1. //
  2. // Interview Lilian Laslandes
  3. // Partie 3

« J'ai organisé un apéritif avec les fans niçois pour expliquer mon départ »

Il y a plus de vingt ans, la crinière blonde de Lilian Laslandes débarquait sur le championnat de France. Parfois loin de son Médoc natal, toujours proche des tribunes. Retour en trois actes, d'Auxerre à Bordeaux en passant par Sunderland, sur quinze ans de foot français. Troisième partie, à la découverte de l'homme.

Modififié
720 12

Vous aviez une relation forte avec les tribunes...
C'est quelque chose qui vient de loin. Quand j'étais petit, j'allais régulièrement au stade. Et voir la joie des gens sur un but, ça motive. Surtout quand c’est toi qui marque, la joie est double. Elle est même indescriptible. Tu as l'impression d'être un dieu. Un stade entier chante ton nom. La communion, c'est avant tout l'envie de partager avec les gens. J'ai connu des joueurs qui n'allaient jamais applaudir les supporters à la fin. Ils faisaient leur métier et, pour eux, le fait de venir les voir jouer était normal. Moi, quand je marquais et sautais par-dessus le panneau publicitaire au Ray, à Furiani ou à Lescure, c'était pour croiser des regards de personnes qui vibraient comme moi. Un jour, à Bordeaux, face à l'OM, il y a 1-1, je marque à la dernière minute. Là, tu ressens l'hystérie, tu as ça dans les yeux pendant des semaines.

Lorsque vous marquez ce ciseau avec Nice contre Monaco à la dernière minute, est-ce que vous savez que c'est le dernier but ?
Non, pas du tout. Je m'attends encore à une année. En revanche, avec ce but-là, j'ai eu l'impression, sur un jour de derby, d'avoir rendu ce que l'on m'avait apporté dans le club et chez les supporters. D'un côté, je me suis dis que j'avais bouclé la boucle. J'ai pensé à un signe du destin. J'ai joué encore quelques matchs dont un dernier contre Caen. La communion avec le public m'a toujours porté.


C'est ce que vous étiez allé chercher en repartant à Bordeaux quelques mois plus tôt ?
Oui, j'étais allé voir le président Cohen parce que Michel Pavon m'avait contacté pour revenir. Il venait de reprendre l'équipe et voulait mettre des anciens comme Micoud avec des jeunes autour de nous. Mon ex-femme était enceinte, donc c'était le moment, mais je savais que ça ne serait pas facile. Le président de Nice ne voulait pas au départ. Rohr pareil. Je ne voulais pas entrer dans un conflit, donc je me suis occupé de l'expliquer aux supporters. J'ai organisé un apéritif dînatoire avec environ une centaine de personnes et ça s'est passé naturellement. Ils venaient de me donner leur aval.

Le plus dur pour vous n'est pas de ne pas avoir pu dire au revoir à ces gens lors de votre deuxième passage ?
J'aurais aimé faire mes adieux devant mes proches. C’est un regret. Je n'ai jamais su que je jouais mon dernier match. J'avais quand même appelé Antonetti, le président Cohen, pour leur expliquer ma déception. Je m'attendais au moins à un coup de téléphone. Quand j'étais arrivé, j'avais analysé les installations à leur demande, j'avais remis de l'ambiance dans le groupe, apporté mon expérience... J'avais même gratté un brassard de capitaine. J'attendais plus de franchise. J'aurais pu signer deux ans en décembre, mais, sur le moment, j'ai refusé, car je voulais attendre. Ils ne m'ont pas respecté sur ce coup-là. Quelques mois plus tard, ils m'ont appelé pour une demi-finale de Coupe de la Ligue contre Vannes pour venir faire le coup d'envoi. L'idée était de donner au public l'occasion de me dire au revoir et, surtout, de s'expliquer en face. Je suis allé voir le président le soir du match, je n'attendais pas d'excuses, mais une explication entre hommes.


