Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Wenger : « Ma plus grosse bêtise, c’est d’être resté 22 ans dans le même club »

Modififié
Et si Arsène se dévoilait enfin ?

Invité ce week-end de l'émission radio de Christine Kelly Et si... sur RTL, Arsène Wenger a rembobiné sa carrière d’entraîneur de Strasbourg à Arsenal.

Il raconte notamment que c'est la femme de l'ancien vice-président d'Arsenal, David Dean, qui est à l'origine de sa venue à Londres : « Le 2 janvier 1989, je suis à Ankara. Pendant la trêve internationale en France, je me suis décidé à aller en Angleterre directement. À l’époque, les femmes et les hommes n’étaient pas dans les mêmes loges d’Arsenal. Les visiteurs étaient avec les femmes. J’ai donc fumé avec la femme de David Dean et on a discuté. »


« Son mari m’a invité le soir même. Et comme il avait un bateau sur Antibes, il est allé ensuite me voir à Monaco, reprend Wenger. Il m’a fait part qu’il voulait me voir entraîner son club. Et quand je suis allé au Japon, j’ai rencontré M. Hill-Wood, le président du club, pas trop convaincu qu’un étranger vienne entraîner un club en Angleterre. Ils sont pourtant venus par la suite me retrouver et me dire : "Cette fois, on te veut !" »


Des regrets ? Oui, ils sont tout trouvés selon l'Alsacien. « Ma plus grosse bêtise, c’est d’être resté 22 ans dans le même club. Je suis quelqu’un qui aime la nouveauté et en même temps les challenges. Et je suis resté prisonnier de mon challenge. »

Une question demeure. Et si Arsène avait voulu attendre absolument un nouveau titre en Premier League qui n'est jamais arrivé ? AS
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:42 OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1 Hier à 11:41 NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement !
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE