S’abonner au mag

CDF : Sortez Carquefou !

Par
CDF : Sortez Carquefou !

Pitié ! Stop ! Arrêtez donc avec Carquefou. Arrêtez d'en faire des tonnes. Après Blénod (1996), Jura Sud (1999), Calais (2000), Schiltigheim (2003), Colmar (2006), le cauchemar recommence. Dans la foulée des Ch'tis, la France entière s'éprend à nouveau du Petit Chose, les amateurs de la banlieue nantaise : ça dégouline de violons à la Chantilly-vanille. Beuuuuurk !

Bon, déjà, les expressions à la con. « Le petit Poucet de la Coupe de France » , « le Cendrillon de la Coupe de France » …Et pourquoi pas les « Hansel et Gretel de la Coupe de France » , les « Tom Pouce de la Coupe de France » , les « Kirikous de la Coupe de France » , les « Chèvres de Monsieur Seguin de la Coupe de France » ?

Le rédacteur en chef de feue Radio Sport O’FM avait expressément banni de l’antenne, par circulaires affichées jusque dans l’ascenseur, ces deux expressions à la con. Sous peine d’être envoyé au Camp des Loges suivre le PSG pendant un mois. Très dissuasif. Lors de la dernière convention mondiale des journalistes sportifs, il a été rappelé que les superlatifs étaient toujours autorisés, mais pas les expressions à la con, genre « Il sait d’où il vient » , « Revenir du diable Vauvert » , etc…En nous bassinant avec Craque-fou, la France du foot est donc en infraction.

Ensuite le cas Denis Renaud, le coach. Prend tout le temps des notes sur des grands cahiers noirs. Sur tout ce qui bouge : ses joueurs, ses adversaires. Sans oublier le rétroprojecteur à louer au Novotel la veille du match…Gribouillis, gribouillis. Précocité inquiétante : premier diplôme de coach à 16 ans (en fait, “animateur technique” au FC Nantes). A 21 ans, pour préparer un match des 13 ans, en district, il va voir Denoueix pour savoir comment faire jouer ses mômes…Déjà taré. Il en a aujourd’hui 33, l’âge limite du Christ.

Résultat : 14 interviews par jour depuis la qualif contre l’OM pour le nouveau Messie du foot français. Sait tout, le mec : y’a qu’à laisser tourner le magnéto.

L’abruti est parti espionner le PSG à deux reprises : PSG-Strasbourg au Parc et un match de la réserve CFA au Camp des Loges. Gribouillis, gribouillis. Il a noirci des pages. Tout le monde trouve ça génial. « Boulot méticuleux » … Putain, il a pas autre chose à foutre, comme couper un bout de shit ou décharger de l’anthracite dans sa cave ? Espionner le PSG ?…C’est quoi ces conneries ? Tu te branches sur Youtube et en 2 minutes t’as tout compris, bonhomme : Paris essaye de pousser à domicile et essaye de résister à l’extérieur !!! Pas de jeu, pas d’équipe, pas de leader, pas de meneur et autonomie énergétique réduite à 60 minutes ! C’est pas compliqué, non ?! Pas besoin de prendre le TGV, bordel !

Imaginez Carquefou en finale de Coupe de France contre Lyon (possible champion) : qualification directe en C3 et l’autre abruti qui part espionner toutes les semaines le FC Vilnius. Allers-retours Ryan Air et séances vidéo au Novotel, la veille du match : « Tu vois Thomas, faut que tu fasses gaffe aux montées de Zvirgzdauskas et Ksanavicius…Et aux relances de Karcemarskas, vu ? »

Si Carquefou élimine le PSG, p’tit Denis se tapera la tournée des Grands Ducs : Drucker ( « Je suis ému de rencontrer monsieur Jean-Pierre Coffe » ), Mireille Dumas ( « Quand ma première fille est née, j’ai culpabilisé en pensant très fort à mon grand-père » ), Thierry Ardisson ( « Avec la langue, la première fois, ça m’a fait bizarre » ), Nicolas Sarkozy ( « Le président Monsieur Nicolas Sarkozy connaissait par cœur tous les noms de mes joueurs! » ) et PPDA ( « Denis Renaud, le forcené de Carquefou qui s’était barricadé dans sa maison après avoir ouvert le feu sur les gendarmes, s’est rendu ce matin au GIGN. Les forces de l’ordre ont saisi des centaines de grands cahiers noirs remplis de gribouillis incompréhensibles » ).

