• Réseaux sociaux

    Ice Bucket Challenge : qui Deschamps va-t-il nommer?

    Le double D Le double D
    Nikos Aliagas a jeté son dévolu sur - descrescendo - Eva Longoria, Karine Ferri et Christine Bravo. Marc Wilmots a, lui, nommé le chanteur belge Koen Wauters, le roi belge du ping-pong Jean-Michel Saive et Didier Deschamps. Quelles seront les cibles du Ice Bucket Challenge, version DD ? Voici quelques suggestions.
  • Ribéry, Bleu-blanc-blues…
    International - Équipe de France - Retraite de Ribéry

    Ribéry, Bleu-blanc-blues…

    Entre Francky en bleu et la France du foot, ce fut une longue histoire d'amour-haine achevée un peu brutalement hier soir, à 31 ans. Retour sur les huit années du Boulonnais en équipe de France…
  • Patrice Évra, le prochain sur la liste ?
    FFF - Équipe de France - Retraites de Nasri, Ribéry et Abidal

    Quel Bleu va encore prendre sa retraite ?

    En trois jours, l'équipe de France a officiellement « perdu » Samir Nasri, Franck Ribéry et Éric Abidal, qui ont tous pris leur retraite internationale. L'hécatombe ne semble pas près de s'arrêter. Le prochain se trouve probablement dans cette liste.
  • Conte en Nazionale, presque trop évident ?
    International - Sélection - Italie

    Conte en Nazionale, presque trop évident ?

    Dès l'annonce de son départ de la Juventus, Antonio Conte a été pressenti pour reprendre les rênes de l'équipe d'Italie. Maintenant que le nouveau président de la Fédé a été élu, il ne reste plus qu'à le convaincre. Quitte à en oublier les alternatives ?
  • Vidéos SO FOOT

    Leboeuf dans un trailer hollywoodien

    Stephen Hawking est un physicien anglais né le 8 janvier 1942 à Oxford. Il a notamment écrit « A brief history of time » mais malheureusement, sa principale particularité est qu'il souffre d'une dystrophie neuromusculaire qui le paralyse un peu plus chaque jour, l'obligeant notamment à parler à l'ai ...
  • « Figurez-vous Arsène ! »
    SO FOOT - n°118 - BILAN DU MONDIAL - CHRISTIAN JEANPIERRE

    « Figurez-vous Arsène ! »

    Christian Jeanpierre commente les matchs sur TF1. Il est parfois sujet à moqueries et à quolibets. Pendant ce Mondial, le fameux blog de « Rudolph et Gilbert » publiait une liste de questions qu'ils auraient aimé lui poser. Dans le magazine de bilan du Mondial, nous avons exaucé leur rêve, en complétant avec ces questions récurrentes qui reviennent à propos de la voix du foot sur TF1. Fair-play, CJP s'est plié au petit jeu de la critique. Et pour vous, nous la republions ici.
  • L'Allemagne trouve porte Klose
    International - Allemagne - Retraite de Klose

    L'Allemagne trouve porte Klose

    La décision était attendue. Elle est tombé ce 11 août 2014. À un an de la fin de sa carrière, Miroslav Klose arrête la sélection après avoir été une pierre inamovible de la Mannschaft douze ans durant. La fin du dernier 9 à l'allemande ?
  • Drogba avec la Côte d'Ivoire lors d'un amical contre la France en 2005
    International - Sélection - Côte d'Ivoire - Retraite de Drogba

    Les 10 dates de Drogba avec la Côte d'Ivoire

    Devenu remplaçant en sélection, Didier Drogba a annoncé hier vendredi qu'il prenait sa retraite internationale. À 36 ans. L'occasion de revenir en dix dates sur une aventure de 12 ans avec les Éléphants, essentiellement marquée, au vu de son palmarès en club, par des synonymes du mot « déception ».
  • Olof Mellberg avec la Juve en 2008
    International - Sélection - Suède

    C'était Olof Mellberg

    Olof Mellberg annonce sa retraite, et le football suédois tourne une page de son histoire. Celle des vingt dernières années. Un communiqué de presse surprise au tout début du mois d'août, celui de la reprise, et c'est fini. Olof Mellberg n'aura jamais été un très grand joueur, mais le football dit au revoir à un vrai bonhomme.
  • Les 10 dates de Julio Grondona
    International Argentine - Décès de Julio Grondona

    Les 10 dates de Julio Grondona

    Julio Grondona, président de la Fédération argentine et vice-président de la FIFA, s'est éteint hier, à 82 ans, sur une table d'opération d'un hôpital de Buenos Aires. En 35 ans à la tête de l'AFA, celui qu'on appelait « Don Julio » a tout connu, et tout décidé. Les sélections, les joueurs, l'arbitrage, la violence, les retransmissions télé, les journalistes, les hommes politiques, les dérapages, les accusations, puis la mort. Tout, sauf la prison. Retour en 10 dates sur la vie du Parrain du football argentin.
  • Luis Suarez
    Bonnes œuvres

    TOP 10 : Ces footballeurs généreux

    Il y a quelques jours, Özil, fraîchement champion du monde avec l'Allemagne, a déclaré qu'il allait payer l'opération de 23 enfants malades au Brésil. Mais Mesut n'est pas le premier footballeur à faire preuve de générosité.
  • Ron Vlaar à la lutte avec Messi.
    Coupe du monde 2014 - Bilan - Pays-Bas

    Oranje is the new black ?

    Au sortir d'une Coupe du monde qui les aura vus terminer à une troisième place complètement inattendue, personne ne sait quelle est la véritable valeur des Pays-Bas. Peut-être parce que l'équipe a joué à contretemps de son histoire. Peut-être, aussi, parce que le football néerlandais est en train de réécrire son histoire. Avec plus de happy end et moins de romantisme.
  • Dunga, c'est aussi le retour d'un look.
    International - Brésil

    Dunga Dunga, le retour

    Décidément, le Brésil aime les come-back. Après le retour infructueux de Luiz Felipe Scolari, la CBF a décidé de retenter le même coup avec Dunga, l'ami des médias et du football-champagne. Et surtout, un type qui garde l'épopée de 1994 dans un coin de sa tête.
  • Messi, et maintenant ?
    International - Argentine

    Messi, et maintenant ?

    Après une Coupe du monde paradoxale où il a brillé en poules avant de s'éteindre dans les derniers matchs, Messi doit maintenant reprendre sa vie normale. Et repartir de l'avant, alors qu'il vient d'échouer à un tir croisé de remporter le trophée suprême à lui seul, ou presque.
  • Andre Schurrle (Allemagne) Pablo Zabaleta (Argentine)
    Coupe du monde 2014 - Bilan

    Les enseignements tactiques de la Coupe du monde

    Elles aiment sans doute conserver leurs secrets. On ne sait pourquoi, mais les Coupes du monde restent mystérieuses jusqu'au bout. Sept petits matchs, au grand maximum. Trop peu pour imprimer des tendances lourdes sur le football mondial. La portée tactique d'une Coupe du monde est donc difficilement perceptible.Parce que les vainqueurs n'ont pas toujours raison. Un seul champion, mais sept enseignements tactiques.
  • Japonais déçus.
    Coupe du monde 2014 - Bilan

    Été en pente dure pour la zone Asie

    Quatre nations (Australie, Corée du Sud, Iran, Japon), quatre places de bons derniers en Coupe du monde. Depuis France 1998 et l'installation des deux qualifiés par groupe, la zone Asie n'avait jamais autant touché le fond. Pourquoi ce continent, il y a encore quelques années considéré comme un terrain fertile – bien qu'en friche – du football moderne, s'est-il rétamé au Brésil ? Éléments de réponse entre politesse, jeunesse et saudade asiatique.
  • Le #gauchogate, ou l'auto-flagellation à l'allemande
    Coupe du monde 2014 - Célébration

    Le #gauchogate, ou l'auto-flagellation à l'allemande

    L'euphorie du titre de champion du monde a été gâchée par une polémique dont seuls les Allemands sont capables. Le #gauchogate. Où comment une petite danse endiablée est venue jeter une ombre sur la fête des champions du monde.
  • Vous croyez qu'il est content le mec en jaune derrière?
    Coupe du monde 2014 - Bilan - People

    La merveilleuse Coupe du monde de Rihanna

    Rihanna a vécu la Coupe du monde au Brésil à fond, comme dans un conte de fées. Retour sur les plus belles analyses techniques de la barbie des Barbades, inspirée telle une princesse qui attend son chevalier.
  • Koke (Espagne) face à l'Australie
    Coupe du monde 2014 - Bilan - Espagne

    L'Espagne, des raisons d'y croire

    C'est bien connu, plus on s'élève et plus dure est la chute. Après son élimination au premier tour du Mondial, beaucoup de monde s'est amusé de la sélection espagnole comme lorsque l'on souhaite assister à la défaite d'un grand champion. De retour sur terre, La Roja n'a désormais plus qu'un objectif : laver l'affront.
  • Gilmar prend la pose (Crédits photo : Renaud Bouchez)
    Coupe du monde 2014 - Brésil - Rencontre

    Gilmar à la plage

    Gilmar Popoca a été la doublure de Zico à Flamengo dans les années 80 et vice-champion olympique avec le Brésil en 1984. Allongé sur le sable, Gilmar nous parle de football, plaisir, politique et crise du football carioca. Et tout ça en slip de bain.
  • Le singe ne savait visiblement pas que le Portugal avait Eder en attaque
    Coupe du monde 2014 - Bilan - Pronostics

    Mondial : peut-on vraiment se fier aux pronostics des animaux ?

    Pas facile de succéder à Paul le poulpe, le célèbre céphalopode allemand, mort en légende après avoir fait un sans-faute - 8/8 - lors de la dernière Coupe du monde 2010. Qu'ont donné ses multiples successeurs cette année alors que le Mondial brésilien vient de se terminer ? Quel animal a été le plus avisé ? Conseil de classe.
  • Ricardo Bochini
    Coupe du monde 2014 - Bilan - Argentine

    Bochini : « Maradona paraît plus argentin que Messi »

    En Argentine, Ricardo Bochini est ce que l'on appelle une légende. Icône de l'Independiente, El Bocha a remporté quatre Copa Libertadores sur les sept glanées par El Rey de Copas dans son histoire. Modèle de Maradona dans ses débuts, le deuxième numéro 10 de l'Albiceleste en 1986 a suffisamment de vécu pour comparer les deux joueurs. Entretien.
  • Super Mario
    Coupe du monde 2014 - Bilan

    Et si on avait vécu la dernière Coupe du monde ?

