1. //
  2. // 15e journée
  3. // Sunderland/Tottenham

La Premier League rend-elle les gardiens nuls ?

Le dribble raté d'Artur Boruc, les relances manquées d'Hugo Lloris, le déclin de Joe Hart. Depuis le début de saison, les gardiens de Premier League nous offrent un spectacle dont ils sont les seuls à détenir le secret. De quoi se demander si finalement, le championnat anglais n'aurait pas sa part de responsabilité dans les performances parfois ridicules de ces derniers remparts.

Modififié
20 18
Il existe outre-Manche un mal indicible. Un mal qui frappe sans vergogne une catégorie de footballeurs au rôle pourtant décisif. Un mal qui, s’il provoque parfois la colère des supporters et entraîneurs, n’en est pas moins bénéfique pour les amateurs de vidéos YouTube. Un mal qui sévit presque chaque week-end, précipitant le déclin ou la mise au banc de ses victimes. Ce mal, c’est celui des gardiens de but.

Qu’ils soient anglais ou étrangers, les derniers remparts de Premier League semblent tous y être soumis, sans distinction. Souvent brillants avant leur arrivée dans les jardins du Royaume, les portiers ayant tenté l’exil sur ces terres maudites déchantent presque immédiatement. Point de sorcellerie dans un pays pragmatique à souhait, mais un simple constat : garder les cages anglaises pousserait à la boulette. Cédric Berthelin, gardien français ayant notamment évolué du côté de Crystal Palace et aujourd’hui exilé en Belgique, n’est pas entièrement d’accord : « Il y a aussi le côté médiatique qui joue. Donc, dès qu’il y a une boulette, ça tourne en boucle sur le web.  » Un argument que corrobore Christophe Lollichon, entraîneur des gardiens de Chelsea : «  Les gardiens étrangers en font, ceux de Premier League aussi. Dès qu’on en voit une, on la montre. Dans L'Équipe du Dimanche, on se plaît toujours à montrer la bourde du gardien anglais. C’est devenu un immanquable du foot. »

La taille, un préalable indispensable

L’acharnement médiatique suffirait-il pour autant à justifier ce festival hebdomadaire auquel les gardiens évoluant outre-Manche nous ont habitués ? Honnête, Christophe Lollichon admet que la formation des gardiens anglais est également à remettre en cause : «  C’est vrai, les gardiens anglais sont un peu bruts de pomme. En Angleterre, il n’y a pas la culture du poste. Du coup, la formation est trop grossière. Le pire dans tout ça, c’est que certains gardiens étrangers commencent à se fondre dans le moule anglais.  » Ciel non, Hugo Lloris risquerait-il donc de muter en un vilain mix de Roy Caroll (éphémère gardien de United aujourd’hui exilé en Grèce) et Artur Boruc ? Lollichon rassure : «  Non, Hugo a la chance d’avoir un bon entraîneur des gardiens (ndlr : Tony Parks) et puis c’est un mec intelligent, il observe. Il n’est pas grand, mais il a une grande vitesse de réaction, de course et de décision. Il a su adapter son jeu et c’est cela qui lui permet de s’imposer dans le jeu aérien. Il a encore une marge, mais c’est un bosseur. »

Pourtant, Lloris n’est pas totalement hors de danger. Car, en Angleterre, il n’y a pas de secret et bien souvent, les gardiens qui parviennent à s’imposer dans la durée le doivent aux centimètres allongés sous la toise. Barthez (183cm), Lukas Fabiansky (185cm), Jerzy Dudek (187cm) sont ainsi devenus au fil du temps autant d’exemples d’échecs retentissants, la faute à des géniteurs trop capricieux. Qu’ils soient confirmés ou annoncés comme de futurs grands en arrivant dans le Royaume, ils n’ont finalement jamais pu s’imposer au plus haut niveau. Pour Berthelin, il ne fait aucun doute que la taille est un pré-requis indispensable : «  Il y a un engagement physique hors du commun. C’est pour ça qu’il faut des gardiens de 100kg et de 2 mètres.  » Et de fait, Čech (196cm), Schmeichel (193cm) ou Van der Sar (199cm) appartiennent, sans aucun doute, à la catégorie des plus grands gardiens de la Premier League. Pour Lollichon, ce critère est même devenu primordial pour espérer percer en Angleterre : «  Je ne détiens pas la vérité absolue, mais pour moi, un grand gardien mesure minimum 193cm. Bien sûr, cela ne fait pas tout. L’explosivité et l’intelligence sont les deux autres facteurs essentiels. »

