Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Théorie du complot

Vous avez dit complot ?

Finales truquées, arbitres payés, tirages au sort falsifiés : le football connaît ces théories. Pour décortiquer chaque image et déceler le moindre détail dissonant, certains conspirationnistes font preuve d’une grande abnégation. D’une folle imagination, aussi.

Modififié
Le sida a-t-il été créé par des laboratoires ? La CIA a-t-elle assassiné J.F. Kennedy ? Autant de théories du complot dont les Français raffolent visiblement. Une étude de l’Ifop a révélé dimanche que près de huit Français sur dix adhéraient à au moins l’une des grandes théories du complot. Ça tombe bien, le football en regorge. La thèse complotiste peut être folklorique : en 2012, une chaîne de télévision syrienne prétend que les joueurs du FC Barcelone soutiendraient le président Bachar Al-Assad et mimeraient sur le terrain le chemin à suivre en Syrie pour les soldats. Ou bien des plus banales : la Juventus serait avantagée par les arbitres. Et si, après tout, le cas Benzema n’était qu’un coup monté des Russes ?

La recette parfaite


Il faut déjà comprendre la différence entre le complot, qui existe réellement, et la théorie du complot, qui voit un complot là où il n’y en a pas. Sport numéro un dans le monde, le football est tout indiqué pour nourrir les fantasmes les plus sombres. « D’abord, il y a déjà eu des affaires, des vrais complots, rappelle Julien Giry, spécialiste du conspirationnisme. C’est aussi le sport qui attire l’argent. » Rajoutez des enjeux politiques et de pouvoir avec une pincée de FIFA surpuissante et vous avez les ingrédients parfaits pour réussir votre théorie du complot. « C’est pour ça qu’une Coupe du monde est davantage sujette à des fantasmes conspirationnistes que des 32es de finale de la Coupe de France  » , s’amuse le docteur en sciences politiques.


Ces thèses sont renforcées par le discrédit qui touche de plus en plus les grosses institutions, notamment dans les pays où la méfiance envers les élites est forte. « Je ne suis pas surpris de voir que les accusations de truquage fleurissent dans des pays comme l'Argentine, l'Italie et la Grèce, bien plus qu'en Suède, en Norvège ou en Allemagne » , confiait il y a peu l’universitaire Andrei Markovits au New York Times. S’engage alors un cercle vicieux : ce discrédit nourrit les théories du complot qui encouragent le discrédit et ainsi de suite. Le football est aussi pris au piège de son hypermédiatisation. « Il ne faut pas oublier que plus il y a d’informations disponibles, plus la potentialité de créer des théories du complot est forte » , raisonne Julien Giry.

Des boules sous surveillance


Le tirage au sort truqué est sans doute la théorie reine du complot au football. Toutes les astuces sont bonnes pour assurer un tirage favorable à son équipe de cœur. Des boules chauffées ? Trop simple. Pour le tirage de la Coupe du monde de 1990, Diego Maradona accuse l’actrice Sophia Loren de porter une bague aimantée pour permettre à l’Italie, pays hôte, d’avoir un groupe abordable. Chaque tirage au sort offre ainsi son lot de mécontents qui en appellent très vite au complot. Il faut dire que cet exercice a souffert de quelques ratés. Le plus mythique reste certainement celui de la Coupe du monde 1982. Les organisateurs veulent faire en sorte que les pays d’Amérique du Sud ne puissent pas se rencontrer tout de suite, mais rien ne fonctionne comme il faut. La machine digne du Loto s’enraille, et un Sepp Blatter paumé doit annoncer un retirage partiel.


Plus récemment, une déclaration de Bernard Lacombe avait aussi fait parler d’elle lors du tirage au sort des demi-finales de la Coupe de France 2008. « Aller chez l'adversaire, c'est toujours dur, on l'a vu hier. C'est vrai que Sedan a fait un exploit, mais jouer à la maison, c'est ce qu'on souhaitait » , déclare le directeur sportif de Lyon, première équipe tirée, qui tombe quelques secondes plus tard contre... Sedan. « C’est une maladresse de langage sans doute, se souvient Julien Giry. Mais c’est quelque chose qui avait alimenté le moulin des complotistes. »

Vieille excuse


Multifonction, la théorie du complot peut aussi très bien servir de carte joker pour se dédouaner d’une défaite. Elle devient alors un argument tout simple pour expliquer une contre-performance. « Ça peut être tout à fait instrumental, acquiesce le spécialiste. Au Brésil, ils sont absolument persuadés qu’on leur a volé la Coupe du monde 1998 contre de l’argent. Quelque chose qui ne devait pas arriver ? Crier au complot, c’est l’explication magique. Ce n’est pas de notre faute, on a été victimes d’une conspiration ! » Ces théories ne laissent aucune place à la magie du sport : s’il y a exploit, c’est qu’il y a complot. En 1966, une folle hypothèse émerge pour justifier la défaite des Italiens face à la Corée du Nord : l’entraîneur adverse aurait changé ses onze joueurs à la mi-temps (les remplaçants étant interdits à l’époque) par des sosies.



Mais s’il y a bien une personne sur Terre plus susceptible de tendre une oreille attentive à ces histoires, c’est bien le supporter de foot, un être rempli de ferveur et de mauvaise foi. Et après une défaite rageante, sa capacité de jugement peut facilement être altérée. « Il sera sans doute plus réceptif aux thèses du complot qui concernent son équipe que celles des autres, note Julien Giry. Si vous êtes marseillais et qu’il y a un penalty un peu douteux à la 90e minute au Parc des Princes, c’est facile de croire que l’arbitre a été vendu aux Parisiens. Alors que si c’est le PSG contre Sochaux, vous vous en foutez. »

Idiot ou comploteur


Alors comment combattre ces théories ? Pas facile quand on sait que l’idée que la Juventus soit avantagée par l’arbitrage est très répandue en Italie. Pourtant, la Vieille Dame a été blanchie dans l’affaire du Calciopoli et le tribunal a affirmé que la saison 2004-2005, qui avait fait l’objet d’une enquête, était en réalité « régulière » . « Une fois le doute instillé, c’est trop tard pour ceux qui sont convaincus, explique Julien Giry. Vous pouvez apporter toutes les preuves du monde, soit vous êtes considéré comme un idiot utile aux comploteurs soit comme un membre même du complot ! » Apporter des preuves ne fera qu’empirer les choses, les conspirationnistes pensant que vous tentez de les convaincre parce qu’ils ont mis le doigt sur quelque chose qui doit rester secret. Pour lutter contre ces spéculations, il faut donc s’attaquer à ceux qui n'ont qu'un simple doute, avant qu’ils ne basculent du côté obscur, plongeant dans les thèses complotistes du football, mais pas que. « Le conspirationnisme, c’est une vision globale du monde où tout est manipulé secrètement, expose le spécialiste. Vous pouvez ainsi donner une lecture complotiste sur le football qui va attirer un public qui sera d’abord sensible à cette question là et, par capillarité, essayer de remonter vers des sujets davantage politiques. » Ou comment croire que la Terre est plate à cause d’un pauvre coup de sifflet de Clément Turpin.



Par Robin Richardot Tous propos de Julien Giry recueillis par RR.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 2
il y a 3 heures La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 10 il y a 5 heures Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 49
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 80