Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Wissam Ben-Yedder : à votre bon cœur, m'sieurs, dames !

Depuis samedi c'est officiel, Wissam Ben Yedder veut quitter Toulouse. Mais entre des ambitions légitimes, les attentes financières de son club, et la marge de manœuvre des éventuels prétendants, le Franco-Tunisien pourrait rester une saison de plus dans la Ville Rose.

Modififié
Samedi dernier, à l'issue du dernier match de la saison, perdu contre Nice 3-2, Wissam Ben Yedder a fait part de ses envies d'ailleurs en zone mixte : « j'ai passé un cap et j'ai l'ambition d'aller le plus haut possible. J'ai passé de bons moments ici mais j'aimerais découvrir un autre challenge. Dans n'importe quel club, quelque chose de neuf. » Des propos qui veulent traduire l'ambition de l'attaquant franco-tunisien, mais qui trahissent également une certaine lassitude, celle d'avoir joué le maintien cette saison, certainement, et celle de n'avoir encore jamais eu l'objectif de décrocher un strapontin européen, probablement. À bientôt 25 ans, Ben Yedder veut voir autre chose.

Sadran veut remplir ses caisses


Sauf que le bonhomme est sous contrat à Toulouse, club dont le président Olivier Sadran n'est pas réputé pour céder ses meilleurs joueurs à contre cœur. Et en l'occurrence dans le cas de l'ancien international français de futsal, le cœur n'y est pas vraiment : « Wissam est encore sous contrat et il peut dire ce qu'il veut mais il ne partira que si une grande équipe le veut pour un prix qui nous convienne. On n'a jamais empêché un grand joueur du TFC de le quitter pour un grand club mais un grand club, ça fait de grandes offres. Il y a 70% de chances qu'il soit toulousain la saison prochaine car il ne partira que pour une belle offre et je ne suis pas sûr qu'il ait fait la saison suffisante pour avoir cette belle offre. »

On se souvient que par le passé, le patron du TFC n'avait pas hésité à bloquer certains joueurs, soit pour les revendre au prix fort un an plus tard (Gignac à l'OM en 2010), soit pour les laisser partir en fin de contrat (Mathieu au FC Valence en 2009) mais préserver son autorité. Pour Ben Yedder, qui a encore deux ans de contrat, la situation est loin d'être décantée malgré les aspirations du joueur. Sur beIN Sports, Dominique Arribagé s'était voulu compréhensif mais réaliste quant à la situation de son attaquant : « c'est normal de vouloir découvrir autre chose et d'être ambitieux. Il est sous contrat, je n'ai pas entendu dire qu'il est à vendre. Après dans le football il y a un marché donc s'il y a une offre…  » .

Trois saisons pleines avec Toulouse


Pour avoir des offres, encore faut-il être performant. Depuis trois ans, on ne peut dire de Ben Yedder qu'il ne l'est pas : quatorze buts et trois passes décisives cette saison, seize buts en 2013-2014 et quinze en 2012-2013, l'ancien joueur de futsal affiche de belles statistiques. À sa manière, il a déjà marqué l'histoire du TFC en étant le meilleur buteur en Ligue 1 de l'ère Sadran (depuis 2001) avec 44 pions contre 34 pour son dauphin André-Pierre Gignac. Mais Wissam Ben Yedder a quelques défauts majeurs : n'avoir jamais disputé la moindre compétition continentale, ce qui laisse planer un doute quant à son réel potentiel, et accuser un manque de régularité à l'origine de périodes de turbulences comme ses onze matchs de Ligue 1 sans but entre le 8 novembre et le 21 février...

Ce manque de régularité, Didier Deschamps l'avait pointé du doigt en amont du Mondial 2014, en expliquant que le buteur devait progresser dans ce domaine pour espérer une convocation sous le maillot bleu. À 25 ans, l'attaquant toulousain est souvent cité comme un appelé potentiel en Bleu à moyen terme, mais n'apparaît jamais comme un choix crédible à l'approche des listes, la faute à une concurrence importante (Benzema, Giroud, Lacazette), mais aussi à ses statistiques qui en font un très bon joueur de Ligue 1 mais pas encore un titulaire potentiel dans les plus grands clubs du continent. Mais de là à ne pas recevoir d'offres au moins des grosses écuries de L1...

En duo avec Batshuayi à Marseille ?


Si l'année passée, la presse espagnole avait fait état d'un intérêt de Villarreal mais aussi du FC Barcelone - pour en faire probablement un remplaçant de luxe - cet été, les principales touches de Ben Yedder mènent en Ligue 1. Ce qui tombe bien car le joueur, bien qu'ayant un profil adéquat pour la Liga, souhaiterait rester en France à un an de l'Euro. Selon la Dépêche du Midi et Canal+, Olivier Sadran exige dix millions d'euros pour son attaquant. Une coquette somme pour la plupart des écuries de Ligue 1, mais dans les cordes de Lyon en cas de départ d'Alexandre Lacazette, de l'AS Monaco et éventuellement de l'Olympique de Marseille qui, selon la chaîne cryptée, ne serait pas rebuté par le montant que réclame Toulouse.


Surtout que pour compenser le départ acté d'André-Pierre Gignac, l'OM a prévu de bouger. Si Claudio Beauvue, évalué à cinq millions d'euros, serait une autre piste envisagée sur la Canebière, Vincent Labrune a plutôt tendance à apprécier les profils à fort potentiel de progression. D'où une préférence pour le Toulousain, même si son recrutement augurerait plus d'un changement de tactique que d'un remplacement numérique d'André-Pierre Gignac : avec le TFC, Ben Yedder n'a que peu souvent évolué seul devant, son profil en faisant plus un attaquant de soutien qu'une pointe. Un rôle qui sera dévolu la saison prochaine à Michy Batshuayi, qui a le même conseiller que Ben Yedder, à savoir Meissa N'Diaye. Un agent en très bons termes avec l'Olympique de Marseille et Vincent Labrune, ce qui n'est pas une donnée négligeable... Et vu que les deux attaquants sont potes sur Twitter, doit-on en déduire qu'ils pourraient également s'entendre sur le terrain ?



Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 1
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17