Présente ...

Rétrospective de l'année 2014

12 mois de foot et de grand n'importe quoi

La Décima du Real Madrid, la fin du Brésil, le pied gauche de Mario Götze, la course folle de José Mourinho, les conneries de Mario Baloteli, les chicots de Luis Suárez, les fulgurances de Marcelo Bielsa, la rage de Diego Simeone, la gueule d'ange d'Antoine Griezmann, les crochets d'Arjen Robben, la chute de l'empire espagnol, la mousse magique, le pouce de Thierry Henry, la nouvelle vie de Zinédine Zidane et la crête de Paul Pogba : autant de mots clés qui ne suffisent pourtant pas à raconter 2014, une année complètement dingue.
Un Ballon d'or et une MILF

Janvier

Début d'année placé sous le signe de la larme pour le Portugal : on pleure la légende Eusébio, tandis que Cristiano Ronaldo en lâche quelques-unes après l'obtention du Ballon d'or. Un vrai soulagement que ne renie pas Kader Keita, placé en cellule de dégrisement après avoir uriné sur la voie publique alors qu'il était en état d'ébriété. Tandis que l'ancien Lyonnais observe les barreaux, le mercato ouvre ses portes. Cabaye débarque au PSG, Berbatov à Monaco et Mata dans le bateau ivre de United. Changement de club également pour Thomas Hitzlsperger, ancien international germain, qui fait son coming out : « Je suis fier de toi, Thomas, tu as fait ce qu'il fallait » , commente Lukas Podolski, qui assiste au plus gros coup du mois à Arsenal. Dans les ultimes instants du mercato, tonton Arsène dégaine Kim Källström pour renforcer son effectif miné par les blessures. Une réussite puisque le Suédois s'adapte plus vite que prévu à la philosophie des Gunners et se pète le dos lors de son premier entraînement.

Et sinon :

  • Marseille abandonne la défense face à Nice en Coupe de France : 5-4.
  • Sonner Ertek, joueur de Chasselay, doit vivre avec les menaces suite à son tacle ayant causé la grave blessure de Falcao. Ertek challenge.
  • Neymar aurait coûté 95 millions au Barça, et non 57. Quelques enveloppes de perdues.
  • Ribéry et Benzema sont relaxés dans l'affaire Zahia. Tout de suite, ça détend.
  • "Dis leur la v�rit� Sam"

    Février

    Olivier Giroud est dans la tournante. En une des tabloïds, l'attaquant des Bleus s'affiche en slip kangourou blanc, relique d'une nuit passionnée mais hors mariage avec Celia Kay, jeune bimbo aux seins chauds : « Une ultime précision quant à mes excuses... OUI, j'ai fait une erreur, mais NON, je n'ai pas commis l'adultère ! Que les choses soient claires... »



    Mythomanie pathologique toujours, José Mourinho révèle que Samuel Eto'o « a 32 ans… ou peut-être 35 » , tandis que le cas Joseph « Benjamin Button » Minala fait débat en Italie. Des cas qu'aurait sans doute appréciés Luis Aragonés, parti rejoindre le tunnel noir de la mort. M'Baye Niang, lui, n'en a cure et prouve que sa jeunesse est intacte en emboutissant une Ferrari qu'il conduisait sans permis. Enfants plus sages, Lucas Digne et Antoine Griezmann fêtent eux leur première convocation en équipe de France lors de l'annonce de la dernière liste avant celle pour le Brésil. Le début de la hype méchée.

    Et sinon :

  • Paris écrase Leverkusen en 8e de finale aller de Ligue des champions (4-0). En route vers la finale.
  • Manchester United tombe face à l'Olympiakos en 8e de finale aller de Ligue des champions (2-0). En route vers la maison.
  • Lionel Messi dépasse le record de buts inscrits en Liga par Di Stéfano (228). Et peut encore le digérer.
  • Mario Balotelli fond en larmes après son remplacement face à Naples. À fleur de peau.
  • M�cr�aaaannnnnntttss

