1. //
  2. // Groupe F
  3. //
  4. // APOEL/PSG

APOEL Nicosie, deux ans après

Il y a un peu plus de deux ans, le football français faisait une rencontre amère avec l'APOEL Nicosie. Petit Poucet des huitièmes de finale de la Champions, le club chypriote avait pourtant bouté Lyon hors de la compétition. Le PSG, qui reste sur une victoire de prestige contre le Barça, saura-t-il ne pas prendre de haut l'équipe la moins prestigieuse du groupe F ?

Modififié
11 16
7 mars 2012 au GPS Stadium de Nicosie. Michel Bastos s'avance pour le cinquième tir au but lyonnais. Chiotis, le gardien grec de l'APOEL Nicosie, s'élance du bon côté et repousse la frappe du Brésilien. Les Jaunes exultent. Les Lyonnais, eux, ont la ferme impression de s'être fait rouler. De fait, quelques semaines plus tôt, lors du tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions 2011-2012, le football français était pourtant persuadé que l'OL était béni des dieux du football, et surtout assuré de rejoindre les quarts de finale en héritant du petit poucet de la compétition. Certes, après avoir éliminé les Gones, les Chypriotes ont pris cher contre le Real Madrid de José Mourinho (0-3, 2-5), mais l'histoire était déjà écrite. Premier club chypriote à sortir de la phase de poules de la C1, puis à en atteindre les quarts de finale, l'APOEL Nicosie avait allègrement rempli son contrat.

Gueule de bois et folles soirées


Deux ans et demi après avoir botté le cul du football français, quelle équipe de l'APOEL Nicosie va se dresser contre Paris pour la troisième journée de Champions League ? Club le plus titré de son pays, l'APOEL n'a jamais cessé de dominer sur son île, ou presque : une deuxième place en 2012, imputable à la dépense d'énergie en LDC, puis deux titres de champion les années suivantes avec, en cerise sur le gâteau, le doublé Coupe-championnat de mai 2014.

Sur la scène européenne, en revanche, petite gueule de bois avec une élimination surprise contre le Nefchti Bakou en barrages de la Ligue Europa 2013, puis une double déception la saison suivante : éliminé de la Ligue des champions par les Slovènes de Maribor, puis de la Ligue Europa par les Belges du Zulte-Waregem. Au final, l'APOEL dispute tout de même la phase de poules de C3 - le temps d'infliger une défaite à Bordeaux 2-1 - à la faveur de l'exclusion de Fenerbahçe pour une affaire de matchs truqués. Bien loin, donc, le parfum des folles soirées européennes de la saison 2011-2012, qui avaient vu la formation d'Ivan Jovanović marcher sur le FC Porto, le Zénith St-Pétersbourg ou encore le Shakhtar Donetsk...

Une défense de fer


Mardi, c'est une équipe leader de son championnat avec 13 points sur 15 possibles qui va recevoir le PSG. Pas forcément effrayant pour une équipe qui a battu le FC Barcelone, mais prendre les Chypriotes de haut pourrait être une erreur fatale. Bien que l'entraîneur de l'exploit de 2012 soit parti en mai 2013, remplacé par Giorgis Donis, la recette qui a fait les succès de l'APOEL est inchangée : un effectif cosmopolite avec 10 nationalités différentes, une formation compacte et solide derrière, des joueurs qui jouent au courage. Et un danger qui peut venir de chaque ligne, avec huit buteurs différents depuis le début de la saison. Parmi eux, on trouve le vétéran brésilien Manduca - actuel meilleur buteur du championnat chypriote avec 5 pions - mais aussi l'Irlandais Sheridan et l'Argentin De Vincenti, tous deux auteurs de trois réalisations durant les play-offs. Le Barça, avec une difficile victoire 1-0, et l'Ajax, qui a frôlé la correction au GPS Stadium (1-1), peuvent en témoigner : si l'APOEL Nicosie est l'équipe la moins glamour du groupe, elle n'en reste pas moins chiante à jouer.

Pour preuve, le club qui héberge aujourd'hui deux vieilles connaissances de Ligue 1, l'ancien Sochalien Carlão et l'ancien Monégasque Riise, est invaincu en championnat chypriote depuis novembre 2013 et une défaite sur la pelouse de l'Apollon Limassol. Depuis le début de la saison, aucune équipe, pas même la Dream Team barcelonaise, n'a su mettre plus d'un pion dans la musette du gardien espagnol Urko Pardo, produit de la Masia et suffisamment de talent pour pousser sur la touche le vieux Chiotis, héros de 2012. Les Parisiens vont donc devoir se motiver pour ne pas buter sur le 4-4-2 à deux milieux récupérateurs de Giorgios Donis. Une piste de travail pour les Parisiens ? Repenser à la saison 1993-1994, quand le club de la capitale avait sorti les Chypriotes au premier tour de la défunte Coupe des coupes. Mais ça, c'était une autre époque.

