Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 31e journée
  3. // Juventus/Pescara

Juve : du Bayern Munich au dernier de Serie A

Après la leçon reçue sur la pelouse du Bayern Munich, la Juventus retrouve cette Serie A où elle est si souveraine. Avant le match retour face aux Bavarois, les Bianconeri reçoivent Pescara, lanterne rouge de Serie A. Histoire de se redonner le moral.

Modififié
C'est peut-être la semaine la plus difficile de l'ère Conte. La Juve s'est pris une claque, mardi soir, en Ligue des champions, et la douleur a du mal à s'estomper. C'est simple, depuis que le coach est arrivé sur le banc de la Juve, lors de l'été 2011, il n'avait connu que six fois la défaite. Quatre en Serie A (Inter, Milan, Sampdoria, Roma) et deux en Coupe d'Italie (Napoli, Lazio). Mais jamais son équipe n'avait pris l'eau. Jamais elle n'avait semblé dépassée par les évènements. Jamais, surtout, elle n'a été en posture de se prendre une véritable raclée. Car le 2-0 avec lequel la Juve est repartie de l'Allianz Arena est flatteur. En réalité, la Vieille Dame aurait pu perdre 5-0 que cela n'aurait choqué personne. On attendait un match équilibré. Cela n'a pas du tout été le cas. La Juve s'était peut-être vue trop belle, étant, jusque-là, la seule équipe invaincue de la compétition avec le Borussia Dortmund. La réalité, c'est que les Bianconeri sont encore loin du niveau d'une « superpuissance  » , comme l'a définie Conte. Alors, certes, les jeux ne sont pas encore faits. Il reste un match retour, au Juventus Stadium, où les Turinois tenteront d'inverser la tendance, même si tout le monde est bien conscient que cela sera très compliqué. Mais avant de se frotter à l'ogre munichois, la Juve doit se concentrer sur son match de championnat. L'adversaire ? Pescara, bon dernier de Serie A, à qui la Juve avait passé six buts au match aller. Difficile de promettre un trop plein d'engagement pour une telle rencontre.

Les peaux de banane

C'est toujours le risque. Sur le papier, il n'y a pas photo : la Juve va écraser Pescara. Le Delfino est la pire équipe de Serie A, de loin, et ses statistiques depuis le début de l'année 2013 sont dramatiques. Quatre points pris sur les 12 journées disputées lors de la nouvelle année. Pescara reste sur six défaites consécutives et vante actuellement la pire attaque et la pire défense de Serie A. Costaud. Mais c'est justement lorsqu'un match semble à ce point gagné d'avance qu'un petit diable peut sortir de sa boîte. D'autant que la Juve a la tête ailleurs. La moitié de son esprit rumine encore la débâcle de l'Allianz Arena, et l'autre moitié a déjà les pensées tournées vers le match retour, à disputer dans quelques jours. Mais pas grand monde ne pense à ce match contre le dernier de la classe. Pourtant, à 18h, les joueurs turinois seront sur la pelouse et devront assurer l'essentiel, à savoir une victoire, pour maintenir le Napoli et le Milan AC à distance. La victoire est d'autant plus importante qu'après cette journée de championnat, la Juve va aborder un cycle déterminant dans sa route royale vers le titre.

Elle devra en effet se déplacer chez la Lazio, accueillir le Milan AC, puis disputer le derby contre le Torino. Or, Conte le sait : s'il sort indemne de ces trois confrontations, son équipe sera championne d'Italie. Mais avant de penser à cela, avant de penser au Bayern, il faut donc penser à Pescara. Le technicien promet que son équipe ne va pas prendre ce rendez-vous par dessus la jambe, même si de nombreux titulaires seront évidemment tenus au repos, à commencer par Buffon. « Gigi a de la fièvre, c'est donc Storari qui jouera contre Pescara. C'est un match important, car il nous permettrait de mettre un nouveau bout de Scudetto dans notre poche. En tant que joueur, j'ai gagné des Scudetti qui semblaient perdus et perdu des Scudetti qui semblaient gagnés. Cela doit nous servir, nous affrontons une équipe qui est encore en course pour le maintien. Les peaux de banane sur un parcours existent toujours, c'est à nous de les éviter en maintenant une parfaite concentration  » , a-t-il affirmé en conférence de presse. Après tout, Conte le sait : les trois points remportés à San Siro contre l'Inter valent autant, au classement, que trois points contre Pescara.

Intraitable face aux petits


Évidemment, impossible, pour Conte, de ne pas avoir un œil qui regarde en direction du Juventus Stadium. L'entraîneur turinois affiche un certain pessimisme à propos du match retour face au Bayern. La stratégie inverse du Barça, qui avait affirmé à tout-va qu'il allait renverser la situation face au Milan AC. « Il y a des choses irréelles et des choses réelles. Le championnat est une chose réelle, c'est là que nous devons essayer d'obtenir le maximum car ce serait trop dommage de le laisser s'échapper. Les autres choses, actuellement, sont des rêves. Et les rêves ont un très faible pourcentage de réalisation. Restons humbles, ne devenons pas présomptueux parce que l'arrogance peut tuer  » , a-t-il assuré. Façon un peu cachée de dire que le Scudetto est à la portée de la Juve, à l'inverse de la Ligue des champions, désormais réduite à un rêve irréalisable dans la bouche du coach.

Reste qu'il est, pour des joueurs de football professionnels, pour la plupart champions d'Italie, difficile de se dire que le match contre le dernier du championnat est au moins aussi important qu'un quart de finale retour de Ligue des champions contre l'une des trois meilleures équipes du monde. C'est pourtant le message de Conte. Cette saison, la Juve a été intraitable contre les équipes de bas de tableau. La statistique a de quoi faire frémir : contre les équipes de l'actuelle deuxième partie de tableau (du 11e au 20e), la Vieille Dame a conquis 37 points sur 42 possibles (12 victoires, une défaite, un nul). Mais les deux seuls faux pas, la défaite contre la Sampdoria et le nul face au Genoa, ont tous les deux eu lieu à domicile. Gare, donc, à ne pas commettre une improbable contre-performance que les Turinois pourraient regretter au moment des bilans. Le Bayern, c'est mardi. Aujourd'hui, c'est Pescara. On peut difficilement confondre les deux, a priori.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 5 il y a 8 heures Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 27

Le Kiosque SO PRESS

il y a 10 heures Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 29 il y a 11 heures Christian Vieri derrière les platines 23
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
À lire ensuite
Everton et contre tous