Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 25 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Real Madrid-Liverpool (3-1)

Vinícius et le Real assomment Liverpool

Emmené par Vinícius Júnior, auteur d'un doublé, le Real Madrid a logiquement pris le meilleur sur un Liverpool longtemps aux abonnés absents lors de ce quart de finale aller (3-1). Seule ombre au tableau pour les Madrilènes : la réduction du score des Reds, qui devront toutefois en montrer beaucoup plus au retour pour espérer voir le dernier carré.

Modififié

Real Madrid 3-1 Liverpool

Buts : Vinícius Júnior (27e et 65e) et Asensio (36e) pour les Merengues // Salah (51e) pour les Reds

C'est une coquetterie presque malvenue, au regard de la saison très moyenne - pour ne pas dire foirée - qu'il réalise jusqu'ici. À défaut d'aborder ce Real Madrid-Liverpool avec une charnière digne de ce nom, Alisson Becker s'est pointé ce soir sur la pelouse du stade Alfredo-Di Stéfano avec une moustache d'un autre temps. Un hommage à Bruce Grobbelaar, son lointain et illustre prédécesseur dans les cages des Reds ? Plutôt à Jim Hooper, le chef de la police de Hawkins dans Stranger Things, si l'on en croit le scénario apocalyptique de la soirée pour Liverpool, assommé par des Madrilènes passés en mode printemps européen (3-1).

Benzema donne le la, les Reds aux abois


C'est bien connu : la meilleure défense, c'est l'attaque. Eux aussi diminués défensivement, puisque amputés de trois titulaires sur quatre (Carvajal, Varane, Ramos), les Merengues ont ainsi choisi d'attaquer. Un credo incarné d'entrée par Benzema, dont le tir du gauche est bien capté par Alisson (2e), ou Mendy, auteur d'un joli débordement conclu d'une tête trop croisée par un Vinícius particulièrement remuant (13e). À ces initiatives madrilènes, Liverpool, contenu par un Real posté haut sur le pré, n'oppose dans les vingt premières minutes qu'un bilan très maigrelet, à peine enjolivé par les centres dangereux d'Alexander-Arnold. Pire : quand ils parviennent à mettre le pied sur le cuir, les Reds multiplient les pertes de balle coupables. À commencer par le latéral anglais, ce dont Benzema, contré dans la surface par Kabak, ne parvient pas à profiter (25e).

Le Turc est toutefois impuissant sur cette superbe transversale de Kroos dans la course de Vinícius, qui se faufile entre lui et Phillips, s'emmène le ballon de la poitrine et s'en va battre Alisson du droit (1-0, 27e). Clinique. Mérité. Et fatal à Liverpool, qui balbutie d'autant plus son football une fois mené. Déjà proche sur ce duel Kabak-Benzema étonnamment non sanctionné d'un péno (32e), la punition ne tarde pas à tomber pour des Reds aussi insignifiants offensivement (aucune frappe en première période) qu'indigents défensivement. À l'image d'Alexander-Arnold, auteur sur une nouvelle ouverture de Kroos d'une remise de la tête dans la course... d'Asensio, qui devance Alisson d'une louche et conclut dans le but vide (2-0, 36e). C'en est déjà trop pour Jürgen Klopp, qui lance Thiago Alcântara avant même les citrons.

Les notes de Liverpool

Viní, vidi, vici


Si Asensio est tout proche dans la foulée de s'offrir le doublé sur un ballon galvaudé par Kabak (43e), l'entrée de l'ancien métronome du Bayern fait vite son petit effet côté anglais. Requinqués au retour des vestiaires, les équipiers de Gini Wijnaldum ne mettent que six minutes à réduire le score par l'intermédiaire de Salah, en embuscade sur un tir de Jota dévié par Modrić et buteur avec l'aide de la barre, malgré Courtois (2-1, 51e). De quoi redonner espoir aux Reds, tout près d'égaliser sur ce centre de Robertson enlevé à Mané par Mendy (63e). Mais aussi de se faire doucher sur ce contre éteint in extremis par Alexander-Arnold, bien revenu pour empêcher Asensio de servir Vinícius sur un plateau (64e).

Partie remise pour le Brésilien, trouvé au point de penalty par Modrić et auteur en une touche du premier doublé de sa carrière en C1, après un bon travail de Benzema (3-1, 65e). Les entrées conjuguées de Firmino et Shaqiri n'y changeront rien, pas plus que la domination territoriale des champions d'Angleterre dans le dernier quart d'heure : une fois le break effectué, le Real fait corps et s'accroche à ce joli succès. Succès qui le place en ballottage très favorable avant la manche retour, dans huit jours à Anfield Road. Une ultime, mais infime chance pour les Reds de sauver une saison déjà loupée dans les grandes largeurs.



Real Madrid (4-3-3) : Courtois - Vázquez, Militão, Nacho, Mendy - Modrić, Casemiro, Kroos - Asensio (Valverde, 70e), Benzema, Vinícius Júnior (Rodrygo, 85e). Entraîneur : Zinédine Zidane.

Liverpool (4-3-3) : Alisson - Alexander-Arnold, Phillips, Kabak, Robertson - Keita (Thiago, 42e), Fabinho (Shaqiri, 81e), Wijnaldum - Salah, Jota (Firmino, 81e), Mané. Entraîneur : Jürgen Klopp.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    Hier à 18:56 Euro 2020 : huit villes précisent leur jauge d'admission 11
    Hier à 14:58 Sir Alex Ferguson remporte le tiercé avec ses chevaux de course 20
    Hier à 14:14 Après avoir regardé « The English Game », une fan restaure la tombe d'un pionnier du football 30 Hier à 14:01 L'entraîneur Nicaraguayen qui fait passer Nagelsmann pour un vétéran 32 Hier à 13:09 Les Anglais réclament un passeport Covid pour retourner dans les stades 20
    Partenaires
    Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    À lire ensuite
    Les notes du Real