    L'enthousiasme passé, que restera-t-il de ce Mondial ? Davantage que de jouer aux esprits chagrins, ne serait-il pas surtout temps de s'interroger sur l'avenir de la Coupe du monde de la FIFA ? Tout s'est bien passé ! Justement qu'attendre maintenant ? The End ?
  • Tim Krull
    Coupe du monde 2014 - Fiction

    Trente ans après, ils reviennent sur leur Coupe du monde 2014

    Que retiendra-t-on de la Coupe du monde 2014 au Brésil ? Il y a le palmarès et les résultats qu'on consultera sur une page Wikipédia pour se rafraîchir la mémoire. Et puis, il y a ces moments qui marquent et sont appelés à rester dans l'imaginaire collectif. Embarquez dans notre DeLorean, direction 2044, les principaux intéressés témoignent.
  • "T'as vu Vladimir? Il y a Rihanna qui montre ses seins"
    International - Coupe du monde 2018

    Rendez-vous dans 4 ans en Russie

    C'est triste, mais c'est ainsi : le Mondial brésilien vient de s'achever. La prochaine édition du tournoi aura lieu dans 4 ans en Russie. Où en est l'organisation de cette 21e édition ? Que peut-on en attendre ? Y a-t-il d'éventuelles choses à craindre ? On fait le point.
  • Didier Deschamps en séance dédicaces.
    Bilan - Mondial 2014 - Équipe de France - Billet d'humeur

    Débiles et image

    Fédération française de football, anciens sponsors, joueurs, politiciens, médias, supporters de toujours et du dimanche. La France a continué de creuser sa tombe pendant le Mondial brésilien, plaçant la sacro-sainte image des Bleus avant tout le reste, y compris le jeu et la facette purement sportive de l'événement. Où l'on reparle de ce pays qui n'aime pas le foot.
  • DeAndre Yedlin contre Eden Hazard
    Coupe du monde 2014 - Bilan

    Top 10 : Ils vont nous manquer

    Ça y est, c'est fini. Après un mois de soirées canapé-pizza-bière, de pronostics foireux, d'excuses pour quitter le bureau avant le match de 18 heures, d'engueulades avec sa copine, de réveil difficile après la séance de tirs au but de la veille, la Coupe du monde referme ses portes. C'est parti pour quatre ans d'attente. Et quatre ans, c'est long. Surtout sans eux.
  • Lionel Messi à la lutte avec Boateng
    Coupe du monde 2014 - Finale - Allemagne/Argentine

    Les leçons tactiques d'Allemagne-Argentine

    Face à des Allemands annoncés favoris, l'Argentine aura fait bien plus que résister : elle aura eu les occasions. Une finale d'hommes, plus de coups que de buts, plus de Mascherano que de Messi, et surtout plus de Schweinsteiger que de Müller. Après toutes ces années, l'Allemagne aura enfin réussi à combiner le jeu et la victoire.
  • La tristesse des supporters argentins à Buenos Aires.
    Coupe du monde 2014 - Finale - Allemagne/Argentine (1-0)

    On a vécu la défaite de l'Argentine à Buenos Aires

    Hier après-midi, l'Argentine pouvait devenir championne du monde. Une troisième étoile attendue depuis 28 ans. Mais après une nuit de pleurs, de chants et d'incidents, la finale a laissé place aux regrets. Car si le parcours fut beau, ici on n'oublie pas Carlos Bilardo : « Le football est joué pour gagner… Les spectacles sont bons pour le cinéma, le théâtre… Le football, c'est autre chose. Certaines personnes confondent ! »
  • Bel appareil dentaire
    Coupe du monde 2014 – Bilan

    Tu sais que cette Coupe du monde t'a fait vibrer quand…

    Drogué depuis le 12 juin, tu n'as pas loupé un match. En fin d'après-midi, en début de soirée ou pendant la nuit, tu étais là, chips à la main, devant ta télé. Toi, tu as vécu en coloc' avec Arjen Robben, James Rodríguez et un Brésilien qui pleurait tout le temps pendant un mois. Toi, tu as vibré devant la Coupe du monde.
  • Cristiano Ronaldo et le 2 de la Corée du Nord.
    Coupe du monde 2014 - Finale - Corée du Nord/Portugal (5-3)

    Corée du Nord bat Portugal !

    Non, la finale de la Coupe du monde n'opposait pas l'Allemagne à l'Argentine, mais la Corée du Nord au Portugal. Une information émanant de la toujours très dépendante télévision nord-coréenne. Depuis, le fake a été démasqué. Mais qu'aurait pu donner cette finale si elle s'était vraiment disputée…
  • Messi pris par Hummels.
    Coupe du monde 2014 - Finale - Allemagne/Argentine (1-0) - Les notes

    Messi, la marche de l'Empereur

    L'Argentine lui en demandait beaucoup, lui n'avait pas grand-chose à offrir. Lionel Messi n'a jamais pesé dans une finale où il a beaucoup marché. L'Allemagne, elle, a trouvé son nouveau Super Mario.
  • Joie de Götze après son but
    Coupe du monde 2014 - Finale - Allemagne/Argentine (1-0 ap)

    L'Allemagne gagne encore à la fin !

