S’abonner au mag

Olivier Dacourt : « Mourinho ne m’a jamais laissé ma chance »

Par
Olivier Dacourt : « Mourinho ne m’a jamais laissé ma chance »

L'ex Interiste vient de rejoindre les rangs de Fulham après une expérience qui a un peu fini en eau de boudin à Milan. Dommage, mais Olivier devrait faire du bien à son nouveau club pour son retour en Angleterre.

Alors, on parlait de pas mal de clubs, finalement, c’est Fulham ! Normalement, j’aurais pu rester à l’Inter, mais le manager (ndlr, Roy Hodgson) de Fulham m’a convaincu de venir. Qu’il comptait sur moi.

Tu as plus la cote en Angleterre qu’en Italie ? Non, non, seulement il n’y a pas beaucoup de clubs qui pouvaient payer mon salaire.

Tu seras mieux payé qu’à l’Inter ? Non, mais comme le manager de Fulham est passé par l’Inter, les négociations ont été simples et l’Inter va aider Fulham à me payer.

Après Rome, Milan, Londres, c’est pas mal non ? Oui, je suis content de vivre à Londres.

C’est ta ville préférée ? Non, ma ville c’est Paris. Après sinon, entre Rome et Milan, c’est Rome. Rome c’est magique, c’est magnifique. J’y ai passé quatre années sublimes, malheureusement, je n’y ai rien gagné, j’ai perdu trois finales de Coupe d’Italie.

A l’Inter tu as p’tet gagné, mais l’histoire se finit mal… C’était difficile pour moi. Mourinho ne m’a jamais offert ma chance. Il a laissé sa chance à tout le monde, mais moi, il ne m’a pas laissé une seule opportunité de m’exprimer. Pas une fois. Alors, j’espère que ça ne date de la fois où, quand j’étais à la Roma, j’ai blessé Robben qui était alors à Chelsea et en avait malheureusement eu pour trois mois. Mais ce n’est bien sûr pas ça, j’ai bien vu que Mourinho plaçait l’intérêt du club avant tout.

Mais tout de même, tu as dû te demander pourquoi tu ne jouais jamais ? Ben oui, mais bon voilà. Je ne jouais pas, c’est tout.

Du coup, tu n’es pas franchement fan de celui dont on dit parfois qu’il est le meilleur entraineur du monde… Pour moi, c’est sûr que parler de Mourinho, c’est difficile. Les causeries d’avant-match par exemple, je ne les ai pas beaucoup entendues… Mais les entrainements sont super. D’habitude, quand tu ne joues pas, après les matchs, tout ça, c’est dur d’apprécier. Mais là, même pour moi, c’était chouette, on ne faisait que du ballon.

On dit toujours que la différence entre le foot anglais et italien, c’est que l’anglais est plus physique et l’italien plus tactique. Le foot anglais a beaucoup évolué. Manchester, s’ils n’étaient que physiques, ils n’auraient pas gagné la LDC. Et puis, crois-moi, les équipes italiennes peuvent jouer tout aussi physique. La vraie différence est peut-être le côté terre à terre de l’Italie. Tout ce qui compte, c’est l’efficacité. C’est vraiment le plus important, et ça, c’est l’Italie qui me l’a appris.

Donc entre bien jouer et gagner, aucun doute ? Bien sûr que non. On se souvient du palmarès. Le style, on se rappellera de toute façon que de celui de Barcelone, et encore, uniquement quand ils gagnent.

En France, on gagnerait à être plus efficace ? Mais Lyon gagne, ils ont cette culture “italienne”. Ce qui leur fait défaut, c’est le manque de concurrence en championnat. Mais là, Bordeaux les poussent, c’est bien. Et puis Paris revient aussi. Avec Maké.

En parlant de Makélélé, franchement, il a quoi Vieira ? Il faut lui demander…

Ok, mais là, vraiment, on s’inquiète un peu… Faut pas s’inquiéter, tout va rentrer dans l’ordre. C’est l’un des meilleurs joueurs du monde.

Le meilleur à son poste ? (il réfléchit) Oui, peut-être bien. Avec Maké. Et Emerson. C’est un super joueur. Enfin c’était, là, c’est un peu fini.

Emerson ? Sérieux ? Alors ce n’est pas pour rien que Capello le trimballait partout ? Oh non, c’est un tout tout bon. Vraiment super fort, super complet. Bon, sinon le meilleur avec qui j’ai joué, y’a pas photo, c’était Zizou.

Tu penses parfois faire comme lui et proclamer ton retour en Équipe de France ? (Rires) Sauf que l’Équipe de France, je n’y pense plus.

Et tu penses quoi de Domenech, à part rien ? Ben rien.

Method

Par

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
03
Live : Lyon-Lens (0-2)
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens
Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)

Live : Lyon-Lens (0-2)
Logo de l'équipe Olympique Lyonnais
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport)   - Photo by Icon Sport
Kevin DANSO of Lens celebrate after scores during the Ligue 1 Uber Eats match between Lyon and Lens at Groupama Stadium on March 3, 2024 in Lyon, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) - Photo by Icon Sport
  • Ligue 1
  • J24
  • Lyon-Lens (0-3)
Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens

Les notes de Lyon-Lens
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine