Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 6 Résultats Classements Options
  1. // Ligue des nations
  2. // Demies
  3. // Portugal-Suisse

You'll Neves Walk Alone

Auteur d'une énorme saison avec Wolverhampton, courtisé par Liverpool, Rúben Neves (22 ans) est désormais prêt à mettre la Selecção à ses pieds. Pour cela, le Portugais va pouvoir compter sur le soutien du public de l'Estádio do Dragão, qu'il retrouve pour la première fois depuis son départ de Porto en 2017.

La France n’a pas le monopole du clubisme. Au Portugal aussi, un joueur peut se faire siffler par une partie du public lorsqu'il est en sélection au seul motif qu’il appartient au club rival. Et si Ricardo Quaresma a longtemps été sifflé lors de chacune de ses sorties à l'Estadio Da Luz, c’est au tour de João Félix d’y avoir droit. Arrivé au rassemblement de la Selecção à Porto, la nouvelle coqueluche du football portugais, qui a flambé cette saison sous le maillot du Benfica, a vu plusieurs supporters l’insulter et lui demander de « retourner dans son club à Lisbonne » . Ce mercredi soir, sur la pelouse de l'Estádio do Dragão, Rúben Neves n’aura, lui, pas ce problème. Il faut dire que le milieu de Wolverhampton est le seul joueur de cette sélection à avoir été formé au FC Porto. Là où il a su se faire adouber en trois saisons en devenant notamment le plus jeune buteur de l’histoire du club ou encore le plus jeune capitaine de l’histoire des Dragões. Alors autant dire que le milieu de 22 ans est tout excité à l’idée de revenir pour la première fois à l'Estádio do Dragão depuis son départ de Porto en 2017 : « Cela aura une saveur particulière pour moi. C’est un immense plaisir de jouer à nouveau au Dragão. »

Dans le viseur de Liverpool


Et si les supporters de Porto n’ont jamais vraiment pu lui dire adeus, ils vont pouvoir se rattraper lors de ce match face à la Suisse. Il faut dire que le départ de Rúben Neves en 2017 avait été légèrement précipité. Et totalement inattendu. Du moins d’un point de vue de la destination. Car lorsque le quarterback débarque à Wolverhampton, le club anglais est alors en Championship. Sauf qu’en y regardant d'un peu plus près, ce transfert n’a rien de bien surprenant puisqu'il retrouve là-bas son ancien coach à Porto Nuno Espírito Santo et toute une panoplie de joueurs portugais étiquetés Jorge Mendes comme lui. Et puis il y a ces 20 millions d'euros - alors transfert le plus cher du Championship et des Wolves - qui permettent à Porto, en galère financièrement, de se donner un peu d’air.


Quelques semaines ont suffi pour prouver que ce choix était finalement le bon. Wolverhampton caracole en tête et Rúben Neves régale. Que ce soit dans le jeu long, le jeu court, la récupération ou encore les mines des 25 mètres sur coups francs. Et après avoir mis le Championship à ses pieds, le milieu portugais en a fait de même avec la Premier League, où les Wolves viennent de terminer à une jolie septième place. De quoi attirer forcément le regard des plus grands clubs européens, et notamment celui de Liverpool où l’adjoint de Jürgen Klopp, Pepijn Lijnders, n’est autre que l’ancien coach de Neves chez les jeunes de Porto comme il l’a rappelé à O Jogo : « Je le connais très bien, son ambition, sa passion pour le jeu, son professionnalisme. Je sais ce qu'il apporte à une équipe, et ce genre de joueur nous intéresse toujours. Je l'ai reconnu en le voyant avec les Wolves. J'ai vu de la technique, du professionnalisme. J'ai vu le joueur que j'ai connu en 2013-2014 » , quand Neves avait alors 16 ans.

Une place à prendre au Portugal


Mais avant de penser à un éventuel transfert chez les champions d’Europe en titre, Rúben Neves a un autre objectif : valider sa place dans l’entrejeu de la sélection du Portugal. Et celui qui est surnommé « Rolls Royce » par les fans des Wolves l’a rappelé il y a quelques jours en conférence de presse : « Il est évident que c’est une fierté d’entendre son nom dans les plus grands clubs européens. Mais ce n’est pas le moment de penser au futur, nous avons une compétition à gagner. Ici et en club, tous les joueurs essaient de faire de leur mieux pour l’équipe. J’essaie donc de donner le meilleur à chaque entraînement et à chaque match pour aider la Selecção. C’est mon objectif principal. »



Resté chez lui lors de la Coupe du monde 2018, Rúben Neves a vu Fernando Santos - qui l’avait déjà convoqué en 2015 alors qu’il n’avait que 18 ans - se rattraper en l’installant au sein de son milieu à trois aux côtés de William Carvalho et un troisième larron qui se nomme parfois Pizzi, parfois João Moutinho. Une tactique qui semblait avoir fait ses preuves durant la première phase de la Ligue des nations avant ce vilain 0-0 face à l’Ukraine en qualifications à l’Euro 2020 en mars dernier. Un match durant lequel Rúben Neves est passé à côté, ce qui a obligé Fernando Santos à changer ses plans pour la rencontre suivante face à la Serbie (1-1) lors de laquelle Neves est resté sur le banc. Si Rúben Neves ne veut plus être mis de côté, il va donc devoir prouver face à la Suisse qu’il est capable de reproduire les performances qu’il claque chaque week-end en Premier League. En tout cas, les supporters de l'Estádio do Dragão n'y verraient aucun inconvénient.



par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Hier à 16:10 Le but gag encaissé par le Vissel Kobe 19 Hier à 15:30 Mounir Obbadi débarque à Poissy 10 VRAI FOOT DAY Le 13 octobre, So Foot et Savidan débarquent dans ton club !
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:35 L’UNFP dévoile sa liste de joueurs retenus pour la préparation estivale 39 Hier à 12:10 Des slogans pro-IVG font annuler le premier match de l’équipe féminine du Vatican 139 Hier à 11:02 La FIFA met sous tutelle la CAF 37