    Dans une finale longtemps indécise, l'Allemagne a décroché sa quatrième étoile en prolongation (1-0) grâce à un but d'un Mario Götze sorti du banc. Une consécration pour une équipe qui tournait autour depuis un moment. L'Argentine, elle, repart avec des regrets et des larmes du Maracanã.
  • Le Maracanã s'échauffe
    Coupe du monde 2014 - Finale - Argentine/Allemagne

    Le Maracanã s'échauffe

    À une heure du coup d'envoi de la finale de la Coupe du monde, le Maracanã se remplit petit à petit. Des Argentins, des Allemands, et beaucoup de Japonais. Échauffement avant la fête.
  • Thomas Müller
    Coupe du monde 2014 - Finale - Allemagne/Argentine

    Quelle célébration de but pour Thomas Müller ?

    Marquer des buts pour Thomas Müller, ce n'est pas vraiment compliqué. Mais lorsqu'on parle de les célébrer, c'est clairement une autre histoire. Après ses pions, on le voit le plus souvent hésiter entre le cri, le poing rageur et le saut dans les bras de ses coéquipiers. Bref, rien de bien cool. Du coup, voici cinq célébrations qu'il pourrait emprunter à d'autres footballeurs. Histoire d'avoir l'air un peu moins gênant sur le terrain.
  • Lionel Messi
    Coupe du monde 2014 - Finale - Allemagne/Argentine

    Oswaldo Piazza : « Sans Messi, on n'aurait même pas passé le premier tour »

    Plus que quelques heures avant de connaître le gagnant de cette vingtième Coupe du monde. Qui de l'Allemagne ou de l'Argentine brodera une étoile supplémentaire sur son maillot. Pour l'instant, nul ne sait. En tout cas, s'il y a en un qui sera derrière l'Albiceleste, c'est bien Oswaldo Piazza, ancien international argentin et joueur de l'ASSE, dans les années 70.
  • Andreas Brehme pied droit et ficelle.
    Coupe du monde 2014 - Finale - Allemagne/Argentine

    Andreas Brehme et la droite décomplexée

    Lors de la finale 90 entre l'Argentine et l'Allemagne, à Rome, seul un penalty parvient à départager les deux équipes en toute fin de rencontre. Un penalty qu'Andreas Brehme, gaucher de naissance, transforme de son pied droit. Une particularité du joueur allemand entrée à la postérité ce jour-là.
  • "Coucou le Brésil, on est en finale nous".
    Coupe du monde 2014 - Finale - Allemagne/Argentine

    L'Argentine ou la mauvaise réputation

    À quoi jouent les Argentins ? Cette équipe peut-elle vraiment battre l'Allemagne ? Ils ont Messi, certes. Mais ils ne séduisent personne. L'Argentine a beau chanter, elle aura toujours mauvaise réputation.
  • 2006, Zidane voit rouge.
    Coupe du monde 2014 - Finale - Allemagne/Argentine

    Top 5 : les finales de Coupe du monde inoubliables

    Il y a les finales de Coupe du monde dont on ne sait pas grand-chose (en gros avant-guerre), celles qui marquent surtout le pays vainqueur (1978, 1998), celles qui déçoivent (1990, 1994, 2010), celle qui auraient pu en être (1958, 1986) et celles qu'on décide de retenir. Forcément subjectif, forcément sublime.
  • Comment le chant argentin est devenu le hit du Mondial ?
    Coupe du monde 2014 - Finale - Argentine/Allemagne

    Comment le chant argentin est devenu le hit du Mondial ?

    Ce soir, Nacho Harraca pourrait bien être l'ennemi public numéro 1. Il est devenu, un peu par hasard, l'auteur-compositeur officiel de l'Argentine, à l'origine du Brasil decime que se siente, qui chatouille la fierté brésilienne. De Mesrine à Noah, Nacho a en tout cas réalisé la plus belle opération de ce Mondial. Petite recette d'un succès inattendu.
  • Sergio Romero
    Coupe du monde 2014 - Finale - Allemagne/Argentine

    Serge, champion du monde

    Dimanche, un gardien remplaçant de Ligue 1 pourrait être sacré champion du monde. C'est la folle histoire de Sergio Romero, doublure de Danijel Subašić à Monaco et auteur d'une Coupe du monde d'une belle densité. Pourtant, le garçon ne sait toujours pas où il jouera la saison prochaine.
  • RVP pour le 1-0
    Coupe du monde 2014 - Petite finale - Brésil/Pays-Bas (0-3)

    Les Pays-Bas achèvent le Brésil

    Il n'y a pas eu de rachat. Pire, il n'y a même pas eu de suspense. Giflés deux fois en première période, par Robin van Persie au bout de deux minutes de jeu puis Blind, le Brésil ne sera pas sur le podium de sa Coupe du monde. Supérieurs sans être géniaux, les Néerlandais s'imposent 3 à 0 et décrochent une troisième place méritée.
  • Henrique face à Pogba
    Coupe du monde 2014 - Petite finale - Brésil/Hollande