    Mars

    Nicklas Bendtner est un génie incompris. Cette fois-ci, c'est avec un chauffeur de taxi que le courant passe mal, ce qui conduit le Danois à dégainer son sexe pour le taper contre la vitre du véhicule. Tout aussi dur, le destin de Frédéric Patouillard, ancienne gloire de l'OL, soupçonné de trafic de cocaïne. Mais c'est Alex qui fait parler la poudre, avec des déclarations pleines de bon sens à propos de l'homosexualité : « Dieu aurait créé non pas Adam et Eve, mais Adam et Yves par exemple » . Dégoûté, Lionel Messi dégobille sur le terrain lors d'une rencontre amicale contre la Roumanie, tandis que le Kosovo joue son premier match officiel face à Haïti avec la bénédiction de la FIFA. La DNCG, elle, se montre moins clémente et prononce l'interdiction de recrutement du FC Nantes jusqu'en 2015. Nantes contre qui Pascal Dupraz vient d'obtenir son premier succès depuis 11 matchs : « Je suis content, parce que l'espace d'un instant, tous les mécréants vont fermer leur gueule. Et ça, ça me plaît. Et j'espère qu'ils vont encore fermer leur gueule un paquet de fois. Jusqu'à la fin de saison. Et qu'en fin de saison, ils ferment leurs gueules jusqu'à la fin de saison prochaine. » Pascal, un autre génie incompris.

    Et sinon :

  • La Real Sociedad voit son compte Twitter piraté : « Ballade, sieste et branlette » . Tout un programme.
  • Uli Hoeness démissionne du Bayern pour des fraudes fiscales. Et rejoint la prison.
  • Barcelone sort City de la Ligue des champions. Les Citizens se consolent avec la Coupe de la Ligue.
  • United renverse la situation face à l'Olympiakos (3-0). Van Persie a enfilé sa cape.

  • Dembacrobatique contre le PSG

    Avril

    Le PSG subit son ascenseur émotionnel. Après avoir fait le plus dur au Parc (3-1) face à Chelsea, les hommes de Laurent Blanc se prennent Demba Ba en pleine poire au retour et abandonnent leurs rêves de Ligue des champions. Pour les tarés de l'Atlético, l'histoire commence en revanche à ressembler à quelque chose. En sortant le Barça, les hommes de Simeone s'offrent une belle demie, tout en étant encore en course pour le titre en Liga. À légende qui se forge, légendes qui tombent. C'est le cas pour Steven Gerrard, glisseur malencontreux face à Chelsea, et qui sacrifie les espoirs de titre des Reds.



    De quoi s'arracher des cheveux sur lesquels Pelé capitalise. À l'occasion du Mondial seront fabriqués des diamants ayant pour base la courte tignasse de l'idole du peuple auriverde. Une idée qui fait renoncer Nicolas Anelka, pourtant sur les tablettes de l'Atlético Mineiro : « Je sais déjà où je veux aller - si jamais j'ai l'intention de continuer - mais en tout cas, ce ne sera pas au Brésil. » À moins que cette déclaration n'ait été adressée à Didier Deschamps.

  • Guillaume Hoarau s'est fait cambrioler bijoux et vêtements de marques alors qu'il était sur la pelouse face à Rennes. Pour une fois.
  • Bielsa signe à l'OM. Et squatte déjà les tribunes.
  • Safet Sušić est clair avec ses ouailles de la sélection bosnienne : « Il n'y aura pas de sexe au Brésil. Les joueurs devront faire avec leurs propres moyens. »
  • Love is all you need pour Nasri � City

    Mai

    Le PSG y est enfin : 2e titre consécutif pour le club de la capitale, qui s'active déjà sur le marché des chèques à 7 zéros. Une nouvelle qui ravit Hervé Morin, tout heureux d'imaginer Daniel Luis revêtir les couleurs parisiennes. Autre Daniel, réel cette fois, Alves déclenche la mode de la banane après en avoir dégusté une balancée depuis les tribunes. Un beau geste qui n'était en réalité qu'un coup de com'. Nourriture toujours, Kevin Großkreutz est traîné en justice par un supporter de Cologne auquel il aurait violement balancé son kebab en réaction à une altercation verbale : « Je me suis senti attaqué dans ma vie privée et ai trouvé la situation blessante. Bien sûr, j'aurais mieux fait de ne pas lancer le kebab comme ça, sur le sol. Il est évident que ce n'était pas la meilleure solution, et je m'en excuse. » Anara Atanes, petite amie atomique de Samir Nasri, s'en tient aux mots, mais rajoute un supplément harissa suite à la non-convocation en Bleu de son bien-aimé : « Fuck la France ! Fuck Deschamps ! » Une petite princesse malpolie.