En Premier League, ça canarde

Centimètres, explosivité et intelligence appartiendraient donc au lexique de base de tout bon gardien de Premier League. Et si les deux premiers sont des facteurs qui sautent aux yeux, le troisième est plus subtil pour Lollichon : «  L’intelligence, c’est le jeu de position. Un gardien doit avant tout être un aiguilleur du ciel. Beaucoup font de superbes arrêts sur leur ligne et sont de très bons gardiens de but, mais n’anticipent pas, n’ont pas de lecture ni de vision de jeu. Un vrai gardien de but communique avec sa défense. L’objectif, c’est d’influencer l’adversaire et de pouvoir anticiper pour agrandir le champ d’intervention du gardien.  » Car si un portier de Ligue 1 est parfois réduit au service minimum, chaque match de championnat anglais offre son lot de boulot au gardien du temple. Fabien Barthez s’en est rendu compte bien assez vite, comme il le confiait à So Foot en juin 2003 : «  Ici (ndlr : à Manchester) j’ai beaucoup de ballons à jouer, c’est clair… C’est pas trop comme en France où dans certains matchs je ne touchais pas trop le ballon. Là, ça arrive tout le temps, dans le vrai style anglais. Des grands ballons devant où il ne faut pas se louper. (…) Je touche au moins quarante ballons au pied par match, c’est dingue. Dix fois plus qu’à Monaco. Heureusement, les gars me le mettent sur le bon pied… »

Surprenant quand on sait qu’à l’époque, le Fab se coltinait parfois Mickaël Sylvestre et John O’Shea en pare-chocs… Il n’empêche que le divin chauve témoigne d’un fait. En Angleterre, ça canarde sévère et de partout. Même en Championship, où Berthelin a traîné sa carcasse (194cm) durant un peu plus d'une saison : «  Ce sont des attaquants plus roublards, mais il se passe toujours quelque chose. Je n’ai jamais connu un match comme ça en France ou en Belgique, où l’on ne touche qu’un ballon par match.  » Plus d’intensité, plus de pressing, l’Angleterre n’est pas pour rien le pays où l’on tire le plus au but. Assez logiquement, cela en fait également le championnat le plus difficile pour les gardiens. La faute à une culture footballistique différente selon Lollichon : «  Il y a une agressivité, un engagement que l’on ne retrouve nulle part ailleurs, ça se voit dans les surfaces de réparation où les gardiens se font défoncer sans que l’on ne dise rien. En France, on siffle dès qu’on les touche. Après, il y a la qualité des centres et du jeu de tête en Angleterre qui est plus important. Enfin, il y a ce pressing très fort effectué sur le gardien. La preuve avec le but marqué par Giroud il y a quelques jours. »

Ils en redemandent

Pourtant, neuf ans après avoir quitté l’île, Cédric Berthelin garde un souvenir impérissable de son expérience : «  C’était magnifique. Quand j’en parle, j’ai encore des étoiles dans les yeux. » La preuve, s’il en fallait une, que même malmenés, les gardiens vivent en Angleterre une expérience unique.

Par Martin Grimberghs et Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il n'y a pas que les gardiens qui sont fautifs, quelques fois les défenseurs ont leurs part de responsabilité aussi.
Oui donc en fait elle rend pas les gardiens nuls. C'est juste que pour s'imposer faut être complet et surtout ne pas avoir de lacunes dans le jeu aérien pour s'imposer. Van der Sar Cech Schmeichel sont des bons exemples. Des légendes en Angleterre. Mais des gars comme Lloris ou De Gea sont reconnus aussi car excellents sur leur ligne, avec des bons réflexes. Après c'est vrai que les sorties aériennes c'est pas trop ça, pour les 2. C'est génant quand tu joues les équipes du genre Stoke ou West Ham, pas contre les gros.
En même temps Lloris a sauvé les trois points contre Berbatov et Fulham mercredi et a été désigné homme du match, et c'est pas la première fois de la saison ... Stekelenburg a été excellent aussi remarque, il s'est juste pris deux tirs imparables dans le buffet.

Je pense que c'est surtout la pression médiatique qui fait et défait les gardiens. Hart est très doué, mais depuis le titre, il commet régulièrement des erreurs de concentration. A mon avis, il reviendra bien meilleur. Quand Wenger a sorti Szczezny pour la fin de saison dernière, ça s'est fait dans la douleur, mais ça l'a fait grandir, lui-même l'a reconnu par la suite.
Courtois Mignolet ho belgique
C'est évident que la Premier League rend les gardiens nuls, il suffit de voir cette chèvre de Cech ou cet escroc de Van Der Sar.
C'est marrant j'ai plutôt des bons souvenirs de Dudek à Liverpool...
En gros si j'ai bien compris cet article ca veut dire que les meilleurs gardiens d'Angleterre sont potentiellement les meilleurs gardiens d'Europe?
Il n'y a pas qu'en Premier League qu'il y a des bourdes et des mauvais gardiens . En France , on a eu Simon Pouplin qui a fait plusieurs bourdes la semaine dernière et Ali Ahamada il y a quelques temps .
En Angleterre , comme en France , les gardiens sont assez bons , mais pas des génies .
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
Message posté par Steak
En même temps Lloris a sauvé les trois points contre Berbatov et Fulham mercredi et a été désigné homme du match, et c'est pas la première fois de la saison ... Stekelenburg a été excellent aussi remarque, il s'est juste pris deux tirs imparables dans le buffet.