    Les inconnus de la Seleçao

    Des trois, seul un a réussi à gratter quelques minutes de jeu. Henrique, Victor et Jefferson sont, pour le grand public, les inconnus de cette Seleção. Présentation des trois lascards, dont deux avec des gants.
  • Maicon (Brésil) face à Kuyt (Pays-Bas) déjà
    Coupe du monde 2014 - Petite finale - Brésil/Pays-Bas

    Les 5 bonnes raisons de mater Brésil-Pays-Bas

    C'est quand même dur de parler de « petite finale » pour un match comme celui qui verra s'affronter ce soir le Brésil aux Pays-Bas. Et ce à plus d'un titre. Cinq même.
  • Les Brésiliens motivés pour la petite finale?
    Coupe du monde 2014 - Petite finale - Brésil/Pays-Bas

    L'affaire est dans le sacre

    Ce match pour la troisième place ne plaît évidemment à personne. Pourtant on va le jouer et, ce qui est sans doute pire, on va même le regarder. Un peu comme ces sacs à main ou ces parfums de contrebande, la petite finale se déguste en secret, comme un match tombé du camion.
  • David Luiz et Thiago Silva
    Coupe du monde 2014 - Petite finale - Brésil/Pays-Bas

    Brésil, autopsie d'un fiasco

    Alors qu'il doit bien jouer ce match pour la troisième place face aux Pays-Bas, le Brésil n'en finit plus de se demander comment il en est arrivé là. Comment il a pu essuyer contre l'Allemagne la pire défaite de son histoire dans sa Coupe du monde. Peut-être parce qu'il s'est vu trop beau, trop grand.
  • C'est quoi, un match chiant ?
    Coupe du monde 2014 - 1/2 finale - Pays-Bas/Argentine (0-0, 4 tab 2)

    C'est quoi, un match chiant ?

    Une purge. Voilà un mot qualifiant parfaitement l'opposition entre l'Argentine et les Pays-Bas, dont le sort aura été décidé par une séance de tirs au but. Mais au fait, c'est quoi un match chiant ? Focus sur des rencontres qui savent mettre à l'épreuve la passion des plus mordus de football.
  • Franck Ribéry
    Coupe du monde 2014 - Équipe de France

    Comment réintégrer Ribéry en équipe de France ?

    Il est le grand absent qu'on a fini par oublier. Forfait de dernière minute, Franck Ribéry a vu de loin les Bleus se réconcilier avec leur public pendant le Mondial brésilien. Avec l'Euro à la maison qui se profile, comment Kaiser Franck va retrouver sa place et son influence dans une équipe qui appris à vivre sans lui ? Le débat est déjà lancé.
  • Un match à regarder les yeux fermés.
    Coupe du monde 2014 - Demi-finales

    Les cinq questions qu'on se pose après les demi-finales

    Deux matchs, deux ambiances. D'un côté, vous tenez l'une des plus belles purges de cette Coupe du monde et de l'autre peut-être la défaite la plus humiliante de l'histoire du football. Mais ce n'était peut-être pas tout de ce qu'il fallait retenir de ces demi-finales. La preuve en cinq questions.
  • Iker Romero
    Coupe du monde 2014 - 1/2 finale - Pays-Bas/Argentine (0-0 ; 2tab4)

    Mascherano taille patron, Romero taille héros

    Dans une demi-finale fermée où les défenses ont pris le pas sur les attaques, l'Argentine retiendra les parades de Romero et le match de mammouth de Mascherano. Les Pays-Bas : la faillite de ses melons, Sneijder et Van Persie.
  • Diego Maradona
    Coupe du monde 2014 - 1/2 finale - Pays-Bas/Argentine

    Argentine : la comparaison avec l'équipe de 86 est-elle pertinente ?

    L'Argentine qui se présente devant les Pays-Bas pour tenter de rentrer une finale pour la première fois depuis 1990 part avec des armes simples : jouer dur, mettre le plus de couilles possible, subir pour partir en contre, donner la balle à Messi et prier. Une formule qui rappelle celle utilisée par l'Argentine de Maradona et qui pose une question : la réincarnation existe-t-elle en football ?
  • Lionel Messi contre la Suisse.
    Coupe du monde 2014 - 1/2 finale - Pays-Bas/Argentine

    Mais qui es-tu, le parcours chanceux ?

    Opposés ce soir aux Pays-Bas, les Argentins ont bénéficié d'un tirage clément et de circonstances favorables pour se hisser en demi-finales. Tout comme leurs adversaires du soir, à un moindre degré. De quoi crier au parcours chanceux ?
  • Tu sais que tu aimes Arjen Robben quand...
    Coupe du monde 2014 - 1/2 finales - Pays-Bas/Argentine

    Tu sais que tu aimes Arjen Robben quand...

