Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Violences au Tadjikistan

Coincé entre la Chine à l'est et l'Ouzbékistan à l'ouest, le Tadjikistan fait rarement parler de lui. A part une réputation de pays le plus pauvre de l'ex-URSS, rien de bien alléchant à se mettre sous la dent. Pourtant, mardi c'était football et pour la première fois de violents affrontements ont éclaté en tribunes.

Cette fameuse rencontre voyait Ravshan recevoir Istiklol, qui, pour l'occasion, pouvait compter sur le fils du Président, Emomali Rahmon, comme attaquant. Quelques instants avant la fin de la rencontre, Istiklol marque le but de la victoire. Et là c'est le drame. Prétextant qu'il a été marqué hors-jeu, les supporters du club local pètent un câble et se mettent à jeter des pierres et des sièges sur les supporters adverses. Un porte parole du gouvernement, Makhmadullo Asadulloyev fait le point à l'AFP : « 12 personnes ont été blessés et 20 hooligans ont été arrêtés. La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les foules » .

Les violences ont continué à l'extérieur du stade puisque des jets de pierres ont brisé quelques vitres de voitures de luxe. Vu que le fils du Président jouait, tout le gratin du pays s'était déplacé... Afin de mettre fin à ce bordel, la police a fini par escorter les visiteurs à 200 kilomètres loin de la ville.


NB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 5 heures EXCEPTIONNEL : 10€ offerts sans sortir la CB + 100€ remboursés en CASH sur votre 1er pari il y a 7 heures LOTO Spécial Fête de Mères : 10 Millions d'€ mis en jeu ce samedi 25 mai
il y a 2 heures Kilmarnock cible Poyet et Di Matteo 2 il y a 4 heures L’Espérance Tunis fait match nul à Casablanca 5
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 17:11 L'association nationale des supporters dénonce des mesures préfectorales "démesurées" 9