Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Guingamp-Lyon (2-4)

L'OL de Pep Génésio renverse la situation à Guingamp

Lyon s'impose à Guingamp après avoir encaissé l'ouverture du score, grâce notamment au bon coaching de Génésio et un coup de gueule fracassant à la mi-temps. L'OL revient à un point du podium : cet homme est-il un messie ?

Modififié

EA Guingamp 2-4 Olympique lyonnais

Buts : Thuram (21e et 79e, s.p) pour Guingamp // Aouar (62e), Depay (66e, 74e) et Cornet (84e) pour Lyon

Pardon. Puisque la presse n’est aucunement dispensée de la plus pure des politesses, il est parfois nécessaire de présenter des excuses lorsqu'elle fait une erreur. On doutait de Bruno Génésio, à tort. Le bonhomme a prouvé, cet après-midi face à Guingamp, qu’il pouvait se transformer en immense entraîneur. Dénué de doutes, fidèle à ses idées, homme de poigne. Lyon s’impose en terre bretonne au terme d’une première période indigente et d’un match à rebondissements que son coach aura su gérer d’une main de maître : Pep est de retour.

Génésio, un coach en avance sur son temps


Paraîtrait que c’était une affaire de maîtrise, de flou, de doutes. Interrogé en début de semaine sur sa défense à trois aligné contre Hoffenheim (2-2), Bruno Génésio avait rejoué le coup du « Ramirez ou Sánchez » de début de saison, pointant à juste titre un problème d'analyse : « Pourquoi quand c’est Guardiola qui fait sept systèmes différents en sept matchs c’est extraordinaire, et pourquoi quand c’est Génésio ou Garcia, c’est parce que l’entraîneur ne sait pas où il va ? » À cette excellente question, aucune réponse. Contre Guingamp, fidèle donc au génie de ses principes tactiques, l’entraîneur lyonnais démarrait avec la triplette Morel-Marcelo-Denayer en défense, alignant également Kenny Tete pour sa première titularisation depuis l’an 40. Pourtant, c'est étrange... L'OL souffre.


Pour sa première sans Kombouaré, Guingamp presse comme un chef de gare à trente secondes du départ, ouvrant même la marque via la tête du revenant Marcus Thuram sur un superbe centre de Rebocho côté gauche (1-0, 21e). Bizarre, Pep semble dépassé. C’est peut-être volontaire ? Lors du bis repetita de Rebocho et Thuram six minutes plus tard, on se dit que le coach rhodanien est réellement trop en avance sur ses contemporains. Mais bien sûr ! C’est probablement de son fait si Lyon perd tous ses duels au milieu de terrain (25% de réussite pour Ndombele à la 30e), et si Depay et Dembélé n’ont échangé qu’un ballon dans le même laps de temps. Lyon repart au vestiaire sur une frappe des trente mètres du Néerlandais envoyée dans les nuages, histoire de feinter l’impuissance : aucun doute, l'équipe fait semblant de souffrir. C’est du génie.

Le coup de gueule qui devait tout changer


À la reprise d’antenne, Oliver Tallaron débarque les yeux brillants et la bave aux lèvres : « J’ai rarement entendu Bruno Génésio crier aussi fort. » Ça, c’est la marque des grands coachs. Sacchi, Lippi, Génésio. L’OL, complètement transfiguré par la remise en place de son gourou, reprend le jeu au petit trot, alors que Ndombele cède sa place à Terrier en râlant. La gestion des ego, voilà un autre point fort des grands noms du coaching mondial. Premier à sonner la révolte, Houssem Aouar égalise du plat du pied, bien servi par Depay au cœur de la surface (1-1, 62e). Dans la foulée, c’est l’inverse : Depay enroule une frappe de l’extérieur de la surface, et voilà Lyon dans ses petits souliers, avant de tuer le suspense d’un superbe coup franc (2-1, 66e, puis 3-1, 74e).


Marcus Thuram peut bien réduire la marque sur penalty après une main de Morel (3-2, 76e), les changements décisifs de Bruno Génésio font la différence : Maxwel Cornet, tout juste entré, déboule au milieu d’une défense apathique et à la réception d’une seconde passe décisive de l’excellent Depay. L’EAG est planté (4-2, 83e). C'est une vraie leçon de coaching, un homicide de sang-froid perpétré par un assassin sous-estimé : la France a ici la preuve qu'il n'est aucunement question du positionnement tactique de l'OL, puisque c'est le coup de gueule de Bruno Génésio qui aura renversé la rencontre. Alors pardon, le génie a parfois du mal à être reconnu. On espère être présents à sa conférence de presse du début de saison 2026-2027.



EA Guingamp (4-5-1) : Johnsson - Rebocho, Sorbon, Kerbrat, Ikoko - Benezet, Didot, Deaux (Fofana, 9e), Blas (Julan, 71e), Coco (Ngbakoto, 85e) - Thuram. Entraîneur : Sylvain Didot et Vincent Rautureau.

Olympique lyonnais (5-3-2) : Lopes - Tete (Rafael, 76e), Denayer, Marcelo, Morel, Mendy - Tousart, Ndombele (Terrier, 57e), Aouar - Memphis, Dembélé (Cornet, 82e). Entraîneur : Pep Guardiola.


  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Théo Denmat
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 28

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
    Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24