En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Marseille-Monaco (2-2)

Les notes de l'OM

Trop inconstant pour obtenir la victoire, mais pas assez faible pour chuter devant l’AS Monaco, l’OM partage les points au Vélodrome. Luiz Gustavo, Thauvin et Germain sont les grands Marseillais du match.

Modififié

Olympique de Marseille



Mandanda (6) : Le portier voulait faire un match parfait pour honorer son frère. Une mission impossible après quatre minutes de jeu. Alors Steve a fait du Steve : un match solide malgré une défense poreuse.

Sarr (6) : Oh Bouna, oh Bouna / Il danse tous les soirs / Pour les dockers du port / Qui ne pensent qu’à l'voir. Voilà un homme qui pourrait se réincarner en essuie-glace à force de donner son âme à l’OM.

Rami (5,5) : Une déviation parfaite dans la course de Keita Baldé, suivie d’une tête rageuse à la Basile Boli. Oui, Adil Rami peut faire des gaffes, mais il sait les réparer en toute indépendance. Che Guevarami.

Rolando (5) : La folie du tacle glissé, mais la présence d’esprit d’enlever sa jambe au moment de cisailler Keita Baldé. Pour découper du Tigre, en revanche, le Portugais est un sacré carnassier.

Sakai (4) : Rien à signaler, jusqu’à ce qu’il se fasse endormir comme un bleu sur l’égalisation monégasque. Sakai en crapaudine.

Sanson (6,5) : Peut-être que la possible venue de Guido Pizarro a ajouté de la pression sur ses épaules. Toujours est-il que dans un match clé, le relayeur s’est bien fondu dans le collectif et a même donné de la voix. Morgan Sonore.

Luiz Gustavo (7,5) : Si le Brésilien semble débarquer tout droit des années 1980 avec son afro et sa moustache, c’est peut-être parce qu’il travaille sans cesse son imagination. « Could be that / It’s just an illusion / Putting me back / In all this confusion. » Même dans un flashback, l’OM ne pouvait rêver d’un meilleur milieu défensif.

Vidéo

Thauvin (6,5) : Principale force offensive marseillaise, Flotov est resté dans sa dynamique habituelle, à savoir un départ sous forme de montée en puissance, puis une mise à l’amende de Sidibé avec un coup de rein rapide et furieux. Thauvin Diesel.


Payet (5,5) : Une passe mal ajustée ? Un but de l’AS Monaco. Une offrande de Thauvin ? Une mine au-dessus. Mais dans son désarroi, le Réunionnais s’est rappelé du slogan Pirelli : « Sans maîtrise, la puissance n’est rien. » Remplacé par Clinton Njie (84e), énergique.

Ocampos (4,5) : De la lutte, de la lutte, encore de la lutte. Et, par conséquent, des coups reçus, des coups reçus et encore des coups reçus. Remplacé par Anguissa (48e), aka Zambo le Dozo, rappeur du 13.

Germain (7) : Posée sur la table partagée par Escartefigue, Panisse, César et Monsieur Brun, cette carte offensive était sans conteste un atout majeur. Valère de cœur. Remplacé par Mitroglou (90e), zéro ballon touché.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
    Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 17 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6