1. //
  2. //
  3. // Gr. B
  4. // CSKA Moscou/Manchester United

Smalling, la plaisanterie a assez duré

Chris Smalling n'aura jamais l'élégance de Rio Ferdinand, la rudesse dans les duels de Jaap Stam ou encore l'autorité naturelle de Nemanja Vidić. Mais, à vingt-cinq ans, l'Anglais est en passe de devenir le patron de la défense de Manchester United. Une surprise, presque un miracle, pour un joueur qui a longtemps été sous le feu des critiques et raillé pour sa maladresse. Focus sur un homme en qui plus personne ne croyait.

Modififié
256 24
Pour parler d'une renaissance, il aurait fallu qu'un jour il apprivoise la lumière. Or, Chris Smalling a jusqu'ici marché seul dans l'ombre. Et dans l'indifférence générale. Alors lorsqu'il s'agit de conter ce qui représente aujourd'hui peut-être le tournant de sa carrière, il conviendrait davantage d'évoquer une naissance. Celle d'un joueur, souvent et longtemps soumis légitimement aux diatribes les plus acerbes, devenu un joueur majeur de Manchester United cette saison. Un titulaire en puissance qui a pris part à toutes les rencontres toutes compétitions confondues de sa formation. Preuve de cette nouvelle considération et de l'envergure prise par l'international anglais, les louanges qui lui ont été réservées par son ex-coéquipier et désormais consultant émérite, Rio Ferdinand, au soir d'une prestation immaculée contre le Club Bruges, en barrage aller de Ligue des champions (3-1, 18 août).

« C'est une saison massive pour lui. J'adore regarder Smalling quand il est dans cet état d'esprit : en "beast mode", s'enthousiasmait-il sur le plateau de BT Sport. Il veut juste défendre, prendre et pousser les défenseurs hors de son chemin. C'est comme s'il avait le couteau entre les dents et qu'il voulait dire : "Je veux être le défenseur central numéro un dans ce club." Au regard de la forme qu'il affiche en ce début de saison, il semble qu'il ait enfin pris le bon chemin. » Un hommage aussi soudain que justifié. Mais avant d'être réhabilité publiquement, le Red Devil a galéré et a dû rester debout, stoïque, malgré une pluie de critiques incessante. Parce qu'il faut bien le dire, Smalling en a pris sacrément dans la tronche.

Stupidité, maladresse et tenue de kamikaze


On a même bien cru que son aventure avec United avait atteint un point de non-retour, le 2 novembre 2014. Ce jour-là, le longiligne défenseur anglais récolte bêtement un deuxième carton jaune et plombe littéralement son équipe lors du derby de Manchester (1-0). Invité à commenter cette bévue au sortir du match, Louis van Gaal ne prend pas de pincettes. Et lâche, passablement irrité : « Dans un derby, vous devez être prudent. Le deuxième carton jaune était stupide. Vous ne pouvez pas faire ce qu'il a fait. Ce n'était pas très judicieux de sa part. Qu'est-ce que je peux dire ? » Une galère, une de plus alors depuis son arrivée à pas feutrés à Old Trafford, en 2010, en provenance de Fulham. Arraché à Arsenal, Chris Smalling est appelé à prendre la relève de Rio Ferdinand et Nemanja Vidić dans les saisons qui suivent. À ses débuts, le bonhomme apprend dans l'ombre des illustres aînés. Patiemment. Consciencieusement. Année après année, il grappille du temps de jeu çà et là (32 apparitions toutes compétitions confondues en 2010/2011, 29 en 2011/2012, 22 en 2012/2013, 37 en 2013/2014).

Mais malgré la blessure aux ligaments croisés du genou de Vidić et la forme déclinante de Ferdinand, le natif de Greenwich ne parvient pas à s'ériger comme un potentiel titulaire. Sous la houlette de Sir Alex Ferguson ou David Moyes, il est vu comme un second couteau, au même titre que Phil Jones et Jonny Evans. Une considération qui découle de prestations inabouties sous la tunique mancunienne. Sur les prés, Smalling ne transpire pas la sérénité, accumule les maladresses, pèche par son placement et sa lecture du jeu, puis se fait bousculer sans ménagement dans les duels. Lui qui est pourtant un beau bébé (1m92 pour 81 kg). À l'époque, les railleries pleuvent sans cesse à son sujet, et l'irritation des supporters s'accentue chaque mois un peu plus. Une réputation de loser qui ne va que s'aggraver en janvier 2014. Déjà en très grande difficulté depuis l'intronisation de Louis van Gaal, l'Anglais fait la Une du Sun pour un déguisement au goût douteux. Au cours d'une fête costumée organisée en toute intimité, le compagnon de la plantureuse Sam Cooke a été photographié en terroriste kamikaze. Vêtu d'une tenue orientale, laissant apparaître des câbles électriques, un téléphone et une batterie reliés à un circuit imprimé, ainsi qu'un chèche sur la tête, le bougre choque un pays encore traumatisé par les attentats meurtriers de 2005 en plein cœur de Londres. Devant la polémique, l'intéressé s'est fendu d'un communiqué expliquant qu'il voulait en fait parodier une scène vantant les mérites d'une boisson connue sous le nom de « Jagerbomb » , un mélange de Jagermeister et de Red Bull. Mais la pilule a du mal à passer.

