Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options

Watzke prêt à casser sa tirelire

Au début des années 2000, le Borussia Dortmund investissait des sommes folles dans les transferts, et payait des salaires de malade. Des agissements qui ont failli coûter très cher au club, endetté jusqu’au cou, et qui a failli disparaître en 2005.

Depuis, une politique de rigueur a été instaurée. Un modèle préconisé par le trio Rauball-Watzke-Zorc. Un modèle qui a porté ses fruits, un modèle qui a permis au BVB de rembourser la grande majorité de ses dettes, de recruter malin et de remporter le titre l’an dernier.

Seulement, le Borussia, c’est un grand d’Allemagne qui veut revenir sur le devant de la scène européenne. Hans-Joachim Watzke le sait mieux que personne. Aussi le boss des Schwarzgelben est-il prêt à nouveau à investir des sommes conséquentes pour s’attacher les services des meilleurs joueurs du pays et concurrencer le Bayern Munich sur ce terrain. « Les grosses indemnités de transferts ne sont plus un tabou au BVB. Seulement, il faut qu’il s’agisse de joueurs extraordinaires. […] Si c’est un transfert qui implique une grosse somme d’argent, on peut en discuter » , a déclaré Watzke à Sport Bild.


Directement visé, Marco Reus. Le héros de Mönchengladbach, natif de Dortmund, aimerait bien évoluer dans le club de son cœur et retrouver entre autres son grand pote Kevin Grosskreutz. Seulement, il faudra poser un chèque de 17 millions d’euros sur la table des Fohlen. Et se coltiner la concurrence du Bayern Munich. AF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 46 minutes Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital
il y a 5 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 35 il y a 5 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 136

Le Kiosque SO PRESS

il y a 6 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 21
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 16:51 Le double raté d'un joueur du Lesotho 8