! » Vous aussi, vous parlez tout seuls à Roissy Charles de Gaulle ? Cette dame a malgré tout eu le plaisir de donner la réplique à Didier Drogba, encore défrisé, avec une question qui restera dans l'histoire : « Didier Drogba, le foutebaleur ? » L'Ivoirien est en tout cas aussi à l'aise dans la peau d'acteur que dans celle d'animateur au Ballon d'or. AB

Vidéo

Par Éric Maggiori, Adel Bentaha et Emile Gillet