De paria à troisième capitaine


Avec cette incartade conjuguée au carton rouge reçu à Manchester City, beaucoup prédisaient l'enterrement de Chris Smalling à Manchester United. Mais, en dépit des quolibets et des critiques, il s'est refugié dans le travail. Une constance pour le joueur qui, plus jeune, n'avait pas été retenu par les éducateurs de Millwall, lesquels ne voyaient pas en lui un futur joueur professionnel. « Pour arriver à devenir un pilier de la défense de Manchester United, il a dû énormément travailler, estime Hameur Bouazza, son ancien partenaire à Fulham et aujourd'hui au Red Star. À l'entraînement, sur le terrain, il bossait comme un malade et, surtout, était toujours à l'écoute. Il avait une réelle envie d'apprendre. » Mis à la cave par Van Gaal, l'international britannique se remet en question. Avant de revenir sur le devant de la scène à partir de février 2015 où il boucle l'exercice dans la peau d'un titulaire. Et même brassard de capitaine au bras, face à Arsenal (1-1, 17 mai), en fin de saison. « C'était un immense honneur, confiera-t-il, fier, sur le site officiel de Manchester United. Quand le manager me l'a dit la veille, c'était quelque chose que j'avais toujours espéré. Si on avait gagné, ça aurait eu une autre saveur, mais c'était un jour plein de fierté pour moi. »


Le début du renouveau est acté. Après une saison à s'imprégner de la philosophie de la « Tulipe de Fer » , le Red Devil se voit nommer troisième capitaine de l'équipe derrière Rooney et Carrick. « Il doit se développer en tant que capitaine encore et encore, mais cela dépend de lui. Il faut qu'il soit en mesure de débuter chaque match » , martelait Van Gaal fin août. Fort d'une pré-saison réussie, le défenseur a pris une nouvelle dimension depuis l'ouverture de la cuvée 2015/2016. En Premier League ou Ligue des champions, le nouveau patron de l'arrière-garde mancunienne a participé d'entrée à toutes les rencontres. Et ça ne fait plus rire personne. « Je pense que Van Gaal m'a spécialement permis de m'améliorer. On travaille dur et sans relâche sur le terrain d'entraînement avec nos tactiques, expliquait-il récemment dans entretien à Sky Sports. La répétition des exercices a permis de m'améliorer. On est habitué aux entraînements et à la philosophie du manager, donc on sait ce qu'il veut et ce qu'il attend de nous. » Sur les neuf premières journées de championnat, il a taclé en moyenne 2,4 fois par match, intercepté 2,1 ballons, commis peu de fautes (1,2), affiché 86% de passes réussies et est le titulaire de son équipe présentant le meilleur pourcentage de duels gagnés (54%). Des statistiques qui n'ont rien à envier aux meilleurs stoppeurs du Royaume. Ce week-end, contre Everton (0-3), Smalling a d'ailleurs livré une prestation majuscule. Intelligence de jeu, anticipation, placement à propos et impact dans les duels : il a été intouchable. À l'image de cette saison où l'ex-paria de vingt-cinq ans est méconnaissable, davantage mature. Comme le sentiment qu'enfin, sa carrière prenait l'envol escompté. Seul le temps dira si la plaisanterie est définitivement terminée.

Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

mackallaway Niveau : CFA2
il a que 25 ans Smalling? Putain ça fait dix ans que je le vois dans l'effectif de United, j'avais l'impression qu'il partait sur les 30 ans...
Tom Waits 2.0 Niveau : Loisir
Là, depuis le début de saison, je ne vois aucun défenseur meilleur que lui en Europe.
J'ai passé mon été à défendre la charnière Smalling-Jones mais je pensais plus à Jones qu'à Smalling.
Il troue le cul, cette saison!
Message posté par Tom Waits 2.0
Là, depuis le début de saison, je ne vois aucun défenseur meilleur que lui en Europe.
J'ai passé mon été à défendre la charnière Smalling-Jones mais je pensais plus à Jones qu'à Smalling.
Il troue le cul, cette saison!


Meilleur défenseur d'Europe carrément?
Si un défenseur avec une relance pareil est le meilleur en Europe j'ai vraiment peur pour les autres.

