Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // West Ham/Newcastle

West Ham ou Newcastle pour filer en Premier League ?

Avec Aston Villa, Newcastle et Aston Villa, qui s'affrontent ce soir, sont les deux nouvelles destinations à la mode pour filer en Angleterre et goûter à la joie de la Premier League. Mais quel club choisir donc ?

Modififié
Tu es jeune, tu es footballeur, tu es français. Cet été, malgré des touches, tu n'as pas pu partir en Premier League. Mais heureusement, tes conseillers t'ont rassuré. Le marché des transferts ouvre à nouveau ses portes en janvier, et à ce moment-là, ton président acceptera enfin de te lâcher. Les fêtes en famille, t'as déjà donné. À toi le Boxing Day. Comme un peu tous les joueurs dans ta situation, tu es en contact avec plusieurs formations. Si l'on en croit les dépêches des sites de transferts à ton sujet, « Newcastle et West Ham tiendraient la corde » . Cohérent. Mais comme un transfert se prépare en amont, quel club choisir ? Petit tour d'horizon avant la confrontation entre les deux équipes ce soir.

Le challenge sportif : avantage West Ham

Il y a quelques années, Newcastle était encore au niveau d'Everton dans l'esprit collectif. Soit une équipe qui ne pouvait pas rêver du Big Four une fois le printemps venu, mais qui pouvait tout de même se battre avec les clubs de Liverpool et Tottenham pour arracher un ticket en Ligue Europa. Désormais, le challenge des Magpies, c'est d'abord une lutte pour éviter la relégation face à l'ennemi intime et voisin de Sunderland. Moins sexy. L'an dernier, la Toon Army a tremblé jusqu'à la dernière journée. Pas sûr que ça soit mieux cette saison. West Ham semblait mieux parti, avec une qualification pour la Ligue Europa acquise grâce au fair-play. Mais au final, la formation de Slaven Bilić s'est fait sortir en tour préliminaire. Reste le championnat où ils sont capables d'un match référence contre les meilleurs comme de perdre les rencontres les plus abordables. Comme les saisons précédentes, le ventre mou s'est fait une place au moment du dessert pour les accueillir. Au moins, c'est plus serein.

L'aspect financier : avantage Newcastle

Forcément, la Premier League, ça sera mieux que ce que peut offrir l'OM ou Lyon, de très loin. C'est l'Angleterre, les charges ne sont pas les mêmes qu'en France. Et puis les droits TV... le refrain est connu. Mais il faut faire attention. Pour signer à West Ham comme pour signer à Newcastle, il faut la plupart du temps passer par ce bon Willy McKay pour faire le transfert. Un intermédiaire old school qui a trouvé la parade pour faire du business, avec une technique piquée à sa version française, puisque son fils Mark est désormais lui aussi agent. La famille était dans le coup pour le transfert de Payet à West Ham. À sa signature dans le club londonien, Alou Diarra en 2012 s'était aperçu qu'on lui avait menti. Les sommes de son transfert et de diverses primes servaient à transiter, mais pas forcément pour lui. Pendant ce temps-là, Yanga-Mbiwa et Cabella ont pu se négocier des salaires monstres à Newcastle, presque sans encombres.

L'ambiance : avantage Newcastle

Les guides de Premier League sont formels, West Ham, c'est peut-être le club préféré des Londoniens. À l'est de la ville, il regroupe un public de passionnés, loin des clichés qui veulent que l'ensemble soit dominé par une bande de hooligans priant pour tomber en coupe contre les poètes de Millwall. La saison prochaine, le club évoluera dans le stade olympique de Londres et n'aura plus grand-chose à envier à Arsenal. Oui, mais les Gunners sont encore loin niveau engouement de ce que peut proposer le club du Nord. Newcastle, dernière grande ville du pays avant l'Écosse, c'est un public fidèle et dévoué, un club aimé dans tout le pays malgré des résultats en dents de scie. Et une ambiance spéciale à St James' Park, même quand ça tourne moyen. La ville vit pour les résultats de son équipe, ce qui n'est pas sans rappeler ce qui peut se faire à Marseille.

Le potentiel et les perspectives de l'équipe : avantage West Ham

Cette saison, Newcastle n'a vendu aucun titulaire et en a accueilli 4 potentiels (Mitrović, Mbemba, Thauvin et Wijnaldum). Le problème, c'est qu'alors que le club avait toute la saison pour trouver un coach, le choix final s'est porté sur l'ancien sélectionneur Steve McClaren. Qui doit sûrement avoir des qualités, mais qui va perpétuer la tradition d'un club pépère, avec beaucoup d'arrivées, de départs, mais pas vraiment de jeu ni d'ambitions. Au contraire, avec la venue de Slaven Bilić, ancien joueur du club, West Ham peut espérer un changement. Après des années douloureuses en matière de spectacle avec Sam Allardyce, le club londonien peut se mettre à rêver à des jours meilleurs avec une belle brochettes de joueurs (Lanzini, Obiang, Payet, E. Valencia, D. Sakho) qui ne demandent qu'à exploser dans ce championnat.

Les possibilités par la suite pour l'équipe de France : avantage Newcastle

Au moment de quitter Bordeaux, Julien Faubert avait choisi West Ham. Il avait été descendu en flèche par Raymond Domenech, qui ne comprenait pas pourquoi on pouvait quitter la Ligue 1 pour autre chose qu'un club du haut de tableau. Dans le même temps, cela ne posait aucun problème au sélectionneur de l'équipe de France d'appeler Jean-Alain Boumsong, qui jouait à Newcastle. La donne n'a pas forcément changé malgré l'arrivée au poste de Didier Deschamps. Alors qu'il n'a peut-être jamais été aussi fort, Dimitri Payet n'a pas été appelé avec les Bleus. Depuis son poste de télévision, il a vu que Moussa Sissoko était lui bien du voyage, alors qu'ils n'évoluent pas dans la même catégorie actuellement. Peut-être parce qu'un club rime avec David Ginola, alors que l'autre fait plutôt remonter des souvenirs de Sébastien Schemmel.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 22

Le Kiosque SO PRESS