Je pense que c'est surtout la pression médiatique qui fait et défait les gardiens. Hart est très doué, mais depuis le titre, il commet régulièrement des erreurs de concentration. A mon avis, il reviendra bien meilleur. Quand Wenger a sorti Szczezny pour la fin de saison dernière, ça s'est fait dans la douleur, mais ça l'a fait grandir, lui-même l'a reconnu par la suite.


a part que szczezny a été sorti au milieu de saison et a une part important dans le retour d'arsenal dans le top4 en fin de saison, je suis d'accord avec ce que tu écris. et hart comme son equipe subit le contre coup du titre. on l'a vu l'an dernier, et on sent que la machine se remet en route cette année.
pour moi le vrai problème des gardiens en angleterre c'est que tu te retrouves bien plus souvent avec des situations chaudes que dans les autres championnats. 15 mecs dans la surface en fin de match ou sur tous les corners, des tirs contrés en pagaille, des centres toutes les 2 minutes.
les anglais ont décidé que la tactique c'était un truc pour les sacchi et autres esthètes du tableau noir. ce qu'ils veulent dans leur championnat, c'est du rythme et du spectacle.
d'ailleurs, je pense exactement l'inverse de ce que sous-entend l'article, il y a beaucoup plus de magnifiques arrêts que de boulettes en PL. rien que le match de krull contre tottenham vaut un match de enyeama.
Le niveau des gardiens de PL est excellent, surement le meilleur du monde avec la Buli.
Il y a facilement 10 gardiens de top niveau entre De Gea, Cech, Mignolet, Begovic, Krul, Lloris, Scesczny, Howard, Hart, Jaaskelainen, Vorm et dans une moindre mesure John Ruddy.
La réponse est là « Je ne détiens pas la vérité absolue, mais pour moi, un grand gardien mesure minimum 193cm. Bien sûr, cela ne fait pas tout. L’explosivité et l’intelligence sont les deux autres facteurs essentiels ». Même s'il temporise ensuite on comprend bien que le critère de la taille est primordial au détriment des autres.

En gros un mec capable d'aller aux charbons sur les ballons aériens.

Une vision bien réduite poste ...
Milan_forza18 Niveau : CFA
Honnêtement c'est tout le championnat anglais qui n'est pas bon!! pire encore la propagande de canal est qui en fait le championnat le plus beau du monde ....j'en rigole!
Et les média anglais qui on réussi a revendre le championnat a coup de milliard partout on réussi un casse a la spaggiarri.....pke mater le championnat angelus c'est vrement être le mec hasbeen genre qui pense encore que le perfecto est a la mode!!!!
Le seul est unique championnat qui sera tjr devant les autres c'est la SÉRIE A !
Boruc c'est vrai qu'il il fait une bourde chaque 3 matchs mais c'est un bon gardien , j'ai plusieurs fois vu jouer Southampton cette saison et il fait pleins d'arrêts décisifs mais les rosbifs ils aiment s'arrêter sur les bourdes des joueurs étrangers.. Je trouve qu'il est bien meilleur que Rudy et Hart sur qui ils se paluchaient.. C'est comme pour Suarez le mec est le meilleur joueur de ce championnat depuis 2 ans mais ils s'arrêtent que sur ces morsures ( mêmes si c'est vrai que des bourdes il en collectionnent l'ami )
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Bien sûr la taille est capitale, via lollichon je repense aux exploits de Cech face au barca :
tir de messi, ballon touché bout des doigts full horizontale de Cech > poteau
Un gabarit comme LLoris malgré ma sympathie pour lui n'aurait pu contrer ce tir

Le corps en opposition sur les sortie, ben suffit de revoir l'envergure de Cech et le nombre de ballons contrés ainsi.

Sans parler des ballons aériens captés face à de petits gabarits c'est du gâteau..
Note : 1
Pff, faut croire que Cech va sur SoFoot.com avant ses matchs...
Message posté par leopold-saroyan
Bien sûr la taille est capitale, via lollichon je repense aux exploits de Cech face au barca :
tir de messi, ballon touché bout des doigts full horizontale de Cech > poteau
Un gabarit comme LLoris malgré ma sympathie pour lui n'aurait pu contrer ce tir

Le corps en opposition sur les sortie, ben suffit de revoir l'envergure de Cech et le nombre de ballons contrés ainsi.

Sans parler des ballons aériens captés face à de petits gabarits c'est du gâteau..


Casillas => 1m85
Sirigu => 1m88
Valdes => 1m83

etc ...

Tu sembles bien méconnaitre ce poste qui ne consiste pas juste à mettre son corps en opposition mais qui est avant tout technique.
Y'a rien à rajouter, la BPL est le plus beau et plus dur championnat, à tous les postes.
Y a pas que les gardiens qui sont nuls en premier league. Ce championnat est sur estimé
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
20 18