Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2019
  2. // Gr. D
  3. // Japon-Angleterre (0-2)

White valide le carton plein anglais en punissant le Japon

Grâce à une Ellen White clinique, l'Angleterre a signé son troisième succès en autant de matchs. Terriblement brouillon malgré de belles intentions, le Japon n'a pas fait le poids, mais sera tout de même au tour suivant.

Modififié

Japon 0-2 Angleterre

Buts : White (14e, 84e) pour l'Angleterre

On nous promettait la finale du groupe entre deux poids lourds du circuit pour un remake de la demi-finale de 2015 ; le choc a plutôt tourné à la démonstration de réalisme. Les Three Lionesses, remaniées ce mercredi, avaient tapé leurs homologues en mars lors de la SheBelievesCup (3-0) et malgré une deuxième période nippone, elles ont remis ça sans souci, sur un score un peu moins lourd avec un doublé de tueuse signé Ellen White. La poule D tient ses championnes.


Activant un pressing efficace et étalant leurs aptitudes dans le jeu, les filles d'Asako Takakura ont pourtant commencé par marquer leur territoire à l'Allianz Riviera de Nice. Yokohama n'a pas profité de la première brèche (5e), puis a bien failli faire mouche sur un coup franc lointain, une Karen Bardsley bondissante s'en remettant à sa barre transversale (9e). Leurs adversaires se sont d'abord marché sur les pieds, même si Georgia Stanway s'est essayée à deux reprises. Mais ce schéma n'a pas fait long feu et sur un service malin de cette même Stanway, Ellen White a piqué dans le dos de l'arrière-garde nippone et ajusté Ayaka Yamashita (0-1, 14e). Le déclic pour des Britanniques qui ont commencé à prendre la mesure de Japonaises timides, et ont obligé la gardienne asiatique à enchaîner les parades (17e, 18e et 33e).

Japan s'expose


Même quand Karen Bardsley faisait des cadeaux plein axe, les finalistes du dernier Mondial n'ont pas su se montrer dangereuses (57e). Quand Yuika Sugasawa s'est échappée, la capitaine Stephanie Houghton est venue lui tacler l'herbe sous le pied (65e) au moment où le Japon reprenait des couleurs, et quand Mana Iwabuchi a servi le caviar pour Yuika Sugasawa, cette dernière a laissé filer l'offrande (77e), avant d'essayer de redresser sans succès une galette venue de la gauche (83e). Toni Duggan, elle, aurait pu faire le break si sa belle volée - sur un centre de Lucy Bronze - avait été plus violente (59e).


Mais celui-ci a été réalisé par l'inévitable White en fin de partie, la nouvelle attaquante de Manchester City profitant encore une fois de la perméabilité adverse (0-2, 84e) alors que les occasions japonaises s’enchaînaient, à l'image d'une Sugasawa butant maladroitement sur Bardsley dans les derniers instants (89e). Les coéquipières de Saki Kumagai auront donc été actives, mais terriblement impuissantes dans les 16 mètres, ne réussissant jamais à remettre en cause le succès des Lionnes. Et la place de leader non plus, par conséquent.



Japon (4-4-2) : Yamashita - Shimizu, Kumagai (c), Ichise, Sameshima - Kobayashi (Miura, 62e), Nakajima, Sugita, Endo (Takarada, 85e) - Yokoyama (Sugasawa, 62e), Iwabuchi. Sélectionneuse : Asako Takakura.

Angleterre (4-3-3) : Bradsley - Bronze, Houghton (c), M. Bright, Stokes - J. Scott, Walsh (J. Moore, 72e), Stanway (Carney, 74e) - R. Daly, E. White, Duggan (Parris, 83e). Sélectionneur : Phil Neville.


  • Résultats et classements de la Coupe du monde

    Par Jérémie Baron
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    dimanche 7 juillet Emmanuel Macron : « Pour le sport féminin, les choses ne seront plus jamais les mêmes » 70 dimanche 7 juillet Revivez États-Unis - Pays-Bas (2 - 0) 255
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    vendredi 5 juillet Infantino veut une Coupe du monde féminine à 32 équipes 22 mercredi 3 juillet Revivez Pays-Bas - Suède (1 - 0) 177 mardi 2 juillet Valenciennes bat des records d'affluence aux buvettes du Mondial 36 lundi 1er juillet Les stations de métro de Lyon rebaptisées au nom des capitaines du Mondial 16 samedi 29 juin Dhorasoo : « J’espère que la France ne sera pas la dernière à réagir » 195 vendredi 28 juin Revivez France - Etats-Unis (1 - 2) 493 jeudi 27 juin Pierluigi Collina défend la VAR 94 mardi 25 juin La mascotte Ettie volée au Parc des Princes 39