S’abonner au mag
  • Premier League
  • J20
  • Tottenham-Arsenal (0-2)

Arsenal mate Tottenham et prend le large

Par Antoine Donnarieix
Arsenal mate Tottenham et prend le large

Grâce à une maîtrise collective évidente sur son adversaire, Arsenal s'est imposé pour la première fois contre son voisin honni sur la pelouse du Tottenham Hotspur Stadium (2-0). Voilà les Gunners en tête du championnat avec huit points d'avance sur City. Géant.

Tottenham 0-2 Arsenal

Buts : Lloris CSC (14e) et Ødegaard (36e)

Après 354 matchs de Premier League, 23 derbys du nord de Londres et une retraite internationale encore fraîche, Hugo Lloris a connu une première outre-Manche : un but contre son camp. Un centre de Bukayo Saka dévié par Ryan Sessegnon, un gant en peau de pêche, et Arsenal a ouvert le score. À n’en pas douter, le détenteur du record de sélections avec l’équipe de France se serait bien passé d’une telle distinction. En verve, Arsenal souhaite connaître à son tour une grande première à l’issue de cette saison 2022-2023 : soulever le championnat d’Angleterre à l’Emirates Stadium. Et au vu de la prestation du jour, il y a de quoi être optimiste pour cette équipe qui ne cesse d’éblouir le royaume d’Angleterre.

Deux balles en pleine poitrine blanche

Ce dimanche, l’odeur de poudre était perceptible au Tottenham Hotspur Stadium. La raison ? L’enjeu. Si les locaux souhaitaient bousculer leurs rivaux historiques pour ne pas être distancés par le quatuor de tête, Arsenal avait une avance de huit points à prendre sur City en tant que leader du championnat. Auteur du meilleur départ de son histoire en Premier League, Arsenal n’a pas tergiversé au moment d’entrer sur une pelouse où les hommes de Mikel Arteta n’ont jamais gagné jusqu’ici. Et alors ? Les vainqueurs écrivent l’histoire, les visiteurs l’ont bien compris depuis le début de saison. Actif au pressing, Eddie Nketiah a obligé Lloris à sortir un arrêt réflexe (7e). De quoi mettre tout de suite la pression sur le portier tricolore et prendre de vitesse une défense des Spurs trop apathique pour le premier but de la partie (14e, 0-1).

Avec sa défense à cinq, Tottenham s’est contenté de bribes d’attaque grâce à Heung-min Son (18e) ou Harry Kane (45e), mais à chaque fois, Aaron Ramsdale était là pour écarter le danger. Globalement, la première période a ressemblé à une démonstration de force adverse, symbolisée par la reprise de volée surpuissante de Thomas Partey venue fracasser le poteau gauche d’un Lloris pris dans la tempête (24e). Mis en alerte par la frappe de Martin Ødegaard laissé seul à l’entrée de la surface (22e), les Spurs n’ont pas suffisamment tenu compte des avertissements et ont concédé le but du break sur une frappe… d’Ødegaard, à nouveau isolé pour fusiller Lloris (36e, 0-2). Pierre-Emile Højbjerg a beau essayer de gratter un penalty, rien n’y fait. Tottenham est ramassé à la petite cuillère face à l’autorité collective affichée par les Gunners.

Un mur nommé Ramsdale

Antonio Conte a-t-il effectué le Dare Skywalk avec ses joueurs à la pause pour leur rappeler les fondamentaux du club ? Toujours est-il que Tottenham s’est mis à oser pour se révolter. Kane (50e) et Ryan Sessegnon (52e) ont utilisé de nouvelles cartouches, mais Ramsdale a fait office de douanier pour bloquer la contrebande. Doucement, mais sûrement, les Lilywhites ont rendu les armes, et Arsenal a placé ses pions. Par deux fois, Nketiah a tenté de creuser l’écart, mais Lloris a maintenu le suspense (58e, 69e). Enfermé dans sa propre moitié de terrain, Tottenham n’a pas pu compter sur Richarlison (82e) ou Dejan Kulusevski (84e) pour tromper l’imperméable Ramsdale. Arsenal n’est plus une surprise de début de saison, c’est la confirmation d’un grand favori pour le titre.


Tottenham (3-4-2-1) : Lloris – Lenglet (Davies, 88e), Dier, Romero – Sessegnon (Perišić, 76e), Højbjerg, Sarr (Bissouma, 76e), Doherty (Richarlison, 71e) – Kulusevski (Gil, 88e), Son – Kane. Entraîneur: Antonio Conte.

Arsenal (4-3-3) : Ramsdale – Zinchenko (Tomiyasu, 86e), Gabriel, Saliba, White – Partey, Xhaka, Ødegaard (Smith-Rowe, 94e) – Martinelli (Tierney, 79e), Saka, Nketiah (F.Vieira, 94e). Entraîneur: Mikel Arteta.

Classements et résultats de Premier League
Dans cet article :
Passé par Arsenal et Everton, Kevin Campbell est mort
Dans cet article :

Par Antoine Donnarieix

À lire aussi
Articles en tendances
01
Revivez Autriche-France (0-1)
  • Euro 2024
  • Gr. D
  • Autriche-France
Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)
01
Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)
  • Euro 2024
  • Gr. E
  • Belgique-Slovaquie
Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)

Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)

Revivez Belgique-Slovaquie (0-1)
30
Revivez Roumanie-Ukraine (3-0)
  • Euro 2024
  • Gr. E
  • Roumanie-Ukraine
Revivez Roumanie-Ukraine (3-0)

Revivez Roumanie-Ukraine (3-0)

Revivez Roumanie-Ukraine (3-0)

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

01
Revivez Autriche-France (0-1)
Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)

Revivez Autriche-France (0-1)

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Arsenal

Hugo Lloris

00
Revivez France-Canada (0-0)
Revivez France-Canada (0-0)

Revivez France-Canada (0-0)

Revivez France-Canada (0-0)

Angleterre