    Toi, les numéros de soliste ne te dérangent pas. Multiplier les crochets face à ton adversaire est ton dada. Revenir lui en mettre un dernier aussi. T'as les oreilles décollées, le crâne luisant, mais tu mets tout le monde à l'amende, jusqu'à l'écœurement. Tu sais que tu aimes Arjen Robben quand...
  • Jasper Cillessen
    Coupe du monde 2014 - 1/2 finale - Pays-Bas/Argentine

    Jasper Cillessen, l'autre gardien des Pays-Bas

    Il garde les cages néerlandaises depuis le début de la Coupe du monde, pourtant personne ou presque ne sait qui est Jasper Cillessen. La faute à un charisme limité et l'entrée déjà légendaire de Tim Krul face au Costa Rica. Pourtant, c'est bien le premier qui disputera la demi-finale face à l'Argentine. Du moins jusqu'à une éventuelle séance de tirs au but.
  • Rio, Belo et São Paulo, sous l'eau
    Coupe du monde 2014 - 1/2 de finale - Brésil/Allemagne (1-7)

    Rio, Belo et São Paulo : la douche froide

    Le Brésil ne s'y attendait pas. À Rio, sous la pluie, São Paulo et Belo, le local s'est plongé dans l'incrédulité totale. 7-1. Petite prise de pouls dans différents quartiers auriverde, entre humiliation, déception, travelos et saucisse de manioc.
  • Joie des Allemands
    Coupe du monde 2014 - 1/2 finales - Brésil/Allemagne (1-7)

    Sept à la maison

    Éblouissante, au contraire d'un Brésil affligeant de défauts, l'Allemagne a écrasé la Seleção chez elle (7-1) et gagné son ticket pour la finale. Sublime, et historique.
  • Dante
    Coupe du monde 2014 - 1/2 finale - Brésil/Allemagne

    Dante, du Purgatoire au Paradis

    Il a 30 ans, a tout gagné avec le Bayern Munich, mais n'est toujours pas considéré comme un grand joueur dans son pays. Après avoir lutté pour réaliser son rêve de gosse, Dante va devoir se battre pour gagner l'estime de ses pairs. Grâce à Thiago Silva, il va peut-être enfin franchir le cap.
  • Philip Lahm a repris son poste
    Coupe du monde 2014 - 1/2 finales - Brésil/Allemagne

    L'Allemagne qui veut (re)gagner

    Mais qu'est-ce que c'est que cette Allemagne dégueulasse, qui gagne ses matchs à l'arrache ? Où est passé le beau jeu de ces dernières années ? Joachim Löw est-il en train de se saborder une nouvelle fois, de gâcher cette belle génération ? Du calme. La Nationalmannschaft est juste en train de regoûter à ce qu'elle aime le plus : la victoire. Et qu'importe si ça plaît pas. « Haters gonna hate », mais « Ain't nobody got time for that ».
  • Paul Pogba
    Équipe de France - Euro 2016

    Cinq équipes de France pour l'Euro 2016

    Rentrée hier de son périple malheureux au Brésil, l'équipe de France se doit déjà de préparer l'avenir. Avec en ligne de mire, l'Euro 2016 organisé dans l'Hexagone et au cours duquel les Bleus devront s'illustrer. Mais avec qui sur le terrain ?
  • Qui soutenir en demies quand on a été éliminé ?
    Coupe du monde 2014 - 1/2 finale

    Qui soutenir en demies quand on a été éliminé ?

    Le dernier carré est constitué. Mais ton équipe n'y est pas. Viré prématurément ou pas vraiment attendu, il faut que tu trouves une motivation pour regarder ces demies. En toute mauvaise foi et parfaite acrimonie. Salut à toi le supporter dépité…
  • Perez et Messi font le mur.
    Le peuple de l'herbe - Jour 24 - Billet d'humeur

    De la neutralité

    On a tout fait pour éloigner le moment où on ne ressentirait plus rien. Les demi-finales arrivant, il faut se rendre à l'évidence, c'est la fin qui commence. Il est temps de redevenir neutre.
  • Photo de Renaud Bouchez
    Coupe du monde 2014 - Bord de route - Angleterre

    Les quatre barbus

    Si le Mondial n'a duré que dix jours pour l'équipe d'Angleterre, il a été dix fois plus long pour quatre de ses supporters. Partis d'Argentine, ces aventuriers à barbe fournie ont marché 1966 kilomètres pour rejoindre le Brésil. À l'origine un projet caritatif, l'épopée leur aura fait rencontrer un chien très affectueux, puis le prince Harry. Récit d'une suite logique.
  • Tim Krul
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - Pays-Bas/Costa Rica (0-0; 4tab3)

    Saïan Supa Krul

    Pour arracher la qualification face au Costa Rica de l'intouchable Keylor Navas, il fallait tenter un coup de poker un peu fou. Ce que Louis van Gaal n'a pas hésité à faire en sortant du banc l'un de ses portiers remplaçants pour la séance de tirs au but. Deux arrêts et quelques provocations plus tard, Tim Krul est devenu l'inattendu héros du peuple oranje. Mais nom d'une pipe, qui est ce sauveur de la nation ?
  • Adam, vénézuélien, volontaire à Porto Alegre
    Coupe du monde 2014 - Rencontre

    Adam, vénézuélien, volontaire à Porto Alegre

    Quand on vient du Venezuela, la Coupe du monde ça se passe toujours à la télé. Alors à défaut d'y soutenir un jour leur sélection, certains Vénézuéliens ont décidé de vivre le Mondial à leur façon. Comme Adam, le volontaire polyglotte.
  • Le capitaine de la RFA: Fritz Walter et Puskas.
    Coupe du monde 2014 - 1/2 finale - Brésil/Allemagne

