S’abonner au mag
  • Community Shield
  • Arsenal-Chelsea (1-1, 4-1 TAB)

Chelsea, l’ABBA dans le baba

Par Florian Cadu
Chelsea, l’ABBA dans le baba

Le Community Shield remporté par Arsenal a vu se dérouler la première séance de tirs au but dans sa nouvelle formule. Si elle déplaît déjà à certains, c’est surtout Chelsea qui s’est rendu ridicule lors de cette épreuve.

Jusque-là, tout allait relativement bien. Theo Walcott, Gary Cahill et Nacho Monreal n’avaient absolument pas tremblé et leurs tentatives totalement maîtrisées avaient fait mouche. Et puis, Wembley a halluciné. Déjà pas forcément au courant de la nouvelle organisation des séances de tirs au but – en témoignent les « Why ? Why ? » lâchés dans le stade après avoir vu Monreal frapper juste après Walcott -, le public a observé, aussi incrédule que les téléspectateurs, Thibaut Courtois s’emparer du ballon pour aller tenter sa chance. Le gardien était donc désigné comme le deuxième des cinq tireurs de sa bande.

Forcément, ce qui devait arriver arriva : le portier confondait penalty avec six mètres et le ballon était catapulté dans l’espace. Après ce une-deux avec les potes de Thomas Pesquet presque réussi, c’est un autre Bluesqui succéda au dernier rempart belge, système ABBA oblige. Son nom ? Álvaro Morata. Gentil cadeau de bienvenue pour celui qui venait déjà de fauter sur l’égalisation adverse – l’attaquant couvre plusieurs joueurs sur le coup-franc amenant au but de Sead Kolašinac – lors de ses premières minutes avec le maillot bleu sur le dos. Qu’il ait coûté 80 millions d’euros n’a rien changé à la sentence : franchement pas rassuré par l’homme qui devait arrêter les penalty (et non les frapper), l’Espagnol n’a même pas trouvé le cadre façon Graziano Pellè face à l’Allemagne. La suite ? Un succès facile des Gunners, qui n’avaient plus qu’à terminer le taf.

Faire tirer le gardien, une faute professionnelle ?

Alors, que reprocher à Chelsea, qui n’a perdu que sur la loterie des tirs au but ? Tout simplement qu’il ait justement réussi à transformer cette loterie en combat perdu d’avance. Sérieusement, depuis quand fait-on frapper un gardien absolument pas habitué à ce genre d’exercice ? Dès la deuxième tentative, qui plus est ? Le premier boulot du bonhomme étant de se concentrer sur les tirs adverses, la mission devient tout de suite moins facile à remplir quand il sait qu’il va devoir lui-même endosser le rôle du buteur quelques minutes plus tard. Surtout, dans le cas où il rate – comme lors de ce Community Shield, où le loupé est quand même énorme et prévisible -, il faut un mental gros comme ça pour se remettre directement dans le bain et réparer sa faute. Coïncidence ou pas, Courtois n’a touché aucune balle après son foirage. Ce qui est certain en tout cas, c’est qu’il n’a pas eu les épaules pour digérer. Les images le prouvent : l’ancien de l’Atlético de Madrid paraissait au bord des larmes après la rencontre.

À bas l’ABBA

Cela n’a rien à voir avec l’essai de Courtois, mais il convient également de parler de la nouvelle formule, appelée ABBA – le joueur d’une équipe A tire en premier, suivi de deux tentatives de l’équipe B, puis de deux tentatives de l’équipe A, et ainsi de suite -, d’une séance de tirs au but. Testée pour la première fois à ce niveau à Wembley, et mise en place pour apporter davantage d’équité, cette mesure peut aisément être débattue. Les partisans de cette nouvelle règle estiment qu’il n’est pas juste que l’équipe qui frappe en premier garde l’avantage psychologique de la formule classique (qui, selon plusieurs études, permet de gagner 60% du temps). Arsenal, qui a tiré en second lors de sa confrontation avec Chelsea, a par exemple gagné largement l’épreuve. OK.

