En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e Tour
  3. // Lyon/Grasshopper Zurich
  4. // Notes

Lacazette a tout tenté

Bien avant ses petits camarades, l'Olympique lyonnais effectuait sa grande rentrée des classes ce soir. Brouillons mais efficaces et guidés par un très bon Lacazette, les Gones ont fait un grand pas vers le tour suivant. Premier bulletin de notes de l'année.

Modififié
A. Lopes (5) :Pas très rassurant en début de match, notamment dans les airs où chaque corner suisse sentait bon l'occasion de but. Sauvé par son poteau, puis sa barre transversale, avant d'être au chômage technique en deuxième période. A quand même failli se faire surprendre par un lob lointain. Il paraît que les grands gardiens ont de la chance. Anthony Lopes a une grande carrière devant lui.

Dabo (3) : Casper n°1. Complètement transparent sur le terrain, Mouhamadou a joué le tout pour le tout en se blessant pour qu'on parle quand même de lui. Le grand gagnant du soir s'appelle peut-être Henri Bedimo...

Umtiti (6 :) Franchement pas aidé en début de match par un milieu de terrain aux abois, le champion du monde U20 a su faire le dos rond et laisser passer l'orage, malgré quelques alertes aux abords de la surface. En deuxième mi-temps, il s'est même permis d'aller voir à quoi ressemblait la moitié de terrain adverse, histoire de. Repositionné à gauche après l'entrée de Koné, il a fait le job.

Biševac (6) : Milan Biševac a fait du Milan Biševac. Appliqué dans sa relance et propre dans ses transmissions, le Serbe est une fois de plus apparu très nerveux sur la pelouse. Mais il paraît que c'est bon signe chez lui. A le mérite de presque qualifier Lyon pour le tour suivant en sautant 30 centimètres plus haut que Grichting sur son but. Ce qui n'est pas non plus mission impossible.

M. Lopes (6) : Très en vue en première mi-temps, le petit arrière droit a fait belle impression, malgré une arcade sourcilière qui a très vite morflé. Remuant, souvent aux avant-postes, il a montré une belle entente offensive avec Lacazette, avant de s'éteindre petit à petit au retour des vestiaires. Ça pourrait être la bonne pioche de la saison côté lyonnais, s'il change tout de suite cette coupe de cheveux assez douteuse.

Gonalons (5) : Reprise difficile pour le nouveau chouchou de Gerland. Souvent en retard, à l'image de ce carton jaune rempli de frustration pour un tacle par derrière pas très très élégant. Bien mieux en deuxième mi-temps, quand il s'est souvenu qu'il avait quand même le brassard sur le bras, nom de Dieu.

Grenier (7) : Petit à petit, tranquillou, le bonhomme s'installe comme le patron de l'équipe. Le frisson qui parcourt les travées de Gerland à chaque coup franc n'est pas sans rappeler les belles heures de Juninho, évidemment. Toujours précis et dangereux sur coups de pied arrêtés, capable de belles inspirations dans la dernière passe, il ne lui manque qu'un plus gros volume de jeu pour montrer définitivement qui c'est le patron.

Malbranque (3) : C'était le Steed Malbranque de ces derniers mois, pas celui d'avant. Emprunté, hésitant, pas dans le rythme, le vieux briscard a perdu pas mal de ballons ce soir et son apport offensif a été proche du néant. Son avenir à Lyon sent un peu le sapin. Remplacé par Gueïda Fofana, qui a encore du boulot devant lui pour que sa fiche Wikipédia passe devant celle de Youssouf sur Google.


Danic (3) : Casper n°2. Où est passé le virevoltant et déroutant ailier gauche venu du Nord ? Le petit Breton a besoin de temps pour s'adapter, c'est une évidence. Mais que ce soit à gauche ou à droite quand il a tenté de permuter avec Lacazette, la recrue star de cet été (bah quoi ?) a été plus invisible qu'un parasol dans le centre-ville de Valenciennes. Remplacé par Gourcuff qui n'a rien eu le temps de faire en dix minutes.

Lacazette (8) : De très loin le meilleur Lyonnais sur la pelouse. Coups de tête rageurs, ouvertures en profondeur, percussions, débordements... L'ailier droit a tout tenté sur son aile droite et a été un enfer pour la défense adverse. S'il y avait une justice dans ce bas monde, c'est lui qui aurait offert la victoire à son équipe. Apparu fatigué en deuxième mi-temps. Putain de reprise.

L. Lopez (3) : Casper n°3. On aurait pu croire que Lisandro López était sur la pelouse, mais on a en fait confondu avec Anthony et Miguel. Paniqué de voir que celui qu'il a préféré à Gomis n'était pas présent sur le terrain, Jean-Michel Aulas se serait empressé de déclencher une alerte enlèvement. Bafé, lui, boit du petit lait ce soir.

Le public lyonnais (9) : C'est la vraie belle surprise de la soirée. Alors qu'on s'attendait à une ambiance digne d'un 32e de finale de Coupe de France, le public lyonnais a répondu présent ce soir. Venus en nombre (27 331 spectateurs, un 30 juillet...) grâce à un geste commercial du père Aulas, les Lyonnais ont gueulé de la première à la dernière minute, soutenant leur équipe quand le navire tanguait. Chapeau.

Par Benjamin Jeanjean
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



lundi 19 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 17:15 Lamine Sané signe à Orlando 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:47 Ronaldinho se lance dans la musique 12 lundi 19 février 414€ à gagner avec Barça & Bayern 2 lundi 19 février 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! lundi 19 février Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 19