S’abonner au mag
  • Mondial 2022
  • 8es
  • Maroc-Espagne

Un Maroc aux accents ibériques

Par Achraf Tijani
Un Maroc aux accents ibériques

Sur le terrain, jamais une sélection marocaine en Coupe du monde n’a eu autant l’accent espagnol que celle emmenée par Walid Regragui, au Qatar. Que ce soit parmi les joueurs ou au sein du staff, l’imprégnation culturelle ibérique est indéniable.

Le 06/12/2022 à 16h
Diffusion sur

Six joueurs sur 26. Près d’un quart du squad marocain a été formé, ou a passé la majeure partie de sa carrière, en Espagne. Achraf Hakimi, façonné par la Castilla du Real Madrid, et Yassine Bounou, qui écume les cages de Liga depuis dix ans (Atlético de Madrid, Gérone, Real Saragosse et FC Séville), ne sont pas les seuls à être imprégnés de la philosophie hispanophone. Font également partie de ce contingent l’attaquant du FC Séville Youssef En-Nesyri, le défenseur de Valladolid Jawad Al-Yamiq, ainsi que les binationaux Mounir El Kajoui (le gardien n°2), et Abdessamad Ezzalzouli.

Connaissant personnellement Regragui, je peux vous affirmer qu’il se renseigne énormément sur le foot espagnol, leurs méthodes d’entraînement, leurs systèmes de jeu, et qu’il les applique si les possibilités le lui permettent.

Le ballon est au centre du travail physique

« Connaissant personnellement Regragui, je peux vous affirmer qu’il se renseigne énormément sur le foot espagnol, leurs méthodes d’entraînement, leurs systèmes de jeu, et qu’il les applique si les possibilités le lui permettent », explique Gabriel Hicham Guedira, DG de la FC Barcelone Escola au Maroc de 2014 à 2018. En conférence de presse d’avant-match, le sélectionneur marocain ne dit pas le contraire : « On connaît l’école de foot espagnol, on a des joueurs qui y jouent. J’aime ce foot et j’aime cette culture. » Plus que de l’aimer, le sélectionneur s’en est inspiré, et pas seulement au niveau du jeu. Passé par le Racing Santander de 2004 à 2007, il y découvre la « méthode globale ». Un procédé de préparation où le ballon est au centre du travail physique. « Depuis le début de la Coupe du monde, l’échauffement et le post-échauffement sont toujours sous forme de jeu avec ballon. Une signature de l’école espagnole », remarque Gabriel Hicham Guedira.

Et pour cela, quoi de mieux que de se servir chez les voisins ibériques. « Nous avons des préparateurs physiques espagnols et ils nous aident beaucoup pour la préparation de ce huitième de finale », a-t-il déclaré. Sous la houlette d’Eduardo Domínguez, passé par le Celta de Vigo, l’Espanyol, la Real Sociedad, le Depor ou encore Majorque, les Lions de l’Atlas n’ont toujours pas connu la défaite depuis qu’il est entré en fonction.

La philosophie espagnole dans le vestiaire marocain

Cette culture d’entraînement s’immisce jusque dans les buts, par le biais d’Omar Harrak. L’entraîneur des gardiens, qui a passé la plus grande partie de sa carrière en Espagne (Getafe, Gérone, Alcorcón et Espanyol Barcelone), est celui qui est chargé d’accompagner Yassine Bounou au quotidien. Celui qui a remporté le Trophée Zamora du meilleur gardien de Liga pour la saison 2021-2022 est le parfait exemple de cette acculturation. « Même au niveau de l’aspect physique, il répond aux standards espagnols. Dans ce pays, les gardiens de but ont un physique bien plus filiforme, avec davantage d’élasticité qu’ailleurs en Europe, et proposent toujours une solution dans le jeu », raconte l’actuel directeur de la Juventus Academy au Maroc.

Même au niveau de l’aspect physique, il répond aux standards espagnols. Dans ce pays, les gardiens de but ont un physique bien plus filiforme, avec davantage d’élasticité qu’ailleurs en Europe, et proposent toujours une solution dans le jeu.

Certes, pragmatisme oblige, le jeu de transition offensive mené durant la phase de poules, face à la Croatie et à la Belgique notamment, n’a pas laissé la part belle au jeu de possession, cher à Regragui. Seule la première mi-temps face au Canada a laissé l’occasion de voir ce dont les Lions étaient capables à ce niveau-là. Nul besoin d’être sélectionneur pour partager le constat de Luis Enrique : « C’est une équipe avec des transitions offensives très rapides et très dangereuses au niveau tactique. » Mais quoi qu’il en soit, aujourd’hui, les caps de la simple proximité géographique et du tropisme des Marocains vers le foot espagnol sont dépassés. Désormais, la philosophie espagnole a véritablement fait son entrée dans le vestiaire des Lions de l’Atlas. Cela suffira-t-il à battre le modèle ?

Ziyech, un retour soigné
Dans cet article :
Finalement, Brahim Diaz voudrait toujours jouer pour l’Espagne
Dans cet article :

Par Achraf Tijani

Mondial 2022 - 8es - Maroc-Espagne
Articles en tendances
Logo de l'équipe Bologna
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara
Foto Michele Nucci/LaPresse 21 Febbraio 2022, Bologna, Italia sport calcio Bologna f.c. Vs. Spezia calcio srl - Campionato di calcio Serie A TIM 2021/2022 - stadio Renato Dall'Ara Nella foto: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) Photo Michele Nucci/LaPresse February 21, 2022 Bologna, Italy sport soccer Bologna Vs. Spezia calcio srl - Italian Football Championship League A TIM 2021/2022 - Renato Dall'Ara stadium In the pic: Sinisa Mihajlovic (Bologna F.C.) - Photo by Icon sport
  • Italie
  • Bologna
Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès

Bologna a continué de verser le salaire de Mihajlović après son décès
10
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
  • Ligue 1
  • J22
  • Brest-OM
Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !

Revivez la victoire de Brest contre l'OM (1-0) !
Logo de l'équipe Nice
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
Referee Clement TURPIN , Morgan SANSON of Nice, Khephren THURAM of Nice and Gaetan LABORDE of Nice during the Ligue 1 Uber Eats match between Olympique Lyonnais and Olympique Gymnaste Club Nice at Groupama Stadium on February 16, 2024 in Lyon, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Lyon-Nice (1-0)
L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage

L’OGC Nice très remonté contre l’arbitrage
Logo de l'équipe Nantes
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
04 Nicolas PALLOIS (fcn) - 23 Randal KOLO MUANI (psg) during the Ligue 1 Uber Eats match between Football Club de Nantes and Paris Saint-Germain at Stade de la Beaujoire on February 17, 2024 in Nantes, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)
  • Ligue 1
  • J22
  • Nantes-PSG (0-2)
Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Paris l’emporte aux forceps à Nantes

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Maroc

Espagne