Autant en PL il est très bon, mais mondialement y a un paquet de joueurs devant lui:

Pepe, Benatia, Hummels au top, Thiago Silva, Koscielny, les mecs de la Juve, "Kompany", Otamendi et même Javi Martinez en DC. La liste est longue.

Faut pas surcôté comme ça. Fonte de Soton voir même Skrtel c'est probablement aussi fort voir meilleur que Smalling. Williams de Swansea sur ces dernières années également.
Saint Just Niveau : DHR
Article bon dans le fond comme dans la forme merci.
Ya que moi qui ait tapé "Sam Cooke" dans Google et qui a été très déçu de tomber sur les photos d'un chanteur renoi ?
Message posté par LoloB
Ya que moi qui ait tapé "Sam Cooke" dans Google et qui a été très déçu de tomber sur les photos d'un chanteur renoi ?


C'est parce qu'il fallait taper "Sam Cooke nude". De rien
Enfin un article sur Smalling et qui n'a pas pour but de le démolir ^^
Depuis le début de l'année civile, c'est le meilleur défenseur du club, devant un Jones, qui se blesse dès qu'il enchaine deux matchs (et ne jouant pas toujours avec sa tête j'ai l'impression. Mais il n'a que 23 ans, peut-être explosera-t-il aussi vers les 25 ans ^^), ou un Evans (avant son départ) qui ne respirait pas du tout la sérénité.
Ce n'est pas le plus talentueux, mais il est sobre et fait très bien le travail. Face à Everton, il a sorti quelques tacles et interceptions de grandes qualités, à l'image de son début de saison.
Message posté par LoloB
Ya que moi qui ait tapé "Sam Cooke" dans Google et qui a été très déçu de tomber sur les photos d'un chanteur renoi ?


M'est avis que tu gagneras plus à écouter les chansons de Sam Cooke qu'à regarder les photos de la biatch de service :D.
allezsedan22 Niveau : District
Meilleur défenseur de PL depuis le début de saison. Tout simplement impressionnant, et je trouve son association avec Blind très intéressante (ca lui permet de se decharger un peu de la relance), même si au dernier match Van Gaal a préféré Jones pour jouer avec lui (pour contrer Lukaku?). Le fait qu'il ait été enfin fixé en defenseur central doit lui faire du bien aussi, parce que avant il jouait souvent arrière droit.
Il a été le seul à ne pas sombrer contre Arsenal, il fait une passe décisive face à Everton, et il a déjà marqué un but cette saison il me semble. C'est vraiment le patron !
Merci pour cet article !
Smalling meilleur défenseur de PL?

Non mais faudrait arrêter de juger sur les buts, passe décisive, ses gestes spectaculaires pour situer le niveau d'un défenseur. C'est comme ça que le mythe Sergio Ramos est né.

En PL, Koscielny, Blind, Otamendi (qui est hors de forme), Cahill, Terry et Skrtel sont meilleurs.

A United, c'est Blind le meilleur défenseur et de loin, sa relance et son intelligence parvienne à faire vivre ce schéma de LVG. Faut voir plus loin que l'engagement physique.
Xavlemancunien Niveau : CFA
Sur le début de saison y'a pas à chier, Smalling est le meilleur en Premier League, derrière lui je mets Fonte, Stones et Ashley Williams (qui a lui été horrible contre Stoke). Il ne semble jamais dépassé et se permet des grosses sorties de balles et même des chevauchées Sammytraoresques. Contre Arsenal c'est surtout Blind qui a pris le bouillon.
Message posté par Chimchim


Meilleur défenseur d'Europe carrément?
Si un défenseur avec une relance pareil est le meilleur en Europe j'ai vraiment peur pour les autres.

Autant en PL il est très bon, mais mondialement y a un paquet de joueurs devant lui:

Pepe, Benatia, Hummels au top, Thiago Silva, Koscielny, les mecs de la Juve, "Kompany", Otamendi et même Javi Martinez en DC. La liste est longue.

Faut pas surcôté comme ça. Fonte de Soton voir même Skrtel c'est probablement aussi fort voir meilleur que Smalling. Williams de Swansea sur ces dernières années également.


Y'a quoi que tu comprends pas dans "depuis le début de saison" ?
Le pire c'est que tu récidives dans un autre message, apprenez à lire les gars, la qualité des débats n'en sera qu'améliorée.
Contre Arsenal c'est vraiment votre milieu qui a pris la soupe surtout, LVG s'est royalement plante cet aprem la, ca arrive, meme aux meilleurs.

Smalling est en progression constante depuis un an mais attendons encore un peu avant d'en faire une reference europenne (serieusement??? deja que c'est coton de suivre un championnat correctement alors comparer avec les 100 autres centraux titulaires des grands championnats) voir meme domestique.
Tom Waits 2.0 Niveau : Loisir
Message posté par Chimchim


Meilleur défenseur d'Europe carrément?
Si un défenseur avec une relance pareil est le meilleur en Europe j'ai vraiment peur pour les autres.