Vous n’avez jamais dépassé ce palier équipe de France. Avez-vous eu l'impression à un moment donné que vous auriez pu taper plus haut ?
Je pense qu'à mon époque, il y avait meilleur que moi. Après, à la Coupe du monde 98 où le choix a été fait entre Stéphane Guivarch et moi, tu peux y penser après coup. Quand tu es champion du monde et que l'avant-centre ne marque pas un but… Mais je ne suis pas comme ça. J'étais plus triste qu'autre chose pour Stéphane. Peut-être que ça aurait pu se passer d'une autre façon pour moi, oui, parce que ça aurait pu éventuellement me lancer pour l'Euro. J'ai fait quelques matchs, avec un but en Autriche, un autre en Arménie, mais j'ai compris que Trezeguet et Henry étaient déjà très haut. Trop haut. Et moi, j'étais encore en France. Ces garçons étaient peut-être plus appréciés que d'autres dans le groupe. Moi, je n'étais que de passage. Je me demandais parfois si j'étais à ma place au niveau foot et dans la vie de groupe.


Vous aviez l'impression de dénoter en matière d'état d'esprit par rapport au groupe ?
J'avais juste une vision différente. Après, ça s'est toujours bien passé. Mais dans les relations humaines, j'avais l'impression d'être là par défaut. Souvent, à Clairefontaine, après les repas, je montais dans ma chambre avec Jo Micoud ou Wiltord quand il était là. Bixente, Duga, Zizou restaient surtout entre eux.

C'était un autre monde ?
Une fois que les mecs ont gagné la Coupe du monde, tu arrives dans un groupe de champions du monde avec tout ce que cela implique. Tu te dis que tu es exclu, que tu n'as pas fait partie de ça et tu sais que tu viens en remplacement de certaines personnes et non parce que tu es meilleur qu'un autre.


Ce n’était pas le cas dans la plupart des clubs où vous êtes passés. Auxerre, Bordeaux, Bastia, Nice… L’état d’esprit collectif était très fort. Quelle importance, ça avait pour vous ?
Ce sont surtout les humains que je retiens. Partout où je suis passé, tout le monde tirait dans un sens commun. C'est ce qui faisait le charme du foot d'il y a dix ans.

L'esprit famille ressenti à Auxerre ou Bordeaux, vous pensez que c'est quelque chose qui a disparu en France ?
Dans le foot moderne, je ne pense plus que ça existe. À une certaine époque, tu avais Lens et Sochaux. Ou encore le Nantes de la grande époque. C'est terminé. Pour moi, c'est comme dans la vie de tous les jours : le respect a disparu aujourd'hui. Le foot a évolué. Quand on regarde la demi-finale 82 et le foot de mon époque, tu avais déjà une différence. On avait l'impression que les mecs marchaient. Tout se jouait dans les trente derniers mètres, mais le ballon était remonté tranquillement. Pourtant, c'était Platini, Tigana, Giresse. Aujourd'hui, on fait davantage des sportifs que des mecs qui sentent le jeu.

« Selon moi, pour être reconnu, c'est minimum dix buts par saison qu'il faut mettre. Je pense que les premiers contrats sont trop élevés, ça peut faire tourner la tête. » Lilian Laslandes

Une affaire Aurier, au-delà de l'aspect réseau social, était quelque chose d'assez impensable...
J'y pensais justement. L'autre jour, je redescendais de Paris et quand j'ai appris ça, je me suis dit qu'il ne devait même plus rentrer au Camp des Loges. Prends tes clés de voiture et va-t-en. Le comportement d'Aurier ne peut pas passer dans un club qui se veut un grand club. Si le PSG laisse passer ça, ce sont tous les autres qui vont s'en mordre les doigts. Nous, ce qui se passait dans le vestiaire restait dans le vestiaire. S’il y avait quelque chose à dire, il y avait des leaders de vestiaire pour le faire. Aujourd'hui, je suis sûr qu'il y a des mecs qui viennent dans le vestiaire, qui pointent, et s'en tapent des autres. À notre époque, les mecs de la sécurité qui nous entouraient en permanence, on les emmenait quand on faisait des visites de château. C'était une récompense et ça nous faisait plaisir. Aujourd'hui, certains ne leur disent même plus bonjour.

Vous le voyez aussi dans votre travail auprès des nouvelles générations ?
En fait, j'ai l'impression que les joueurs pensent que tout est déjà arrivé. Surtout les jeunes. Quand Michel Pavon a eu son problème cardiaque au moment où il était entraîneur des Girondins, j'étais sur la route. J'ai entendu ça à la radio, je me suis arrêté et j'ai de suite appelé le président pour lui proposer mon aide pour l'entraînement ou n'importe quoi. Bénévolement, hein. Et je me suis alors aperçu que des garçons de vingt ans comme Anthony Modeste et Cheikh Diabaté, du même groupe, ne voulaient pas jouer ensemble. Oh, devant un stade de 35 000 personnes, en Ligue 1 ! Ils disaient qu'ils n'étaient pas compatibles. Pour un match contre le PSG ? Mais on est où, là ? On a donc été obligés d'en mettre un sur la pelouse et un sur le banc, alors qu'on devait jouer à deux attaquants. Mais ils avaient prouvé quoi, eux, pour exiger ça ? Selon moi, pour être reconnu, c'est minimum dix buts par saison qu'il faut mettre. Je pense que les premiers contrats sont trop élevés, ça peut faire tourner la tête. Ils vont en équipe de France, ils discutent avec leurs potes qui jouent en Angleterre et se la racontent avec leurs gros salaires.

Est-ce que vous avez l'impression que le football est devenu davantage un travail qu'un plaisir ?
Il y a de ça, oui. Pas pour tout le monde, hein. Mais aujourd'hui, le respect envers le président, le coach, les valeurs d'un club, est trop souvent bafoué. Comme dans la vie de tous les jours, en fait. Les jeunes sont ailleurs, ils peuvent laisser une grand-mère tomber par terre sans l’aider. Nous, notre plaisir, c'était jouer au foot dans la rue, eux c'est jouer au foot à la Playstation. Ils veulent reproduire une roulette, un beau geste, plutôt qu'être efficace.

« Guy Roux m’a dit que je ne savais pas où je mettais la balle quand je frappais. Il m'a fait travailler mes têtes, que je devais mettre entre le poteau et un piquet. Tant que je n'avais pas atteint la perfection, je ne quittais pas l'entraînement. Il m'a appris à placer le cuir où je voulais. » Lilian Laslandes

Vous n’avez pas la langue dans la poche. D'où ça vient ?
De ma famille. C'est comme ça qu'on se dit les choses. C'est une famille d'origine italienne, un peu de rugby aussi, donc on a toujours avancé comme ça, sans arrière-pensées.

Vous voulez faire quoi, maintenant ?
Transmettre ma connaissance aux attaquants. Pourquoi, au rugby, tu as des coachs spécifiques pour chaque poste, et pas au foot ? Au foot, tu as des entraîneurs pour les gardiens. Alors oui, un gardien peut te sauver un match, mais un attaquant aussi a beaucoup d'influence sur un match. Moi, quand je suis arrivé à Auxerre et que je marquais des buts, Guy Roux m’a dit que je ne savais pas où je mettais la balle quand je frappais. Il m'a fait travailler mes têtes, que je devais mettre entre le poteau et un piquet. Tant que je n'avais pas atteint la perfection, je ne quittais pas l'entraînement. Il m'a appris à placer le cuir où je voulais.

Comment arrive-t-on à dissiper un doute dans la tête quand on est buteur ?
Il ne faut pas se dire à tout prix qu'il faut marquer. L'important, c'est le travail dans le jeu, que tes partenaires sentent que tu es avec eux et non dans l'obsession du but.

Un attaquant ne serait pas égoïste, alors ?
Certains peuvent se le permettre. Comme Pauleta par exemple. Quand je jouais avec lui, j'ai compris que j'allais me mettre à son service et il m'a toujours remercié pour ça. Moi, je prenais les miettes et le servais parce qu'il nous faisait gagner les matchs. Ce n'était pas une star et c'était la clé. Il aimantait le ballon.


Aujourd'hui, retravailler avec Bordeaux, c'est quelque chose qui vous botterait ?
J'ai déjà proposé mes services, mais ça ne s'est pas forcément toujours bien terminé. Willy Sagnol sait que je suis disponible. On en avait parlé ensemble lorsque j'étais venu donné un coup d'envoi il n'y a pas longtemps. Il m'a dit qu'il devait m'appeler, mais j'attends toujours. Aujourd'hui, des personnes comme Battiston ou Marius Trésor qui bossent avec la CFA, je les adore, ils sont très compétents, mais je pense que leur approche est peut-être dépassée maintenant. Les jeunes n'osent plus demander quand ils ne comprennent pas quelque chose. Ils doivent apprendre à parler. Le coach n'est pas un bourreau, tu peux communiquer avec.

Votre surnom était le grand blond, qu'est-ce qu'il s'est passé ?
C'est arrivé après le titre de 99 à Bordeaux. L'été qui suit, juste avant la reprise, je demande à mon coiffeur une petite coupe. Il refuse et me dit : « Si je coupe, je te rase la tête. » Il m'a dit qu'il ne voulait plus me coiffer et me laisser les cheveux longs. On l'a joué à pile ou face. Il a gagné. Il m'a demandé et c'était parti, je me suis fait raser la tête. Après j'ai fait des pics, etc. Ma grand-mère a crié : « Oh, tu avais toute ta force dans tes cheveux ! »



Propos recueillis par Maxime Brigand et Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ah le fameux "c'était mieux avant..." suivi de l'exemple de la grand mère qui tombe au sol et que personne ne vient aider. Ca fait réac' Lilian. tu n'as rien inventé depuis Socrate (470-399 av. JC) qui je cite,

« Les jeunes d’aujourd’hui aiment le luxe; ils sont mal élevés, méprisent l’autorité, n’ont aucun respect pour leurs aînés, et bavardent au lieu de travailler. Ils ne se lèvent plus lorsqu’un adulte pénètre dans la pièce où ils se trouvent. Ils contredisent leurs parents, plastronnent en société se hâtent à table d’engloutir les desserts, croisent les jambes et tyrannisent leurs maîtres. »

Laissez les jeunes kiffer Black M et Kev Adams!
Thérèse je te retourne Niveau : CFA2
2002, voyage scolaire en Irlande alors que Laslandes est à Sunderland.

Je me ramène avec mon maillot des Girondins floqué "Laslandes". On s'est bien moqué de moi.

Pendant un foot, j'ai l'occasion de mettre le même retourné que lors du Auxerre-Dortmund. Histoire de montrer à ces fuc...g Irlandais qui est le grand Lilian.

Le ballon a fini dans le champ d'à côté. Me suis à moitié pêté le dos. Les Irlandais se sont bien marrés. On a fêté ça au Pub jusqu'à pas d'heure. J'étais même pas majeur. Ils en avaient rien à secouer.

Finalement, l'esprit Laslandes, ils l'avaient.
Djeydjouille Niveau : District
Laslandes, pour moi c'est vraiment ce ciseau contre Dortmund…
Un vieux de la vieille. Ca fait plaisir, mais ça ne sera vu par beaucoup que comme un vestige dont la mentalité est dépassée, alors qu'elle devrait davantage être suivie.
J'en veux d'autres des interviews comme celle-ci.
Bravo Lilian pour ta carrière.
Message posté par Cavégoal
Ah le fameux "c'était mieux avant..." suivi de l'exemple de la grand mère qui tombe au sol et que personne ne vient aider. Ca fait réac' Lilian. tu n'as rien inventé depuis Socrate (470-399 av. JC) qui je cite,

« Les jeunes d’aujourd’hui aiment le luxe; ils sont mal élevés, méprisent l’autorité, n’ont aucun respect pour leurs aînés, et bavardent au lieu de travailler. Ils ne se lèvent plus lorsqu’un adulte pénètre dans la pièce où ils se trouvent. Ils contredisent leurs parents, plastronnent en société se hâtent à table d’engloutir les desserts, croisent les jambes et tyrannisent leurs maîtres. »

Laissez les jeunes kiffer Black M et Kev Adams!


Une seule chose était mieux avant "Telefoot"
Go_Scousers Niveau : CFA
D'une part ce n'est pas Socrate qui le dit mais Platon. Ensuite, il le dit dans le cadre de l'évolution des moeurs suivant l'apparition de la démocratie. Or, nous sommes en démocratie, ce qui influe considérablement sur les moeurs sociales.
Tu peux lire aussi Tocqueville, le livre 2 De la démocratie en amérique sur le sujet de l'évolution de ce qu'il appelle l'état sociale, et qui change en fonction du régime politique.
Go_Scousers Niveau : CFA
Message posté par Go_Scousers
D'une part ce n'est pas Socrate qui le dit mais Platon. Ensuite, il le dit dans le cadre de l'évolution des moeurs suivant l'apparition de la démocratie. Or, nous sommes en démocratie, ce qui influe considérablement sur les moeurs sociales.
Tu peux lire aussi Tocqueville, le livre 2 [i


C'était en réponse à Cavégoal.
d equateur Niveau : DHR
Lilan n'est pas un grand intellectuel, on est d'accord. Mais il est profondemment simple, naturel, et gentil. J'ai souvent discuté avec lui au Haillan pour le savoir, il ne comptait d'ailleurs pas son temps. Alors citer Platon en l'espèce ne me semble pas très pertinent. Si manifestement Lilian a un discours de comptoir un peu simplet, les valeurs sous-jacentes qu'il déplore, en tout cas appliquées au football, me semblent assez justes (Aurier, Diabate/Modeste, salaire des jeunes en Angleterre). Ce n'est pas parce qu'on le sait et que c'est généralisé, que c'est moins vrai juste parce que c'est mal dit (l'égoisme, l'indifference, la frime, le manque d'éducation). L'idiot du village a parfois raison, si on lui pardonne la forme.

Sinon, Laslandes chauve je ne m'y ferai jamais. Et ça c'est grave.
Message posté par Go_Scousers
C'était en réponse à Cavégoal.