Non, là, on est vache. Denis aura soit un destin horrible : entraîner Gueugnon jusqu’à la fin de ses jours. Soit un destin horrible : un fatum à la Lozano. Ce bon vieux Ladislas, coach des Calaisiens 2000, bosse actuellement au Qatar, riche mais oublié de tous. Bon, Denis sortira aussi un bouquin : “Ma vie à coacher”, Ed. Robert Laffont, 258 p., 23 euros TTC.

On a pitié des joueurs de Carquefou. Toute la saga des Carquefoliens dans la presse foot, un flash “Spécial Carquefou” toutes les deux heures sur l’equipe.fr, France 2 foot qui surenchérit. Et puis Ruquier, Denisot, VSD, Paris Match qui réclamaient aussi un p’tit bout de terroir, d’authenticité, de « valeurs saines » , de « foot d’en bas contre les milliardaires du PSG et de l’OM » . Mais, là, le président Auray a dit non !…Putain, foutez-leur la paix aux joueurs de Carquefou !

Interviewés à longueur de journées, assaisonnés à coups de reportages TV soviétique, genre : « Alban Joinel sait d’où il vient » , « Salarié le jour, footballeur le week-end : voici Baptiste Lafleuriel » , « Idrissa N’Doye ne s’enflamme pas » … Et mon cul ? Bien sûr qu’ils vont s’enflammer, les mecs. Ils vont même s’enflammer encore plus s’ils jouent la finale. Normal. Sauf que, victoire ou pas, le “retour à la normale”, après la fête et les flonflons, sera hardos. Top hardos. L’exposition médiatique maxima pour des footeux amateurs pas préparés au TV-Circus avec ensuite la lumière qui s’éteint brusquement, c’est du brutal.

Six ans après leurs exploits de 2000, certains “héros” de Calais ne s’en sont jamais remis. Même descente d’acide pour Jura Sud, comme le rappelle Lilian Cottet, ex-héros de l’aventure en 1999 : « On a été des stars pendant quelques semaines. Il y avait des télés partout. C’était même trop. Cette histoire est montée à la tête de certains joueurs. Je crois qu’ils ne sont pas encore revenus sur terre. A un moment donné, il faut savoir passer à autre chose » .

Carquefou fait le kakou en Coupe de la France mais reste 14ème du Groupe G en CFA 2. Reléguable en DH. Descente d’acide ?

S’il vous plaît, les Parisiens : sortez Carquefou !

Chérif Ghemmour

Par

Articles en tendances
11
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • PSG-Rennes
Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)

Revivez le nul entre Paris et Rennes (1-1)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
41
Revivez OM-Montpellier (4-1)
  • Ligue 1
  • J23
  • OM-Montpellier
Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)

Revivez OM-Montpellier (4-1)
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Logo de l'équipe Liverpool
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
13.01.2024, Fussball 1. Bundesliga 2023/2024, 17.Spieltag, FC Augsburg - Bayer Leverkusen, in der WWK-Arena Augsburg, Trainer Xabi Alonso (Leverkusen) lächelt. DFL and DFB regulations prohibit any use of photographs as image sequences and/or quasi-video. - Photo by Icon Sport
Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Brest (+100€ DIRECT de Bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Brest (+100€ DIRECT de Bonus)

Plus de 300€ à gagner avec Leverkusen & Brest (+100€ DIRECT de Bonus)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine