Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

Wijnaldum, la nouvelle pépite de Newcastle

À 24 ans, Georginio Wijnaldum, l'un des grands espoirs du football hollandais, a décidé de franchir un palier important dans sa carrière : rejoindre la Premier League. Début juillet, le joueur formé au Feyenoord rejoint Newcastle qui sort d'une saison chaotique, où la Toon Army s'est sauvée in extremis de la relégation. Mais alors, que vient faire « Wijni » chez les Magpies ?

Modififié
Le 11 juillet dernier a été un jour spécial pour Rikki et Emma Donaldson, jeunes trentaires et tous deux supporters de Newcastle. Les tourtereaux viennent tout juste de se marier et décident de fêter ça dans St-James Park. Jusque-là, rien de très fou, tant la pratique est relativement courante en Angleterre. Mais alors que la fiesta bat son plein, Rikki et Emma voient entrer dans la mythique enceinte le nouveau boss de Newcastle, Steve McClaren, et sa nouvelle recrue, Georginio Wijnaldum. Quelques serrages de paluches, une petite discussion avec les nouveaux mariés, ravis, et une dizaine de photos plus tard, l'ancien du PSV arbore fièrement son nouveau maillot dans sa nouvelle arène. Ça y est, Wijnaldum a rejoint les Magpies pour cinq ans, contre un joli chèque d'environ 20 millions de livres. Coucou.

Non à Louis


Forcément, une question se pose. Qu'est-ce qu'un joueur aussi brillant, courtisé par de nombreux clubs européens, vient foutre à Newcastle ? Le fait qu'il rêvait depuis longtemps de venir jouer en Premier League n'est un secret pour personne. D'ailleurs, il l'avait publiquement fait savoir lors d'une interview à SkySports réalisée en avril 2015. « J'ai parlé avec Leroy Fer et Tim Krul de l'Angleterre. Tim est là-bas depuis qu'il a 17 ans. Il ne m'a dit que de bonnes choses sur l'Angleterre et le fait de vivre à Newcastle. Un stade énorme de 50 000 places, des supporters sympas, tout comme la vie là-bas. » Un premier appel du pied. La liste de ses courtisans s'étoffe alors. On parle, évidemment, de Manchester United. Pour plusieurs raisons. D'une, le club se verrait bien recomposer outre-Manche le duo Depay-Wijnaldum, qui a fait des merveilles pendant quatre saisons du côté d'Eindhoven. De deux, l'admiration du jeune Georginio pour un certain Louis van Gaal, coach de MU et ancien sélectionneur des Pays-Bas, ne date pas d'hier. «  C'est un excellent entraîneur qui rend ses joueurs encore meilleurs, affirmait Wijnaldum dans une récente interview à L'Express. Il m'a donné l'occasion de jouer la Coupe du monde sept mois après ma blessure et je le remercie pour ça. Il m'a aidé à retrouver confiance. »

Pourtant, Wijnaldum va bel et bien snober Manchester et son ancien mentor. Et va même se permettre de repousser les premières approches de clubs huppés comme l'AS Roma ou le PSG. Non, son avenir est ailleurs. Il se trouve dans le Nord de l'Angleterre, très précisément à Newcastle. Newcastle, donc. Un club qui vient de terminer 15e de Premier League, et qui n'a assuré son maintien que lors de la dernière journée de championnat. Pas franchement le gros cador annoncé et espéré... Alors, pourquoi ce choix ? Parce que le club a su trouver les arguments pour convaincre le joueur. Mais aussi parce que la présence de nombreux joueurs néerlandais, et d'un coach qui suit ses performances depuis un petit moment déjà, a fait pencher la balance.

Oui à Steve


Petit retour en arrière. En fin de saison dernière, Newcastle galère, mais finit par se maintenir en Premier League. Il faut clairement tout changer, car le club ne peut se permettre une nouvelle saison de ce type. Le président, Mike Ashley, nomme donc Steve McClaren au poste d'entraîneur, en remplacement de ce bon vieux John Carver. Le propriétaire du club laisse carte blanche à McClaren pour le recrutement estival. Et dans sa wish-list, l'ex-sélectionneur des Three Lions inscrit le nom de Georginio Wijnaldum. Pour cause, McClaren connaît parfaitement l'Eredivisie et ses pépites, lui qui a fait des miracles avec le FC Twente entre 2008 et 2010 (puis en 2012/13), en remportant, à la surprise générale, le titre de champion en 2009, avant de finir second l'année suivante. Il a donc assisté, depuis 2006, à l'explosion de cette jeune pépite formée à Feyenoord. Entre 2006 et 2015, Wijnaldum va disputer 222 matchs d'Eredivisie (sacré total pour un joueur de cet âge) avec, à la clef, un bilan clinquant de 64 pions. Le 9 décembre 2012, Wijnaldum marque d'ailleurs face au FC Twente, entraîné par... Steve McClaren. De quoi laisser une trace dans la mémoire du coach.


Alors, lorsqu'il s'agit de convaincre Georginio de rejoindre les Magpies, l'entraîneur anglais sait trouver les mots. Les dirigeants, eux, complètent avec de jolis arguments financiers : un transfert avoisinant les 20 millions d'euros et un salaire de cinq millions pour l'international hollandais aux 19 sélections. Le joueur hésite encore un peu (histoire de se faire désirer), mais la présence de l'armée néerlandaise de Newcastle (Krul, Anita, Janmaat, Siem de Jong) finit de lui faire prendre sa décision. Une vraie satisfaction pour McClaren, ce transfert permettant d'envoyer un message fort à l'Angleterre quant aux ambitions retrouvées du club. « Cette arrivée marque un tournant pour le club. C'est un gros transfert pour un très bon joueur et je suis heureux de l'avoir ici. Il a beaucoup d'énergie et donne un bon tempo au jeu. Il est très habile techniquement, mais il est aussi capable de jouer en "box to box" et possède une grande capacité à marquer. Il a le bon âge et c'est la bonne personne pour Newcastle  » déclare le nouvel entraîneur des Magpies lors de la présentation du crack à St James' Park. Tout cela devant les yeux émerveillés de Rikki et Emma, qui ne peuvent que souhaiter que l'adaptation de leur nouvelle recrue à Newcastle se passe aussi bien que leur union.

Par Gad Messika
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime
il y a 1 heure Enzo Zidane rate un tir au but, son équipe éliminée 14
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Hier à 16:00 Tuto Panini Adrenalyn XL : Préparer son équipe 4