Je voulais juste dire que, la peur de la jeunesse vu par les aînés, a toujours existé, et ça depuis bien longtemps. Le fait est qu'il parle de la nouvelle génération en montrant les excès des jeunes joueurs par rapport à son époque. C'est à mon sens un discours un peu "vieux jeu".
Les anciens de 80' trouvaient "déjà" la génération de 90' trop individuel, à dire qu'ils faisaient trop de pub. Après c'est son avis, et il a tout à fait le droit de l'exprimer ainsi.
Sa volonté de devenir entraineur des attaquants, ou d'intégrer un staf technique d'un de ses anciens clubs, prouve qu'il est encore attaché au football, qu'il veut faire évoluer les choses et qu'il est prêt a bosser avec des jeunes. C'est super si des mecs comme lui peuvent passer le relais aux nouvelles générations, on parle quand même d'un très bon attaquant au niveau de la D1/L1.
J'ai toujours préféré Guivarc'h car le Breton avait une frappe de mule
J'ai toujours préféré Guivarc'h car le Breton avait une frappe de mule
il y a 2 heures 5€ offerts sans dépôt : 100€ à aller chercher chez Winamax Hier à 10:32 EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet !
Hier à 18:36 Les Stéphanois raillent les supporters mancuniens Hier à 17:20 L'ancien gardien de Chapecoense veut rejouer en paralympique Hier à 17:11 L'ascenseur émotionnel d'un fan de City Hier à 17:01 Interdit de stade pour avoir porté un peignoir Hier à 15:43 Coup franc imparable en Bolivie Hier à 14:43 Les violences au stade sont en baisse
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:39 Le dur métier de traducteur du Rubin Kazan Hier à 11:42 Lourdes suspensions pour avoir laissé leurs adversaires marquer Hier à 11:22 PV pour Karim Benzema à cause d'un iguane Hier à 10:55 Bellerín, la relève de la droite barcelonaise ?
Hier à 10:48 Giggs : « Donner plus de chance aux entraîneurs anglais » Hier à 10:16 Wayne Shaw pourrait rebondir comme testeur de tourtes Hier à 09:33 Quand Griezmann peste contre le remplacement de Gameiro mardi 21 février Le gardien de Sutton contraint de démissionner mardi 21 février Chamakh, le Qatar plutôt que l’Italie ? mardi 21 février La minasse d'Hulk mardi 21 février La femme d'Axel Witsel vend une Ford KA mardi 21 février Robert Vittek rebondit à Bratislava mardi 21 février Record explosé dans le Ninety-Two Club mardi 21 février Samuel Eto'o en Chine ? mardi 21 février Manuel Neuer a trollé Arsenal ce week-end mardi 21 février Des incidents durant un match de D3 anglaise mardi 21 février Pronostic Manchester City Monaco : jusqu'à 560€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions ! mardi 21 février Theo Walcott dans les vestiaires de Sutton pour les féliciter mardi 21 février Wayne Shaw mange sur le banc lundi 20 février Des joueurs de Viry-Chatillon accusés d'avoir parié sur leur match lundi 20 février Une bicyclette en D5 belge lundi 20 février Brésil : l'arbitre annule le match avant de donner le coup d'envoi lundi 20 février Guardiola a hâte de voir Bielsa à Lille lundi 20 février CDM 2018: les sponsors ne se bousculent pas lundi 20 février Acheampong fête la victoire sur un adversaire lundi 20 février Neil Warnock veut qu'on le hue à sa mort lundi 20 février Christian Bassogog part toucher le jackpot en Chine lundi 20 février L'entraîneur d'America joue le douzième homme lundi 20 février Le poirier du coach des Rangers lundi 20 février Une sacrée quetsche en D2 belge lundi 20 février Quand le gardien de Sutton était approché pour poser nu lundi 20 février Une prime de 5000 livres pour les joueurs de Lincoln lundi 20 février La chevauchée fantastique de Mavididi lundi 20 février Berbatov cherche un club lundi 20 février Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 26e journée lundi 20 février 315€ à gagner avec City-Monaco, Séville & Caen-Nancy lundi 20 février Un joli coup franc du milieu de terrain lundi 20 février Les golazos de Youri Tielemans lundi 20 février Superbe geste technique raté au Mexique lundi 20 février Volés par l'arbitre, ils protestent en laissant leur adversaire marquer trois fois dimanche 19 février Coup du foulard de l'espace chez les U15 de Wigan dimanche 19 février Le golazo d'Insigne face au Chievo dimanche 19 février Le tifo gigantesque des fans du Standard dimanche 19 février Le golazo de Rudy Gestede dimanche 19 février Les supporters de Millwall envahissent la pelouse dimanche 19 février Ancelotti, un homme (de doigt) d'honneur dimanche 19 février Ribéry rend