Mais les détracteurs avancent qu’ABBA ne fait que renverser le problème. En effet, l’équipe qui a le malheur de rater le premier penalty de sa série de deux subit un « choc psychologique » dont il n’a pas le temps de se remettre. Et la probabilité de voir le deuxième tireur de cette série échouer augmente drastiquement. C’est ce qui s’est passé avec Courtois et Morata. Un scénario reproduit à l’identique en finale de l’Euro U17 (l’Espagne avait gagné 4-1 aux TAB contre l’Angleterre, comme Arsenal contre Chelsea). En réalité, la seule vraie interrogation qui vaille est la suivante : faut-il essayer de rendre plus juste quelque chose qui, pour beaucoup, est par définition fondamentalement injuste ? Pour obtenir une réponse, encore faut-il que les gardiens aux pieds carrés ne frappent pas…

Dans cet article :
Dans cet article :

Par Florian Cadu

Articles en tendances
00
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
  • Ligue 1
  • J24
  • Monaco-PSG
Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)

Revivez le nul entre Monaco et le PSG (0-0)
Logo de l'équipe Lille
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
Bastien DECHEPY during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint-Germain Football Club and Stade Rennais Football Club at Parc des Princes on February 25, 2024 in Paris, France. (Photo by Daniel Derajinski/Icon Sport)
  • France
  • Arbitrage
Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs

Ces arbitres qui cachent une forêt d'erreurs
00
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
  • Coupe de France
  • Quarts
  • OL-Strasbourg
Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg

Revivez la qualification de l'OL face à Strasbourg
Logo de l'équipe France féminines
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images)  Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images)   - Photo by Icon Sport
Seville, Spainen, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France schaut waehrend des Spiels der UEFA Women's Nations League 2024 Final zwischen Spain vs France im La Cartuja Stadion am 28. February 2024 in Seville, Spainen. (Foto von Manu Reino/DeFodi Images) Seville, Spain, 28.02.2024: Herve Renard, head coach of France looks on during the UEFA Women's Nations League 2024 Final match between Spain vs France at the La Cartuja Stadium on February 28, 2024 in Seville, Spain. (Photo by Manu Reino/DeFodi Images) - Photo by Icon Sport
  • Ligue des nations
  • Finale
  • Espagne-France (2-0)
Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Renard et les Bleues : maux croisés

Votre avis sur cet article

Les avis de nos lecteurs:

Dernières actus

Nos partenaires

  • Vietnam: le label d'H-BURNS, Phararon de Winter, 51 Black Super, Kakkmaddafakka...
  • #Trashtalk: les vrais coulisses de la NBA.
  • Maillots, équipement, lifestyle - Degaine.
  • Magazine trimestriel de Mode, Culture et Société pour les vrais parents sur les vrais enfants.
  • Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine

Chelsea

Logo de l'équipe Manchester City
Phil Foden (Manchester City) kontrolliert den Ball, RB Leipzig vs Manchester City, UEFA Champions League 2023/2024 - Group G, Red Bull Arena am 04. October 2023 in Leipzig, Deutschland. (Foto von Marco Steinbrenner/DeFodi Images) Phil Foden (Manchester City) controls the ball, 2. Spieltag at Red Bull Arena on October 4, 2023 in Leipzig, Germany. (Photo by Marco Steinbrenner/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Phil Foden (Manchester City) kontrolliert den Ball, RB Leipzig vs Manchester City, UEFA Champions League 2023/2024 - Group G, Red Bull Arena am 04. October 2023 in Leipzig, Deutschland. (Foto von Marco Steinbrenner/DeFodi Images) Phil Foden (Manchester City) controls the ball, 2. Spieltag at Red Bull Arena on October 4, 2023 in Leipzig, Germany. (Photo by Marco Steinbrenner/DeFodi Images) - Photo by Icon sport
Pronostic Manchester City Chelsea : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Pronostic Manchester City Chelsea : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Pronostic Manchester City Chelsea : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Arsenal

Logo de l'équipe Sheffield United
Arsenal's Gabriel Jesus (centre) celebrates with Bukayo Saka (top) and Martin Odegaard after scoring their side's third goal of the game during the UEFA Champions League Group B match at the Emirates Stadium, London. Picture date: Wednesday September 20, 2023. - Photo by Icon sport
Arsenal's Gabriel Jesus (centre) celebrates with Bukayo Saka (top) and Martin Odegaard after scoring their side's third goal of the game during the UEFA Champions League Group B match at the Emirates Stadium, London. Picture date: Wednesday September 20, 2023. - Photo by Icon sport
Pronostic Sheffield United Arsenal : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Pronostic Sheffield United Arsenal : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Pronostic Sheffield United Arsenal : Analyse, cotes et prono du match de Premier League

Thibaut Courtois