S’abonner au mag
  • C1
  • Gr. D
  • Tottenham-OM

Igor Tudor tient sa légitime défense

Par Adrien Hémard-Dohain
Igor Tudor tient sa légitime défense

L'OM commence sa campagne de Ligue des champions mercredi soir, à Londres, face à l'ogre de son groupe : Tottenham. Pour espérer la lancer de la meilleure des manières, les Olympiens devront contenir l'armada offensive des Spurs. Cela tombe bien : Igor Tudor semble avoir trouvé une organisation défensive solide dans un secteur qui a pourtant perdu ses trois titulaires du dernier exercice.

Une feuille blanche. Voilà ce qu’a trouvé Igor Tudor au rayon défense lors de son arrivée sur le banc de l’Olympique de Marseille début juillet. Trop cher, William Saliba, prêté par Arsenal la saison dernière, n’a jamais pu revenir à la Commanderie, alors que Luan Peres, quatrième élément le plus utilisé par Jorge Sampaoli au cours du dernier exercice, a été vendu au Fenerbahçe. Duje Ćaleta-Car, lui, a attendu les dernières heures du mercato estival pour rejoindre Southampton. Un fait : la troisième meilleure défense de Ligue 1 de la saison 2021-2022 a perdu la totalité de son arrière-garde titulaire au cours des dernières semaines, alors que les latéraux ont également quitté le navire. Si ces derniers ont été remplacés efficacement par des pistons – Jonathan Clauss et Nuno Tavares – dont on ne finit plus de parler, l’OM a également su se retaper une triplette solide dans l’axe en quelques semaines. Une triplette qui sera mise à l’épreuve, mercredi soir, face au Tottenham d’Antonio Conte. Un test, un vrai.

Mbemba, nouveau patron

Les plus jeunes l’ont sûrement oublié, mais avant d’enfiler la casquette d’entraîneur, Igor Tudor a lui-même été un défenseur central réputé rugueux. Du haut de ses 284 matchs professionnels, dont plus de 200 à la Juventus, le Croate sait ce qu’il attend d’un défenseur central, comme il l’a expliqué pendant l’été en conférence de presse : « Pour moi, la première caractéristique est de bien défendre, de ne pas faire d’erreur. D’autres estiment qu’il est important que le joueur soit intelligent, qu’il ait de la constance sur le long terme. Il y a un grand changement dans le football international. Pour un entraîneur, il est devenu central de pouvoir repartir de derrière, de construire à partir de la défense, et certains disent qu’il faut avant tout chercher des jeunes avec une bonne technique, mais pour moi, il faut avant tout bien défendre, ne rien rater. » En bon ancien de la Vieille Dame, Tudor érige Giorgio Chiellini en modèle absolu. « Si on fait des erreurs, ça amène des buts et des défaites. C’est pour cela que, selon moi, Giorgio Chiellini est le meilleur défenseur au monde sur les 15-20 dernières années. »

Hélas pour l’OM, Chiellini évolue aujourd’hui du côté de Los Angeles. À sa disposition, le Croate a alors d’abord dû se contenter de peu avec le prometteur Isaak Touré, le mystérieux Samuel Gigot, et le solide Chancel Mbemba. Arrivé libre de Porto, l’homme aux quatre dates de naissance a vite répondu présent. Titulaire indiscutable dans l’axe droit de la défense à trois de Tudor, il n’a loupé aucune minute depuis le début de saison. Infranchissable défensivement et prompt à se porter à l’avant pour briser le bloc adverse balle au pied, le Congolais a tout de la bonne pioche. À lui seul, il a stabilisé une arrière-garde poreuse en préparation (neuf buts encaissés en cinq matchs). Après la victoire à Auxerre (0-2), Igor Tudor lui a d’ailleurs rendu hommage : « On connaît ses qualités, et c’est pour cela qu’on le voulait si ardemment au club. Il a fait un bon match. C’était sa troisième rencontre en une semaine. En seconde période, je le voyais monter vers l’avant comme s’il voulait marquer. Je lui ai dit :« Mais où tu vas ? Tu es fatigué ! »Il voulait le faire… Ça prouve qu’il est bien et que ça fonctionne. »