visite à Théo dimanche 19 février Favre en colère contre Letizi dimanche 19 février Chamakh va rebondir en Serie B dimanche 19 février Thibaut Courtois chanté par Shay dimanche 19 février Pronostic PSG Toulouse : jusqu'à 390€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 ce week-end ! samedi 18 février La virgule petit pont de CR7 samedi 18 février Le but somptueux de Thauvin samedi 18 février Ronaldo explique son départ du Barça samedi 18 février Dwight Yorke refoulé des États-Unis samedi 18 février Suspendu six matchs pour avoir bousculé un ramasseur de balle samedi 18 février Cyril Hanouna veut racheter Guingamp samedi 18 février Un club norvégien signe un défenseur grâce au crowdfunding samedi 18 février Momo Sissoko de retour en Europe, en Serie B samedi 18 février CR7 à la télé turque avec Angelina Jolie samedi 18 février André-Pierre Gignac marque enfin samedi 18 février Suspendu 47 matchs pour avoir frappé l'arbitre vendredi 17 février Le coup franc soyeux de Dybala vendredi 17 février Des Iraniens copient Messi et Suárez vendredi 17 février Ronaldinho publie son deuxième clip vendredi 17 février But contre son camp... du milieu de terrain vendredi 17 février Les Ultramarines à l'honneur sur le maillot girondin vendredi 17 février Chabal avec les Chamois niortais vendredi 17 février Lutz Pfannenstiel et les pingouins vendredi 17 février La banderole provocatrice des fans de Thessalonique vendredi 17 février SO FOOT & Mon Petit Gazon vendredi 17 février Les clubs de Championship donnent leur accord pour la goal-line technology vendredi 17 février Les hooligans du Legia se déchaînent contre l'Ajax vendredi 17 février Les Pogba à Manchester jeudi 16 février La merveille de Bernardeschi jeudi 16 février 203€ à gagner avec Chelsea, Atalanta Bergame & Burnley jeudi 16 février Mark Clattenburg file en Arabie saoudite jeudi 16 février Dégoûtés, les fans d'Arsenal revendent leurs tickets jeudi 16 février La coupe de cheveux fraternelle de Florentin Pogba jeudi 16 février Quand Darmstadt invite Barack Obama jeudi 16 février Infantino n'a pas peur des hooligans jeudi 16 février Un bar ouvre en hommage à Chapecoense jeudi 16 février Baston pendant un entraînement à Boca Juniors jeudi 16 février La boulette du gardien de Newcastle jeudi 16 février Les hooligans russes sont déjà prêts pour « leur » Mondial jeudi 16 février Lemina, lui aussi de retour à l'OM ? jeudi 16 février La compagne de Maradona ne fait pas de dépositions jeudi 16 février Le Bayern enterre Arsenal sur Twitter jeudi 16 février En Suisse, des ultras deviennent sponsor maillot de leur club mercredi 15 février Une étude montre des dommages cérébraux sur six anciens footballeurs mercredi 15 février Ricardo Carvalho signe en Chine mercredi 15 février L'hymne de la Ligue des champions sauce tarentelle mercredi 15 février Le chant de Saint-Valentin des supporters de Cardiff mercredi 15 février Le père de Zizou n'a pas regardé la finale de France 98 mercredi 15 février Maradona a-t-il agressé sa compagne à Madrid ? mercredi 15 février Ces clubs français plus forts que le Barça mercredi 15 février La coupe « non éthique » d'Asamoah Gyan mercredi 15 février Matuidi, sa femme et Google mercredi 15 février 5€ offerts sans dépôt : 100€ à aller chercher chez Winamax mercredi 15 février 216€ à gagner avec le Bayern Munich & Real Madrid - Naples mercredi 15 février Luis Enrique perd son sang-froid face à un journaliste mardi 14 février Craig Gardner offre 50 tickets famille aux supporters de Birmingham mardi 14 février Le corner rentrant de Youssouf mardi 14 février Philadelphie cherche à renforcer son staff avec un tatoueur mardi 14 février Guardiola congratule Arter pour sa future fille mardi 14 février Thierry Froger de la L2 au TP Mazembe mardi 14 février Gignac stoppe une interview de son coéquipier Vargas mardi 14 février Djibril Cissé serait complice dans l'affaire de la sextape de Valbuena mardi 14 février Thomas Tuchel veut attiser la curiosité des joueurs mardi 14 février Quand le fair-play débouche sur un but gag lundi 13 février Le bijou de Sinama-Pongolle lundi 13 février Diaby : la blague de Julien Cazarre ne passe pas lundi 13 février Golazo en D3 espagnole lundi 13 février La finale de la Coupe maintenue au Calderón ? lundi 13 février Le FC Cologne lance un projet de réalité virtuelle lundi 13 février Un fan de Burnley évite un drame en tribune lundi 13 février Un supporter meurt en marge d'un derby de