En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 35 Résultats Classements Options
  1. // Jeux vidéo
  2. // Portrait

Castolo, le silence n’est pas un oubli

Légende du PES United avec lequel il a gagné bon nombre de Ligues des Master, Castolo coule discrètement des jours paisibles dans son Brésil natal. Loin des caméras et de ses anciens coéquipiers avec qui il a parfois eu des relations compliquées, le gamin de Rio restera le dernier garant du Joga Bonito, sur et en dehors du terrain. Portrait.

Modififié
Seuls quelques kilomètres de D4096 séparent Manosque de la commune de Sainte-Tulle. En s’aventurant plus loin dans cette ville d’un peu plus de 3000 âmes, on aperçoit des dos d’âne à en faire cauchemarder nombre de bas de caisse et le Parc municipal des sports Max Trouche, où les robustes platanes offrent de l’ombre aux boulistes et à leurs bouteilles de Cristaline remplies de Ricard, posées sur le sol avec une minutie semblable à celle de Rafael Nadal. Il faut ensuite s’armer d’un peu de courage pour grimper le chemin de Saint-Jacques et ses allures de col de quatrième catégorie du Tour de France. Mais après l’effort vient le réconfort. Chapeau de paille vissé sur un crâne que les cheveux ont décidé de déserter et cigare dans le bec, monsieur Espimas accueille les fesses posées dans une belle chaise à bascule. Fier de son jardin verdoyant, l’homme propose un verre d'Henri Bardouin – « le pastis, c’est pour ceux qui ne connaissent rien » – et pose son regard là où il semble se sentir le mieux : dans le vide. Pour contempler le temps qui passe, certainement, car c’est bel et bien un mélancolique qui ouvre les portes de son mas en ce beau jour de printemps. « Vous savez, parler de Castolo, c’est difficile. C’est quelque chose qui me rend autant heureux que triste. Heureux car c’est l’une des plus belles rencontres de ma vie. Triste car même si je suis bien dans mes espadrilles aujourd’hui, c’est une page de ma vie personnelle que j’ai eu énormément de mal à tourner. Tant de victoires en Ligue des Masters, ça ne s’oublie pas – il montre un tatouage avec le trophée sur son avant-bras. Les groupies, l’argent, la fête, ça ne s’oublie pas non plus. Enfin vous me direz, le père Castolo, il a dû en oublier un peu vu ce qu’il s’envoyait dans le gosier ! » Les yeux brillent et l’intense soleil du Luberon n’y est pour rien. Joueur de devoir, milieu de terrain travailleur, Espimas se qualifie lui-même de « chanceux » : « Je suis de ceux qui ont su tirer le maximum de piètres capacités. J’ai pu jouer avec Castolo et ça, mes enfants, coincés devant la console à jouer à FIFA, ils ne comprennent pas ce que ça représente. » Meilleur ami du Brésilien à l’époque, le Français admet l’avoir « perdu de vue depuis plusieurs années » . Retourné dans son Brésil natal, l’ancienne gloire du PES United balaye les demandes d’interview d’un revers de main comme pour ne pas remuer le couteau dans une plaie béante : celle de la nostalgie. Comme pour ne pas remuer un passé aussi lourd que glorieux : celui du dernier garant du Joga Bonito. Espimas, lui, met ses deux espadrilles dans le plat : « Si vous le voyez, dites-lui que je l’embrasse, ce con. » C’est ça, Castolo : beaucoup d’amour.