Autant en PL il est très bon, mais mondialement y a un paquet de joueurs devant lui:

Pepe, Benatia, Hummels au top, Thiago Silva, Koscielny, les mecs de la Juve, "Kompany", Otamendi et même Javi Martinez en DC. La liste est longue.

Faut pas surcôté comme ça. Fonte de Soton voir même Skrtel c'est probablement aussi fort voir meilleur que Smalling. Williams de Swansea sur ces dernières années également.


J'ai dit pourtant " Là, depuis le début de saison"
Tu me cites Otamendi pour ce début de saison? Tu disais pas qu'il fallait pas surcoter? Parce que lui, c'est sur le banc qu'il fait ses prestations
Bref, depuis le début de saison 2015-2016, Smalling number one
Tom Waits 2.0 Niveau : Loisir
Message posté par Xavlemancunien
Sur le début de saison y'a pas à chier, Smalling est le meilleur en Premier League, derrière lui je mets Fonte, Stones et Ashley Williams (qui a lui été horrible contre Stoke). Il ne semble jamais dépassé et se permet des grosses sorties de balles et même des chevauchées Sammytraoresques. Contre Arsenal c'est surtout Blind qui a pris le bouillon.


Comme dit Ari, c'est le milieu et surtout les latéraux, les défenseurs étaient en infériorité numérique, y avait rien à défendre.
Oui autant pour moi, j'aurais pas dû mettre certains joueurs. J'avais pas bien saisi que vous parliez de forme et pas de talent.

Mais malgré tout, même sur ce début de saison c'est assez fort. Blind est bien plus intelligent et important pour votre système que MU.

Et puis Koscielny, c'est lui le meilleur défenseur de PL incontestablement depuis le début de saison (voir 2-3 saisons avec quelques coups de mou). Si on y inclut les latéraux: Monreal et de loin.

Mais je vais sans doute passer pour un supporter d'Arsenal subjectif.
Donc je m'arrêterais là.
Limz United Niveau : Loisir
Toi tu as un sérieux problème !

Smalling depuis le début de saison est 1000 fois meilleur que ces gars là que tu cites.

Un peu de logique et d"objectivité te ferait le plus grand bien.
Tom Waits 2.0 Niveau : Loisir
Message posté par Chimchim
Oui autant pour moi, j'aurais pas dû mettre certains joueurs. J'avais pas bien saisi que vous parliez de forme et pas de talent.

Mais malgré tout, même sur ce début de saison c'est assez fort. Blind est bien plus intelligent et important pour votre système que MU.

Et puis Koscielny, c'est lui le meilleur défenseur de PL incontestablement depuis le début de saison (voir 2-3 saisons avec quelques coups de mou). Si on y inclut les latéraux: Monreal et de loin.

Mais je vais sans doute passer pour un supporter d'Arsenal subjectif.
Donc je m'arrêterais là.


Oui, arrête toi là!
Parce que c'est pas parce que Canal accuse Mertesacker sur chaque connerie de Kos qu'il est le meilleur de PL.
Kos, il en fait des conneries et me dis pas comme les autres tarés qu'il a mis Lewandowski dans sa poche parce que tout Arsenal a bien défendu et très bas.
Blind, dieu sait que j'en suis fan mais y a des trucs qu'il n'est physiquement pas capable de faire et en ce moment, il me semble en sacrée méforme (je t'invite à voir le match avec les PB contre les tchèques) alors que Smalling est irréprochable, cette saison.
Smalling, c'est le deuxième miracle de MU.
Il suit la route qu'a empruntée il y a une décennie le bon Darren Fletcher, qui est passé de "honte footballistique" à "un des tous meilleurs du monde".

Si vous vous souvenez des matchs de Fletcher, il enchaînait les prestations plus scandaleuses les unes que les autres. Ca a duré 3-4 ans, et puis, d'un coup, c'est devenu un putain de joueur, tout en intelligence, vision et sérieux.

Il est tôt pour se prononcer, mais force est de constater que le Smalling de 2015 n'a plus rien à voir avec la trace de frein des 3 années précédentes.
En espérant qu'il ait l'intestin plus solide que l'écosssais, Smalling peut devenir une référence s'il maintient son niveau actuel.
Xavlemancunien Niveau : CFA
Moi la progression de Smalling me fait furieusement penser à celle de Boateng. Au-delà de leurs caractéristiques similaires, il a lui aussi été pointé du doigt pour sa maladresse et baladé à tous les postes de la défense. Mais une fois qu'il a pris confiance en sa technique, qu'il cessait de faire des choses qu'il ne savait pas faire et qu'il a été fixé en central, c'est devenu un cador. Je souhaite la même chose pour Big Chris évidemment.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
256 24