En ce début de saison, il semble désormais difficile, voire impossible, d’imaginer la défense marseillaise sans Mbemba. Mais avec qui d’autre ? Arrivé du Spartak Moscou après avoir été acheté l’hiver dernier, Samuel Gigot prétend à l’axe. Le natif d’Avignon s’y est montré à l’aise, sans non plus être transcendant. À sa gauche, Balerdi et Touré postulent eux aussi, mais l’excellente performance de Sead Kolašinac face à Auxerre a rebattu les cartes. Le Bosnien a même été encensé par Pablo Longoria : « On a analysé au dernier moment la question de Kolašinac qui nous a donné satisfaction en match et aux entraînements dans cette position double de défenseur central et de piston à gauche. »

Pau Lopez, l’autre muraille

Le président de l’OM insiste aussi sur la nécessité de laisser Isaak Touré éclore : « On est contents et on a cherché aussi à réduire le nombre de joueurs en défense pour donner la possibilité à Isaak Touré, sur lequel on a fait un fort investissement, de jouer, de grandir. Il fallait lui donner de l’espace. » Un point de vue partagé par le coach, qui ne l’a toutefois pas inscrit dans la liste des joueurs pour la C1 : « C’est un bon joueur, avec un grand futur. Il est très jeune, il arrive de Ligue 2, il lui faut un temps d’adaptation. Pendant la préparation, il a joué peut-être trop bien par rapport à ce qu’on attendait. C’est normal qu’il y ait une petite baisse. Ceux qui ont joué à sa place l’ont très bien fait aussi, mais ça ne veut pas dire qu’on ne l’utilisera pas. On compte sur lui, il a un très bon potentiel. » À ce casting, Pablo Longoria a réussi le tour de force d’ajouter Éric Bailly. À 28 ans et après des années minées par les blessures à Manchester United, l’Ivoirien vient en quête de temps de jeu à l’OM. Si son corps le laisse tranquille et au vu de ses premières minutes sous le maillot ciel et blanc, il a surtout l’étoffe pour devenir un taulier du vestiaire dans l’axe gauche de la défense.

En quelques semaines, la feuille blanche d’Igor Tudor s’est donc bien remplie, et la mayonnaise a pris. Après six journées de championnat, l’OM affiche la meilleure défense de Ligue 1 avec trois buts encaissés (contre quatre pour le PSG et Lyon). Certes, en dehors de Nice, Marseille n’a pas encore affronté de cadors hexagonaux, mais l’impression de solidité défensive est bien là. Avec trois clean sheets consécutifs depuis son retour de blessure, Pau Lopez n’a toujours pas encaissé le moindre pion. Le portier espagnol, qui porte le fardeau du départ de la légende Mandanda, en est désormais à 15 clean sheets en 40 matchs avec l’OM. Les Olympiens n’ont d’ailleurs pas encore été menés au score cette saison, eux qui sont toujours aussi à l’aise à l’extérieur (victoires à Auxerre et Nice, nul à Brest), avec 14 succès sur les 22 derniers déplacements. Tous les voyants semblent donc au vert à l’heure d’un premier test de très haut niveau cette saison. Car si la défense de l’OM a trouvé son rythme en L1, il faudra monter le curseur ce mercredi soir face au Tottenham de Kane, Son, Richarlison, Kulusevski, Perišić ou encore Lucas Moura. Ce qui serait un bon début pour éviter à Igor Tudor de laisser une feuille un peu moins blanche : celle des dernières campagnes désastreuses de l’OM en Ligue des champions.

Résultats et classement de la Ligue des champions
Tottenham est-il un cador européen ?

Par Adrien Hémard-Dohain

Articles en tendances
30
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen  (3-0)
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Leverkusen
Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)

Revivez la finale Atalanta-Leverkusen (3-0)
Logo de l'équipe Atalanta
Lookman au triple galop
  • C3
  • Finale
  • Atalanta-Bayer Leverkusen (3-0)
Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Lookman au triple galop

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Actus TOT

Actus OM

TOT

Chancel Mbemba

11
Revivez OM-Atalanta (1-1)
Revivez OM-Atalanta (1-1)

Revivez OM-Atalanta (1-1)

Revivez OM-Atalanta (1-1)

Eric Bailly

31
Revivez Villarreal-OM (3-1)
Revivez Villarreal-OM (3-1)

Revivez Villarreal-OM (3-1)

Revivez Villarreal-OM (3-1)