Boy from Ipanema


L’amour d’un grand-père, d’abord : Wellington De Azevedo. Né de l’amour risqué entre un baron du narcotrafic et une adolescente qui aurait pu inspirer La Belle et le Bad Boy à MC Solaar, celui que les Brésiliens connaissent comme Luis de Lima de Araujo est élevé par Wellington à la suite du décès précoce de ses deux parents dans ce que la police carioca a classé comme « accident de voiture » . Homme de valeur, le grand-père décide d’élever le pequeño. Le gosse a 4 ans, il grandira dans un environnement aussi sain que loufoque. Connu comme le « Rodin d’Ipanema » , Wellington De Azevedo est un précurseur dans le domaine de l’art sur sable. Les mains abîmées par des années de travail et le citron vert de la caïpirinha, l’homme de 83 ans reçoit au Poste 9 de la célèbre plage d’Ipanema, les pieds dans le sable, évidemment. « Ici, il n’y a que des touristes depuis que le député Fernando Gabeira s’est mis en string dans les eighties. Tu les entends même dire aux taxis "posto 9". Quand j’ai commencé l’art sur sable, il n’y avait personne ici à part la chanson de Stan Getz, reprise par Frank Sinatra. » S’il montre volontiers quelques photos de ce que son petit-fils appelait des « châteaux de sable » , le vieil homme sait de quoi on veut lui causer. « Mon petit-fils n’aime pas parler à la presse, mais ça ne le dérange pas que je parle de lui. De toute façon, avec Luis, c’était assez simple : c’était foot, foot et encore foot. Je l’emmenais avec moi sur la plage et il jouait avec son ballon. » Et si très vite, au cours de partie de Futevolei, beaucoup se rendent compte que Luis, comme Cesaria Evora, est une diva aux pieds nus, Wellington se souvient plutôt des moments où le gamin « frappait dans mes œuvres avec vigueur pour les détruire » . « Je suis sûr que c’est de là qu’il a hérité sa frappe de mule » , ajoute-t-il. La relation entre le grand-père et le petit-fils va même plus loin. Le 22 mai 1984, alors que le jeune footballeur n’a que six ans, De Azevedo est sacré champion du monde de châteaux de sable à la maison, sur la plage d’Ipanema. En plus d’une coquette somme d’argent, il gagne un surnom : « Castelao » , le grand château. De manière quasiment immédiate, Luis devient « Castelinho » – il deviendra ensuite « Castelo » puis « Castolo » en hommage à celui qui l’a élevé –, le petit château. Un surnom qui le suit jusqu’à chez les jeunes de Flamengo, où il joue aux côtés d’une autre légende du football carioca : Adriano.

Astrud Gilberto & Stan Getz ◊ The Girl From Ipanema ◊ 1964

Quelques reais suffisent à convaincre les gamins du bas de la favela de Vidigal de vous emmener plus haut à moto. Sans casque, évidemment. Ici, la vue est à couper le souffle et il n’y a guère que l’ombre faite par le ventre de l’homme qui assure le comité d’accueil pour rendre l’air à peu près respirable. Le gaillard ouvre une canette d’Antartica, bière locale frappée de deux pingouins, et tend sa grosse paluche. « Bonjour, je suis Adriano Leite Ribeiro. Bienvenue dans mon nouveau chez moi. » Originaire de Vila Cruzeiro, où le père de Castolo a grandi, la légende de l’Inter a établi domicile à Vidigal et prend cinq minutes pour parler de son compatriote et ancien partenaire au centre de formation. « Ça n’a pas été facile pour lui d’être à la fois le joueur brésilien le plus connu et le plus talentueux, mais de ne jamais avoir connu les joies de la sélection. Au fond, on a tous les deux été des légendes de cette époque, mais lui, il n’a été la légende que d’une seule équipe. Il a peut-être aussi payé le niveau de ses coéquipiers en Europe... » Des collègues qui garderont de Castolo un souvenir impérissable, mais qui ne sont pas tous aussi bienveillants qu’Espimas au moment d’évoquer le cas du buteur en série.

Entre bromance lusophone et amour des femmes


« Comment vous dites ça, en français ? Un blédard ? Oui, c’est ça, un blédard ! » Il fait semblant de chercher ses mots avec la modestie qui le caractérise. Mais il les trouve comme il a toujours trouvé ses coéquipiers sur la pelouse. Devenu entraîneur du Benfica, o senhor Minanda, meneur de jeu emblématique du PES United, rigole encore de l’arrivée de Castolo dans le club où il était le leader technique. « Aujourd’hui, je souris beaucoup quand je lis des tonnes d’articles sur la relation entre Ibrahimović et Maxwell. En réalité, bien avant eux, j’ai été le Maxwell de Castolo. Quand il est arrivé, il ne connaissait personne, il n’était pas débrouillard, il ne comprenait rien. Je n’avais rien à lui apprendre sur le terrain, où il était un crack, mais je pense que je l’ai aidé à devenir un homme. C’est en partageant un appartement que notre relation exceptionnelle sur le terrain est née. » Seul lusophone de l’effectif, Minanda est et restera l’ami d’un joueur pétri de talent, mais parfois isolé au sein d’un vestiaire qui n’appréciait pas toujours son comportement. Directeur sportif à Reims, Valeny a troqué son short court pour le costume. Mais ses souvenirs sortent aussi aisément de sa bouche que son élégant mouchoir en tissu de sa poche de devant : « Avec Castolo, c’était tout ou rien. Par moment, et alors que j’étais le meilleur défenseur de ma génération, il me faisait me sentir ridicule. Et parfois, il arrivait pinté de la veille et le coach devenait fou. C’est comme ça que Huylens et Burchet ont commencé à jouer. Et depuis ce jour, certains pensent que Castolo a fait bien plus de bruit et de matchs qu’il aurait dû... »