    Et sinon :

  • Guingamp s'impose en Coupe de France face à Rennes. Le début de l'aventure.
  • Juan Sebastián Verón range ses crampons. Ciao.
  • Les joueurs de la sélection iranienne se plaignent : le maillot officiel rétrécirait au lavage. D'autant plus dommageable que la Fédération leur a interdit d'échanger les tuniques lors du Mondial par souci d'économies.
  • À une minute près, l'Atlético Madrid était champion d'Espagne et champion d'Europe.
  • James est hereux. Avec un mondial pareil, il sait qu'il va quitter Monaco

    Juin

    Les yeux ne peuvent se détourner de l'événement planétaire : la Coupe du monde ouvre ses portes sous le rap maladroit de Pitbull et la robe délicieuse de J-LO. Tandis que le Brésil félicite l'arbitrage maison, certains favoris tombent sans honneur : Espagne, Portugal, Italie, Angleterre… La liste des vaincus sur le champ de bataille est impressionnante. En France, l'espoir est en revanche naissant. Un premier tour bien mené, un jeu léché, et un jeune Griezmann peut désormais se targuer d'avoir foule de groupes Facebook portant son nom et appelant « à enlever sa petite culotte pour Antoine » .



    La fête est belle, du moins jusqu'à ce que l'Hexagone se mette à craindre une guerre civile en cas de rencontre entre les Bleus et l'Algérie en quarts. L'Allemagne, en sauveur de la patrie, évite le conflit. De son côté, l'Argentine joue petit bras, mais poursuit son parcours sous les cris bestiaux de ses supporters déchaînés en terres voisines. Sinon, James Rodríguez fait quadrupler sa valeur marchande, et le Costa Rica s'invite en quarts. Fort de café.
    Air Neuer et les Allemands se font le Mondial, tranquilles

    Juillet

    Après avoir découvert que Manuel Neuer jouait défenseur central, le monde constate que l'homme est également doté d'un bras bionique. D'une efficacité froide et bien loin de l'émotion d'Antoine, qui utiliserait bien un sous-vêtement pour sécher ses larmes. Mais le slip le plus rempli appartient à Louis van Gaal, qui lance Tim Krul lors de la séance de tirs au but pour venir à bout des Ticos. Allemagne, Brésil, Pays-Bas, Argentine : le dernier carré en jette. Ce qu'il faut retenir de la suite ? 7-1, Messi n'égalera jamais Maradona, une volée de Götze. Pour le reste, demandez à Christopher Kramer.

    Coup de t�te

    Août

    Van Gaal – United, la sauce hollandaise ne prend pas : humilié par MK Dons (4e division) en Coupe, les Red Devils dépensent alors sans compter : Di María, Falcao, Blind… L'argent ne fait pas le bonheur, mais on espère qu'il y contribuera. Mais le football, c'est également les petites gens, comme José Bielva, directeur du Super U d'Yffiniac (Côtes d'Armor), qui assure approximativement la traduction de son presque homonyme Bielsa en conférence de presse. Tout aussi maladroit, Ezequiel Lavezzi galère à emballer Magali Mora, à qui il aurait envoyé une photo de ses parties intimes. Une histoire passionnelle avortée, contrairement à celle de Cosmin Moți, nouveau héros du club de Ludogorets, Bulgarie.



    En barrages retour de Ligue des champions face à Bucarest, le défenseur central est contraint d'aller aux buts lors de la séance de tirs au but, mais arrête les tentatives adverses. Du haut de la statue qui lui sera bientôt érigée, Cosmin pourra toiser Lille, éliminé de la compétition contre Porto. Pendant ce temps, Liverpool compense le départ de Suárez au Barça en s'attachant un certain Mario Balotelli. Même si compenser est un bien grand mot.

    Et sinon :

  • Brandão éclate le nez de Thiago Motta dans les couloirs. Marseillais jusqu'au bout.
  • J�r�m' se refait une sant� � Milan

    Septembre

    Fortunes diverses pour les Français à travers le monde. Pendant que Jérémy Ménez flambe avec le Milan, Florent Malouda débarque en pré-retraite à Metz. Nicolas Anelka, lui, fait le choix du cœur, en rejoignant l'Indian Super League et le club de Mumbai. Considérations financières cette fois, Luzenac touche définitivement le fond et rejoint la DHR. Une douleur partagée par Paulo Bento, de plus en plus menacé après la défaite du Portugal contre l'Albanie (1-0) lors des qualifications pour l'Euro 2016, et Gibraltar, séché par la Pologne pour sa première campagne. Mais la sale affaire du mois est pour Reto Fielder, gardien du FC Muri, victime d'un ramasseur de balles du FC Baden ayant uriné dans la bouteille d'eau placée derrière son but. Mais que foutait Kader Keita en Suisse ?

