Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // MLS
  3. // Los Angeles FC

Will Ferrell, les deux pieds dans le foot

L’acteur génial de Very Bad Cops, The Anchorman, Ricky Bobby et Frangins malgré eux (entre autres) est l’un des investisseurs d’un nouveau club qui fera ses débuts en MLS en 2018, Los Angeles FC. Ce n’est pas du cinéma, Will Ferrell est vraiment un fondu de ballon rond, comme il a déjà pu le démontrer par le passé.

Modififié
Will Ferrell est un gars drôle. Ceci est un point de vue totalement subjectif, mais il est partagé par tellement de monde des deux côtés de l’Atlantique qu’il doit finir par convaincre même les plus sceptiques. Rien que sa tronche et ses mimiques font pouffer irrésistiblement. Dans un style moins clown triste que Bill Murray, Ferrell impose son air péremptoire, ses saillies un peu beauf, ses drôles de cheveux qui frisent, son allure décontractée en toutes circonstances, y compris et surtout lorsqu’il s’agit de se tourner en ridicule. Toute sa filmographie n’est pas bonne, loin de là, mais il est devenu un incontournable de l’humour américain grâce à des personnages mythiques tels Ron Burgundy, l’homme de télé misogyne de The Anchorman et de sa récente suite, ou bien encore en campant l’un des affreux Frangins malgré eux, film imparable dans lequel il est associé au génial John C. Reilly.


N'oublions pas non plus ses coups d’éclat à la télé américaine, comme ce moment magique du SNL avec Chris Kattan et Jim Carrey. Dans la carrière de Will Ferrell, il y a aussi beaucoup de films avec pour thème le sport : Semi-Pro dans lequel il incarne Jackie Moon, mi-basketteur, mi-chanteur ; Les rois du patin sur le monde impitoyable du patinage artistique (coucou Tonya Harding !) ; Ricky Bobby sur le monde du NASCAR, avec encore John C.Reilly. Et puis il y a aussi le foot – le vrai, pas le foot américain – avec le méconnu et oubliable Match en famille (Kicking & Screaming en V.O), par le réalisateur Jesse Dylan (Americain Pie : marions-les !), dans lequel Ferrell devient entraîneur de l’équipe de son fiston. Une équipe de nullos, forcément. Un film jamais sorti en salles en France.

Vidéo

Vidéo

L’héritage des Aztecs, la place vacante de Chivas USA


Will Ferrell et le football, ne serait-ce que du cinéma ? Que nenni ! Le voici bel et bien impliqué dans le projet de nouvelle franchise de MLS officiellement créée fin 2014 et qui doit aboutir à une saison inaugurale en 2018 : Los Angeles FC. L’annonce a été faite au tout début de cette année, en même temps qu’étaient dévoilées les couleurs du club – le noir et l’or – et son blason : parmi les 21 investisseurs associés aux déjà nombreux fondateurs et actionnaires, il y a bien Will Ferrell, vedette de la conférence de presse organisée pour l’occasion et qui a bien précisé, au cas où l’audience aurait un doute, que ce n’était pas une blague. Ferrell s’affiche comme l’une des têtes de gondole de cet ambitieux projet à plusieurs centaines de millions de dollars. Rien que le droit d’entrée pour intégrer la prestigieuse MLS a coûté 100 millions. Il en faudra 250 de plus d’après les premières estimations, pour construire un tout nouveau stade dédié à la pratique du foot, une enceinte d’un peu plus de 20 000 places entourant une vraie pelouse naturelle, qui prendra la place de l’antique Memorial Sports Arena, ancienne salle des Lakers, puis des Clippers.


Comme un héritage, ce stade sera situé tout proche du Coliseum où ont évolué les Los Angeles Aztecs en NASL à l’époque de George Best et de Johan Cruyff. Depuis l’annonce de sa création il y a un peu plus d’un an, LAFC s’affirme avec une identité très « cité des anges » : un club au cœur de la ville et pour ses habitants, lesquels ont été amenés à donner leur avis sur son nom et ses couleurs via Internet. Quelques fans se sont d’ailleurs déjà réunis pour fonder un club de supporters… deux ans avant que l’équipe ne fasse ses débuts en MLS ! Si la création de toute pièce d’un club de football fait forcément un peu factice, business et marketing, ce choix de l’implanter en ville et d’être à l’écoute de ceux qui peuvent potentiellement garnir les tribunes à l’avenir est plutôt bien vu et ça tranche avec la politique du Los Angeles Galaxy, l’ex-club de Beckham et l’actuel de Gerrard, qui n’est en fait pas vraiment situé à LA, mais à Carson, dans la grande banlieue sud. La rivalité en vue entre les deux clubs – LAFC prenant la place laissée vacante par feu Chivas USA, franchise disparue en 2014 – s’apparente à celle en train de naître entre New York City FC (basé dans le mythique Yankee Stadium) et les banlieusards des New York Red Bulls (situés à Harrison, dans le New Jersey).


Vidéo

Ferrell partenaire de foot de Norton, Harrelson et Myers


Pour en revenir à Will Ferrell, ce choix d’investir dans ce club n’a rien d’absurde. Déjà parce qu’il est originaire d’Irvine, au sud de LA, et que c’est un pur Californien. Ensuite, parce que, pour de vrai, il semble adorer ce sport. En 2012, il a ainsi participé à l’émission de télé américaine de charité Soccer Aid, dans laquelle il évoluait au sein de l’équipe « monde » avec ses compatriotes Woody Harrelson et Edward Norton, ainsi qu’avec Gordon Ramsey et Mike Myers. À l’occasion de la Coupe du monde 2014, il a également fait le déplacement jusqu’au Brésil pour encourager la sélection de Jürgen Klinsmann et haranguer les supporters de la team USA dans leur QG. Le voici donc bel et bien engagé dans le football aux côtés d’autres personnalités californiennes, parmi lesquelles Magic Johnson, la légende du soccer féminin Mia Hamm et son mari Nomar Garciaparra (ex-joueur de baseball), le cofondateur de YouTube Chad Hurley ou encore le coach gourou Tony Robbins (un équivalent du personnage de Greg Kinnear dans Little Miss Sunshine, auteur de best-seller du style L’Éveil de votre puissance intérieure). LAFC n’a pas encore de joueurs ni d’entraîneur, mais possède déjà une drôle d’équipe all-star en coulisse avec un sacré capitaine…

Vidéo

Vidéo


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico
Hier à 18:05 La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 7 Hier à 14:22 Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 09:51 DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions