Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options

Le Onze de rêve de Marco Simone

Il est beau, titré, talentueux et continue de faire mouche avec ses mots. Consultant pour Canal + et agent de joueur, Marco Simone n'en demeure pas moins un Italien du Milan AC. Et quand il balance son équipe de rêve, il y a du lourd. Forcément.

Modififié

Quand on a eu la chance d'évoluer avec sept Ballons d'Or (Van Basten, Gullit, Papin, Weah, Kakà, Shevchenko et Baggio), on a du beau monde en stock. Marco Simone est dans ce cas. Pourtant, au moment de choisir son schéma tactique, il galère déjà. « Je pars sur un 4-4-2. Ah non, ça va être le bordel au milieu. Je prends un 4-3-3 que je vais essayer d'équilibrer sinon on va se retrouver avec cinq N°10 » . Le ton est donné.Gardien : Gianluigi Buffon. « C'est le plus grand talent que j'ai vu. Je l'ai vu débuté à Parme. Il avait 17 ans, il était déjà impressionnant. Il avait une telle assurance... » .Défenseurs centraux : Franco Baresi et Manuel Sanchis. « Un droitier et un gaucher pour être complémentaire. Baresi aurait mérité un Ballon d'Or. Il avait un tel charisme et une science du placement. Sanchis, c'était un patron. J'ai toujours eu du mal contre lui. C'était un vrai roc » .Latéraux : Paolo Maldini et Maicon. « Paolo, c'est comme Baresi. Un Ballon d'Or devrait orner sa cheminée. Il avait une telle facilité défensive qu'il en était écœurant. Maicon, c'est le premier latéral moderne complet. Il est très fort physiquement, techniquement et tactiquement » .Milieu défensif : Franck Rijkaard. «  Une poutre. C'était une boule de muscles, un râtisseur impossible à bouger. Il était tellement fort en libéro devant la défense. On a tendance à l'oublier » .Mileux relayeurs : Zvonimir Boban et Kakà. « Boban, il était bien meilleur que Gullit. Il faut savoir que le Néerlandais avait un physique de malade, Boban, lui, c'était un vrai technicien. Quant à Kakà, je l'ai côtoyé un an quand je suis retourné à Milan après Monaco. Il venait d'arriver et déjà je sentais en lui cette facilité. C'est le Platini moderne. Il sait tout faire : marquer, faire marquer, percer une défense. Il est tellement adroit » .Attaquants : Marco Van Basten, Diego Maradona, Emilio Butragueno. « Je joue en triangle. Je place Maradona en 10 car c'est le football à lui tout seul. Je ne vais pas perdre de temps à parler de lui. C'est Maradona. Devant, Van Basten joue en pointe et je veux un petit qui tourne autour. J'ai pensé à Butragueno dont j'adorais le style. Marco, c'est le meilleur avant-centre de tous les temps. Sans les blessures, il aurait laissé une trace indélébile » . Sur le banc : Sebastiano Rossi. « Un très grand gardien injustement décrié » .Mauro Tassotti. «  Un génie. Il apportait tellement en interne » . «  Pour le reste, je ne vais pas me prendre la tête, je vais mettre que des joueurs offensifs. Les gens veulent des buts, alors je prends un banc de touche de malade : Johan Cruyff, Dejan Savicevic, Ronaldo et Lionel Messi. Là, t'es assuré d'avoir du spectacle » .Entraîneur : Arrigo Sacchi. « Parce que je sais qu'il aurait détesté avoir cette équipe à gérer. Trop d'ego, trop de talents. Vous imaginez Maradona sur la touche ? Il te colle un souk pas possible. Et puis je prends Fabio Capello en adjoint histoire qu'on se marre vraiment » .


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 10