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Malgré toutes les blessures et problèmes physiques que Paris connaît en ce début de saison, L.Blanc va aligner son équipe type de joueurs dispos ce soir, pas de Bahebeck ni Motta en défense donc, ce qui prouve que les parisiens se méfient des durs à cuire de l'APOEL (blague subtile)
Eazy-e-galore Niveau : District
Se méfier de L'APOEL mais je table sur un 3-1, Cavani va les mitrailler

Allez Paris :)
J'aimerais pas être supporter parisien ce soir, ca pue le match piège pour une équipe dans le doute! Bonne chance à eux!
Lefootologue Niveau : DHR
En tant que supporter Lyonnais de moins de 25 ans (n'ayant pas connu Maribor) ca reste un de mes pires souvenirs de football... Parisiens vengez nous
Perso je vois bien une victoire de Nicosie ou un match nul et je prendrais pas pour excuse le nombre important de blessés mais sur l'état psychologique des joueurs du PSG qui, malheureusement, vont se laisser aller après la victoire de fou contre le Barça.
Bonjour

Urko Pardo est belgo-espagnol et a été formé à Anderlecht avant de passer à Barcelone.
Zarathoustra Niveau : Loisir
Bonjour,

A quand ne serait-ce que le 6+5 en Europe ?
Message posté par Zarathoustra
Bonjour,

A quand ne serait-ce que le 6+5 en Europe ?


?????
Message posté par Zarathoustra
Bonjour,

A quand ne serait-ce que le 6+5 en Europe ?


Oui.
Zarathoustra Niveau : Loisir


Je pense que ça m'est destiné.
Ce soir, tu vas les chercher les chypriotes et les français sur le terrain.
6+5 = 6 joueurs nationaux sur le terrain + 5 étrangers.

Ah, que c'était bien la Ligue des CHAMPIONS avant l'arrêt Bosman où il y avait que les CHAMPIONS qui y participaient et pas plus de 3 étrangers par équipe.
Rochantas Niveau : CFA2
Quelque soit l'équipe alignée, c'est le match piège par excellence. Je sens une victoire 1-0 à l'arrachée, mais vraiment à l'arrachée quoi
Message posté par Zarathoustra


Je pense que ça m'est destiné.
Ce soir, tu vas les chercher les chypriotes et les français sur le terrain.
6+5 = 6 joueurs nationaux sur le terrain + 5 étrangers.

Ah, que c'était bien la Ligue des CHAMPIONS avant l'arrêt Bosman où il y avait que les CHAMPIONS qui y participaient et pas plus de 3 étrangers par équipe.


Oui, et en plus le nouveau format de la LDC a en plus favorisé les gros clubs (Real, Barça , MU, bayern etc)
PenoIndirect Niveau : Loisir
A poil Nico.Si ...
JoeLeTaciturne Niveau : DHR
Je pense que psychologiquement on sera relativement bien, je les vois pas mettre la même intensité que face à Barcelone, mais quand même, tous savent qu'il faut aller choper les 3 points pour faire fructifier ceux pris face au Barça. Cf les décla de Blanc et Pastore si je me trompe pas.

J'ai plus peur de l'effet déplacement dans l'Est + public chaud (j'imagine) + pelouse pourrie + anciens joueurs de Ligue 1 surmotivés, combiné à l'effet retour de blessure pour Thiago Silva, Luiz, Matuidi...
ClchnrAtm7 Niveau : DHR
Les Parisiens vont devoir rapidement trouver le chemin des filets ce soir au GPS Stadium.


(Au passage le nom du stade c'est GSP stadium, mais merci pour l'erreur )
Mais n'importe quoi...c'est ça les supporters du PSG ? Tain mais merde changez d'équipe...

1) Après le match qu'ils ont fait contre Barcelone ils vont pas gacher leurs chances de qualif et d'éventuelle 1ere place en passant à coté ce soir. Qu'on perde à Barcelone et qu'on finisse 2e ok. Mais on lachera pas de points ce soir.

2) @Boniek14 : une équipe en plein doute ? Mais au contraire on va beaucoup mieux ! Faut arrêter d'écouter Dugarry ou Marie chai-pa-quoi-de-canal ! Si vous regardez pas les matchs mais juste les commentaires des "experts" foot comme Praud et Menes abstenez vous de parler.

Depuis Caen on a fait 5 matchs pour trois victoires et deux nuls. Notre 1ere victoire à l'exterieur 2-0 à Caen. Puis un match, certes pas glorieux au Stadium mais où pour une fois en fin de match on était physiquement au dessus de nos adversaires signe d'une montée en puissance (1-1 score final). Puis on tapé le barça qui n'avait pas pris un pion depuis le debut de saison, qui tournait à 3 buts par match. Contre Monaco, ok on concède le nul mais on se fera pas planter dix fois dans les arrêts de jeu pendant la saison. Et enfin contre Lens on fait une bonne 1ere mi temps. Inutile de parler de la seconde il n'y en a pas eu.

Maintenant croyez qui vous voulez mais Paris se réveille, petit à petit.

3) ce soir on a enfin un semblant d'équipe type.

4) je vais vous dire ce qui va passer : on va taper Nicosie ce soir sans trembler. Avec 7pts puis deux matchs à domicile à venir on sera presque qualifiés. Ensuite dimanche on se farci Bordeaux. Et le 09/11 on sera prêts vous faites pas de souci pour nous...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Gourcuff, un retour discret
11 16