Rio lundi 13 février Pas assez de contrôles antidopage en Angleterre ? lundi 13 février Sankt Pauli : la banderole qui fait mal lundi 13 février 308€ à gagner avec PSG - Barça & Benfica - Dortmund lundi 13 février La célébration ratée de Simon Terodde lundi 13 février Un joueur de Serie B copie Zlatan lundi 13 février Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 25e journée lundi 13 février Quand un joueur de l'Ajax utilise une blessure pour dribbler son adversaire dimanche 12 février Ligue 1 : une 25e journée record dimanche 12 février La merveille de Torres dimanche 12 février Gareth Bale a repris l'entraînement dimanche 12 février Robbie Brady nettoie les filets de Courtois dimanche 12 février Un joueur amateur décède sur le terrain dimanche 12 février Tolérance zéro contre l'homophobie dans le sport britannique dimanche 12 février Les supporters des Orlando Pirates envahissent la pelouse dimanche 12 février Deux splendides reprises de volée à Norwich dimanche 12 février Le commentaire polémique de Lee Dixon sur Son dimanche 12 février Bilić en tribune pour avoir fracassé un micro dimanche 12 février Morecambe régale (littéralement) ses fans dimanche 12 février Célébration houblonnée en Angleterre dimanche 12 février L'énorme boulette du gardien de La Gantoise dimanche 12 février Un match annulé vire à la bataille de boules de neige samedi 11 février Le perroquet fugueur de Philippe Mexès samedi 11 février Gordon Ramsay prêt à remplacer Mark Warburton samedi 11 février Mertens a hésité à signer en Chine vendredi 10 février La volée de Chumacero vendredi 10 février Le Tchad n'est déjà plus sponsor du FC Metz vendredi 10 février Liverpool a échappé à une catastrophe vestimentaire en 1990 vendredi 10 février Et voilà le maillot des 80 ans du TFC vendredi 10 février John Terry s'amuse avec son chewing-gum vendredi 10 février Dele Alli joueur du mois, Carroll récompensé pour son but vendredi 10 février Des fans déneigent le terrain pour éviter le report du match vendredi 10 février Rétro : Le jour où Griezmann a cisaillé l'OL vendredi 10 février Heitinga et ses pépins financiers vendredi 10 février Thierry Henry joue les chauffeurs pour le groupe Texas vendredi 10 février Kim Källström signe en Suède vendredi 10 février Maradona va travailler avec la FIFA jeudi 9 février 214€ à gagner avec la Roma, Juventus & Sampdoria-Bologne jeudi 9 février Arsenal signe un jeune Nigérian de treize ans jeudi 9 février Royston Drenthe se lance dans le rap jeudi 9 février Čeferin pour une limitation des mandats à la tête de l'UEFA jeudi 9 février Depay et le micro de Saint-Étienne jeudi 9 février Le mythique commentateur de l'AC Milan ému par Deulofeu jeudi 9 février La Premier League s'attaque au streaming illégal jeudi 9 février Rooney et Ibrahimović zlatanent un fromage suisse jeudi 9 février Le but du week-end en Suisse jeudi 9 février Le maillot de Depay dans le musée de l'OL jeudi 9 février Les tops et les flops de Mon Petit Gazon de la 24e journée jeudi 9 février Les excuses du Shanghai Shenhua mercredi 8 février Payet de retour avec un but mercredi 8 février Liverpool rend hommage à Cissé mercredi 8 février Argentine : 50 sponsors sur le même maillot mercredi 8 février Keylor Navas n'aime pas être filmé mercredi 8 février Le président de Boca accusé de pressions sur l'arbitrage mercredi 8 février Le jour où Ronaldo ne valait pas 15 000 dollars mercredi 8 février Exeter, l'équipe la plus intello d'Angleterre mercredi 8 février Théo invité par l'Inter mercredi 8 février Howard Webb va superviser la vidéo aux États-Unis mercredi 8 février Marc Wachs de retour au Dynamo Dresde mercredi 8 février Un ballon de foot dans l'espace mercredi 8 février Pas de contrat pour Freddy Adu mercredi 8 février L'Atlético veut garder Griezmann mercredi 8 février Le Qatar dépense 500 millions de dollars par semaine mardi 7 février Oscar marque son premier but chinois mardi 7 février 321€ à gagner avec la Juventus, Dortmund & Nice - Sainté mardi 7 février Bruxelles peut-elle perdre le match d'ouverture de l'Euro 2020 ? mardi 7 février But gag en Irlande du Nord mardi 7 février Hamouma a refusé l'OM pour des raisons de sécurité mardi 7 février La Ligue 1 a dépensé 225 millions d'euros cet hiver mardi 7 février Les supporters de l'Atlético mettent la pression à leurs joueurs lundi 6 février Robbie Keane à l'entraînement avec Al-Ahli lundi 6 février Quand Joe Hart se fait piéger par une flaque
720 12