« Surcoté » . Le mot est violent, mais a le mérite d’être posé. De ceux qui aimaient Huylens et Burchet, Ordaz, qui a passé de nombreuses saisons sur le front de l’attaque avec Castolo, a énormément pris sur lui. Rentré dans son Espagne natale, où il coule des jours paisibles, il sort la sulfateuse : « Vous avez vu Scarface ? Vous vous rappelez la scène des mains faites pour l’or et qui sont dans la merde ? Bah Castolo, c’est le contraire : des pieds faits pour la merde et qui étaient dans l’or. » Amer, Ordaz a des raisons de l’être. En effet, si le personnage Castolo divise, c’est en grande partie à cause de son comportement en dehors du terrain. Non, pour le Brésilien, Alcools n’est pas un recueil de poèmes de Guillaume Apollinaire. Non, pour le Carioca, une mine n’est pas une frappe de trente mètres. Le Brésilien aimait la fête et la fête le lui rendait bien, si on en croit Adriano, pas le dernier à lever le coude : « À mon époque Inter, il était capable de prendre la voiture jusqu’à Milan juste pour faire la bringue. On a grillé quelques années de vie à faire les cons, mais putain, on mourra pas moins heureux. » Le bonheur, c’est à peu de choses près ce que vivait Ordaz avec sa conjointe, Maria, brillante avocate à Madrid. Mais le buteur a encore frappé. « C’était après un match face à Man Red. On gagne 3-0, doublé de Castolo et coup franc de Minanda. On va en boîte dans la foulée, je décide de rentrer un peu plus tôt. Maria, qui était une amie de la compagne de Ximenes, reste un peu. La suite, je préfère la taire » , sabre Ordaz. Présent ce soir-là, Espimas lui pardonnerait presque : « Il est comme ça, Castolo. On l’aime ou on ne l’aime pas, il ne laissera jamais personne indifférent. Ce qui est paradoxal, c’est que je pense qu’il a voulu rester toute sa carrière avec nous par amour de l’équipe. » S’il a préféré garder l’anonymat, un membre éminent de cette grande équipe dit le contraire : « S’il est resté, c’est surtout parce qu’il n’aurait pas su s’imposer ailleurs. Quand Merseyside Red et Catalunya sont venus se renseigner à l’époque, il était dans une condition physique déplorable et était déjà sur le déclin. Qui veut d’un joueur bedonnant, même au milieu des années 2000 ? »


Si ses cheveux longs sont tombés, le ventre d’Espimas a poussé, comme pour partager un dernier quelque chose avec celui qui « a fait de ma carrière de footballeur un moment meilleur » . Au fond, si aujourd’hui, Castolo préfère l’anonymat au Brésil, c’est peut-être parce qu’il sait qu’il n’était pas si bon, pas si sympa et pas si indispensable, mais qu’il a été celui qu’il a été et que le silence ne sera jamais un oubli. La preuve : le doigt pointé vers un rocking chair qui vient tout juste de passer à l’ombre, Espimas se remet une rasade de Bardouin et dit : « Il y aura toujours une place pour lui sur ce rocking chair. » Comme il y aura toujours une place pour Castolo dans le cœur d’une génération. Putain de nostalgie.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:48 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça il y a 1 heure Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 8 mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2
Hier à 11:15 Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 8
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 10:53 Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 19 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 34 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 30 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12
À lire ensuite
Amour, gloire et Didier