    Et sinon :

  • Moritz Stoppelkamp (Paderborn) inscrit un but de 83 mètres face à Hanovre. Une mule.
  • L'équipe de France s'éclate en Serbie. Enfin tente de le faire (1-1).
  • Brandão écope de 6 mois de suspension. La récidive sans doute.
  • Albert Ebossé, attaquant du JS Kabylie, décède après avoir reçu une ardoise sur le crâne. Du moins selon ce que racontent les autorités.
  • Asamoah Gyan est accusé d'avoir sacrifié un rappeur, Theophilus Tagoe, pour satisfaire un rite de magie noire et devenir plus riche. Les dérives du foot-business.
  • Casquette � l'envers

    Octobre

    Coup d'arrêt pour l'OM. Après 8 matchs sans défaite, les protégés de Marcelo Bielsa et sa glacière devenue légende tombent face à Lyon et au génie intermittent de Yoann Gourcuff. Du coup, Gignac s'énerve et balance son poing dans le visage de Brice Dja Djédjé. Aux dernières nouvelles, les deux hommes « se sont expliqués » .



    L'excès de confiance, une tare dont ne s'est pas débarrassé Layvin Kurzawa, chambreur malheureux lors du barrage de l'Euro 2016 face à la Suède. Anéanti, le jeune Monégasque peut partager sa peine avec Mario Balotelli, sans jus depuis son arrivée à Liverpool, et qui semble terriblement souffrir de l'absence de son cochon, Super, resté en Italie dans l'attente de certificat médical pour son transport. Alternative crédible à la soute de l'avion, le drone, qui a survolé un Albanie-Serbie déjà tendu et provoqué un bagarre générale entre les deux équipes.



    Moussa Sissoko, lui, déteste la violence : « Que ce soit en club ou en sélection, on me chambre souvent avec ça... Quand 14 heures arrive, mes partenaires me disent toujours "Moussa, Moussa, accélère !"... Ils savent que c'est l'heure de ma série. Ça me suit depuis longtemps, mais je suis fidèle. » Moussa, 25 ans, Les Feux de l'amour dans la peau.

    Et sinon :

  • Raúl file au New York Cosmos. Une étoile dans le ciel.
  • Christophe Maillol, président dilletante du Havre, annonce l'arrivée prochaine d'Adriano.
  • 5 joueurs du Defensor la Bocana s'écroulent simultanément contre Bolivae pour forcer l'arbitre à arrêter une rencontre mal engagée, le nombre de joueurs présents n'étant plus suffisant.
  • « Z'annonce ma retraitse » William Gallas.
  • Willy Sagnol, maladroit bienheureux

    Novembre

    Le froid venu, Willy Sagnol dérape : « L'avantage du joueur typique africain, c'est un joueur pas cher quand on le prend, prêt au combat généralement, qu'on peut qualifier de puissant sur un terrain. Mais le foot, ce n'est pas que ça. Le foot, c'est aussi de la technique, de l'intelligence, de la discipline. » Des qualités qui manquent visiblement à Claude Makelele, débarqué de Bastia après 12 petites rencontres, tandis que coach Vahid impose sa poigne à Trabzonspor et colle une gifle à la supposée taupe du vestiaire. Une tête qui valse en remplace une autre. Face à QPR, Yaya Touré décoche une mine qu'une fillette installée en tribunes accueille pleine face. Headshot, verbal cette fois-ci, Manuel Neuer fait son lobbying en vue de l'élection du Ballon d'or : « Je préfère l'herbe verte au tapis rouge. Je suis juste gardien de but, je ne suis pas l'ambassadeur d'une marque ou un mannequin qui pose en sous-vêtements. » Prends ça, Olivier Giroud.