    Top 5 : Les matchs mythiques de la Nationalmannschaft

    Voilà 60 ans que l'Allemagne s'invite régulièrement au moins en quart de finale de Coupe du monde, ce qui en fait la nation européenne la plus régulière à ce niveau. La Nationalmannschaft en a profité pour jouer des rencontres complètement dingues, qui sont restées dans l'histoire de la compétition. Une place dans le générique, ça se mérite.
  • Le coup de poker de Van Gaal
    Coupe du monde 2014 - Quarts de finale - Bilan

    Les 10 questions qu'on se pose après les quarts de finale

    Des matchs à 13 heures globalement décevants, sous le soleil, des pleurs, une bise de Rihanna, le coup du Pélican ou encore un fugitif colombien. Les quarts de finale sont désormais derrière nous et laissent dix questions en suspens, avant d'attaquer le dernier carré.
  • Tim Krul et sa bande.
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - Pays-Bas/Costa Rica - Les notes

    Krul and the Gang

    Une folle histoire de gardiens. Pendant 119 minutes, Keylor Navas a été l'homme de ce quart de finale. Et puis Van Gaal a lancé Tim Krul. La suite appartient déjà à la légende de la Coupe du monde. Oui, déjà.
  • Gonzalo Higuain
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - Argentine/Belgique (1-0) - Les notes

    Higuaín met la Belgique en bière

    Emmenée par un Lionel Messi de gala, l'Argentine a globalement maîtrisée une Belgique bien timide. Et avec le réveil d'Higuaín, auteur d'un superbe but, l'Argentine peut viser plus haut.
  • Keylor tout-puissant
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - Costa Rica / Pays-Bas

    Keylor tout-puissant

    Révélation de la Liga et dragué par les plus grands clubs européens, Keylor Navas est aussi et surtout l'un des grands acteurs de l'incroyable Mondial costaricain. Portrait.
  • Cabaye à la lutte avec Müller.
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - France/Allemagne (0-1)

    Se faire avoir comme des Bleus

    L'EDF est tombée sur plus forte qu'elle, certes, mais l'EDF a manqué de réussite, d'expérience et de confiance. Pire, d'idées. Dommage, pour une fois qu'on avait vraiment du pétrole…
  • Joel Campbell
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - Pays-Bas/Costa Rica

    Joel Campbell, des Merlus au Brésil

    Il est jeune, talentueux, doué techniquement et adroit face au but, il a joué en France et pourtant, personne ou presque ne le connaissait avant cette saison. Joel Campbell, l'attaquant costaricien de 22 ans, est l'une des grandes révélations de ce Mondial brésilien. Pourtant, ses premiers pas dans le foot européen n'ont pas été des plus aisés. Retour sur son début de carrière professionnelle chez nous, en France, au FC Lorient.
  • Adick Koot devance Mister George
    Coupe du monde 2014 - Quart de finale - Pays-Bas/Costa Rica

    Adick Koot : « Cette Hollande-là est beaucoup plus réaliste »

    Sélectionné à trois reprises avec les Oranje, Adick Koot est surtout connu pour être le joueur le plus capé de l'histoire de l'AS Cannes, club au sein duquel il a disputé 220 matchs en huit ans, de 1991 à 1999. À quelques heures du quart de finale des Pays-Bas face au Costa Rica, l'ancien entraîneur-joueur cannois évoque les changements tactiques opérés en profondeur par Louis van Gaal.
  • Zapata consolé par David Luiz
    Coupe du monde 2014 - Quart de finale - Brésil/Colombie (2-1)

    Le Brésil bat la peur

    En se qualifiant pour les demi-finales de sa Copa, ce vendredi à Fortaleza, le Brésil a vaincu deux adversaires : la Colombie (2-1) et la peur. Thiago Silva a rassuré, mais sera suspendu pour la demi-finale. David Luiz a mis son coup de canon, et la fête continue.
  • Faut-il accorder une pause aux salariés pendant les matchs ?
    Coupe du monde 2014 - Quart de finale - France/Allemagne

    Faut-il accorder une pause aux salariés pendant les matchs ?

    Au Brésil, c'est tout un pays qui s'arrête quand la sélection joue. En Colombie, le président a décrété une demi-journée fériée pour le quart de finale des Cafeteros. Alors que la France affronte l'Allemagne aujourd'hui, quelles conséquences découleraient d'une telle décision dans tout l'Hexagone ?
  • Crédit photos : Renaud Bouchez)
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - Brésil/Colombie

    Bienvenue à Tijuca, l'anti Fan Fest des Brésiliens

    Depuis 1978, les habitants d'un quartier de Tijuca, à moins d'un kilomètre du Maracanã, se réunissent par milliers dans la rue pour suivre sur écran géant tous les matchs de la Seleção en Coupe du monde. Entre souvenirs des victoires de 1994 et 2002, douche de bière et odeurs de saucisse, cette fête purement brésilienne fait de l'ombre à la Fan Fest officielle mise en place par la FIFA.
  • Yepes, l'amour dure 38 ans
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - Colombie/Brésil

