Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Guimarães-Marseille (1-0)

Marseille tombe à Guimarães

Pas en jambes et sans envie, l'Olympique de Marseille a concédé une défaite logique au Portugal. Cette première défaite phocéenne en six matchs toutes compétitions confondues relance Guimarães, revenu à deux points des Français.

Modififié

Guimarães 1-0 Marseille

But : Hurtado (80e)

On allait écrire que l'OM avait su éviter le pire. Que s'ils n'avaient jamais paru en position de gagner, les hommes de Rudi Garcia pouvaient se targuer d'avoir ramené le minimum du Portugal, à savoir le point du match nul. Qu'ils n'étaient pas tombés dans le piège, tout simplement. Cela a été le cas pendant 80 minutes. Mais en fin de rencontre, Steve Mandanda a dû s'incliner sur un coup de crâne surpuissant. Normal : s'ils n'ont pas forcément sous-estimé Guimarães, les Français ont montré trop peu de choses pour s'en sortir. Sans détermination ni concentration technique, les Marseillais ont donc récolté une première défaite en six rencontres toutes compétitions confondues. Les voilà deuxièmes de leur poule, deux unités seulement devant le Vitória.

La première frappe cadrée ? Pas avant la demi-heure de jeu


Pour ce déplacement au Portugal, Garcia fait tourner. C'était attendu. Ce qui l'est moins en revanche, c'est de voir cet OM semi-bis galérer autant en début de rencontre. Sarr, au poste de latéral droit, semble avoir oublié sa technique aux vestiaires, Germain est introuvable et Amavi échappe de peu à une sortie prématurée, son tacle mal maîtrisé finissant sur un tibia. Évra, lui, a vu rouge peu avant le coup d'envoi pour un coup de pied sur un supporter pendant l'échauffement, devenant du même coup le premier joueur à se faire expulser avant le début d'un match dans l'histoire de la Ligue Europa. Ambiance... Si Mandanda n'est pas vraiment mis en danger, le gardien doit attendre la demi-heure de jeu pour observer le premier tir cadré de la partie, signé Njie. Lequel se montre particulièrement maladroit sur plusieurs situations. Finalement, la meilleure occasion de la première période représente une malheureuse tête hors cadre de Sanson. Pas franchement de quoi rester éveillé.


Jouer le nul, la stratégie de la lose


La deuxième période n'est pas de meilleur goût. Njie se contente de passes en guise de frappes lorsqu'il est face aux cages et les duels ne sont pas beaux à voir. En fait, le fair-play comme le spectacle ont décidé de faire grève (ou de faire le pont) en ce 2 novembre 2017. Bon, le stade Afonso Henriques s'enflamme quand même lorsque Martins catapulte la balle sur la barre de Mandanda. Puis quand ce dernier doit s'employer pour éviter l'ouverture du score quelques minutes plus tard. En réalité, l'OM est dans le mal malgré la possession de balle en sa faveur. La sérénité défensive n'est pas de mise et les combinaisons offensives pas assez convaincantes. Alors, autant obtenir le point du nul si la victoire paraît trop loin. Après tout, les Phocéens font toujours partie des deux premiers du groupe (dauphins de Salzbourg, trois unités devant Konyaspor) et n'évoluent pas à domicile. Bah oui, mais l'adversaire a du cœur. La preuve avec ce coup de tête d'Hurtado, oublié par l'entrant Sakai, qui finit au fond à dix minutes du terme. Un scénario qui pendait au nez du club français. Lequel termine à dix (deuxième jaune pour Kamara) et laisse son concurrent du jour revenir à deux petites unités. Ou comment installer le doute tout seul.


Guimarães (4-3-3) : Silva – Aurélio (Garcia, 82e), Jubal, Valente, Konan – Ramos, Wakaso, Hurtado (Moreno, 89e) – Raphinha (Ferreira, 70e), Martins, Héldon


Marseille (4-4-2) : Mandanda – Sarr, Rami, Abdennour, Amavi – Kamara, Gustavo (Mitroglou, 82ee), Sanson – Njie (Thauvin, 66e), Germain


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 14:23 Kondogbia : « J'ai toujours voulu jouer pour la Centrafrique » 164
    Partenaires
    Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 11:48 Bolt s'insurge contre un contrôle antidopage 25
    À lire ensuite
    L'OL achève Everton