    Et sinon :

  • Agüero gagne le derby mancunien. Tout seul.
  • Dortmund s'enfonce en Buli. Mais reste en course en Europe. Un paradoxe.
  • Perrin, Trémoulinas et Guilavogui s'incrustent chez les Bleus. Temporairement.
  • Le Maroc refuse d'organiser la CAN à cause d'Ebola et s'en voit exclu. La Guinée équatoriale est la nouvelle terre d'accueil.
  • Scandale à Nîmes, accusé d'avoir arrangé le résultat de plusieurs rencontres en Ligue 2. Avec du mafieux et du poker dedans.

  • Henry raccroche les canettes de Redbull

    Décembre

    Noël approche, mais la fête n'est pas la même pour tous. Atef Abu Bilal, joueur chez les amateurs du Segev Shalom (Israël) est suspendu 99 ans, car il évolue dans le même temps pour une équipe palestinienne. Double casquette toujours, Rory Curtis, footballeur anglais semi-pro, est plongé pendant 6 jours dans le coma suite à un accident de voiture. À son réveil, la surprise est grande : « Je pensais être Matthew McConaughey. Parfois, à l'hôpital, je ne pouvais m'empêcher de penser que je devais sortir de là pour retourner à mes films. » True (detective) or not, l'affirmation de l'homme de 25 ans passe de toute façon au second plan, puisqu'Adriano s'annonce lui-même au Havre et demande déjà le soutien des supporters.



    Loin d'être une farce, l'arrivée du chapon coïncide avec celle de Christophe Maillol, finalement meilleur payeur qu'espéré. Mais le mensonge a trouvé son nouveau maître. Ronald, fils du Fenomeno Ronaldo, réussit à emballer Lu Bernardi, belle plante de 27 ans, lors d'une soirée en boîte de nuit. Problème, le jeune homme n'en a que 14 : « Comment pouvais-je penser qu'un garçon d'1m85 était mineur ? Il m'a menti, disant qu'il avait 18 ans, je n'en ai pas douté, il semblait très mature. » La fameuse ligne de défense « Jean-Luc Lahaye » .

  • Thierry Henry arrête sa carrière et devient consultant. Un contrat de 30 millions ne se refuse pas.
  • Hatem Ben Arfa est tout proche de Nice. Pas mal pour l'un des milieux les plus brillants de sa génération.
  • L'OM est premier, Lyon son dauphin. Oui, sans rire.
  • Le best of 2014 de SOFOOT.com

    Les chiffres de l'année 2014

    Une belle Coupe du monde, une splendide Ligue des champions, des beaux gestes, des plus moches. 2014 s'achève avec le sentiment du devoir footballistiquement accompli. Condensé de 12 mois de ...

    Tu sais que tu as suivi le foot en 2014 quand...

    Cette année, tu as encore passé beaucoup de temps devant ta télé. Et la touche 5 de ta télécommande n'est pas la plus usée. Oui, tu t'es gavé de ballon rond. Tu sais que tu as suivi le foot en ...

    Et à la fin, les Allemands...

    À l'occasion du quart de finale entre les Bleus et l'Allemagne, SoFoot.com revient en profondeur sur le match épique de 1982, à Séville, entre l'équipe de France et la terrifiante RFA. Une ...

    Rédaction

    Raphaël Gaftarnik


    Édition

    Gilles François et Pierre Maturana


    Design et coordination technique

    Gilles François


    Secrétariat de rédaction

    Julie Canterranne



    Crédits photo


    Réactions (7)

    Poster un message
    par Pig Benis il y a 1 an
    Ce fut une belle année avec cette superbe coupe du monde, à l'image de ce petit cul pour conclure l'article !
    par Slim Shady il y a 1 an
    La photo de Giroud est juste enorme
    par zinc-zinc78 il y a 1 an
    Les photos de l'article sont bien choisies.. Mention spéciale pour celles de Kurzawa et de Sagnol.. Juste épiques !!

    Sinon la glissade de Gerrard, c'est toujours non => Contrôle raté
    par hmiller il y a 1 an
    C'est vraiment chouette ces formats pleine page.
    par MartyKane il y a 1 an
    ben arfa best player ever. un peu comme gasquet. Ballon d'or annoncé avant l'heure.
    par H Rouge il y a 1 an
    Les Ronaldo, des phénomènes de père en fils
    par Ronahldoignon il y a 1 an
    C'est sympa la petite paire de fesses à la fin mais rien ne nous dit que c'est une fille !!!
    2014, c'�tait le Br�sil