    Yepes, l'amour dure 38 ans

    Encore avec son lacet dans les cheveux, et toujours en taclant. Encore avec un brassard, et toujours aussi beau. Voilà presque quarante printemps que Mario Yepes chante l'amour et la violence. Portrait du plus français des latin lovers.
  • La danse de la Colombie
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - Colombie/Brésil

    La danse de la Colombie

    Depuis le début du Mondial, l'équipe de Colombie se lance dans une chorégraphie endiablée à chaque but marqué. Cette danse de la victoire est bien plus qu'une simple célébration de joie : c'est un hymne au collectif.
  • Séville 82
    Le peuple de l'herbe - Jour 22

    Un match mémorable

    Qu'est-ce-qu'un match mémorable ? C'est une question à laquelle on ne pourra jamais répondre avant le coup de sifflet final. Un match n'est mémorable que si on est capable de s'en souvenir. Il va donc falloir faire un petit effort.
  • Carlos Henrique
    Coupe du monde 2014 - Brésil

    Bleus : le big bisou de Carlos Henrique

    Carlos Henrique s'en est allé de Bordeaux après neuf saisons, conclues par un torrent de larmes au moment d'annoncer son départ. Neuf années qui font du nouveau défenseur du Fluminense un fervent supporter de l'équipe de France. Même si les Bleus se devaient d'affronter son Brésil en demi-finales.
  • Ces attaquants qui auraient dû être à la place de Fred et Jô
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - Brésil/Colombie

    Ces attaquants qui auraient dû être à la place de Fred et Jô

    À eux deux, ils ont marqué un seul but depuis le début de la Coupe du monde. Eux, ce sont les attaquants de l'équipe du Brésil. Ils s'appellent Fred et Jô et n'ont rien à faire à la pointe d'une telle sélection. Mais qui mettre à leur place ?
  • Didier Deschamps et Hugo Lloris.
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - France/Allemagne

    Pour les Bleus, le passé n'existe pas

    Séville, Séville, Séville. Depuis quatre jours, les retrouvailles franco-allemandes sont l'occasion de parler de ce passé qui ne passe toujours pas mais qu'on aime tant célébrer. Une nostalgie (de la défaite) qui épargne les principaux intéressés : les joueurs de l'équipe de France.
  • Debuchy, le guerrier de Frétin
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - France/Allemagne

    Debuchy, le guerrier de Frétin

    Longtemps, la France a dû se contenter de Sagna au poste d'arrière droit. Sans pour autant s'imposer comme un cador, Mathieu Debuchy a au moins eu le mérite de stabiliser l'équilibre défensif et d'apporter des centres qui ne finissent pas au poteau de corner. Enquête sur les traces d'un battant.
  • Lionel Messi
    Coupe du monde 2014 - Prospective

    Cinq scénarios pour terminer la Coupe du monde

    Parce que l'histoire est un éternel recommencement, on a imaginé comment ce Mondial pourrait se terminer avec cinq scénarios et cinq vainqueurs différents. Attention, toute ressemblance avec des événements passés ne serait pas tout à fait une coïncidence.
  • La RFA 82.
    Coupe du monde 2014 – Quart de finale – France/Allemagne

    L'Allemagne en nous

    Quelle drôle de façon de se souvenir. Avant de rencontrer l'Allemagne en quart de finale de Coupe du monde, on ressasse 1982 et 1986. Pourquoi donc s'acharner à se souvenir autant ? Peut-être pour se convaincre qu'enfin, nous avons changé.
  • Didier Deschamps et Patrice Evra
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - France/Allemagne

    Évra et contre tout

    Pestiféré après Knysna et sa chasse à la taupe, Patrice Évra est miraculeusement de l'aventure brésilienne. Et si ses performances sur le terrain ne font toujours pas l'unanimité, plus personne ne remet désormais en question son influence positive dans le vestiaire. Merci qui ? Merci la Dèche.
  • Cette coupe de salon de coiffure à faire des jeux de mots avec "tifs"
    Coupe du monde 2014 - 1/4 de finale - Brésil/Colombie

    Il faut sauver le Joga Bonito

    Sur le chemin que le Brésil est en train de se frayer tant bien que mal pour décrocher son sixième titre mondial, la prochaine embûche sera colombienne. Un obstacle que Neymar et ses gars tenteront de franchir à grands coups de longs ballons, plus qu'en jeu à une touche de balle. Comme depuis pas mal d'années.
  • Et sur BeIN, Pogba va reprendre le ballon de la tête...
    Coupe du monde 2014 - Télévision

    Mais il vient d'où ce décalage entre TF1 et beIN ?

    Qu'ils soient professionnels, téléspectateurs où même internautes, beaucoup ont remarqué le phénomène, comme nous. Mais de quoi parlons-nous exactement ? De l'écart entre les images diffusées par TF1 et celles retransmises par beIN Sports pour les matchs de la Coupe du monde version Brésil. Focus sur une situation qui peut gâcher le plaisir. Et pas qu'un peu.
  • Di Maria et Messi
    Coupe du monde 2014 - 8e de finale - Argentine/Suisse (1-0)

    Le style argentin

    Personne ne les aime, personne ne les admire. Leur huitième finale contre la Suisse ne méritait pas qu'on en fasse des favoris à la victoire finale. Mais les Argentins s'en fichent, ils sont déjà champions du monde. Du style.